undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

23
4,8 sur 5 étoiles
Doolittle
Format: CDModifier
Prix:12,05 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

14 sur 15 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Même quinze ans après, difficile de se remettre d'une telle décharge électrique. Album brillant, dense, amusant, bouillant, éclectique, énergique, sans temps mort ni perte de régime, à quelques lieues de la perfection absolue, de la juste mesure entre calme et fureur, rythme et mélodie, lumière et obscurité, joie de vivre et malaise, DOOLITTLE est un peu tout ça à la fois. Ce qui frappe surtout, c'est la manière dont Black Francis démontre avec cette insolence caractéristique sa facilité à écrire des mélodies implacables, terriblement efficaces. Ainsi, on verra un Black Francis hurler à la mort comme pour rameuter un troupeau d'éléphants (Debaser, Tame, les deux premiers titres du disques, irrésistibles), surfer sur une pop légère américaine(Wave of Mutilation, La La Love You), clamer des hymnes pop parfaits (Here comes your man, Monkey Gone to Heaven), tutoyer le ska, le reggae, le hip hop et la country (Mr Grieves, Hey, Silver) avant de clôturer le chef d'œuvre par un condensé merveilleux du talent du groupe (Gouge away, meilleur morceau de Doolittle ?). A chaque écoute, Doolittle est si constant dans le génie, que chaque morceau, tour à tour, est meilleur que le précédent.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 7 mai 2003
De l'ensemble de commentaires présents ici, je crois que vous avez compris l'essentiel : les Pixies c'est spécial.
C'est un de ces groupes que l'on ne peut pas pas s'empêcher de mettre tout de suite en tête de liste de ses groupes préférés, je voulais avoir mon mot à dire là-dessus car je pense qu'on ne dira jamais assez combien ce groupe était génial et j'ai choisi de vous conseiller Doolitle en particulier car c'est sans aucun doute le plus abordable pour ceux qui ne connaissent pas encore les Pixies, mais aussi le plus travaillé au niveau de la production.
Comment expliquer simplement ce que l'on ressent quand on écoute Les Pixies ? On a cette étragne sensation que ça c'est vraiment du rock authentique et original, de la musique qui sort des tripes. Pas étonnant que ça a ait influencé autant de groupes par la suite (dont Kurt Cobain de Nirvana de son propre aveu : 'Smells Like Teen Spirit could have been a Pixies song').
Je ne sais même pas quel morceau vous conseiller en particulier tellement ils sont tous géniaux... allez, je vais dire 'Debaser' et ses paroles déjantées inspirées du film 'Un perro Analuz' de Luis Buñuel, oh et puis 'Tame' aussi... et bien sûr 'Gouge Away' et sa flippante intro de basse, un bijoux.
Un conseil, lorsque vous commencerez à vous lasser d'écouter Doolitle (après 10 ans d'écoute peut-être, moi je n'y suis pas encore arrivé), ruez vous sur le reste, et en particulier sur 'Surfer Rosa', qui est avec Doolitle, a mon avis, les deux disques qui détiennent les plus l'essence de ce groupe mythique.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 1 novembre 2001
Comment ne pas sombrer de bonheur devant un tel album qui réunit toutes les familles du rock et qui ira s'inscrire dans la légende du rock, que dis-je, de l'art, car nous sommes bien devant une oeuvre d'art !!! je ne peux que conseiller ce disque à toute la planète, rien qu'une écoute : "Hey", sombre, triste, hallucinante... les qualificatifs ne manquent pas, reste à savoir si cela est un rêve ou si c'est bien réel... rien de comparable, même pas les Beatles. Croyez moi, ces lutins de Boston on fait plus que de la musique sur cette album !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
1988. Un album de maturité pour les lutins de Boston, moins burné que le précédent, mais produit de main de maître (Gil Norton) et tubesque en diable : Doolittle, un double concentré de singles en puissance, ultra plébiscité par les fans et la critique (Rolling Stone et Q entre autres), et encore considéré comme l'un des meilleurs albums rock de tous les temps, avec des chansons qui tiennent du génie comme "Hey !" ou "I bleed" (au riff de basse diabolique).

De quoi user la touche replay de la platine ! La consécration d'un groupe qui a réveillé le rock moribond des années 80.

A l'époque, pour couronner le tout, Doolittle a fait l'objet d'une tournée démente en Europe (« Sex And Death Tour »), et d'une autre aux States (« Fuck Or Fight Tour »).
NDA : le génial jeu vidéo Rock Band 2 est gratifié de tout l'album Doolittle en téléchargement, ce qui est purement jouissif pour tout fan qui se respecte.
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
9 sur 10 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 6 juillet 2004
Avec les Pixies,ça n'est jamais 2 fois la même chose.On le verifie aussi bien pour les 4 albums magistraux,qu'à l'interieur même de ces albums.
"DOOLITTLE",album majeur de l'histoire du rock,en est la plus cinglante demonstration.L'ecoute de titres comme "Tame","La la love you","Mr.Grieves" ou "Silver" font s'interroger sur le fait qu'il s'agit bien du même groupe.L'harmonie des 4 personalités pourtant fort dissemblables atteint ici son summum et l'excellence s'enchaine sans temps morts au travers de ces 15 titres passionnants qui présentent tout le spectre du génie de Black Francis.
De l'énergie brute (Tame) à la quiétude quasi planante (Silver) en passant par l'insolite et le théatral (Mr.Grieves), l'humour (La la love you), la pop enjouée (Here comes your man) ou décoiffante (Debaser, Wave of Mutilation), les sens sont toujours en éveil.
A la fin de l'écoute, après le puissant et envoutant "Gouge away", c'est l'extase. Chef d'oeuvre intemporel.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 7 janvier 2001
Cette album est une merveille du rock indé qui broie l'auditeur pendant 15 chansons, toutes plus inventives, audacieuse et déchaînées les unes que les autres. Un exemple: Monkey gone to heaven, chanson downtempo à la mélodie parfaite, Franck Black y chante des paroles de sorcellerie, de cabale, de chiffres sacrées comme un possédé, le tout déchiré par la guitare de Joey Santiago qui magnifie le son de cet album. C'est une avalanche de tubes indés, de la basse trépidante de Debaser aux harmonies pop de Here comes your man en finissant par la furie rock de Gouge away, le tout servi par un groupe au diapason de Frank Black dont la voix peut tout chanter, hardcore, pop sucrée, rock latino etc. Achetez-le.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
A la fin des années 80, on n'y croyait pas trop mais voilà que les Pixies sortent un incontournable du rock. Déjà responsable d'un truculent premier album et d'un EP (tous les deux chers aux cœurs des fans et faisant partie de ce qu'ils ont fait de mieux), le groupe signe ici un album de toute beauté, impressionnant car jamais pris en défaut.

Entre Bowie pour les mélodies inventives et Iggy pour l'énergie, ou plutôt la sauvagerie, les Pixies arrivent sur cet album à un équilibre ahurissant. Loin de se satisfaire d'une structure pop classique couplet/refrain/pont, les compositions n'obéissent qu'à elles-mêmes comme si elles possédaient une vie propre. Résultat: on est sans arrêt surpris, ébahis, tourneboulés, devant tant d'audaces, plein d'idées mélodiques, harmoniques, changements de rythmes mais aussi brillants arrangements (alors qu'ils ne sont que quatre, chacun apporte sa pierre à l'édifice de manière irremplaçable, ce qui sera bien le problème de Frank Black en solo, la carrosserie sans le moteur). Le pire, c'est que s'ils se permettent autant de libertés, il faut bien avouer que tout fonctionne, tout passe, tout glisse, même les passages free(oui, il y a des dissonances assumées), avec une folle assurance. Le groupe parait insubmersible, tout lui réussit, il est clairement sur une vague créatrice, loin au-dessus de la concurrence, le vent du large dans le dos.

15 morceaux pour moins de 40 minutes, l'album est une vraie bombe: les morceaux n'ont pas le temps de se répéter que déjà s'enchaine le suivant, dans un autre ton, une autre humeur, un autre tempo. La cohésion est maintenue par ce souffle continu de créativité débridée qui jamais ne retombe. L'album terminé, on se demande bien ce qui a pu se passer, là, chez soi, en mettant un simple disque de rock. Même après tout ce temps (j'ai acheté l'album lors de sa sortie), le fait demeure. Signe d'un très très grand album. Un tel pic d'inspiration ne se rencontre pas souvent. Le plus marrant, au passage, chez les Pixies, reste ces guitares twang ou surf, totalement incongrues à cette époque, qui plus est pour un groupe jouant du rock, finalement, dur. Cette alchimie si particulière est bel et bien l'arme secrète du groupe, l'album possédant ce parfum de mystère (mais comment ont-ils pu pondre ça ?) qui nimbe les chefs-d'œuvre.

Finalement malin, le groupe ne pondra de "Doolittle 2". Certes, ils garderont leurs traits si distinctifs mais surtout ils en grossiront certains (le surf, la science-fiction, le métal) et ce sans se caricaturer. Suffisamment en fait pour aboutir à des albums sensiblement différents mais qui ne ressemblent qu'à eux. Pour autant, même si certains fans peuvent préférer "Surfer Rosa" pour sa pureté originelle, le chef d'œuvre des Pixies, l'album qui entre dans l'histoire du rock (et qui en influencera beaucoup), c'est celui-ci, "Doolittle", brillant d'un éclat magique inégalé et mû par une force décidée qui vous fait comprendre, dès les premières notes, que rien ne pourra/saura les faire reculer. Et que plus rien ne sera comme avant. Un dernier sursaut pour le rock avant le trépas.
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 12 février 2006
Pas grand chose de plus à ajouter, au risque de répéter ce qui a déjà été dit... m'enfin si : doolittle est un chef-d'oeuvre unique et génial, incomparable et indépassable, absolu et parfait, les mots manquent pour dire à quel point cet album est pour moi excellent (ouf! si ça c'est pas élogieux). La ligne de basse de "Debaser" nous propulse au 7e ciel musical, et on en retombe pas avant les dernières notes de "Gouge away".
Il faut au moins une fois dans sa vie avoir entendu "Tames", où Black Francis chuchote puis tout d'un coup s'égosille comme un cochon qu'on égorge, sur fond de guitare qui reprend le gimmick "ahaha euu" (ce qui connaissent la chanson voient ce que je veux dire) jusqu'à plus soif. Sinon, on mérite pas d'aller en enfer.
Je crois qu'on pourrait parler des heures sur une seule chanson des Pixies tant elles sont riches. Pas tant qu'elles soient complexes, mais m*****, qu'est ce que ça sonne ! L'intro de "Here comes your man" (clin d'oeil aux Beatles?), le "oh oh oh oh oh" de Kim Deal sur "I Bleed", les roulements efficaces de David Lovering à droite à gauche, la guitare Lead de je-sais-plus-son-nom-mais-ça-sonne-espagnol-je-crois lointaine mais bien présente, la double pédale à la fin de Debaser (amis batteurs, une fois ceci écouté, vous lacherez pas votre double avant de caler les doubles à 180 !!!), enfin tout l'album vous transporte dans une ambiance étrange, "pixiesienne" je vois pas d'autre mot.
Et p*****, quel songwriter le Francis ! "If man is five, then the devil is six, then god is seven" (" key gone to heaven"), "You think I'm dead, but I sail away, on my wave of mutilation" ("Wave of Mutilation"),... surréalistiquement jouissif, ain't it?
Ah puis n'oublions pas les quasi "gags songs" que sont "La La Love You" (je t'aime, moi aussi, alors sifflotons gaiement)et "Silver" (on aime pas trop les étrangers, étranger...) et l'intro de "Hey", mémorablocultissime !
Conclusion : s'il vous faut un CD, c'est Doolittle, on ne s'en lasse jamais (personnelement, j'ai du l'écouter allez... 3 678 443 fois?) et on ose même plus couper une chanson tellement c'est superbe.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 9 février 2001
Pas de mots pour décrire ce chef-d'oeuvre.Des titres pop comme "Here comes your man" cotoient des moments de folie comme "Silver" ou "I Bleed".Cet album est génial,il y a de tout,de la joie ("Debaser"),de la tristesse ("Wave of Mutilation"),de l'humour ("La la love you"),de tout quoi...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 23 juin 2005
tout ce qu'il fallait dire sur doolittle a deja été dit depuis longtemp. oui cet album est un chef d'oeuvre et aussi l'un des album les plus important des 50 derniere année (peut etre le meilleur). on l'écoute une premiere fois et on l'aime bien puis une deuxieme fois et la on commence a etre accro et en fait il passe en boucle dans votre lecteur sans jamais lasser l'auditeur si vous n'avez pas cet album foncez l'acheter car c'est sure dans 30ans on en reparlera encore et encore . ALBUM a ranger bien soigneusement dans la catégorie chef d'oeuvre de votre discotèque a cotés de pet sounds et autre london calling
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Pixies Surfer Rosa
Pixies Surfer Rosa de Pixies (Album vinyle - 2004)

Wave Of Mutilation
Wave Of Mutilation de Pixies (CD - 2004)

Bossanova
Bossanova de Pixies (CD - 2000)