undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_GWeek16Q2 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles4
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
4
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 27 avril 2008
C'était à l'époque où William Christie faisait un très grand nombre de très grands disques. Ses Charpentier, son Lully et ce Purcell. Cette Fairy Queen bénéficie du merveilleux appui de magnifiques instrumentistes des Arts Florissants, aux couleurs chaudes, variées et expressives. On peut y voir Hugo Reyne et Christophe Rousset entre autres. Des fois, la justesse des flûtes est approximative et la cohésion des cordes pas à son comble. Mais l'ensemble tient bien la route. Leur éloquence naturelle rend à cette oeuvre sa variété, ses climats les plus divers : la joie, la majesté de la Symphony, les titubements de l'ivrogne, les mystères de la Nuit, la profondeur du Sommeil, l'angoisse de l'Automne, l'atmosphère glacée de l'Hiver, le climat élégiaque de la plainte (avec un très beau violon solo). Cette caractérisation n'est pas le moindre intérêt de cette réalisation. L'autre intérêt est bien entendu les chanteurs, tous issus du chœur mais qui ont fait un beau parcours par la suite (Véronique Gens dans le If love's a sweet passion ; Lynne Dawson dans la Plainte, bouleversante ; Bernard Délétré en ivrogne d'anthologie mais aussi dans un duo de Corydon and Mopsa hilarant avec Jean-Paul Fouchécourt ; La fragile mais si émouvante Nancy Argenta dans la Nuit et Jérôme Corréas, aux graves saisissants dans le Sommeil). Et quand tous se rejoignent pour former un chœur, ils ne forment plus qu'un, magnifique de tenue et d'expressivité. Plus d'une fois, les larmes montent aux yeux. Ce devait être un spectacle inoubliable. Le disque en restitue assurément la magie. Merci à William Christie et à ses troupes de haut niveau !!!
0Commentaire|14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 septembre 2009
William Christie et les Arts Florissants s'attaquent ici au plus célèbre semi-opéra du génialissime Purcell : The Fairy Queen. Autour de cette réalisation, une équipe de chanteurs de très haut niveaux, tous très célèbres (Lynne Dawson, Nancy Argenta, Jean-Paul Fouchécourt, Howard Crook....). L'interpréation est fluide, pleine d'inventivité et de vivacité, en particulier dans les danses. Dès la très dynamique First Music (un allegro trsè vif), le ton est donné : variation des rythmes, des parties (les reprises sont effectuées en changeant d'effectif instrumental) et les tempi des danses sont absolument parfaits, donnant à l'auditeur l'envie de danser. Christie donne enfin son importance au trompettes et aux timbales qui font le dynamisme des musiques d'entrée (overture, symphony, entry of Phoebus). Dans les arias, on appréciera la douceur envoûtante des flûtes à bec, en particulier dans l'acte II (prelude, one charming night). Du côté vocal, on observe la plus parfaite homogénéité du côté du choeur et des solistes. Inovation particulière pour la scène du poète ivre, sans doute la plus théâtrale de l'oeuvre, où Bernard Deletré incarne un parfait ivrogne. Un grand bravo également aux ténors Howard Crook et Jean-Paul Fouchécourt pour les arias des Songsters et des Echos dans l'acte II. Envoyons également des fleurs aux deux sopranos Lynne Dawson et Nancy Argenta pour leur ramrquable performance dans le mask des Seasons (act IV). Mais le point culminant de cet enregistrement est le choeur final "They shall be happy as they're fair", où solistes, choeur & orchestre s'unissent pour terminer brillament ce semi-opéra du plus grand compositeur britannique.
0Commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 novembre 2002
Superbe interprétation de Christie, claire et vivante. Les voix sont très belles et précises.
Beaucoup d'émotion dans les airs, et plusieurs passages ou le comique est bien rendu, sans exagération.
Un must pour qui souhaite découvrir Purcell.
0Commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 juillet 2014
De loin le meilleur enregistrement de cette partition géniale, truffée de scènes féeriques, drôles, mystérieuses... Une fête pour les oreilles et l'imagination, que Christie et ses interprètes ont restitué avec un talent unique. Une des plus éclatantes réussites de l'histoire du disque, dont vous ne vous lasserez jamais.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

41,05 €
28,81 €