Commentaires en ligne


4 évaluations
5 étoiles:
 (4)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

22 internautes sur 22 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 tattoo, 20 mai 2005
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rock 'N Roll Outlaw (CD)
Mené par un petit braillard tatoué du nom de Angry Anderson, Rose Tattoo c'est avant tout une bande de prolos australiens super énervés et fiers de l'être. Potes d'AC/DC et produits également par Vanda et Young ces rock n' roll outlaws crachent ici un hard rock furieux aux riffs Youngiens relevés par la superbe slide de Peter Wells. Le chant hargneux, survolté et éraillé à l'extrême cogne d'entrée l'auditeur qui finit de toute façon K.O debout à la fin du disque (s'il tient jusque là !!!). Le son est sec, brut de décoffrage : pas de chichis (c'est mets tous les potards à fond et emmènes gamin !!!). Ce disque sent la bière et la sueur et ce n'est donc pas pour rien qu'il va profondément marquer des groupes tels que Guns n' Roses ("Nice boys" sur GN'R Lies) ou encore Nashville Pussy ("Rock n'Roll Outlaw"). Je vous rappelle, pour mémoire, que ce disque est sorti en Australie en 1978 et seulement en 1980 en Europe. Outre les deux reprises citées, on retrouve sur ce LP des classiques comme "Tramp" ou "The butcher and fast eddy"... L'énergie de l'urgence fait ici tant d'étincelles qu'elle met le feu aux poudres et on ne s'explique toujours pas pourquoi ce groupe n'est pas plus connu.
Donc : si tu aimes le rock n' roll direct in your face, la satu et les grosses guitares, tu vas aimer Rose Tattoo...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Intouchable, 11 août 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rock 'N Roll Outlaw (CD)
Acheté en Vinyl en 1980 puis en CD qq années plus tard, je ne m'en suis toujours pas lassé. Cet album est tout simplement un must dans le genre "Hard Boogie Wock'n'roll". Même si les albums suivants (jusqu'à "Southern Stars") valent aussi le détour aucun n'atteint la densité, la furie et l'excellence des morceaux de leur 1er album. Vous l'aurez donc compris, il n'y a aucun remplissage, chaque morceau remplissant son devoir parfaitement. On y trouve des hymnes binaires ("Rock'n'roll outlaw" et "Bad boy for love"), un tube !? ("One of the boys"), des bombes Punkisantes ("Nice boys", "Remedy", "TV", "Tramp"), une superbe ballade ("Stuck on you") et deux longs morceaux ("The butcher & fast Eddy" et "Astra Wally") qui prennent leur temps pour mieux vous décrocher la tête au final. La particularité de cet album réside également dans le SON peaufiné par le fameux tandem "Vanda & Young". On retrouve ce même type de SON sur le "Let There Be Rock" d'AC/DC également produit par le même tandem. Sauf qu'ici, le son est encore plus sauvage, plus vivant. Bref, si vous aimez les groupes qui donnent tout (tripes compris) dans un grand déluge de guitares, c'est le 1er ROSE TATOO qu'il vous faut.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Heavy Slide'n'Punk!, 14 novembre 2014
Par 
Jean Bal (Conflans-en-Jarnisy, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rock 'N Roll Outlaw (CD)
Oui, il est possible de marier une slide guitar blues avec des rythmiques punk tout en produisant un des rocks heavy les plus revigorants qu'ait jamais connu la planète natale de Nadine Morano.

En pointe de ce mythique combo de kangourous énervés, on trouve l'immense (mais tout petit) Angry Anderson. Un gars qui s'est essayé au cinéma (on le voit en chef de gang malpoli dans Mad Max et le Dome du Tonnerre), mais dont le premier talent est de s'arracher la gorge en hurlant des insanités. Un teigneux dont on se dit qu'il pourrait déraciner un séquoia s'il en éprouvait l'envie.
Car Angry Anderson est - lui-même - un géant du rock dur. Il y a eu de meilleurs vocalistes, de plus belles voix, des poumons plus puissants, mais jamais autant de rage n'a été concentrée dans un aussi minuscule bloc de muscles couvert de tatouages.
Derrière lui, une rythmique simpliste et efficace, façon AC/DC des débuts. Normal puisque Rose Tatoo partage le même management.
Mais il y a aussi le deuxième élement-clé de ce gang de tueur: Peter Wells, l'homme qui utilise son bottleneck comme un tranchoir à viande. Ses riffs sont des rasoirs rouillés, ses solis des pals en acier inoxydable. Ce mec est incroyable.

Le répertoire, maintenant:
Le disque s'ouvre avec "Rock'n'roll Outlaw" un morceau de rock presque normal, avec un riff un peu déséquilibré et un refrain entêtant juste comme il faut.
Vient ensuite "Nice Boys", un beat punky qui ferait pleurer les Supersuckers et un son de slide qui rappelle George Thorogood en 1000 fois plus méchant.
En troisième place, le fabuleux "The Butcher and Fast Eddy", le récit sur fond de blues pesant et cradingue d'une bagarre entre deux horribles des bas-fonds de Sidney. Une bagarre qui va se finir en massacre et dont le vainqueur sera le plus horrible des deux.
Pour le reste, je vous laisse découvrir. Suffit de dire qu'il n'y a pas de déchet, pas de filler dans cette grenade à fragmentation datant de 1978.

Les Tatoo auraient dû être aussi grands que le groupe des frères Young.
Cela n'a pas pas été le cas.
La faute à pas de chance, à une propension exagérée à rechercher systématiquement le coma éthylique, à une incapacité à rester ensemble... et aux rêves de cinéma d'Anderson.
Depuis 78, les Rose Tatoo ont sorti une grosse poignée d'autres disques, souvent assez sympas. Mais aucun n'a jamais retrouvé la furie brutale de cette première fois. Des anciens membres se sont effondrés, d'autres sont morts.
Et il ne reste finalement que ce disque au goût de gnôle et de sang en témoignage d'un temps où le monde aurait très bien pu se couvrir de tatouages.

Et comme le dit Angry Anderson dans "Nice Boys":
"Nice boys don't play rock'n'roll. I'm not a nice boy!"
Right on, man.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 genial, 8 juillet 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rock 'N Roll Outlaw (CD)
trés bon groupe de heavy j'adore fan de cette musique depuis plus de 20 ans groupe conu quand meme .
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rock 'N Roll Outlaw
Rock 'N Roll Outlaw de Rose Tattoo (CD - 2004)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit