Commentaires en ligne


6 évaluations
5 étoiles:
 (5)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une référence évidente
C'est agé de 76 ans que Rubinstein enregistra les 14 valses "de base" de Chopin(= sans les 5 valses retrouvées longtemps après la mort du compositeur), dans la seule journée du 25 Juin 1963, aux studios de la RCA à Rome. Son interprétation dépouillée, avec un rubato minimum et des tempos plutôt modérés,...
Publié le 3 septembre 2010 par Savinien

versus
3.0 étoiles sur 5 moins bien que ce que j'en attendais
Un peu déçu par l'interprétation, distante et peu expressive. J'en attendais nettement plus, à force d'avoir entendu parler de Rubinstein comme un génie rénovateur...
Publié il y a 23 mois par Jehan Widwomir


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une référence évidente, 3 septembre 2010
Par 
Savinien (Liège, Belgique) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)    (TOP 10 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Quatorze Valses / Trois Impromptus op. 29, 36 & 51 / Fantaisie-impromptu op. 66 / Boléro op. 19 (vol. 47) (CD)
C'est agé de 76 ans que Rubinstein enregistra les 14 valses "de base" de Chopin(= sans les 5 valses retrouvées longtemps après la mort du compositeur), dans la seule journée du 25 Juin 1963, aux studios de la RCA à Rome. Son interprétation dépouillée, avec un rubato minimum et des tempos plutôt modérés, contraste avec la version mono qu'il réalisa en Décembre 1953.
L'éloquence naturelle et la noble élégance de Rubinstein conviennent à merveille à ces pièces de salon expressives et variées. Comme à l'accoutumée le jeu est vigoureux et brillant, mais toujours teinté de tendresse et de délicatesse, de sensualité même, avec une joie de vivre se disputant sans cesse à la mélancolie. Bref, un enregistrement indémodable depuis cinquante ans.
Même s'il a enregistré les impromptus à plusieurs reprises dans sa carrière, les quatre impromptus qui complètent cet album constituent la seule version complète des 4 pièces enregistrée par Rubinstein en stéréo, dans une même semaine de mars 1964. On trouvera ici ni plus ni moins que la quintescence de l'art de Rubinstein dans Chopin, un des sommets de la discographie du maître.
En complément, le Bolero, une des rares oeuvres de Chopin qui soit moins connue et plutôt rarement jouée, est toujours un classique sous les doigts de Rubinstein, capté ici en 1962.
Une référence évidente pour les valses et les impromptus; un disque indispensable pour les amateurs de Chopin et de la musique pour piano.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 mieux qu'un pianiste ; un artiste, 3 août 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Quatorze Valses / Trois Impromptus op. 29, 36 & 51 / Fantaisie-impromptu op. 66 / Boléro op. 19 (vol. 47) (CD)
J'ai les versions Lipatti, Zimmerman, Magaloff, et Samson François.
Rubinstein est le seul qui me donne envie de danser, moi qui ne sait pas danser.
Il y a une gaité une joie de vivre qui ne se retrouve que chez Rubinstein. cet éternel jeune homme qui nous a fait découvrir Chopin.
De très loin la meilleure version, n'en déplaise aux "pianistes" qui vont trouver chez ceux que je cite plus haut, une technique pianistique plus élaborée. Vous avez peut-être raison messieurs les pianistes, mais moi je préfère les artistes aux pianistes.
Il est inutile de vouloir intellectualiser ces valses. La grande difficulté c'est de donner envie de danser avec une belle ou un beau cavalier(e) en 1850 dans une grande salle de bal au parquet bien ciré.

Je garanti à vie cet enregistrement.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Lz piano enchanteur, 22 mars 2011
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Quatorze Valses / Trois Impromptus op. 29, 36 & 51 / Fantaisie-impromptu op. 66 / Boléro op. 19 (vol. 47) (CD)
le son du piano vous envahit,vous donne des frissons.Arthur Rubinstein est un grand interprète des oeuvres de Chopin.
C'est la musique de chopin qui traduit ses émotions dans la composition de ses partitions.
Et puis c'est sa romance avecGeorge Sand qui rejaillit dans certains morceaux.Cette musique vous détend surtout en écoutant
tout cela dans un silence total Un vrai r&gal.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3.0 étoiles sur 5 moins bien que ce que j'en attendais, 9 décembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Quatorze Valses / Trois Impromptus op. 29, 36 & 51 / Fantaisie-impromptu op. 66 / Boléro op. 19 (vol. 47) (CD)
Un peu déçu par l'interprétation, distante et peu expressive. J'en attendais nettement plus, à force d'avoir entendu parler de Rubinstein comme un génie rénovateur...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Valses Chopin par Arthur Rubinstein., 23 février 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Quatorze Valses / Trois Impromptus op. 29, 36 & 51 / Fantaisie-impromptu op. 66 / Boléro op. 19 (vol. 47) (CD)
Il est difficile d'écrire une critique sur une interprétation dans le classique car les interprètes sont nombreux à exécuter la même pièce et ont tous une approche différentes (un vrai casse tête si on veut avoir une version et pas 36 d'une oeuvre). Le même pianiste ne le fera pas de la même manière d'un enregistrement à un autre et un détail peut tout changer. L'idéal est d'avoir la version du compositeur lui même, hélas Chopin n'a pas pu s'enregistrer !
Bref ! Ce CD est magnifique et pas cher. Je suis admirateur du jeu de Rubinstein, ce pianiste ne vous laisse pas insensible, il vous fait aimer la musique qu'il joue et semble imprégné par celle-ci. Le son est bon même si l'enregistrement date du début des 60' (je suis plus attentif à la qualité de l'interprète qu'à celle du son). Dès la première plage, vous avez envie de faire des ronds dans le salon mais je ne sais pas si ces valses ont été écrites pour danser ! Donc on travaille le piano ! Rubinstein adapte vraiment bien le rythme et sa sensibilité en fonction de la nature de la valse qu'elle soit plus emportée ou mélancolique. L'impromptu n°3 op.51 est vraiment un chef d'oeuvre. J'en ai vu une version vidéo de Georges Cziffra qui est jouée d'une manière complètement différente mais très bien également.
Je vous recommande donc ce CD qui est pour moi une perle à garder précieusemment et qui est pour moi une superbe version des valses de Chopin, des impromptus et du boléro.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 4) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Rubinstein, le meilleur !, 1 mars 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Quatorze Valses / Trois Impromptus op. 29, 36 & 51 / Fantaisie-impromptu op. 66 / Boléro op. 19 (vol. 47) (CD)
Comment evaluer deux artistes reconnus qui se rencontrent pour un CD? C'est beau, c'est tout !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit