undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici B01CP0MXG6 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,9 sur 5 étoiles43
4,9 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:6,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 8 juin 2010
j adore les interpretations de Richter mais , sur ce cd , Rubinstein nous propose les nocturnes de Chopin .
c est brillant et superbe .
il est le pianiste qui a compris Chopin , sa lecture du compositeur me semble la plus touchante et la plus exacte .
c est un cd magnifique , emouvant et d une tres grande qualite - le son est vraiment parfait-
0Commentaire|34 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Si c'est le compositeur irlandais John Field qui mis le genre du Nocturne à la mode, c'est incontestablement Chopin qui lui donna ses lettres de noblesse. Là où Field explore une large variété d'expressions, Chopin choisit de réduire la forme à un tempo lent et une mélodie chargée de sentiments, forgeant ainsi pour la postérité le caractère si particulier de ces petites pièces devenues le vecteur de sa mélancolie.
Après une tentative de suicide à 20 ans, Rubinstein s'ouvre soudainement à la beauté du monde. Il n'aura de cesse sa vie durant d'essayer de transmettre son amour des choses et de la vie à travers la musique. C'est en 1965, âgé de 79 ans, qu'il réalise cet enregistrement des Nocturnes. Avec une science incomparable des nuances et du rubato, il s'y montre un véritable magicien des couleurs, se faisant l'apôtre de la douceur nostalgique, le héreau de l'abandon tranquille, le chantre de ce que Gérard de Nerval appelait le Soleil noir de la Mélancolie.
Ou un Rodrigue aux doigts d'argent, nous évoquant cette obscure clarté qui tombe des étoiles.
11 commentaire|40 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 février 2012
Un jour où l'autre chaque amateur de musique cherche à acquérir les nocturnes de Chopin. Mais laquelle choisir?
Pou moi, en toute subjectivité, s'il n'y en n'avait qu'une, ce serait celle-ci.

C'est extraordinaire de se rendre compte que, si longtemps après, malgré les inobrables grands pianistes qui se produisent aujourd'hui, Arthur Rubinstein reste le maître absolu lorsqu'il s'agit de Chopin. Je ne dis pas que les autres ne sont pas bons. Mais Rubinstein est tellement "juste".
J'ai trouvé dans ce double CD une très grande sensibilité, de la pureté, de la justesse mais aussi une prise de son parfaite.
Il s'agit d'un enregistrement de 1965, complètement remasterisé par Sony. Ces dernières années, Sony a vraiment fait des merveilles de ces "vieux" enregistrements. Je ne sais pas comment ils font, mais c'est vraiment un plaisir.
Je précise que je suis très difficile en la matière, j'écoute la musique sur un système audiophile et je suis très souvent déçu par bon nombre d'enregistrements récents fades et loin du son authentique des instruements.
Ici, c'est Rubinstein avec un son du 21 ème siècle (ou presque)... le tout pour un prix ridicule.
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 avril 2011
Rubinstein au sommet...
La beauté existe!
A ceux qui découvrent CHOPIN, commencez par là. A tous ceux qui aiment CHOPIN, ils sont légion, voilà un enregistrement radieux, salvateur, indispensable! A ceux qui détestent Chopin, ils doivent exister, écoutez... vous allez changer!
Merci King Arthur.
0Commentaire|13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 novembre 2012
Bien que les Nocturnes ne soient pas les compositions de prédilection des grands interprètes, certains enregistrements, comme ceux de Claudio Arrau , Vlado Perlemutter ou encore Maurizio Pollini sont à relever pour la diversité qu'ils offrent dans l’interprétation : Arrau pour la profondeur et l’introspection à laquelle il se plie systématiquement, Perlemutter pour le raffinement classique, et Pollini pour la précision d’exécution.
Arthur Rubinstein reste une référence car il ne fait qu'un avec son instrument.Plus intéressante encore est l’interprétation de Vladimir Horowitz mais la qualité des enregistrements (restitution) est plus discutable (où alors il faut revenir au vynil). Cet enregistrement produit par Sony/BMGG est tout en souplesse avec un brin de souffle qu'un ampli à tube gommera !
Pour les concertos n°1et n°2 j'ai une préférence pour Krystian Zimerman et l'enregistrement proposé par la Deutsche Grammophon (édition 2003).
11 commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 février 2010
Pour ceux qui aiment CHOPIN, cet enregistrement des Nocturnes interprétées par Rubinstein, est magistral. Je ne me lasse pas de l'écouter depuis que je l'ai commandé ....Chopin : 19 Nocturnes - The Rubinstein Collection, vol.49
0Commentaire|17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 mars 2016
MAGNIFIQUE ! Quel talent d'interprétation !! Les doigts de Rubinstein courent sur le clavier avec une agilité impressionnante ! Que du bonheur quand on aime Chopin.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 avril 2015
troisième enregistrement de l 'intégrale des nocturnes par un pianiste de légende dans son répertoire de prédilection . Vision d 'un homme de 80 ans qui se laisse envahir par la mélancolie , au soir de sa vie ( qui durera encore une 15aine d 'années , mais cela , il ne pouvais pas le savoir ...)
Ce qui nous vaut un enregistrement qui est comme un abandon de la vie , les derniers battements du coeur qui regrette déja de quitter ce monde . on peut imaginer la solitude du pianiste en studio qui amène a ce détachement profond qui a du être difficile a gérer .....on cherchera ailleurs le feu et la flamme ( arrau , francois ) , Cette adieu au monde , n 'est pas non plus la poésie qu 'une Pires fait naitre sous ses doigts et qui me plait tant . Mais je me surprend a faire de l 'empathie avec ce vieil homme , qui me bouleverse ici ....je fait un métier ou je cotoie beaucoup de personnes agées , avec la présence de la mort que cela implique , ceci explique peut être cela ....je l 'accompagne pour qu 'il ne soit pas seul .
Baremboim a voulu faire ressentir cela mais n 'y est pas arrivé . trop jeune . Ces nocturnes sont un cas particulier a mes yeux .....cela me parle bien au dela du piano .
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 mai 2013
Chopin au XIX ème siècle a écrit ces nocturnes. Arthur Rubinstein nous en livre son interprétation de haut vol au piano. Certes le titre nocturnes nous laisse penser à une musique douce, et cette musique , ces différents morceaux sont apaisés. Ils nous emmènent jusqu'au bout de la nuit avec des morceaux choisis connus mais incontournables. Un virtuose , Rubinstein pour un grand maître, Frédéric Chopin!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 février 2011
Que dire de plus sur cet ARTISTE de LÉGENDE ?

Son interprétation de CHOPIN fait partie des Références avec quelques autres qui sont encore heureusement parmi nous.

C"est toujours avec émotion que l'on écoute ces Nocturnes sous les doigts d'Arthur RUBINSTEIN.

Quant à l'homme; qui ne se souvient pas de son humour et de son oeil souvent malicieux.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)