undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles8
4,3 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

La période FM ("Trash" et "Hey! stoopid") du Sieur Alice semble bien loin désormais. Après un "Last Temptation" du meilleur goût, il aura fallu attendre 6 longues années avant que Vincent Furnier ne refasse parler de lui. Ainsi parait en 2000 ce bien nommé "Brutal Planet", ou le maître incontesté du Shock Rock s'en revient avec un disque d'une noirceur absolue. Constatant avec effroi et une certaine résignation, la violence, le déclin et le chaos ambiant dans lequel nous vivons, Alice n'a dès lors plus besoin d'aller chercher bien loin toute son inspiration. Elle est à chaque coin de rue, et fortement alimentée, en plus, par les Médias.
Bienvenue donc dans ce nouveau cauchemar, ou les "Cold Machines" poursuivent leur travail d'annihilation de l'âme et de l'être humain. Bienvenue dans un monde cybernétique ou l'amour et l'harmonie ne sont désormais plus qu'une illusion. Un rêve déchu pour tous les survivants que nous sommes. Un monde ou la violence est devenue un lieu commun.

"Brutal Planet" est la bande son d'une fiction bien plus réelle qu'elle n'y parait, et dont Alice se fait ici l'écho à travers une musique qui n'a jamais été aussi... Glaciale.
Ainsi débute ce premier volet (qui devait être une trilogie), que Alice Cooper clôturera 1 an plus tard avec un "DragonTown" tout aussi convaincant.

A l'instar de "Pick up the Bones", rappelez vous la scène dans les sous-sols de la maison du Serial killer, traquant Judie Foster avec ses lunettes à infra rouge dans "Le silence des agneaux"... Vous y êtes ? Alors bienvenue dans l'univers "Brutal Planet".

17/20
22 commentaires|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 septembre 2001
Cet album est le plus heavy et noir d'Alice. Malgrè cela, on y retrouve beaucoup de références à ses anciens albums, musicalement ou dans les paroles : "welcome to my nightmare, no more Mr. nice Guy" dira-t-il dans "It's the little things". On y percoit aussi de l'humour, très cher à Alice ainsi qu'une "ballade" dans le style de "Only women bleed" . Vivement conseillé !
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 23 décembre 2014
Vincent Furnier a fait une pause (méritée) de cinq ans avant de remettre le costume d’Alice Cooper. Comptant plus que quiconque parmi les légendes du rock, il assiste à la montée exponentielle de ses nouveaux enfants : ceux du shock-rock, ses plus fidèles disciples (Marilyn Manson, Rob Zombie). Désireux d’apporter sa pierre à un rock qu’il a su choquer avant tout le monde, il va s’associer avec Bob Marlette (!), un spécialiste du métal en vogue, et plonger dans la lourdeur ambiante des guitares jouées grave et des batteries au mix hip-hop. Mais un gars solide comme lui, qui a su traverser le hair métal en restant digne, n’a rien à craindre du métal industriel !
Il va à nouveau savoir tirer son épingle pop du jeu métal en garnissant les sombres morceaux (que ses collègues assènent) de refrains comme toujours imparables (SANCTUARY, GIMME), évitant (en fin renard) de se laisser envahir par le trash que pourrait induire un style si codifié et l’emmenant de sa voix de crooner non croulant vers un enrichissement mélodique qui fait décoller chaque chanson à un moment ou un autre. Du popKorn, quoi !!! Il saura également se faire plus classiquement brillant sur les deux pièces qui calment le jeu, les superbes PICK UP THE BONES et TAKE IT LIKE A WOMAN. Plus violent (mais jamais violeur), cet Alice des années 2000 verra notre homme se remettre en selle sur le dos d’un métal qu’il n’aura fait qu’anoblir.
Tops : SANCTUARY, PICK UP THE BONES, GIMME, BRUTAL PLANET, TAKE IT LIKE A WOMAN, BLOW ME A KISS
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 mai 2004
Fort de la cuisante leçon des 80's et des enseignements des 90's, Alice Cooper revient, après 6 ans d'abscence.
"Brutal Planet" porte bien son nom. L'album est relativement engagé, Alice est toujours cynique, le son est plus brut, plus lourd. Encore une fois, Alice se sert dans ce qui se fait à l'époque et le recrache à sa sauce. Il stigmatise tout ce qui l'énerve et se permet un balade digne de "Only Women Bleed" (sur "Welcome to my Nightmare") avec "Take It Like A Woman".
Avec "Brutal Planet", Alice Cooper donne la nouvelle direction du shock rock, en rapellant que s'il est malsain à souhait, le but est quand même de ne pas prendre els choses trop au sérieux.
Un des meilleurs album solo de Cooper. Donc a posséder.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 mai 2003
Après 6 ans d'attente, les fans peuvent enfin se procurer le nouvel album d'Alice Cooper.
Les musiques se révèlent peu envoutantes et ont l'air beaucoup moins travaillées que celles des albums précédents.
Par contre, Alice ,lui, a travaillé ses textes comme jamais. Il replonge dans un univers sombre et nous prouve son talent avec des paroles merveilleusement noires.
Rien que pour ces textes, cet album est à acheter.
Ceci dit, les airs sont quand même apréciables, c'est juste qu'il ne faut pas s'attendre à un style proche de The Last temptation...
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 juillet 2007
Cet album est une petite merveille. Mais quelle claque je me suis prise quand je l'ai écouté!!! Et d'autant plus si vous avez écouté/acheté le dernier album "The Last Temptation" (1994). Changement de style radical. Brutal Planet est violent et sombre. Alice Cooper, pour notre plus grand bonheur, revient avec une satire politico-social-culturel épatante: sur l'état du monde (Brutal Planet), les extrêmistes (Wicked Young Man), deux titres à écouter volume à fond. Mais ce serait oublier le magnifique "Cold Machines", dans lequel l'univers virtuel en prend pour son grade (et paf dans les gencives pour les amateurs de Second Life & Co.). Bravo, bravo, bravo!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 janvier 2003
Voilà qui fait plaisir !
Les fans d'Alice Cooper attendait un véritable retour depuis une éternité, le voilà enfin avec ce Brutal Planet très métal, qui renoue avec le Alice de la grande époque ! On est loin des très commerciaux "Trash" ou "Hey Stoopid"... Certains titres se démarquent, comme "It's the little things" et "gimme". Un album à se procurer de toute urgence !
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 janvier 2011
Dommage! Après l'excellent retour d'Alice avec The Last Temptation, Alice retrouve ses anciens démons métalleux des années 80. Je reste une fan d'Alice, mais rien ne vaut les premiers albums des années 70!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,00 €
10,85 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)