undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles
9
4,7 sur 5 étoiles
5 étoiles
6
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:17,94 €+ 2,49 € expédition

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 26 septembre 2001
Quel superbe album. Et quelle énergie chez Jimmy Page, pourtant poussé dans ses ultimes retranchements par les jeunes outlaws de Black Crowes que rien n'effraye, au point de reprendre quelques-une des tubes du Zep avec une vigeur très convaincante. Cet enregistrement en public de ce qui restera comme la tournée la plus rock 'n' roll de ces dernières années est une bouffée d'air pur au coeur d'un monde musical bigrement pollué ces temps-ci.
0Commentaire| 20 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 7 novembre 2013
Enregistré en octobre 1999 au Greek Théâtre de Los Angeles, ce double live est intéressant à plus d'un titre. Tout d'abord il voit les excellents Black Crowes s'attaquer à l'himalayesque répertoire du Dirigeable Plombé. Un challenge assez risqué, car ils ne sont pas si nombreux ceux qui ont osé se frotter au répertoire de Led Zep. Ah si ! il y a Gov't Mule... Holy Haunted House. Ensuite, ce live marque le grand retour de Jimmy Page dans un format plus (hard) rock, après l'aventure plutôt réussie, orientaliste et bluesy, de Page & Plant No Quarter (Unledded) Walking Into Clarksdale et avant la reformation tant attendue du Célébration Day Celebration Day (2 CD + DVD Digipack Format DVD).

Au début on a un peu peur car cela ne fonctionne pas bien. Sur les trois premiers titres, "célébration day", "Custard Pie" et "Sick again", c'est pas terrible. Chris Robinson souffre de la comparaison, inévitable, avec Robert Plant qu'il ne peut pas égaler et peine à trouver la distance. Mais à partir du quatrième titre, "What is and what should never be", cela décolle, le groupe assure vraiment, secondé de main de maitre par un Jimmy Page impérial. Quant à Rick Robinson, il semble avoir pigé le truc et ne démérite pas. A partir du cinquième titre on quitte momentanément l'univers Led Zep pour trois reprises de BB King "woke up this morning", les Yardbirds période Jeff Beck "Shape of thing to comme", et Jimmy Rodgers "sloppy drunk". Avec le neuvième titre, on decolle à nouveau pour un "Ten Years gone" plutôt convaincant; "in my time of Dying" est joué au bottleneck donc je passe, enfin "your time is gonna come" est vraiment excellent, peut-être un des morceaux de Led Zep qui se rapproche le plus du répertoire des Black Crowes....Fin du 1er CD, mais le meilleur est à venir !

Le CD 2 débute très fort avec un "the lemon song" plus vrai que nature et là ça fonctionne d'emblée ! Le titre suivant, "nobody's fault but mine", est un monument et il faut être assez gonflé pour s'y attaquer ! mais les Black Crowes (+ Jimmy Page !) relèvent le défi, l'harmonica est magistral et Chris Robinson se montre ici tout à fait dans le coup. On enchaîne avec un classique "Heartbreaker" joué au cordeau puis un "Hey what you can do" une fois de plus très proche du répertoire de nos noirs corbeaux. Retour sur la terre ferme pour quatre nouvelles reprises empruntées successivement à Willie Dixon "mellow Down Easy", au Fleetwood Mac de Peter Green, "Oh Well !", Elmore James, "shake your money maker", et J.B Lenoir "You Shook me" (aussi présente sur Led Zep I). Les trois dernières citées sont excellentes ! On termine enfin sur deux titres de Led Zep, un "Out on the Tiles", vraiment très bon et bien sûr le meilleur pour la fin, la quintessence, la substantifique moelle, l'hydrogène, l'hélium du Dirigeable plombé "Whole Lotta love" pour un final de haut vol !

Bigre ! On aurait bien aimé y être ....hélas ! A noter que la version japonaise de ce double Live contient deux titres de plus : "In the light" et "Misty Mountain Hop".
1313 commentaires| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce double cd n'est pas un vulgaire tribute mais un hommage sublime au plus grand groupe de hard-blues du monde ! Jimmy Page entraîne le groupe dans des versions vertigineuses des grands classiques du Zep ! la version de whole lotta love est hypnotisante de beauté et de puissance, quelques standardsdu rock anglais agrémentent le tout ( "oh well" de Fleetwood Mac) et des vieux blues ( "woke up this morning" de BB King ). L'ensemble est indispensable, d'autant plus que le son de ce CD est superbe !
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
50 PREMIERS REVISEURSle 24 février 2015
15 ans que j'écoute ce disque fabuleux sans m'en lasser.
Sorti d'abord uniquement sous forme "immatérielle" (il fallait l'acheter et le télécharger depuis le Net), ce double album a finalement fait l'objet d'une publication sous forme d'un double CD absolument démentiel.
Et pourtant, ce disque essentiel dans l'histoire de la saga zeppelinienne, n'a toujours pas gagné toute la reconnaissance qu'il mériterait.
Resituons le contexte: en 99, après la fin en quenouille de son aventure mi-figue mi-raisin avec Plant, Page a eu l'idée saugrenue de s'associer le temps de deux concerts dans un club de LA avec les Black Crowes, un groupe de rock bluesy sudiste plutôt éloigné - à priori - de son univers. Les Crowes, de leur côté, venaient de quitter leur maison de disques en mauvais termes et tournaient en rond. L'idée les intéressa. L'association allait être explosive.

Dès les premiers accords, et un Celebration Day en roue libre emporté par la fureur des exécutants, on découvre un Jimmy Page en pleine extase électrique, manifestement heureux de jouer avec un gang pleinement dévoué à sa cause. Car les Crowes semblent carrément portés par les vents du Valhalla! Carrés comme des blocs de béton armé, lourds comme des dirigeables en plomb (évidemment) et précis comme des chirurgiens psychotiques, les gamins ont manifestement à cœur de faire honneur à leur patron du jour.
Contrairement à ce que note un autre commentateur, je ne trouve d'ailleurs absolument pas que le concert commence sur une note faible. L’enchaînement Celebration Day/Custard Pie, au contraire, montre l'étonnante symbiose qui unit les musiciens.
Le son est remarquable, clair et percutant, sans pour autant être stérile.
L'énergie est sidérante.
Ah ces Gibson vintage propulsées par des amplis à tubes au bord de la fission nucléaire!

Et puis, Page joue comme il n'a jamais joué depuis la fin de son groupe... et comme il n'a jamais plus joué par la suite. Soutenu efficacement par un excellent Rich Robinson en rythmique de luxe, il brille dans les riffs rageurs, les solis tendus et la slide dévastatrice. Même à l'O2 il ne retrouvera pas cet état de grâce miraculeux.
D'accord, Chris Robinson n'est pas Percy Plant.
Mais, vous savez quoi? Je me suis surpris à préférer certaines de ses interprétations plus trashy que les originales du Golden God (ex: Ten Years Gone).
Tout le répertoire tient la route et l'album ne comporte aucun moment faible. On aurait peut-être aimé un passage en acoustique, mais l'excitation serait sans doute retombée.
Quoi qu'il en soit, tel quel, cet album compte définitivement parmi les meilleurs lives de l'histoire du rock lourd.
Après quinze années d'écoute heureuse, il n'a pas vieilli d'une seconde.
Il reste une célébration parfaite de tout ce que le Classic Rock peut encore offrir à ceux qui ont la faiblesse de l'aimer.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 novembre 2011
.. et ce sans Led Zeppelin, fallait le faire! Les live de LZ m'ont toujours fait c... grave, je les écoute rarement tellement les délires à l'archer me gonflent, les "Whole lotta love" de 25 mn sont indigestes, le morceau perd de sa puissance au bout de 3 mn, mais ici, gaffe, rock n'roll devant, derrière, en haut et en bas, bref, no surrenders! 2 CD's chauffés à blanc, avec une interprétation au cordeau, Page poussé dans les cordes, faut jouer, encore et encore, avec des Corbeaux sans pitié pour le maitre! Le chant est parfait, la rythmique impressionnante, le son est 10/10, la set-list de rêve! Je vous l'dit, un magnifique concert de Led Zep, sans Led Zep!!
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 mars 2013
Franchement on se demande si Page n est pas plus à l aise et surtout plus inspiré avec les BC
En tout cas les versions lives proposées ici sont bien plus percutante qu avec Plant et Cie
J ai retrouvé le dynamisme des debut du LED ZEEP.

On en redemande et bravo au Black Crowes quelle performance.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 août 2014
Quel concert, quelle énergie et quels talents réunis dans ce Live at the Greek. Jimmy Page est en forme et nous le montre tout au long de ces deux galettes. Quant aux Black Crowes leur réputation n'est plus à faire. Se sont vraiment d'excellents musiciens. Les frères Robinson sont également en pleine forme. Rich est un excellent guitariste et Chris montre tous ses talents de chanteur de rock. Bien sûr on ne peut pas le comparer à Robert Plant. Le registre vocal de Chris Robinson se rapproche beaucoup plus d'un Rod Stewart voire d'un Steve Mariott.. Cependant il est tellement convaincaint par la puissance de sa voix et le feeling qu'il dégage que rapidement on oublie Robert Plant. Si vous aimez le rock'n roll alors achetez ce Live at the Greek vous ne serez pas déçu!!!.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 juillet 2011
Excelent a acheter sans problème les reprises de Led Zep avec Black Crowes aussi bon que Led Zep lui même 2 CD à ce prix c'est super
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Une p..... disque de rock n'roll à n'en pas douter.
Jimmy Page se découvre une seconde jeunesse à se mesurer aux Blacks Crowes, DONT VOUS DEVEZ ABSOLUMENT POSSEDER AU MOINS LES DEUX PREMIERS ALBUMS !!
Ce qui est très bien vu c'est que en plus de passer à la moulinette les inusables "Heartbreaker" et "Whole Lotta Love", nos joyeux lascars ont choisi de reprendre des titres de Led Zep peu connus : "Ten Years Gone", "The Lemon Song", ou "Your Time Is Gonna Come" qui ouvrait le premier album du dirigeable.
Une orgie de rock n' roll salutaire, à des années lumières de la mièvre rencontre entre Page et Coverdale, ici on sent Jimmy concerné par son sujet, une mention spéciale au batteur qui ne s'est pas senti obligé de nous refaire du John Bonham.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

11,00 €
15,10 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)