undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

16
3,4 sur 5 étoiles
5 étoiles
9
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
6
Metal Machine Music
Format: CDModifier
Prix:7,07 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 19 août 2015
Je ne connais rien dans toute l'histoire de la musique qui ressemble à ça. Un culot aussi grand qu'une galaxie, une insulte à toute l'humanité, un coup de génie aussi grand qu'il soit possible de l'imaginer. Comment a-t-il pu faire ça ? Il était connu, célèbre, adulé et les contrats commerciaux affluent. On lui propose ceci, et cela, et un peu de cela, etc. Et qu'est-ce qu'il fait ? Il affirme la plus puissante rage de liberté.
A côté, Stravinsky, c'est Au clair de la lune.
Bien sûr, la majorité des gens haïront cet album. Mais si on leur disait que c'était du Stockhausen, ils ne hurleraient pas. Ce qui est insupportable, c'est qu'au sommet du succès commercial, Lou Reed ait le cran de faire ça et de faire sauter tout le système.
Bravo Lou, des comme toi, il n'y en a pas un par siècle.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
10 sur 13 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 27 mars 2010
Il faut posséder Metal Machine Music. Même si, bien sûr, vous ne l'écouterez jamais en entier.

Inutile de revenir sur la "musique" : du bruit infernal, de bout en bout. Pour la genèse du machin, se reporter aux articles de Lester Bangs, ses meilleurs soit dit en passant. Lou Reed avait poussé la blague jusqu'à demander au patron de la maison de disque de le sortir dans la collection musique classique. Y croyait-il lui-même ? Voulait-il pousser la fumisterie au maximum ? Vu son état à l'époque, on ne saura jamais.

Ce qui est sûr, c'est que la chose ne s'écoute que dans un état de grave dépression, et pas longtemps, encore. Mais l'intérêt n'est pas là. En faisant d'un bruit insupportable, sans aucun sens, un objet de grande consommation (la preuve, cette nouvelle édition !! Et pourquoi pas des bonus tracks !), Lou Reed nous interroge sur les limites de la culture de masse, exactement comme Duchamp, en exposant son bidet comme oeuvre d'art, s'interrogeait sur les limites de l'art. Le disque est sorti, il est encore réédité aujourd'hui : pari gagné. S'il y a une limite dans ce qu'on peut faire acheter aux gens, elle est encore à découvrir.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 15 février 2011
Indéniablement, "MMM" est LE disque underground, inclassable, punk et cyberpunk, techno, arty et expérimental le plus culte et réussi qui soit. Plusieurs années avant Autechre ou Aphex Twin, Reed, ici, invente la techno et l'expérimental. On peut aussi dire de "MMM" que c'est un triomphe de la volonté, car Lou a réussi a le faire sortir (RCA n'était pas chaud, on le devine et comprend), faisant de ce disque une ode indéniable à la liberté artistique (et non un pied de nez à ses fans et à sa maison de disques, avec laquelle il fera encore un disque, "Coney Island Baby", avant de passer chez Arista, et de revenir chez RCA, pour mieux en partir ensuite...). Un disque punk, aussi, si on veut. Deux ans avant le premier opus de Suicide.
Alors, certes, c'est inécoutable. Je l'ai personnellement écouté en entier - 64 minutes de larsen, de feedback de guitare - une fois, et je ne le réécouterai pas. Je trouve à la fois bien et incroyable que "MMM" soit édité et commercialisé en CD. C'est un disque indispensable, mais controversé, et Reed lui-même disait à ses fans, dans les notes de pochette initiales, 'vous n'allez pas aimer, et je ne vous en voudrai pas'. Comment aimer ce disque ? Mais comment l'ignorer, aussi ? 5/5 pour le culot de Reed. 0/5 pour la musique.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
21 sur 30 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 11 novembre 2003
Disons-le tout de suite, Metal Machine Music est inécoutable. Toute la mauvaise foi du monde n'y changera rien. D'un autre côté, aucun autre disque de Lou Reed ne montre son courage, son arrogance, son nihilisme, sa folie, sa rage et son désinteret commercial d'une manière aussi choquante. Il fallait une sacrée dose d'inconcience et d'assurance en soi pour se poser dans le bureau du boss de sa maison de disques et lui présenter ce magma de bruit infernal en prétendant tenir là la plus grande oeuvre musicale du siècle. Bon, la quantité de drogue ahurissante, mélanges stimulants (speed) et cassant (héroine), absorbée par Lou Reed explique en partie sa débacle à cette époque, ainsi que sa déconection du monde réel. N'empeche, le monde du rock (pour ne pas dire de la musique populaire) n'avait jamais rien vu de semblable avant ça. Depuis, on a eu Kraftwerk, Public Image Limited, Sonic Youth, Nine Inch Nails et bien d'autres allumés psychotiques pour prouver que Lester Bangs n'était pas le seul a avoir été boulversé par ce disque. Mais encore aujourd'hui, en 2003, personne n'a osé ne serais-ce que s'approcher de cet insuportable manifeste de bruit éléctronique qu'est Metal Machine Music. Je le note trois étoile, parce que c'est la moyenne. Mais en vérité, il est imposible de noter cet album. Car ce n'est pas un album. Juste une illustration sonore de la folie poussée à son paroxysme. Maintenant, malgrès sa légende très romantique, Metal Machine Music sera sûrement insuportable à 99% des auditeurs. Les deux meilleures critiques de cet album, vous les trouverez l'une sur le bouquin de Lester Bangs "Psychotic Reactions" (son article légendaire expliquant pourquoi, à son avis, MMM est le meilleur album jamais enregistré), l'autre à été publiée par Amazon.com et est signée par un certain David Kenner du Texas il y a deux jours. Elle dit tout simplement "aïe, arrête ça. aïe, arrête ça.aïe, arrête ça. aïe, arrête ça. aïe, arrête ça. aïe, arrête ça. aïe, arrête ça. aïe, arrête ça". Que vous aimiez ou que vous détestiez ce disque, il est absolument imposible qu'il vous laisse indifférents. Combiens d'autres albums peuvent en dire autant ?
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 23 juillet 2011
Ah, ah, ah, ah, ah, !!!!

Voilà le genre d'album auquel on prend un malin plaisir à massacrer !

Vous avez le choix entre FOUTAGE DE GUEULE, ou douce plaisanterie de 65' (et je pèse mes mots, car ça risque d'être dur pour vos oreilles surtout si vous écoutez ça au casque...).
Donc, je disais 65' de guitare distordue avec feedback joué à différentes vitesses. 2 guitares jouées de manière inhabituelles avec des niveaux de réverbération différents. Lou Reed aurait placé les guitares en face de leurs amplis respectifs et le feedback de ceux-ci faisait vibrer les cordes toutes seules ; et de ce fait les guitares jouaient toutes seules... Génial et avant-gardiste non ?
Il a ensuite mixé ça sur un quatre pistes stéréo dans son appartement de New York et fait durer les morceaux à raison d'un par face de 16:01 conformément aux règles de la marque de disques. La 4ème face se terminant par un sillon continu de 1,8 seconde répétant indéfiniment le même motif... Bien vu, surtout pour ceux qui n'avaient pas de retour automatique du bras de la platine...
Le plus drôle est que Lou Reed a pris sa composition soit-disant très au sérieux en prétendant qu'il était l'inventeur du metal et que cette "œuvre" était l'ultime aboutissement du genre !!!

Lors de la sortie du disque les fans auraient retourné le double album chez leur disquaire pensant que le disque était rayé...
En tout cas, la sortie d'un tel disque a fait pas mal de remous et de scandales. Lou Reed a même avoué n'avoir jamais été capable de l'écouter en entier... Ça veut tout dire !

Sous les effets des narcotiques, il serait subitement devenu ainsi le Yoko Ono de la guitare électrique !
Je les imagine volontiers faisant un duo, lui à la guitare, et elle au chant... ça nous aurait fait un album dépassant tout ce qu'on aurait pu imaginer en matière d'avant-garde !

Pour conclure sur ce "chef-d'œuvre", j'imagine bien certains policiers ou tortionnaires professionnels utiliser cet enregistrement pour faire craquer un détenu présumé coupable afin de le faire parler en lui bombardant ça à fond dans les oreilles et en continu...
Je doute sincèrement que n'importe quel pékin ayant pondu ça du fond de son garage ait pu trouver un label (surtout un major) pour éditer ça !!! Il faut s'appeler Lou Reed pour avoir ce droit. Donc j'en reviens à ce que je disais au début, c'est du foutage de gueule, point barre.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
11 sur 17 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 5 août 2006
Metal Machine Music n'est pas un disque:ds les années 75, Lou Reed voulait signer chez Arista. Or, il était toujours en contrat chez RCA et devait 2 disques. Il s'est donc fendu d'un double Lp afin de terminer ce contrat. Bien évidemment, ça ne ressemble à rien: c'est juste du bruit (et même si on le passe en 78 tours ou en 16 tours, c'est toujours du bruit). Bien sûr, à la sortie, Lou Reed a assuré que c'était ce qu'il avait fait de plus génial.

A avoir en vinyl pour la pochette (qui est magnifique)
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 10 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Vous avez des taupes à faire fuir ? Vos voisins ne vous plaisent plus ? Votre supérieur hiérarchique aime Mozart ? Vous êtes envahi par les cochenilles, taupins ou autres araignées rouges ? Cet " " musique " " vous est donc nécessaire.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 18 janvier 2013
On sent que le père Lou devait un enregistrement à sa Major, il a fait n'importe quoi. L'illusion ultime(l'escroquerie) est dans la pochette; après RnR Animal ont pouvait penser que.. Et bien non, c'est de la merde.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
0 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Je trouve remarquable cette tentative de diversification musicale : Lou Reed a eu le courage de se lancer dans un nouvelle aventure avec cet album ethnique très abouti. Oui j'ai lu que certains n'aimaient pas, tant pis pour eux, moi j'écoute en boucle et en kilt cette interprétation grandiose de grands thèmes folkloriques britanniques majeurs. Il faut bien reconnaitre que chaque morceau ne se différencie pas trop du suivant, mais ça c'est la marque même de cette musique à l'origine guerrière.
Mais que se passe-t-il ? j'apprends qu'il nous a quitté... c'est trop tôt bien sur, pourtant cet album restera la pierre angulaire de l'anthologie de la cornemuse écossaise.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 17 octobre 2001
Nanu, noch niemand hat rezesiert? Ich möchte dem Neuhörer nicht verraten, um was es sich hier handelt. Nur so weit:
Jahrelang habe ich nur darüber gelesen, doch als ich die LP durch Zufall fand, wurden meine schlimmsten Befürchtungen noch übertroffen. Es gibt auf Underground-Labels sicher etliche Klangexperimente. Doch MMM hat einen Sonderstatus. 1.: Wie kann ein damals kommerziell erfolgreicher Künstler (Transformer - Sally Can't Dance) plötzlich so etwas abliefern? Seine Star-Karriere legte er 1975 damit über Nacht jedenfalls in Trümmer.
2.: Wie konnte eine renommierte Plattenfirma wie RCA sich dermaßen einseifen lassen? Für die Firma dürfte das Ganze ein teurer Spaß gewesen sein.
Als Kuriosum ist das Werk evtl. anschaffenswert.
Obelix würde zu dem seltsamen Phänomen "Lou Reed" allgemein sagen: "Die spinnen, die Amis!".
Und zu "Metal Machine Music" im Besonderen "Die spinnen, aber wirklich total !!"
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Coney Island Baby
Coney Island Baby de Lou Reed (CD - 2006)

The Velvet Underground
The Velvet Underground de The Velvet Underground (CD - 2014)

Transformer
Transformer de Lou Reed (CD - 2002)