undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles37
4,2 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:5,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

John Boorman est l'un de mes metteurs en scène préféré ( Hope and Glory - Zardoz - La forêt d'émeraude - Excalibur etc...).
En 1972 il réalise sans doute le meilleur survival de tous les temps "Délivrance".
L'histoire: quatre citadins quadra ( ED, Lewis, Bobby et Drew) décident de décendre une rivière en canoë. L'enfer commence.
Sans dévoiler l'histoire deux scènes ont marqué le public.
La première est le duel Banjo/guitare entre Drew et un adolescent un peu faible d'esprit.
La deuxième est le viol de Bobby.
Ce film est un chef-d'oeuvre.
Les paysages sont magnifiques, l'histoire est palpitante mais attention certains passages sont violents et très réalistes. C'est pourquoi bien que le conseillant vivement, je dirai enfants et âmes sensibles s'abstenir.
88 commentaires|12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 février 2015
Avec un casting impressionnant John Boorman a réussi une fable philosophique et un film d'action avec les rapides et le sud profond comme cadre.
Comme tous les grands films classiques, il allie un récit très simple -à la John Ford- et une quasi fable philosophique sur nature et culture.
Les effets spéciaux ne font qu'ajouter au drame qui se prépare comme dans un bon thriller.
Je n'oublie pas la maitrise parfaite du réalisateur.
A redécouvrir d'urgence.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 janvier 2001
"Délivrance" est un film éprouvant. Happé par le suspense et l'angoisse insoutenable que génère l'histoire de ces quatre citadins égarés aux milieux de grands espaces peuplés de ploucs frapadingues et dangereux, le spectateur, comme les héros de Boorman, n'a qu'une hâte: que le voyage se termine, pour pouvoir souffler un peu. Le tournage fut épique, et les acteurs sont à de nombreuses reprises passés tout près de la noyade. A la vue des images (superbes), ça n'a rien de vraiment étonnant. Le seul défaut de ce DVD réside dans l'absence totale de bonus, bien décevante pour un film de cette qualité.
0Commentaire|29 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Je ne suis pas sur qu'on attende mon avis pour commenter ce film tant il y a de gens qui l'ont deja vu surement.
Un chef d'oeuvre des années soixante dix ou les acteurs et réalisateurs sont au mieux de leur forme. Ils en avaient bien besoin pour tourner ce film.
Une musique désormais célèbre, un film qui l'est tout autant , bref du grand , du beau.
C'est prenant, envoutant et on se demande encore ce que ces citadins sont venus faire dans cette galère.
Le magnifique retour à la nature des seventies en prends un sacré coup.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 novembre 2007
Dépourvu de tout ornement dans la réalisation et une bande originale presque absente, ce survival brutal, sans concessions, préfère se concentrer sur la nature, les clapotements de cette rivière aux allures infernales. Mais l'enfer n'est pas dans l'endroit en lui-même, et cela ajoute au côté réaliste : des êtres visiblement consanguins, attardés, déjouent sans véritable raison les plans de nos amis venus découvrir la nature en canoë. Derrière cela, on sent l'éternel fossé (son développement me paraît ici simpliste) entre les ruraux et les "moins ruraux". Un survival pur et dur, âpre, qui frôle l'exploration du psychique sans vraiment l'approfondir. L'après-événement m'aurait paru intéressant. Parfois glauque, on pourra condamner la gratuité de la violence, mais cette façon dont elle arrive ne fait qu'ajouter au choc, à la cruauté ici bien amenés. Tous les acteurs habitent leurs rôles et leurs différences est plus dévoilée que montrée.
0Commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 janvier 2016
Ce blu ray est un import des USA, et est illisible sur un lecteur européen . Il est d'ailleurs écrit sur la jaquette que sa vente est interdite en-dehors des USA et du Canada.

Décevant de la part d'Amazon
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 janvier 2010
Sans conteste l'un des grands films des seventies. Pour enterrer définitivement une vision trop naïve ou réductrice d'un retour à la nature ! Excellent report DVD.
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 novembre 2015
j'avais déjà acheté le DVD et la version française était déjà en 2.0.... idem pour le blu- ray...très déçu car je pensais que le blu-ray c'était top
11 commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 janvier 2016
Vu en 1976 en salle, ça n'a pas beaucoup vieilli,
Ici Boorman ne fait pas dans la dentelle, certaines scènes sont "dures" !
Les autochtones attardés sont vraiment sadiques !
Le son du banjo est toujours aussi paradoxalement beau et paisible.
Un must du film sur la survie.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 mai 2013
Délivrance est l'histoire de quatre amis : celui à l'initiative de la descente en canoé d'une rivière, avant que la région ne soit recouverte par un lac artificiel, joué par Burt Reynolds, personnifie l'aventurier individualiste. Au début du film, il déclare ainsi à son ami, joué par John Voight, qu'il n'a pas assuré sa voiture, laissant entendre que chacun doit s'assumer, sans rien attendre de la société.

Les trois autres personnages principaux représentent les citadins, qui ne connaissent rien à la vie sauvage, et ne se sont jamais confrontés ni à la nature, ni à une population très rurale.

Boorman pointe très vite la supériorité du milieu naturel et de ses habitants. Si ceux-ci apparaissent arriérés, surtout aux yeux des citadins, l'enfant mentalement attardé et génie du banjo est pourtant cadré en hauteur, tandis que le guitariste de la ville est filmé en contre-bas, pour signifier que le plus faible des deux n'est pas celui que l'on imagine. Et d'ailleurs, le duo musical terminé, le gamin refuse toute communication, comme pour symboliser le fossé entre lui et ces étrangers.

Plus tard, à la bestialité de deux autochtones va répondre la brutalité des citadins, qui vont devoir renier toutes leurs valeurs pour survivre dans ce milieu sauvage et se révéler plus inhumains que leurs poursuivants présumés.

La force de l'histoire est que celui qui incarnait la force brute paraissant la plus à même de résister et s'adapter au milieu naturel, Burt Reynolds, se verra réduit à l'impuissance et remplacé dans le rôle du meneur par le plus doux et le plus civilisé en apparence, John Voight.

L'individualisme instinctif de l'un montre ainsi très vite ses limites et son arrogance, et les valeurs de l'homme civilisé de l'autre se trouvent fracassées et emportées en même temps que les canoés dans le tumulte de la rivière, pour être remplacées par l'instinct de survie le plus élémentaire.

La petite ville qui va être engloutie par les eaux semble ainsi représenter la vanité de l'humanité, qui doit se plier devant la nature, que l'on se croit en accord avec elle ou que l'on s'imagine pouvoir se raccrocher à sa petite vie bien ordonnée. L'église qui déménage sur un camion évoque la possibilité d'une survie d'un ilot de spiritualité et d'espoir, conférant pourtant un très faible réconfort à l'homme à jamais changé par sa confrontation avec la sauvagerie de ceux de son espèce et à l'indifférence de la nature.
33 commentaires|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

13,63 €
10,79 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)