undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

105
4,6 sur 5 étoiles
Bienvenue à Gattaca
Format: DVDModifier
Prix:24,69 €+2,79 €expédition
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

44 sur 47 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Voici un excellent thriller de SF intelligent passé assez malheureusement trop inaperçu. Pourtant le trio d'acteurs (Uma Thurman, Jude Law et Ethan Hawk) est de haute volée, les acteurs sont vraiment bien dans leurs rôles respectifs. Il s'agit d'un film de SF mais pas dans le sens formel du terme. Disons qu'il s'agit surtout d'un film d'anticipation. C'est une vision de notre société du futur qui est dépeinte : En fonction du développement de techniques biologiques et des connaissances en génétique actuelles, cette anticipation envisage un développement possible de notre société. Dans la cité de Gattaca, les humains sont sélectionnés et triés sur base de leur code génétique (ADN...). Les meilleurs profils se voient réserver les meilleures places, les autres sont plus ou moins laissés pour compte. C'est donc une critique ancestrale et non moins acuelle qui est posée : la ségrégation, le clônage d'une partie de profil ADN, la sélection préétablie d'un profil humain (bébé éprouvette), que ne peuvent s'offrir que les plus nantis, ceux qui ont des sous ! Il s'agit donc d'un nivellement social par le biais de technologies qui sont déjà bien développées de nos jours, alors pourquoi pas!... C'est ce qui est inquiétant dans ce film. Indépendamment de ce débat, le métrage est avant tout un thriller très efficace mettant en scène un individu génétiquement "faible" qui se sert de l'ADN et de l'identité d'un génétiquement "nanti" pour gravir les échelons de la société qui lui étaient interdits jusque là. Le film est raconté de manière claire avec explications en voix off si nécessaire. On est donc jamais perdu. La mise en scène est très stylisée décrivant le microcosme de Gattaca aseptisé mais pas vraiment éloigné de ce que l'on connaît aujourd'hui dans certaines sociétés et qui n'est pas sans rappeler l'univers de Brazil de Terry Gilliam. Des trouvailles visuelles foisonnent et le suspens reste vraiment entier et prenant jusqu'au bout (un meurtre, les subterfuges pour tromper l'autorité...). Les images sont lèchées et les couleurs sont superbes mais étonnantes : les plans extérieurs de jour sont carrément jaunes, la nuit en extérieur, des étonnantes teintes orange parcèment l'image ou du vert vif tranche dans l'obscurité. Un vrai style bien singulier à ce très beau film à découvrir ou redécouvrir.
Apport HD : Très probant. L'image est très belle sur toutes les séquences. La définition est très probante et ne fléchit pratiquement jamais. Cependant, si le piqué est souvent précis c'est une relative impression de douceur qu'arbore l'image. Cette douceur respecte pleinement la photographie voulue par le réalisateur. Il n'en reste pas moins que l'image reste vraiment HD. Les couleurs particulières sont flamboyantes et gagnent énormément au passage à la HD. Le léger grain argentique visible sur de nombreuses surfaces et aplats ne gène jamais l'acuité visuelle. Le son efficace mais sans transcendance est en HD en VF et en VO. Voilà donc un excellent tranfert blu ray auquel il est bien difficile de trouver des défauts.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
10 sur 11 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 2 mars 2003
le problème de ce film, c'est que le côté science -fiction s'efface devant les sentiments humains. Le réalisateur joue moins sur les effets spéciaux que sur la palette étendue des relations humaines ( un peu d'ironie, entre frères, homme-femme...), ce qui rend réducteur l'appellation "science-fiction", qui reste forcément en dessous du résultat. Les images (léchées), les couleurs (dignes d'un kieslowsky) et la musique de Nyman, lancinante, pleine de passion et de retenue font de ce film un chef d'oeuvre à voir, même si le sigle SF vous retient. C'est un moment de bonheur.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
10 sur 11 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Bienvenue à Gattaca est une fable morale sur un de nos futurs possibles (et qui se rapproche à grands pas depuis le séquençage du génome) doublé d'un excellent film dramatique.
Le thème de l'eugénisme y est traité à travers l'histoire d'un garçon qui a été conçu naturellement dans une société où l'on sélectionne les embryons.
C'est aussi la formidable histoire d'un homme qui sacrifie tout et qui se bat pour réaliser son rêve.
Comme quoi la volonté est plus forte que tous les déterminismes : une hymne à la liberté humaine.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
7 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 6 février 2011
Ce film est une pure merveille!
Les acteurs sont tous parfaits, les images sont magnifiques et le scénario subtil.
Le film n'a pas besoin de donner de leçons pour critiquer cette société eugéniste et ce que vivent les protagonistes prouve de manière subtile que leur modèle de société est devenu absurde.
Point culminant du film: le règlement de compte entre frères, nageant au milieu de la baie déchaînée.
J'ai également beaucoup apprécié les représentations symboliques de cette société: avez-vous déjà vu des astronautes qui décollent vers Titan en costards ? Quelle importance, ce n'est pas la présentation qui compte, c'est la symbolique.
Même en l'ayant vu une dizaine de fois, ce film me fait toujours autant d'effet et il ne prend pas une seule ride avec les années, bien au contraire: c'est la signature des grands films !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
13 sur 15 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 9 décembre 2005
Tout se joue dans ce film sur la force d'un scénario traité avec une sobriété remarquable, la justesse du jeu des acteurs et l'esthétique glacée de ses décors. A l'arrivée, on obtient une oeuvre profonde et émouvante qui constitue à mon avis un des canons du genre. Ce film enterre les centaines de séries b et propose une alternative intéressante aux grands classiques du film d'anticipation.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 12 novembre 2006
Well told story with suspense pathos ignorant cops, unaware parents, bottles of pee, and a house with an appetite. Neighbors form bonds as they try to fathom the secrets of what motivates a house to consume kites and cars.

Then there is the great dialog "That must be its uvula." "Oh it is a girl house."

The film is animated which allows for many scenarios that are not physiologically possible. This actually adds to the spookiness. There is a socially relevant story with a positive ending.

However the there is nothing unique about the story or the characters. This makes it attractive for people that like formula films.

Well after ten years they have gone and done it. We now know how the genetic make-up of human beings. We also have electric cars and wrist radios. This is no longer sci-fi; it is speculative fiction. Or at least it is speculative. Anyway I have a friend that had a back problem in his youth. They left some dye in him and it was spotted during a job interview physical for a desk job; you guessed it.

Anyway this is a spectacular film. The sound track helped support the movie. They did a good job of picking the actors. The characters were believable. Uma did not even have to show her Thurman's. Ethan did a convincing transformation and Jude was good enough that you almost thought the film was about him. The scenes were breath taking. I was most impressed with the sunrise on the solar panels and the swim competition.

Two points to look for on your second viewing are:

1. Several times the brothers compete physically and logically. Even with his handicapped origin Ethan Hawke" Vincent Freeman" surpasses his brother Loren Dean "Anton."

2. Jude Law "Jerome Eugene Morrow" Was not without ambition. He was disappointed that his advantage was not advantageous enough for the gold and receives his gold thought the actions of Vincent.

Vincent who was conceived in the Rivera, as child of God (taking their chances) must compete in a world where all the negative genetic dispositions are usually removed as was his brother's case. Vincent is tagged for failure at birth. To overcome this social barrier and obtain his goal of going into space, he borrows the genes of an athlete gone astray. The director where he is working (GATTACA) is killed as the last obstacle to the mission. Will Vincent be found out? Irene (Uma Thurman) suspects the number one candidate for the space trip Jerome of the murder. She never suspects that he is really Vincent.

Bottom line is if you aren't genetically correct the movie may scare you.

------------------------------------------------------------------------------------------------

Just a note to those that are DVD illiterate. Some select DVD's lend themselves very well to Superbit. This is one of those films.

When films were first transferred to DVD's they did not need that good of picture quality or sound for the average TV; so they had plenty of room left on the DVD capacity. This was a perfect platform for DVD Extras and fun fillers (and also coming attractions.) all at the expense of the more sophisticated or discerning viewer.

Today people want more from the film and have equipment with better capabilities. Thus the use of Superbit. The DVD is packed solid with more picture definition and better Sound options. Thus know room for those Extra fillers.

Also do not over look Widescreen with DTS as an option.

It is even available in Blu-ray
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Gattaca is a fascinating science fiction/mystery movie, set in the 'not too distant future', in which astronauts dress in stylish, roaring-twenties inspired clothing and where the world seems to be finely ordered and sequenced, just like a genetic code.
In fact, it is the genetic code which determines all. Test-tube babies are the norm for anyone who wants to have a chance; screening out imperfections has become routine, and those who have the misfortune of being born outside the system of genetic checks and balances will find themselves invalid (in-valid in the sense of not valid for work, as well as invalid in the sense of incapacitated for advancement). Society has been structured around a pre-defined sense of potential as projected by genetic codes. But there are a few who challenge the system.
Meet Vincent, a.k.a. Jerome Morrow (played by Ethan Hawke), who dreams of the stars and lusts for a position at Gattaca (the new-age NASA), but with the genetic code of a loser. Enter Jerome Morrow, a.k.a. Eugene (played by Jude Law), who has the potential, but also a broken spinal cord -- he lends Vincent, through an ingenious and intricate system, his genetic sequence. In this guise, Vincent thus rises to the position of navigator, selected for the great Titan/Saturn mission.
Then, the director gets murdered. A flake of skin falls from Vincent which the investigators find, and the chase is on. The launch is a week away. Will Vincent outrun the pursuers in time?
Of course, Vincent's pursuers are led by his brother, the genetically-planned offspring of the family, who thought that Vincent was dead. There is an ultimate contest, which Vincent wins, proving the victory of determination over pre-determination.
Vincent, in the person of Jerome, falls in love with Irene (played by Uma Thurman), who works at Gattaca in a sort of genetic quality-control position. She falls in love the potential, the idea of Jerome, but eventually comes to love the imperfect Vincent. She herself, for all the genetic planning, also has an imperfection, which makes her all the more attractive to Vincent.
Gore Vidal has a small but crucial role as a flight director in charge of keeping things on track (with style!) as the murder investigation threatens the operations at Gattaca.
This movie is a visually interesting, unique, and much under-rated and under appreciated show. It won awards for art direction and other stylistic touches, including the Oscar.
I won't spoil the ending, but suffice it to say that Vincent and Jerome both leave the earth.
'For someone never meant for this world, I must confess, I'm suddenly having a hard time leaving it. Of course, they say that every atom of our body was once part of a star. Maybe I'm not leaving. Maybe I'm going home.'
Interestingly, the idea of genetics is woven into the movie in very many ways, some subtle, some explicit. The very title, Gattaca, consists of the strands of bases that comprise the double helix of DNA G (guanine), A (adenine), C (cytosine), and T (thymine) -- the sequence of these bases constitutes genetic information, much as the arrangement of the 26 letters of this alphabet constitutes information.
This is a clever film, a bit slow, but stylish, suspenseful, wonderfully visual, and well worth a weekend evening investment.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 16 janvier 2005
Thème original dans un film de science fiction proche de barjavel
Excellentissime film, qui mérite en effet la qualité superbit
à racheter dans cette version si on possède déjà la version classique.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Ce film intemporel frappe par sa beauté plastique, son rythme lent et son message humaniste. On est loin des habituels lieux communs des productions d'Hollywood. Ici tout concourt à l'évasion de notre esprit: musique, dialogues, photo. Un film presque inclassable car bien que d'anticipation, il possède un charme désuet sans doute dû au choix des couleurs et des autos.
Bref, un film original qui touche au coeur, si on ne s'attend pas à du bruit et de la fureur.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
7 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
En tant que biologiste, je ne peux que reconnaitre la justesse du propos de GATTACA (les lettres du code génétique forment le titre) et je crains que ce qui nous y est présenté comme science fiction ne soit une facette de l'eugénisme qui nous attend demain.
Bien tourné, aseptisé et percutant à la fois, on se laisse aisément fasciner par cette société du tout génétique.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Equilibrium
Equilibrium de Christian Bale (DVD - 2009)
EUR 7,99

The Island
The Island de Steve Buscemi (DVD - 2006)
EUR 7,99

Minority Report [Édition Single]
Minority Report [Édition Single] de Tom Cruise (DVD - 2003)
EUR 7,98