undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici B01CP0MXG6 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles115
4,5 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:14,15 €+ 2,79 € expédition
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 22 janvier 2004
Bienvenue à Gattaca est un film remarquable. Les problèmes scientifiques actuels, sélection d'embryons, diagnostic prénatal, trouvent dans ce film un bel echo. En nous faisant apparaître une société utopique, où les gènes ont pris le contrôle, ce film nous montre quels pourraient être les dérapages si aucune mesure bioéthique, concernant la morale, n'était prise ne compte. Ce film n'est pas si loin de la réalité. Personnellement, je le montre à mes élèves pour qu'ils comprennet que les gènes ne font pas tout, et l'importance de rester vigilent quant aux lois de bioéthiques.
Bonne séance
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 juin 2009
Un film excellent avec une belle histoire et des acteurs parfaits. Un film d'anticipation plutôt que de science fiction sans doute. Un bon film n'a pas forcement besoin de trucages déments où d'images de synthèse pour être réussi, le fond l'emporte sur la forme. Ceci dit les images sont belles mais ce n'est pas star wars, ne vous attendez pas à voir des vaisseaux spatiaux ou des aliens, ce qui n'enlève rien à la qualité de ce film...
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 mars 2003
le problème de ce film, c'est que le côté science -fiction s'efface devant les sentiments humains. Le réalisateur joue moins sur les effets spéciaux que sur la palette étendue des relations humaines ( un peu d'ironie, entre frères, homme-femme...), ce qui rend réducteur l'appellation "science-fiction", qui reste forcément en dessous du résultat. Les images (léchées), les couleurs (dignes d'un kieslowsky) et la musique de Nyman, lancinante, pleine de passion et de retenue font de ce film un chef d'oeuvre à voir, même si le sigle SF vous retient. C'est un moment de bonheur.
0Commentaire|11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 avril 2002
Excellent, oui.
Tout est extraordinaire dans ce film, à commencer par la forme : couleurs à tomber (des bleus et des tons jaunes magnifiques), une photographie géniale. Un souci du détail qui permet, par les costumes mêmes, d'entrer dans ce monde excessivement froid qu'est Gattaca.
En effet, si l'architecture, les tenues des personnages et leur physique sont parfaits, il n'en demeure pas moins que c'est bien l'enfer moderne que nous décrit le film. Beauté partout, mais justice bafouée, et surtout, sécheresse des sentiments. Les êtres semblent vides, et incapables de s'aimer réellement (à part Irène et Vincent, bien sûr). La scène ultime où Vincent et Eugène sont réunis est, à cet égard, tout à fait explicite.
Gattaca est à mon avis l'un des meilleurs films de science-fiction jamais réalisés, servi par des acteurs convaincants, qui a le mérite de faire entrer ce qui n'est (encore) que de la SF dans le monde contemporain, par l'identification habile du monde dépeint au nôtre.
0Commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 février 2014
Il faut prévenir les néophytes, lorsqu'on trouve qu'une oeuvre revele un avenir qu'on souhaiterait éviter à ses congénères. Comme avait jugé prudent d'écrire Lyautey en exergue de la premiere édition française "mein k..." -oeuvre paranoide de l'ignoble Hitler : "tout français devrait avoir lu ce livre". Cet homme cosmopolite et intelligent pensait que les français réagiraient avec logique (le rejet) devant la violence de ce brulot raciste. Repetons, en l'adaptant, cette phrase simple et pourtant tres utile ici, dans le domaine scientifique : tous les humains devraient avoir vu ce film. Scenario réussi, pertinent et passionnant, qui traite des dégats prévisibles du triomphe de la génétique. J'ajoute personnellement qu'on devrait le montrer dans les collèges. La trame en elle meme est classique et raconte un trio façon "Cyrano de Bergerac", mais au lieu de faire montre de bel esprit, on frime avec son ADN.
L'histoire ne change pas, les humains comptent toujours sur les autres pour fournir des étalons-or de la perfection, des solutions préfabriquées à leurs problèmes. Les atypiques, annonceurs de mauvais présages sont souvent ignorés....on préfèrent entendre les triomphateurs bruyants propagandistes et leurs annonceurs publicitaires. L'impact de cet avertissement sera probablement modeste et le commerce triomphera. L'important c'est d'avoir essayé et de garder le sourire. L'avenir GATTACA est proche,les gens ont l'air de s'en réjouir.... mais nul n'est immortel et c'est avec plaisir que je ne le verrai pas.
Rappelons aux grands adeptes de la guerisons par l'ADN qu'une méthode efficace appelée l'interruption thérapeutique de grossesse reste une solution tres simple pour lutter contre les maladies génétiques graves.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 mars 2011
Ten years after the movie they have gone and done it. We now know how the genetic make-up of human beings. Some Job descriptions even say without consideration of age, race, religion or genetics. We also have electric cars and wrist radios. This is no longer sci-fi; it is speculative fiction. Or at least it is speculative. Anyway I have a friend that had a back problem in his youth. They left some dye in him and it was spotted during a job interview physical for a desk job; you guessed it.

Anyway this is a spectacular film. The sound track helped support the movie. They did a good job of picking the actors. The characters were believable. Uma did not even have to show her Thurman's. Ethan did a convincing transformation and Jude was good enough that you almost thought the film was about him. The scenes were breath taking. I was most impressed with the sunrise on the solar panels and the swim competition.

Two points to look for on your second viewing are:
1. Several times the brothers compete physically and logically. Even with his handicapped origin Ethan Hawke" Vincent Freeman" surpasses his brother Loren Dean "Anton."
2. Jude Law "Jerome Eugene Morrow" Was not without ambition. He was disappointed that his advantage was not advantageous enough for the gold and receives his gold thought the actions of Vincent.

Vincent who was conceived in the Rivera, as child of God (taking their chances) must compete in a world where all the negative genetic dispositions are usually removed as was his brother's case. Vincent is tagged for failure at birth. To overcome this social barrier and obtain his goal of going into space, he borrows the genes of an athlete gone astray. The director where he is working (GATTACA) is killed as the last obstacle to the mission. Will Vincent be found out? Irene (Uma Thurman) suspects the number one candidate for the space trip Jerome of the murder. She never suspects that he is really Vincent.

Bottom line is if you aren't genetically correct, the movie may scare you.

There are many different technical presentations of this film from original VHS to supper-bit to Blu-ray, each with its advantages and disadvantages. While this may have an effect on visuals and sound, it does not modify the story or acting.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Gattaca is a fascinating science fiction/mystery movie, set in the 'not too distant future', in which astronauts dress in stylish, roaring-twenties inspired clothing and where the world seems to be finely ordered and sequenced, just like a genetic code.
In fact, it is the genetic code which determines all. Test-tube babies are the norm for anyone who wants to have a chance; screening out imperfections has become routine, and those who have the misfortune of being born outside the system of genetic checks and balances will find themselves invalid (in-valid in the sense of not valid for work, as well as invalid in the sense of incapacitated for advancement). Society has been structured around a pre-defined sense of potential as projected by genetic codes. But there are a few who challenge the system.
Meet Vincent, a.k.a. Jerome Morrow (played by Ethan Hawke), who dreams of the stars and lusts for a position at Gattaca (the new-age NASA), but with the genetic code of a loser. Enter Jerome Morrow, a.k.a. Eugene (played by Jude Law), who has the potential, but also a broken spinal cord -- he lends Vincent, through an ingenious and intricate system, his genetic sequence. In this guise, Vincent thus rises to the position of navigator, selected for the great Titan/Saturn mission.
Then, the director gets murdered. A flake of skin falls from Vincent which the investigators find, and the chase is on. The launch is a week away. Will Vincent outrun the pursuers in time?
Of course, Vincent's pursuers are led by his brother, the genetically-planned offspring of the family, who thought that Vincent was dead. There is an ultimate contest, which Vincent wins, proving the victory of determination over pre-determination.
Vincent, in the person of Jerome, falls in love with Irene (played by Uma Thurman), who works at Gattaca in a sort of genetic quality-control position. She falls in love the potential, the idea of Jerome, but eventually comes to love the imperfect Vincent. She herself, for all the genetic planning, also has an imperfection, which makes her all the more attractive to Vincent.
Gore Vidal has a small but crucial role as a flight director in charge of keeping things on track (with style!) as the murder investigation threatens the operations at Gattaca.
This movie is a visually interesting, unique, and much under-rated and under appreciated show. It won awards for art direction and other stylistic touches, including the Oscar.
I won't spoil the ending, but suffice it to say that Vincent and Jerome both leave the earth.
'For someone never meant for this world, I must confess, I'm suddenly having a hard time leaving it. Of course, they say that every atom of our body was once part of a star. Maybe I'm not leaving. Maybe I'm going home.'
Interestingly, the idea of genetics is woven into the movie in very many ways, some subtle, some explicit. The very title, Gattaca, consists of the strands of bases that comprise the double helix of DNA G (guanine), A (adenine), C (cytosine), and T (thymine) -- the sequence of these bases constitutes genetic information, much as the arrangement of the 26 letters of this alphabet constitutes information.
This is a clever film, a bit slow, but stylish, suspenseful, wonderfully visual, and well worth a weekend evening investment.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 23 mars 2014
J'ai découvert très tardivement ce film. Il m'a été recommandé par ma belle fille qui connaissait "mes goûts cinématographiques" prononcés pour les histoires futuristes des mondes post-apocalyptiques. Même si nous sommes dans un autre contexte, je n'ai pas été déçu, sachant que je trouve que le thème de l'eugénisme a été plutôt bien traité dans cette histoire qui m'a tenu en halène de bout en bout. Dans un décor très déshumanisé, froid, glacial, où la recherche de la pureté semble la seule préoccupation d'une population élitiste, nous suivons le "combat" d'un être "normal, naturel donc imparfait" qui rêve de partir dans l'espace et qui doit donc se hisser au rang des gens au patrimoine génétique sans défaut . Avec la complicité d'une personne génétiquement parfaite mais handicapée par un accident de la vie, nous suivons le progression de cette ascension sociale, avec au passage une enquête policière qui vient pimenter l'action. Si on ajoute la rivalité entre 2 frères (un parfait, et l'autre pas), jusqu'à la victoire finale de l'imparfait sur le parfait, je suis satisfait d'avoir fait cette acquisition et que ce DVD ait rejoint ma collection du genre dans ma vidéothèque.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 novembre 2000
Andrew Niccol introduit dans son film une réflexion et une critique sur les progrès de la génétique contemporaine projettée dans l'avenir. On en arriverait ici à une société de castes où seuls les êtres aux gènes parfaits ont droit au chapitre. Plus d'excentrisme ou d'hétéroclisme, tout est lissé, identique, gris, spartiate et aseptisé. C'est effrayant mais cela reste un scénario possible de notre futur... Le film est passionnant, je vous le conseille.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 avril 2007
Dans un futur proche, on tend à rendre la terre et les humains parfaits. Les bébés sont tous des bébés-éprouvette, modifiés pour être génétiquement parfaits, des bébés à la carte quoi ! Ces enfants deviendront l'élite de la société, promis à une vie brillante et parfaite ; les autres, faits maison, sont réduits quasiment au stade de domestiques, et n'effectuent que des tâches subalternes.

Gattaca est un centre de recherches spaciales, ou la crème des être parfaits travaille à des voyages dans l'espace, eux seuls y ont droit.

Vincent a été conçu à l'ancienne, naturellement, et va consacrer son existence à se prouver qu'il peut être aussi brillant, sinon supérieur, à un être au patrimoine génétique parfait.

Il prend l'identité de Jerome, un être parfait devenu paralysé suite à un accident, pour s'introduir à Gattaca, parmi l'élite. Vincent veut faire parti du prochain voyage dans l'espace, et chaque jour est alors un combat, pour se fondre dans le moule parmi les autres et réussir chaque test qui pourrait le trahir.

Gattaca est le film de science fiction le plus proche de ...la perfection (sans ironie aucune !). Le décor est magnifique de simplicité et de sobriété. Le monde est devenu austère et froid, à l'image de ces ''génies'' parfaits, tellement froids et sans humanité qu'ils font penser à des robots à l'apparence humaine ! Chacun parait être le clone de son voisin.

Le film se situe dans le futur, mais un futur qui ne semble pas si éloigné que ça. La science pousse tellement loin que la moindre imperfection est enrayé comme si elle pouvait déclencher une épidémie de peste ! La science au service de la santé est un miracle, mais rechercher sans cesse la perfection de l'être humain va justement finir par effacer tout ce qu'il y a d'humain en nous ! Et bientôt, la moindre oreille décollée sera considérée comme une abomination de la nature ! et sera supprimée en tant que tel.

Vincent est le symbole de l'humanité, imparfaite certe mais bien vivante, tandis que Jérome, autrefois icone d'une société parfaite, est rongé par la rancoeur : maintenant handicapé, il n'est plus rien, son parfait patrimoine génétique n'a rien pu faire contre un banal accident de voiture. Vincent est guidé par l'envie de dépasser ses propres limites, guidé par ses passions, par l'amour aussi, par l'espoir de se réaliser malgré son statut d'humain ordinaire.

le film m'a vraiment emballé, une réalisation parfaite, des décors parfait, de même que la musique, quant aux acteurs, ils sont renversant ! Ethan Hawke, Uma Thurman et Jude Law sont super !

De la science fiction comme je l'aime, sobre et efficace.
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

8,49 €
6,93 €