undrgrnd Cliquez ici nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes ValentinB Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles1
4,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
0
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CDModifier
Prix:8,81 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Ce tribute à Thin Lizzy (à l'artwork signé Jim Fitzpatrick) et publié en l'an 2000, a la particularité de ne voir que des musiciens du Royaume-Uni rendre hommage à Thin Lizzy (bien sur), mais aussi à son leader Philip Lynott.
Si les musiciens présents ne défraient pas la chronique, leurs réputations n'est plus à faire et cela n'enlève rien au talent qui les anime sur ce tribute franchement réussi. Les musiciens les plus connus (autour de Steve Overland, Andy Barnett et Merv Goldsworthy du groupe FM), se nomment Neil Murray (Whitesnake, Gary Moore, Black Sabbath) à la basse, Phil Campbell (Motörhead) ou encore Bernie Torme, aux guitares. Et c'est une ribambelle d'ex chanteurs de formation connues (ou dissoutes), qui s'associent à divers musiciens (dont de nombreux guitaristes). Ainsi Steve Overland apparaît (une première fois) sur un extrait de "Fighting", avec la reprise de "Rosalie". Steve Grimmet (Grim Reaper) dans un registre différent de son auteur, reprend le tube "The Boys Are Back In Town" pour un résultat surprenant (mais convainquant), et reprend également "Cowboy Song" de l'album "Jailbreak" (qui est le plus repris), avec également son titre éponyme chanté par Mick White, et le superbe "Emerald" interprété par Doogie White (Rainbow), avec la rencontre de deux guitares du plus bel effet. Lea Heart (Fastway) qui produit l'album, chante et joue "Don't Believe A Word" (extrait de "Johnny The Fox"). Steve Overland (le chanteur le plus sollicité), revient sur "Dancing In The Moonlight" (extrait de "Bad Reputation"), puis sur deux extraits de "Black Rose" ("Waiting For An Alibi" et "Sarah"). Bernie Shaw (Praying Mantis) reprend l'éponyme "Chinatown", mais la claque de l'album est affligée par un Paul Di'anno (Iron Maiden) véritablement enragé sur un "Killer On The Loose" fulgurant. Si les reprises se concentrent principalement sur une période en quatuor, les débuts du groupe en trio sont aussi évoqués (à travers le fantastique traditionnel) "Whiskey In The Jar" repris par Nicky Moore (Samson), et "Out In The Fields" (un titre de Gary Moore sur lequel chantait Phil Lynott en '85), clôt ce tribute album, avec au chant Gary Barden (MSG).
S'il n'est pas des plus aisé de reprendre des titres interprétés par ce métis Irlandais (qui possédait un feeling unique), la ribambelle de lead vocals (et de guitaristes) présents font plus qu'honneur à Phil Lynott, en reprenant dans leurs registres ces titres. Et ce "Killers On The Loose Again - Tribute To Thin Lizzy" regorge d'excellents passages tueurs, et éminemment respectueux. Un tribute album assez remarquable en somme, comme l'était Thin Lizzy.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus