Commentaires en ligne 


9 évaluations
5 étoiles:
 (4)
4 étoiles:
 (5)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 attention à la fermeture des portes!, 26 mai 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Trans-Europe Express (CD)
En route sur les rails de l'Europe... Un Kraftwerk au mieux de sa forme que ce disque. Sons et mélodies bien équilibrés, dont le fameux TEE qui connut son heure de gloire à l'époque. Un bémol pourtant pour l'édition CD: l'album vinyl, en pressage français, comportait une version en français du titre "Showroom dummies" intitulée "les mannequins" qui a disparu. Sans doute pour les besoins d'une commercialisation internationale! Dommage, car le morceau sonnait mieux qu'en anglais, mais c'est un avis très personnel...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Sublime !, 16 janvier 2010
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Trans-Europe Express (CD)
Le meilleur album de Kraftwerk, s'il y en a un? Bref, c'est un opéra d'électronique à la gloire de notre Europe à tous, à franz Schubert, etc... Un classique de l'élecronique, composé en 1977...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Transes européennes, 27 décembre 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Trans Europe Express (CD)
Trans Europa Express est l'album de Kraftwerk que j'ai le plus écouté et celui que je trouve le plus riche. Bizarrement, je n'aime guêre la face 1, à l'exception de Europe Endless, le titre qui ouvre le disque avec ses vocoders métalliques. Ce qui fait l'essentiel du disque figure sur la face 2 et je crois qu'aucune musique n'a restitué mieux que TEE le côté à la fois hypnotique et nauséeux des longs voyages en train.
Tout commence par des mélodies élégantes et dramatiques propulsées par une rythmique implacable puis viennent les voix, non déformées, en français, anglais et allemand, qui décrivent le voyage, de Paris à Vienne. La rythmique devient obsédante, presque étouffante, elle envahit même tout l'espace durant Metal on Metal puis vient la délivrance, le bout du voyage à la fin de la nuit. Le morceau qui suit, Franz Schubert, semble reprendre la 8ème symphonie, inachevée, là où Schubert l'avait laissée. Tandis que les séquencers tissent une sorte de ritournelle électronique, des orages acoustiques déchirent les enceintes et viennent peindre des paysages centre-européens, à la fois tragiques et beaux. Le disque se clot sur des voix métallisées sans fin...
Publié en 77, année à marquer d'une pierre blanche, Trans-Europa-Express demeure d'une incroyable modernité. Il n'est sans doute pas un disque facile à écouter, mais la beauté mérite bien un peu de don de soi...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


9 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un album impérial, 21 décembre 2003
Par Un client
Ce commentaire fait référence à cette édition : Trans Europe Express (CD)
En écoutant cet album à un moment où la techno a explosé et passe en radio, je me dis que c'est vraisemblablement Trans-Europe Express qui, parmi les albums de Kraftwerk, est le plus précurseur d'une musique électronique moderne, et peut-être le plus réjouissant car c'était le début de leur carrière. C'est le genre d'album qu'on peut écouter en boucle sans risque !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 A part la pochette..., 17 novembre 2013
Par 
Stefan (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Trans-Europe Express (CD)
A mater les gueules de premiers communiants des 4 teutons on pourrait croire qu'on a affaire à de la pop chrétienne ou autre ringarderie crétine du genre... Si on ne connait pas Kraftwerk, qui n'en sont plus alors à leurs premiers coups d'éclat, bien sûr. Coup de bol parce qu'un visuel pareil pour un premier album, c'eût été la cata assurée.

Au lieu de ça, Trans-Europe Express, sixième album des quatre de Düsseldorf, loin des explorations art-rock des trois premiers albums du début des années 70, est l'archétypale réussite d'une approche toute électronique entamée avec Autobahn (1974), qui tiendra le monde en haleine jusqu'au début des années 80 (Computer World, 1981) avant de se voir rattrapé par l'actualité et d'y perdre son particularisme, son unicité. Présentement, tout va encore très bien et Kraftwerk, fermement mené par la paire Ralf Hütter/Florian Schneider, produit une musique électronique jamais aussi abordable et mélodique qu'ici. Et tubesque avec un Showroom Dummies, un Trans-Europe Express ou un Metal on Metal/Abzug (ici séparés) et leur irrésistibles hooks dont les échos s'entendent jusque dans l'électro-pop et la dance music d'aujourd'hui, et un petit tour de force avec l'hommage à Franz Schubert, etc.

Etc. parce que tout l'album est un tour de force de mélodie et de minimalisme et, osons !, le sommet de l'aeuvre de Kraftwerk qui n'en manque pourtant pas. Alors, évidemment, il y a la pochette repoussoir (heureusement masquée dans l'édition remasterisée de 2009 ici commentée), c'est bien le seul défaut d'un album sans faille d'une formation alors au sommet de son art.

Ralf Hütter - voice, synthesizer, orchestron, synthanorma-sequenzer, electronics, producer
Florian Schneider - voice, vocoder, votrax, synthesizer, electronics, producer
Karl Bartos - electronic percussion
Wolfgang Flür - electronic percussion
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 showroom dummies ..., 21 octobre 2013
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Trans Europe Express (CD)
Dommage , oui , vraiment dommage , que l'on ne retrouve pas le titre version Française : "Les mannequins" au lieu (ou en plus) de la version Anglaise : "Showroom dummies" !!! ...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Un classique de Kraftwerk, 13 octobre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Trans-Europe Express (CD)
Cet album avec Man Machine et Computer World est le meilleur de Kraftwerk.
Malgré les années je ne le trouve pas démodé.
Les compositions sont mélodiques bien qu'électroniques.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 jeunesse, 8 juillet 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Trans-Europe Express (CD)
Kraftwerk me replonge plusieurs décennies en arrière et je suis contente de pouvoir à nouveau réécouter leurs plus grands succès. Réception rapide dans un emballage soigné.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


9 internautes sur 36 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Elektronische Reise in ständiger spannender Bewegung, 30 septembre 2001
Ce commentaire fait référence à cette édition : Trans Europe Express (CD)
Als dieses Album aufgenommen wurde, hatte die Gruppe gerade einen Star-Status bekommen. Seit dem Riesenerfolg (völlig überraschend auch aus den USA, wo die Single zum No. 1 Hit wurde, ganz selten für einen Song aus Deutschland) der LP Autobahn, die sich sehr gut verkaufte.
Auch "TransEuropa Express" lädt - wie ein Wim Wenders Film" wieder zu einer Fahrt und einer Reise ein. Der Titeltrack, "Europa Endlos" und "Endlos Endlos" sind sehr lange und wiederholen sich oft, man kann sie aber gar nicht oft genug hören, so melodiös sind sie. Die Düsseldorfer hatten den Sprung vom Lager der langhaarigen Progressiv-Szene-Musikanten zu seriösen - von der Presse des In- und Auslandes - hoffierten Könnern eines neuen (Synthysizer, Techno, Computer, ...) Stils geschafft.
"Schaufenster-Puppen": Dieser Song ist etwas unheimlich und klingt ähnlich emotionslos wie "Spiegelsaal".
Ich erinnere mich damals 1976 als Schüler ihn in einer Radiosendung mit negativen Themen (Jugendarbeitslosigkeit, Langeweile, technisierte emotionslose Welt, George Orwells 1984, ...) neben Bowies "Warzawa" gehört zu haben. Da konnte einem wirklich das Lachen vergehen. Damals herrschte nicht selten eine Art Technikfeindlichkeit in der deutschen (evtl. auch französischen) Schulerziehung, Zurückbesinnung auf die Natur und ein nostalgisches Schwelgen in seit 1973 vergangenen Idealen der Sechziger und Frühen Siebziger Jahre. Niemand hatte damals einen Computer zuhause oder am Arbeitsplatz, Technik wurde oft als zerstörerisch und die Vereinzelung des Menschen mit sich bringend in Schul-Referaten dargestellt.
Doch Kraftwerk nahmen zu diesen angstmachenden Themem sehenden Auges mutig Stellung: Der damals nicht euphorisch begrüßten Glas- und Elektronik im Stadt- und Landbild und die Neon-Kultur der Szene Gaststätten, dem gaben sie - vielleicht als erste - ein wenig Anmut und Reiz. Heute - 25 Jahre später mit der Computerrevolution in jedem Zimmer - wissen wir, daß die Technik auch ihre guten Seiten hat und viele neue Hobbies und Arbeitsfelder geschaffen hat und menschlichen Kontakten z.B. via Internet durchaus förderlich sein kann.
Nachdem die alten Bands wie Led Zeppelin aus der Mode kamen, der Punk gerade erwachte und damit eine rabenschwarze Antikultur, "Horses" von Patti Smith, David Bowie sein eiskaltes "Low" auf die Jugend loslies, gab Kraftwerk diesen ganzen Dingen eine eigene neue Note. Und - à la Andy Warhol - unbeachtete Alltags-Objekte wie ein TGW, Bahnhof oder eine Autobahnfahrt etwas Pep und Würde. Ich lebte Mitte der Achtziger Jahre einige Zeit in Frankreich, und habe mich sehr gefreut, daß Kraftwerk dort beliebt ist. Leider gibt es seit den fünfziger Jahren wenige Künstler aus Deutschland, die international bekannt sind. Mir fallen jetzt nur Marlene Dietrich und Nina Hagen ein. Und dann gleich die Zwanziger Jahre als französische Filme in Berlin hochbegehrt waren und Filme von Fritz Lang, Pabst und Fritz Murnau in Paris gerne gesehen wurden. In Deutschland ist als elektronischer Musiker z.B. Jean Michel Jarre beliebt. Mit freundlichen Grüßen Thomas Richter
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Trans-Europe Express
Trans-Europe Express de Kraftwerk (Album vinyle - 2006)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit