undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles4
4,5 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:17,93 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 31 mai 2011
Je suis venue à la musique de MOONDOG par hasard, ayant entendu "Bird's Lament" sur France Musique. Ce que j'ai découvert de la musique du "clochard céleste" a confirmé ce coup de foudre, tout en m'ouvrant des portes sur bien des paysages étranges, déconcertants mais toujours agréables, rafraichissants, les chants d'une certaine innocence perdue... et le contraste, le paradoxe absolu, entre la simplicité des mélodies, toujours rigoureusement tonales, et la complexité des orchestrations basées sur les règles classiques observées jusqu'à l'obsession : contrepoint, canon, fugues et variations.
Cet album réunit deux disques vinyles très différents : MOONDOG 1, plutôt Jazzy et symphonique, aux couleurs riches et profondes et MOONDOG 2, suite de chansons minimalistes à la simplicité travaillée, souvent sur fond de rythmes amérindiens. Un côté "baba cool" très précurseur. Mais ce ne sont là que de brefs aperçus d'une créativité foisonnante qui ne cessera d'évoluer jusqu'aux années 199O.
0Commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 14 février 2009
Cela fait pratiquement 40 ans que j'écoute de la musique. Je ne connais rien à la composition. Je fuis les discours compliqués sur la musique. Des discours compliqués, ou en tout cas des évocations repoussantes ("avant-garde"...) ou peu séduisantes de la musique de Moondog dans la presse rock, j'en ai lu plein, en 40 ans. Résultat : je ne me suis lancé à écouter cette compilation de deux de ses albums parus originellement sur une "major" (Epic/CBS. Une initiative d'un ancien compagnon de route de Janis JOPLIN. Cette dernière avait repris un morceau de Moondog) qu'il y a quelques semaines. Ce CD contient un morceau vraiment remarquable, une véritable espèce de "hit" qui ne déparrerait sur aucune compilation "down tempo", composé en l'honneur de Charlie "Bird" Parker. Le reste est excellent et procure un réel plaisir d'écoute. Bref, rien de bizarre, déroutant et déplaisant, en tout cas pour des oreilles de 2009. Moondog est un compositeur admirateur des musiciens classiques mais vivant dans le New York du jazz des années 1940 à 1960. Il est aussi marqué à vie par les rythmes des musiques des Indiens d'Amérique. Il est soucieux de composer des morceaux (généralement de durée très courte, selon les standards de la musique classique) "populaires". Un "madrigal" est-il de la musique pour musicien ? Moondog aime le chant en canon, le contrepoint, les cordes et les cuivres. Il a inventé des instruments de percussion qui sonnent comme les premières boites à rhythme, ce qui donne à quelques uns des titres de cet album une coloration electro. J'engage sincèrement quiconque à écouter ce disque.
22 commentaires|20 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 novembre 2011
Un artiste majeur, mais assez inégal. Autant le premier volume est envoûtant, unique, autant le second, déviant vers la musique expérimentale, devient assez vite lassant. Il n'en reste pas moins qu'il devrait figurer dans toute bibliothèque digne de ce nom.
11 commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 27 octobre 2014
Louis Thomas HARDIN qui se nomma lui même MOONDOG est née en 1916 dans une famille "nomadisante". l'explosion inopinée d'un bâton de dynamite le rend aveugle très jeune. Il va cependant poursuivre de solides études musicales ...pratiques.
Bien sur on peut écrire que sa musique se moque comme d'une guigne des différents genres quoiqu'il reste attaché aux psalmodies amérindienne, au jazz (Sun Ra était un fan) et au classique (admiration de la part de Philip GLASS).
De fait "Tim"(son surnom pour ses proches) n'a eu de cesse de déstructurer et de restructurer les musique pour fabriquer son propre idiome musical lui-même polymorphe et multiple. Il ne fait pas de synthèse, il crée.
Par exemple il n'hésite pas a remettre le métier sur l'art du "contre-point" magnifié par JS BACH dans d'autres captations que celles ci. Mais point de dissonances dans cette oeuvre hors du commun.
Trans-genres et minimaliste donc.
Ce double CD, qui n'en fait qu'un ici, est une excellente porte pour rentrer dans l'univers de ce musicien maintenant considéré comme l'un des plus important de le seconde moitié du 20em siècle
la première "séquence" est plutôt "jazzy" mais avec beaucoup de recul et d'inventivité. Elle explore un monde bien réel de big band, de formations "club" et de vie quotidienne. C'est un moment très agréable et profondément humain où vous retrouverez, entre autres pépites, une des 2 premières versions du devenu célèbre"Bird's lament"
La seconde séquence, totalement différente, est encore plus subtile. Sous le couvert de quasi-comptines ethno-amérindiennes mais percussives, MOONDOG raconte benoitement (en apparence) le temps qui passe et la cruauté de la vie, l'air de rien, sans y toucher. Magnifique et hypnotique.
Aller, sortez des sentiers battus et rebattus. Cette musique est unique, rare et superbe.
Elle laisse sans voix parfois mais apporte tant de chemins à parcourir.
Merci "Tim"
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

16,00 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)