Commentaires en ligne 


12 évaluations
5 étoiles:
 (11)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Des doigts de fer dans des gants de velours, 9 août 2012
Par 
Philomèle (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Intégrale des sonates pour violon & clavecin (CD)
Parmi les très nombreuses interprétations de ces six sonates, qui par leur style constituent une étape importante dans la transition entre le baroque tardif et le préclassique, celle de Rachel Podger et Trevor Pinnock se distingue par ses options très cohérentes : jamais de pathos ni de violence, encore moins de brutalité, entente parfaite entre les deux musiciens sur la souplesse, la fluidité et la douceur de leur discours, qui ne se départ jamais de la tendresse dans le lyrisme, ni de la délicatesse dans l'éloquence, tout en maintenant une lecture très rigoureuse et des tempi inflexibles, en général assez soutenus. La prise de son, qui confère un joli timbre aux deux instruments, est assez mate et feutrée, ce qui renforce ce caractère de suavité, avec parfois le léger inconvénient que le clavecin est un peu étouffé par le violon, surtout dans les mouvements fugués, mais aussi dans certains mouvements lents comme l'adagio de la cinquième sonate, où les doubles cordes du violon écrasent un peu les arpèges du clavecin. Mais après tout, bien que ces sonates soient écrites en trio, le choix du clavecin obligé pour les deux voix les plus graves n'indique-t-il pas que Bach voulait quand même qu'on entende davantage la partie de violon ? L'ajout de l'ancienne version de la sixième sonate est bienvenu, de même que celui des deux sonates pour violon et continuo, surtout la BWV 1021 en sol, nettement meilleure que la BWV 1023. Après avoir entendu bien des versions de ces six sonates, celle-ci nous paraît être une des plus séduisantes à ce jour.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 du très beau violon, 20 avril 2012
Par 
Nicolas - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Intégrale des sonates pour violon & clavecin (CD)
Cette interprétation est vraiment magnifique surtout du point de vue du jeu de violon.

Rachel Podger à l'apogée de son art deploie des trésors d'inspiration et fait preuve d'une facilité technique hors norme pour nous offrir la partie violon la plus sensuelle et charmeuse de ces sonates pour violon et clavecin de bach.

Moins agressive dans ses attaques et plus aérienne que Reinhard Goebel, elle donne l'impression de faire la démonstration tranquille que le violon baroque à détroner le violon moderne dans cette musique de bach.

Elle est quasiment aussi expressive que Szeryng dans sa version renversante mais romantisante de ces mêmes sonates avec Helmut Walcha(encore disponible sur amazon japon).

Le seul bémol pour ma part est la relative passivité du clavecin. Le jeu de Pinnock est vif et raffiné mais clairement en retrait peut-être aussi en raison de l'equilibre de la prise de son.
Ainsi le coté ludique, contrapunctique et fusionnel est largement (pas complètement) gommé pour faire place à une magnifique démonstration de violon. Comme un violon (même excellent) ne peut restituer à lui seul l'équilibre des ces sonates, on observe une baisse d'intensité dans les moments où le clavecin devrait reprendre la main.

Malgré cette réserve, il s'agit probablement de la meilleure version disponible (hors coffret et occasion) du marché.

Pour ceux qui peuvent se permettre de dépenser un peu plus d'argent ou qui fréquentent de bonnes audiothèques, je conseille tout de même la version Goebel/Hill chez DG/Archiv disponible d'occasion Bach - Sonates for Violin & Harpsichord - BVW 1014-1019a et BVW 1021-1024 ou dans ce coffret Bach : Concertos Brandebourgeois / Suites pour orchestre (Coffret 8 CD)), voire la version Szeryng/Walcha sur amazon.co.jp qui ravira les admirateurs de Szeryng et de violon moderne dans Bach.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


9 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Interprètes de haut calibre !, 19 mars 2007
Par 
Francois Beaudoin "Le Labyrinthe" (Québec, Ville fortifiée (Canada )) - Voir tous mes commentaires
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Intégrale des sonates pour violon & clavecin (CD)
Bien des versions se succèdent et, fort heureusement, ne se ressemblent pas.

Rachel Podger, au violon baroque, et Trevor Pinnock , au clavecin,s'entendent comme larrons en foire dans cette magnifique gravure très bien balancée; ils se sont adjoints les services d'un gambiste, Jonathan Manson, pour interpréter les sonates 1023, 1021 et la plus que controversée 1019a. Ce qui s'est avéré une excellente idée. La viole de gambe «ne cogne pas» et offre une délicate plus value à ces sonates finement interprétées.

Notons que Rachel Podger aborde la sonate 1019a plutôt timidement tout au contraire de la furie d'un Goebel. Le Vivace initial aurait gagné à se différencier de son double, la sonate BWV 1019, mais je n'en tiens pas rigueur à la soliste tellement cette oeuvre rends l'auditeur captif. Il faut mentionner la remarquable prise de son, toute en clarté, qui élève cette version au sommet de la discographie pour les audiophiles.

Le redoutable et tellement déroutant allegro de la sonate 1023 s'étire sur près d'une minute. Ne cédant à aucun égarement romantique, Podger est fascinante de virtuosité et d'authenticité au violon solo. Elle en livre la plus captivante prestation proprement baroque qu'il m'est été donné d'entendre.

Tout ce disque est passionnant et recèle quelques trésors ; à titre d'exemple le « Violino solo e basso l'accompagnao» de la 1019a et la «Cantabile» de la sonate 6 version 2 BWV 1019a. Cette version est remarquable à tout point de vue et éclipse totalement la version Manze.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Interprètes de haut calibre !, 8 mars 2007
Par 
Frc.Beaudoin "Le Discophage" (Québec, Ville fortifiée (Canada )) - Voir tous mes commentaires
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Intégrale des sonates pour violon & clavecin (CD)
Bien des versions se succèdent et, fort heureusement, ne se ressemblent pas.

Rachel Podger, au violon baroque, et Trevor Pinnock , au clavecin,s'entendent comme larrons en foire dans cette magnifique gravure très bien balancée; ils se sont adjoints les services d'un gambiste, Jonathan Manson, pour interpréter les sonates 1023, 1021 et la plus que controversée 1019a. Ce qui s'est avéré une excellente idée. La viole de gambe «ne cogne pas» et offre une délicate plus value à ces sonates finement interprétées.

Notons que Podger interprète la sonate 1019a plutôt lentement tout au contraire de la furie d'un Goebel. Le Vivace initial aurait gagné à se différencier de son double, la sonate BWV 1019, mais je n'en tiens pas rigueur à la soliste tellement cette oeuvre rends l'auditeur captif. Il faut mentionner la remarquable prise de son, toute en clarté, qui élève cette version au sommet de la discographie pour les audiophiles.

Le redoutable et tellement déroutant allegro de la sonate 1023 s'étire sur près d'une minute. Ne cédant à aucun égarement romantique, Podger est fascinante de virtuosité et d'authenticité au violon solo. Elle en livre la plus captivante prestation proprement baroque qu'il m'est été donné d'entendre.

Tout ce disque est passionnant et recèle quelques trésors ; à titre d'exemple le « Violino solo e basso l'accompagnao» de la 1019a et la «Cantabile» de la sonate 6 version 2 BWV 1019a.

Cette version est remarquable à tout point de vue.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 5) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Interprètes de haut calibre !, 17 mars 2007
Par 
Francois Beaudoin "Ostinato" (Québec, Ville fortifiée (Canada )) - Voir tous mes commentaires
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Intégrale des sonates pour violon & clavecin (CD)
Bien des versions se succèdent et, fort heureusement, ne se ressemblent pas.

Rachel Podger, au violon baroque, et Trevor Pinnock , au clavecin,s'entendent comme larrons en foire dans cette magnifique gravure très bien balancée; ils se sont adjoints les services d'un gambiste, Jonathan Manson, pour interpréter les sonates 1023, 1021 et la plus que controversée 1019a. Ce qui s'est avéré une excellente idée. La viole de gambe «ne cogne pas» et offre une délicate plus value à ces sonates finement interprétées.

Notons que Rachel Podger aborde la sonate 1019a plutôt timidement tout au contraire de la furie d'un Goebel. Le Vivace initial aurait gagné à se différencier de son double, la sonate BWV 1019, mais je n'en tiens pas rigueur à la soliste tellement cette oeuvre rends l'auditeur captif. Il faut mentionner la remarquable prise de son, toute en clarté, qui élève cette version au sommet de la discographie pour les audiophiles.

Le redoutable et tellement déroutant allegro de la sonate 1023 s'étire sur près d'une minute. Ne cédant à aucun égarement romantique, Podger est fascinante de virtuosité et d'authenticité au violon solo. Elle en livre la plus captivante prestation proprement baroque qu'il m'est été donné d'entendre.

Tout ce disque est passionnant et recèle quelques trésors ; à titre d'exemple le « Violino solo e basso l'accompagnao» de la 1019a et la «Cantabile» de la sonate 6 version 2 BWV 1019a. Cette version est remarquable à tout point de vue et éclipse totalement la version Manze.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 5) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Interprètes de haut calibre !, 16 mars 2007
Par 
Francois Beaudoin "Farnace" (Québec, Ville fortifiée (Canada )) - Voir tous mes commentaires
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Intégrale des sonates pour violon & clavecin (CD)
Bien des versions se succèdent et, fort heureusement, ne se ressemblent pas.

Rachel Podger, au violon baroque, et Trevor Pinnock , au clavecin,s'entendent comme larrons en foire dans cette magnifique gravure très bien balancée; ils se sont adjoints les services d'un gambiste, Jonathan Manson, pour interpréter les sonates 1023, 1021 et la plus que controversée 1019a. Ce qui s'est avéré une excellente idée. La viole de gambe «ne cogne pas» et offre une délicate plus value à ces sonates finement interprétées.

Notons que Rachel Podger aborde la sonate 1019a plutôt timidement tout au contraire de la furie d'un Goebel. Le Vivace initial aurait gagné à se différencier de son double, la sonate BWV 1019, mais je n'en tiens pas rigueur à la soliste tellement cette oeuvre rends l'auditeur captif. Il faut mentionner la remarquable prise de son, toute en clarté, qui élève cette version au sommet de la discographie pour les audiophiles.

Le redoutable et tellement déroutant allegro de la sonate 1023 s'étire sur près d'une minute. Ne cédant à aucun égarement romantique, Podger est fascinante de virtuosité et d'authenticité au violon solo. Elle en livre la plus captivante prestation proprement baroque qu'il m'est été donné d'entendre.

Tout ce disque est passionnant et recèle quelques trésors ; à titre d'exemple le « Violino solo e basso l'accompagnao» de la 1019a et la «Cantabile» de la sonate 6 version 2 BWV 1019a. Cette version est remarquable à tout point de vue et éclipse totalement la version Manze.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 5) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Interprètes de haut calibre !, 15 mars 2007
Par 
Frc. Beaudoin "La Piemontaise" (Québec, Ville fortifiée (Canada )) - Voir tous mes commentaires
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Intégrale des sonates pour violon & clavecin (CD)
Bien des versions se succèdent et, fort heureusement, ne se ressemblent pas.

Rachel Podger, au violon baroque, et Trevor Pinnock , au clavecin,s'entendent comme larrons en foire dans cette magnifique gravure très bien balancée; ils se sont adjoints les services d'un gambiste, Jonathan Manson, pour interpréter les sonates 1023, 1021 et la plus que controversée 1019a. Ce qui s'est avéré une excellente idée. La viole de gambe «ne cogne pas» et offre une délicate plus value à ces sonates finement interprétées.

Notons que Rachel Podger aborde la sonate 1019a plutôt timidement tout au contraire de la furie d'un Goebel. Le Vivace initial aurait gagné à se différencier de son double, la sonate BWV 1019, mais je n'en tiens pas rigueur à la soliste tellement cette oeuvre rends l'auditeur captif. Il faut mentionner la remarquable prise de son, toute en clarté, qui élève cette version au sommet de la discographie pour les audiophiles.

Le redoutable et tellement déroutant allegro de la sonate 1023 s'étire sur près d'une minute. Ne cédant à aucun égarement romantique, Podger est fascinante de virtuosité et d'authenticité au violon solo. Elle en livre la plus captivante prestation proprement baroque qu'il m'est été donné d'entendre.

Tout ce disque est passionnant et recèle quelques trésors ; à titre d'exemple le « Violino solo e basso l'accompagnao» de la 1019a et la «Cantabile» de la sonate 6 version 2 BWV 1019a. Cette version est remarquable à tout point de vue et éclipse totalement la version Manze.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 5) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Interprètes de haut calibre !, 14 mars 2007
Par 
F-Beaudoin "Babar" (Québec, Ville fortifiée (Canada )) - Voir tous mes commentaires
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Intégrale des sonates pour violon & clavecin (CD)
Bien des versions se succèdent et, fort heureusement, ne se ressemblent pas.

Rachel Podger, au violon baroque, et Trevor Pinnock , au clavecin,s'entendent comme larrons en foire dans cette magnifique gravure très bien balancée; ils se sont adjoints les services d'un gambiste, Jonathan Manson, pour interpréter les sonates 1023, 1021 et la plus que controversée 1019a. Ce qui s'est avéré une excellente idée. La viole de gambe «ne cogne pas» et offre une délicate plus value à ces sonates finement interprétées.

Notons que Rachel Podger aborde la sonate 1019a plutôt timidement tout au contraire de la furie d'un Goebel. Le Vivace initial aurait gagné à se différencier de son double, la sonate BWV 1019, mais je n'en tiens pas rigueur à la soliste tellement cette oeuvre rends l'auditeur captif. Il faut mentionner la remarquable prise de son, toute en clarté, qui élève cette version au sommet de la discographie pour les audiophiles.

Le redoutable et tellement déroutant allegro de la sonate 1023 s'étire sur près d'une minute. Ne cédant à aucun égarement romantique, Podger est fascinante de virtuosité et d'authenticité au violon solo. Elle en livre la plus captivante prestation proprement baroque qu'il m'est été donné d'entendre.

Tout ce disque est passionnant et recèle quelques trésors ; à titre d'exemple le « Violino solo e basso l'accompagnao» de la 1019a et la «Cantabile» de la sonate 6 version 2 BWV 1019a. Cette version est remarquable à tout point de vue et éclipse totalement la version Manze.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 5) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Interprètes de haut calibre !, 13 mars 2007
Par 
F-Beaudoin "Pulcinella" (Québec, Ville fortifiée (Canada )) - Voir tous mes commentaires
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Intégrale des sonates pour violon & clavecin (CD)
Bien des versions se succèdent et, fort heureusement, ne se ressemblent pas.

Rachel Podger, au violon baroque, et Trevor Pinnock , au clavecin,s'entendent comme larrons en foire dans cette magnifique gravure très bien balancée; ils se sont adjoints les services d'un gambiste, Jonathan Manson, pour interpréter les sonates 1023, 1021 et la plus que controversée 1019a. Ce qui s'est avéré une excellente idée. La viole de gambe «ne cogne pas» et offre une délicate plus value à ces sonates finement interprétées.

Notons que Podger aborde la sonate 1019a plutôt timidement tout au contraire de la furie d'un Goebel. Le Vivace initial aurait gagné à se différencier de son double, la sonate BWV 1019, mais je n'en tiens pas rigueur à la soliste tellement cette oeuvre rends l'auditeur captif. Il faut mentionner la remarquable prise de son, toute en clarté, qui élève cette version au sommet de la discographie pour les audiophiles.

Le redoutable et tellement déroutant allegro de la sonate 1023 s'étire sur près d'une minute. Ne cédant à aucun égarement romantique, Podger est fascinante de virtuosité et d'authenticité au violon solo. Elle en livre la plus captivante prestation proprement baroque qu'il m'est été donné d'entendre.

Tout ce disque est passionnant et recèle quelques trésors ; à titre d'exemple le « Violino solo e basso l'accompagnao» de la 1019a et la «Cantabile» de la sonate 6 version 2 BWV 1019a. Cette version est remarquable à tout point de vue et éclipse totalement la version Manze.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 5) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Interprètes de haut calibre !, 11 mars 2007
Par 
F-Beaudoin "Farnace" (Québec, Ville fortifiée (Canada )) - Voir tous mes commentaires
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Intégrale des sonates pour violon & clavecin (CD)
Bien des versions se succèdent et, fort heureusement, ne se ressemblent pas.

Rachel Podger, au violon baroque, et Trevor Pinnock , au clavecin,s'entendent comme larrons en foire dans cette magnifique gravure très bien balancée; ils se sont adjoints les services d'un gambiste, Jonathan Manson, pour interpréter les sonates 1023, 1021 et la plus que controversée 1019a. Ce qui s'est avéré une excellente idée. La viole de gambe «ne cogne pas» et offre une délicate plus value à ces sonates finement interprétées.

Notons que Podger interprète la sonate 1019a plutôt lentement tout au contraire de la furie d'un Goebel. Le Vivace initial aurait gagné à se différencier de son double, la sonate BWV 1019, mais je n'en tiens pas rigueur à la soliste tellement cette oeuvre rends l'auditeur captif. Il faut mentionner la remarquable prise de son, toute en clarté, qui élève cette version au sommet de la discographie pour les audiophiles.

Le redoutable et tellement déroutant allegro de la sonate 1023 s'étire sur près d'une minute. Ne cédant à aucun égarement romantique, Podger est fascinante de virtuosité et d'authenticité au violon solo. Elle en livre la plus captivante prestation proprement baroque qu'il m'est été donné d'entendre.

Tout ce disque est passionnant et recèle quelques trésors ; à titre d'exemple le « Violino solo e basso l'accompagnao» de la 1019a et la «Cantabile» de la sonate 6 version 2 BWV 1019a.

Cette version est remarquable à tout point de vue.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit