undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles2
4,5 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:22,60 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Forcément, avec un thème évoquant la difficile compatibilité entre judaïsme et homosexualité, la musique composée par John Zorn pour le documentaire Trembling Before G-d ( Ils tremblent devant Dieu ) possède de solides racines klezmer qui ne surprendront pas les aficionados du trublion de Downtown, NYC.

Et, avec un line-up réduit mais aux petits oignons, la perspective de l'écoute de ce 9ème Filmworks s'annonce d'emblée alléchante ce que confirme bien vite une partition pour une fois très mélodique (où Zorn met donc ses tentations pour le chaos et le bruit en sourdine) et supra-intimiste dont les deux instrumentistes appliqués et experts véhiculent les émotions à merveille. Plus surprenant, Zorn marie (voire s'éloigne carrément) de cette base identitaire pour souvent s'aventurer dans de belles et rêveuses plages habitées par la profondeur et la solennité de l'orgue de Saft et la gracieuse et agile légèreté de la clarinette de Chris Speed. Quelque soit l'option choisie, chaque pièce atteint son but avec une économie de moyens lui conférant son cadre réflexif, presque religieux. On ne s'étendra pas, par contre, sur le rigolo Simen Tov/Mazel Tov outre pour signaler que Zorn y pousse la chansonnette, la pièce(tte) en elle-même ne dépassera pas le caractère de l'anecdote.

Trembling Before G-d, au final, nous offre un Zorn à la fois connu et surprenant. Connu de part une base klezmer récurrente dans son imposant répertoire et un style harmonique immédiatement reconnaissable, surprenant du fait qu'il ait ici livré une de ses aeuvres les plus immédiatement accessible et mélodique... Une vraie belle réussite qui plus est et un Filmworks à écouter quand un besoin de se couper du speed du monde moderne survient. Utile, donc, et recommandé.

Personnel
- Chris Speed: clarinette
- Jamie Saft: piano, orgue
- Cyro Baptista: percussions (12,17)
- John Zorn: voix (6)
66 commentaires|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 juin 2014
Cet album ne contient pas de morceaux inédits de John Zorn mais des morceaux qu'il a puisé dans son répertoire et dans celui d'autres artistes.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)