undrgrnd Cliquez ici Toys Livres Cahier de vacances Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite nav-sa-clothing-shoes Jeux Vidéo cliquez_ici

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles2
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:8,08 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Typique de la période européenne de Chet Baker des années 70, Broken wing est d'abord une improbable rencontre entre musiciens qui ne se connaissaient pas, ou quasiment, auparavant.
Enregistré à Paris en 1978, cet opus nous donne ce que seul le jazz peut produire miraculeusement : un instant de grâce, sans préparation et tout d'exécution d'évidence.
Sans facilité, sans fadeur, Chet y exprime sans détours son émotion du moment, mélancolique et nonchalante.
La retenue, la sensibilité et la justesse y sont exemplaires.
En outre, l'exigence qui sourde continûment et la motivation d'une section rythmique de circonstances qui sait qu'elle ne rejouera sans doute jamais pour Chet, concourent à faire de ce disque l'un des meilleurs du trompettiste de la West coast.
11 commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 avril 2013
On ne compte plus les enregistrements de Chet Baker durant les dix dernières années de sa vie où il parcourait l' Europe. Aucun d'eux ne déçoit, certains enchantent. "Broken Wings" est un "must"...une session où l'interaction entre Chet et ceux qui l'accompagnent est perceptible dès les premières mesures du thème éponyme, magnifique composition de Richie Beirach. Celui ci nous fait entrer dans le coeur de la musique de Chet; émotion pudique, contenue et non surjouée, clarté et construction du discours, aménagement des espaces ouvrant sur l'échange avec la rythmique. Un langage de l'évidence, mais une évidence subtile et finalement inimitable. Chet ou l'art du placement de phrases longues qui se déroulent sous "nos oreilles", où l'imprévu déjoue finalement le prévisible. Il faut souligner la qualité de ceux qui l'accompagnent, aussi bien Phil Markokowitz superbe dans "Blue Gilles", pianiste clair, incisif doté d'un sens du découpage qui enrichit le dialogue avec Chet mais aussi la magnifique partie de basse de Jean François Jenny Clarke. Un Cd vivement recommandé.
Rappelons que le lendemain de cet enregistrement, le 29 décembre 1978, les mêmes, sauf le bassiste remplacé par Jean Louis Rasinfosse enregistraient l'album "To a day" presque d'aussi bonne facture. Le vocal de Chet Baker sur "This is always" suivi d'un chorus du pianiste précédent un "scat" de Chet sont tout simplement magnifiques.
11 commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

13,99 €
11,19 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)