undrgrnd Cliquez ici Toys Litte nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles1
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:16,71 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

50 PREMIERS REVISEURSle 15 décembre 2012
Malgré sa longue et glorieuse carrière, Arthur Rubinstein n'a connu le succès qu'assez tard dans sa vie. C'est au début de cette période gloire encore toute jeune que Rubinstein a enregistré cette intégrale des mazurkas en 1938-1939 à plus de 40 ans avec un appétit, un instinct, une vitalité voire une insolence incroyables...

Ces mazurkas restent, encore maintenant, une version de référence que je place devant ses mazurkas de la période RCA au son plus soigné mais plus embourgeoisées et mondaines et surtout beaucoup moins vivantes et spontanées que dans cette version "de jeunesse".

Les phrasés, les tempos et le son du piano sont stupéfiants et probablement plus maintenant qu'à l'époque:
- les tempos sont dans certaines mazurkas extrêmement rapides selon nos standards et cela fonctionne très bien
- le son du piano est léger grâce à ce toucher franc et non complaisant mais aussi au type de piano joué (Steinway du début du siècle des années 1900 beaucoup plus léger que nos steinway actuels et même ceux de l'époque de l'enregistrement)
- La restauration de Naxos est époustouflante, bien supérieure à ce que vous pouvez entendre chez EMI, même si les basses sont largement sous-représentées dans le spectre (il semble de rubinstein n'insiste pas non plus sur les basses dans son jeu) ce qui donne la part belle au phrasé de la "main droite" qui porte la ligne de chant principale pour une version quasi "acapella" (basse très peu présente) de ces mazurkas confondantes de spontanéité voire d'insolence mais rythmiquement beaucoup plus solide qu'il n'y parait
- Plus personne ne jouera Chopin comme cela après la guerre, même pas Rubinstein lui-même

Alors bien sûr, il s'agit d'une version historique qui ne rivalise pas au niveau du son avec les versions modernes des intégrales de référence de Garrick Ohlsson ou de Nikita Magaloff et surtout avec la seconde version de Jean-Marc Luisada récemment parue chez RCA, mais elle est , surtout avec cette restauration, indispensable pour les passionés de ces danses si personelles de Chopin.
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

20,83 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)