undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

3
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
3
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

6 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 12 juin 2010
Attention aux âmes sensibles ,le son émanant de ce cd peut être dangereux pour les coeurs fragiles et les oreilles lisses !
exceptionnel serait trop fort pour un génie musical trainant son sax depuis 50 ans ,mais 5 étoiles est la moindre des choses pour cet artiste sombre et puissant ,mystérieux et généreux à la fois .
Et tout est dans cet album réédité et remasterisé en 24 bit (son excellent!):
des premières notes de Lonnies Lament ,comme une déchirure larmoyante puis "que reste t-il de nos amours",version chantée de 8mn où l'on se dit que c'est trop en une seule fois !
Du concentré de bleu jusqu'au bout et on est achevé en voyant les noms des musiciens autour :John Hicks ,Georges Mraz et Billy Drummond ...
Et seul un silence profond peut suivre l'écoute du dernier titre !
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 16 décembre 2013
Cette session enregistrée en 1998 fait partie des moments les plus intenses de l'art d'Archie Shepp. Totalement investi dans ces interprétations, il livre des soli incandescents marquant sans nul doute d’une pierre blanche l’histoire du jazz. Il puise son inspiration de manière très éclectique et on retient particulièrement les lamentations déchirantes inspirées de Coltrane (Lonnie’s lament), le feeling à fleur de peau qui sourd d’un air de Cole Porter (Everytime We Say Goodbye) ou de Lawrence et Altman (All Or Nothing At All), le moelleux d’une tendre ballade empruntée à J. Styne (Time After Time), la douce nostalgie d’une chanson de Trénet (Que reste-t-il de nos amours) et l’abandon dans la suavité, émanant d’une délicieuse composition de Billy Eckstine (I Want To Talk About You). Tous ces instants qui s’étirent voluptueusement en vous filant d’ineffables frissons de plaisir sont tout simplement magiques. La formation qui entoure le saxophoniste est idéale. John Hicks s’y révèle plus que jamais un pianiste particulièrement sensible et la section rythmique est parfaitement dans le groove (George Mrasz à la contrebasse, Billy Drummond à la batterie). Un must, superbement mis en valeur par le parfait remixage effectué par les studios japonais Venus.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
J'avais bien aimé le Archie Shepp consacré aux ballades françaises French Ballads. J'ai donc été tenté par cet album de la firme Venus aux enregistrements soignés (parfois trop aux gouts de certains). Un album enregistré en septembre 1998 à New York par un quartet de qualité avec John Hicks au piano, George Mraz à la contrebasse, Billy Drummond à la batterie. Cela démarre par un climat mélancolique, sur la magnifique ballade de Coltrane «Lonnie's lament». On enchaine par une autre ballade magnifique « Every time we say goodbye ». Un «But beautiful» suave dont Archie nous surrure le thème. Un temps fort de l'album, celui où Archie Shepp chante Trenet : «Que reste-t-il de nos amours?», une voix grave, rauque, envoutante; la chanson est à peine finie qu'on la remet. Archie Shepp fleur bleue pourquoi pas! Notons également un autre salut amical à Coltrane avec «Blue Train». John Hicks met sa touche délicate en permanence.
Tout au long de l'album Archie Shepp fait du Shepp: un son parfois torturé, du vibrato. Effet de style, marque de fabrique, peu importe, j'aime cela, car il sait communiquer son émotion. En attendant de le trouver à un prix raisonnable, on peut toujours se procurer l'excellent I Know About the Life.
review image review image
1414 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
French Ballads [Papersleeve]
French Ballads [Papersleeve] de Archie Shepp (CD - 2010)

Blue Ballads/True Ballads
Blue Ballads/True Ballads de Archie Shepp (CD - 2012)