undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Toys Cloud Drive Photos FIFA16 nav-sa-clothing-shoes cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

2
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Terminal Spirit Disease
Format: CDModifier
Prix:13,99 €+2,49 €expédition

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

9 sur 10 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 18 octobre 2001
Si vous me connaissez, vous savez que je suis un grand fan de la scène extrème et mélodique suèdoise, celle de Gothenburg en fait. C'est donc en toute logique que je me suis rué sur les critiques de In Flames et Dark Tranquillity, cependant, au commencement, il y eut At The Gates, ceux sans qui vraisemblablement rien ne serait arrivé... leurs productions sont plus directes que celles des groupes qui les ont suivi. En effet, leurs premiers albums sont très influencés par le Death Metal "classique", leur style a maturé par la suite jusqu'à, par exemple, ce Terminal Spirit Disease. De l'introduction au violoncelle jusqu'à The Beautiful Wound, c'est de l'énergie pure, au service de la mélodie, et seule l'instrumentale And The World Returned calme sensiblement le jeu. On ressort de ces 6 titres exangue et transi de bonheur: quelque chose c'est produit.
Toute l'oeuvre d'In Flames et Dark Tranquillity est presque palpable ici... bien sur, étant plus ancients, At The Gates possèdent une fureur bien plus "Death attitude" que leurs illustres cadets, la teneur des paroles nous rappelle cela sans détour:
"Our burning minds they are ridden of hope
In a dreaming utopia - Dead on dope" ou même
"Can you feel the pain I feel?
I've lost all sense of what is real
I'm lost, in a world I detest"
On est ici bien loin des considérations philosophiques et introspectives de Dark Tranquillity, mais c'est au niveau de l'orchestration que se situe l'intelligence d'At The Gates: le thème au violoncelle de The Swarm repris crescendo par les guitares qui se muent ensuite en pure rythmique Heavy, les nombreux changements de rythme, le batteur insufflant toujours son mur sonique avec toutes ses variations...
Chaque chanson est une histoire, avec ses breaks, ses harmoniques guitaristiques, et toujours cette voix et cette fureur Death, ses blast-beats bienvenus et distillés au moment opportun.
Comme je l'ai dit au début, je me cite à présent: "Au commencement, il y eut At The Gates".
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Eh bien oui, à sa sortie en 1994 il était annoncé comme un nouvel album avec seulement 6 nouveaux titres d'une durée cumulative d'une vingtaine de minutes, et 3 versions live de vieux morceaux. Dans la version digipack, vous avez aussi droit à 3 live supplémentaires de la version japonaise avec un son vraiment crade.
Seulement voilà, ces 6 titres marquent le palier franchi par At The Gates vers un death mélodique moins alambiqué et moins expérimental, mais par contre plus efficace et direct.
De plus, la bande des frères Björler ne s'est pas fourvoyée cette fois-ci: ils sont allés chez Fredrik Norström pour enregistrer cet album, avec un résultat à la hauteur de leurs espérances, un mix équilibré, un son puissant et dense, un son de basse et de batterie enfin digne de leurs instrumentistes.
De surcroît, on a droit à une piste instrumentale avec guitares, violoncelle et violon, mélancolique et poignante.
Quant aux autres titres, ils se rapprochent davantage de ce que font et feront leurs compatriotes contemporains avec cette patte notamment sur les compos d'Anders Björler, ce travail unique des harmonies et des variations de tempo bien à eux.

Si le contenu de cet "album" peut paraître un peu pauvre, il n'en reste pas moins que c'est un condensé de qualité et qu'il marque un nouveau stade de l'évolution du groupe, confirmé par leur suivant et dernier en date "Slaughter of the Soul".
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé


Slaughter Of The Soul
Slaughter Of The Soul de At the Gates (CD - 2011)