undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

14
4,6 sur 5 étoiles
Un Pont trop loin [Édition Simple]
Format: DVDModifier
Prix:8,56 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Ce film de Richard Attenborough, sorti en 1977, suit assez fidèlement l’ouvrage éponyme écrit par Cornelius Ryan et édité dès 1974. Le fil est donc sorti peu après l’ouvrage.

Il s’agit d’une super-production au casting international impressionnant qui fut tournée en Hollande mais pas sur les lieux mêmes des combats.

On y retrouve les anecdotes et témoignages principaux qui émaillent le récit de Cornelius Ryan. Le film met particulièrement bien en valeur la linéarité de la progression du XXXe Corps, le rôle des fleuves et rivières à franchir, les difficultés radio de la 1st Airborne, la volonté de Model de ne pas faire sauter les ponts de Nimègue et de Arnhem. Il manque surtout les prémices de la bataille et l’échappée de la 15ème Armée allemande par Walcheren. Son rôle dans l’opération Market Garden fut important.

Sur le plan des équipements, la qualité est au rendez-vous si ce n’est l’utilisation de chars Léopard modernes en lieu et place des panzers de la seconde guerre mondiale.

Bref, un beau film qui ravira les amateurs de wargame qui s’interrogent sur la nature des fleuves et rivières et sur les moyens de franchissement associés. ;-)

A voir et revoir sans déplaisir !
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
- History -
Operation Market-Garden, begun in September 1944, was an Allied military campaign led by Montgomery, the senior British field commander, in the latter stages of World War II. While the Allies were still in France, a plan had to be formulated for making the major push into German territory, a difficult task, considering the Rhine River (one of the major rivers of the world) provided a natural defensive border with the majority of the German homeland. Planning offensive operations required taking this into account, and how the forces would cross the river and remain safe while doing so, rather than have bottlenecks that would make the forces easy targets.
While Patton was in the south, pushing through France on the backside of the old Maginot line, Montgomery hit upon an idea to seize a series of bridges across the various rivers that made up the geography of the Low Countries, all the way up to Arnhem, one of the northern-most major bridges across the Rhine, a bridge outside of German territory, but a good jumping-off point for invading northern Germany. His plan won approval, and in one of the largest military operations of the war, a major push was developed to secure the bridges. This had the largest airborne component of any battle in the war, as troops were airlifted and dropped into position around each bridge, charged to hold the bridges until ground forces pushed northward linking up logistic and defensive lines toward each spot.
Operation Market-Garden was actually two operations -Market was the airborne component; Garden was the ground component. It was meant to take the Germans by surprise (which it did) and exploit their disorganisation (which was, sadly for the Allies, not as severe as intelligence predicted). The Allies were stopped short of their primary military objectives (securing an 80-mile corridor of bridges) by some 25-30 miles. Hence the name of the film, derived from the book by Cornelius Ryan, `A Bridge Too Far'.
- Film -
Cornelius Ryan's book was adapted for the screen by writer William Goldman and director Richard Attenborough, a leading director of British cinema, noted for such diverse films as Gandhi (for which he won an Oscar), A Chorus Line, Cry Freedom, and Shadowlands. Attenborough was nominated for a BAFTA directing award for `A Bridge Too Far' in 1978. Attenborough is also well-known in front of the camera, too.
Attenborough brought together a monumental cast for this epic film, worthy of Cecil B. DeMille in scope and size. At just under three hours in length, it is as unrelenting as the combat scenes it depicts. While not matching the graphic realism of films such as `Saving Private Ryan', it nonetheless does a good job at combining a look at grand strategies (from formation to failure), tactical maneuvers, and individual combat situations. The high command in Britain, hoping to capitalise on the continuing disorder in Germany arising from their adjustment to fighting a losing war on two fronts (three, in fact, if one includes Italy), saw the opportunity to strike. Through a series of misfires and misunderstandings, they end up fighting not local police forces (the Netherlands had been spared intense battleground warfare for most of the war, and thus was thought to not contain any real combat-strength troops) but crack Panzer division placed there, essentially on a rest stop before being deployed in more critical areas.
The planning and preparations are realistic, from a look at the intelligence gathering and analysis (these were the days before satellite imagery), the gathering together of equipment and personnel, the execution of the operations, and the demoralising realisation that Operation Market-Garden is not going well. One of the most outstanding scenes involves General Stanislaw Sosabowski (played by Gene Hackman) discussing the operation with his superiors - Sosabowski, a general of the Polish forces in exile in England, distrusts the operation, for good reason, but acquiesces to support the plan. His uneasiness is palpable.
The cinematography is terrific, considering it was done largely without `trick' shots - no helicopter shots, no CGI graphics, no slow motion or composite tricks. The airborne drops are breathtaking, giving the thrill and the danger a realistic tone. The film does not depict glider landings (some of the most dangerous types of drops, and presumably because of this danger, omitted from the filming). The desperation of the men who land without their equipment (or miss the airdrops later due to failed communications) is easily felt - the sense of the waste of war is driven home when one soldier sprints to get some desperately needed supplies that have fallen just outside of the secure zone - being shot by a sniper, the sense of futility is underscored by the breeze blowing soldiers' caps (which was the contents of the supplies for which the soldier paid with his life) drifting away.
The acting is stunning in many instances, but for the most part it is the usual good job rather than outstanding that one might hope for from such an elite group of actors. The music is memorable and appropriate. One drawback is that the editing of the film makes it a bit confusing to keep the various storylines going, particularly if one has studied the sequence of events in World War II history, which, while followed as a pattern, is not adhered to with rigour in the filming.
- Conclusions -
Operation Market-Garden was conceived as a plan to get the troops `home for Christmas', hoping to secure a passage into Germany prior to the winter, to force them into surrender. As history would have it, there were major battles to fight before the war would finish the following summer. This film captures a significant campaign in good format, showing the operational and human aspects in a high relief.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 1 mars 2014
Je ne suis pas particulièrement adepte des films militaires mais on ne peut être qu'admiratif devant la réalisation de celui-ci.Très réaliste et porté par une pléiade d'acteurs confirmés,"Un Pont Trop Loin" (1977) captive et détaille durant 3 heures le fiasco d'une opération des alliés (Opération Market Garden).Le film met l'accent sur le manque de préparation et d'analyse de cette opération et sur l'incompréhension générale y compris du côté allemand au sujet de cette manoeuvre.Un très grand film comme on les aime,éducatif,intemporel et sans concession.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
11 sur 14 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 3 mars 2001
Sans doute le meilleur film de cinéma relatant les opérations terrestres sur le territoire européen avec utilisation de matériel militaire conforme à l'époque, artillerie, blindés, fm ..., ce qui est rare, beaucoup de scènes spectaculaires et une distribution sublime !!!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 29 avril 2015
Opération mélant un assaut aéroporté et une attaque blindée crée par Montgomery pour entrer en Allemagne par la petite porte et terminer la guerre avant Noêl 1944. Seulement rien n'a marché comme cela devait ! Trés beau film de guerre , avec des scénes de bataille à couper le souffle ! un casting d'acteurs comme on ne saurait plus en faire à l'heure actuelle : Sean Connery, Michael Caine , Robert Redford , Laurence Olivier , Ryan Oneal ; Anthony Hopkins et j'en passe .
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 22 juin 2013
Un des rarissimes films de guerre qui, ne donnant pas dans la "romance" ("Midway", "Pearl Harbor"), l'anecdote ("Remagen")l'invraisemblance ("Stalingrad") ou le nombrilisme nationaliste imbécile ("La Bataille des Ardennes", "Il faut sauver le soldat Ryan"), se propose une mission pédagogique à destination des cinéphiles, dans leur grande majorité, ignorants ou DESINFORMES (et, à ce titre, s'autorisant cependant le "droit démocratique" d'avoir un "Avis" ... fut-il de la plus consternante ineptie). L'exemple le plus éminent est "Tora-Tora-Tora" que suit (même si antérieur) "Le Jour le plus long" et, plus loin, "Paris brûle-t-il" qui, décrié pour son "Cocorico" français, n'en dépasse pas moins les INEPTIES anglo-étasuniennes !

Car, la stratégie de cette audacieuse opération est remarquablement expliquée dans la première section du film ... avec pour très critiquable, le fait de présenter le général Browning, homme lige de Montgomery, comme un esprit obtus ! Car, si ce dernier est réputé avoir mésestimé la capacité de résistance et de mordant encore offensif de l'armée allemande, il est TRES LOIN d'avoir été le seul : TOUS les officiers généraux anglo-saxons et américains jusque et y compris Patton s'imaginaient, en cet euphorique mois de septembre 1944, arriver "à Berlin" en quelques semaines ... ce que suggère dans le film le monologue comique du général Horrocks, commandant du XXXème Corps britannique, et que dément le SEUL général Sosabovski qui, en tant que Polonais, connaissait très bien l'extraordinaire capacité militaire allemande (bouc émissaire "idéal", il sera scandaleusement démis de ses fonctions après l'échec de Market Garden, INJUSTICE qui ne saurait étonner quand on connaît l'incroyable EGO des Britanniques).

La suite du film ne l'est pas moins, présentant à tous ses échelons la progression de l'offensive alliée (la 101ème aéroportée américaine à Eindhoven, la 82ème aéroprtée américaine sur la Meuse et le Waal à Grave et Nimègue et la malheureuse 1ère division britannique du général Urquhart à Arnhem secourue vainement par la brigade polonaise de Susabovski). Et, souffle frais dans un film de guerre réalisé par les "héritiers" des "vainqueurs", on ne nous présente pas les Allemands sous les traits habituels de CRETINS, de TROUILLARDS ou d'INFÂMES CRIMINELS ... à l'exception notable du maréchal Model lequel fut pourtant un EMINENT stratège (sans-doute parce que précisément considéré comme un criminel de guerre pour sa conduite à l'égard de "partisans" TERRORISTES russes en Russie Blanche, perpétrant des assassinats sur les arrières allemands - faits que condamne la Convention de Genève).

Au contraire, le film nous présente le général Bittrich (magnifiquement incarné par le grand Maximilian Schell), commandant du 2ème Corps Panzer SS sous les traits les plus humains possibles : près en remporter un important succès défensif, il suspend les combats pendant deux heures, permettant l'évacuation des blessés britanniques ... fait qui n'est RIEN QUE d'historique !!! Ceci n'empêchera pas que le général Bittrich, déchu expressément de son statut de prisonnier de guerre, soit traité en criminel de guerre après la fin du conflit pour quelques faits à l'encontre de 17 partisans français exécutés (au regard de la Convention de Genève, les "partisans" n'avaient AUCUN statut protégeant toute armée régulière)et qu'il soit condamné à CINQ années d'emprisonnement ... lors qu'il n'a eu connaissance qu'après l'exécution ET exigé des sanctions à l'égard des soldats ayant participé à cette exécution (autre chose que les MULTIPLES CRIMES de guerre et contre l'Humanité perpétrés par les "partisans" et les armées régulières des "vainqueurs" ... notamment à l'égard des populations civiles allemandes !!!). Plus tard, il évacuera Vienne pour éviter que la vieille ville soit ravagée par une soldatesque soviétique IVRE de vengeance !!! Wilhelm Bittrich ... soit l'exemple même de l'officier général SS HUMAIN, faisant DEMENTIR la sinistre réputation faite à ce corps d'armée d'ELITES et que d'aucuns, en France, ont ... discrètement ... comparé à la Grade de Napoléon ...

Quant à la conclusion de l'affaire - le constat du général Browning d'avoir voulu aller ... "un pont trop loin" ... d'où, le titre du film -, il est facile, après coup, d'en accuser l'initiateur, le général Montgomery, tête de turc "favorite" des Américains ... Le coup était remarquable, stratégiquement parlant, et aurait pu réussir ... si les Britanniques ne s'étaient heurtés aux HEROS de la 2ème Panzer SS ... que ce soit ou non "politiquement INcorrect" que de le dire !!!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 27 janvier 2013
Film sur un fait réel un peu caché de l'histoire de la Seconde Guerre Mondiale. Le suspense est très dense. Les effets spéciaux sont époustouflants. Le scénario est sans ambiguïté sur les erreurs du Commandement des Alliés qui amenèrent des pertes énormes parmi les Américains, les Anglais et les Polonais engagés dans l'Opération Market Garden en Flandres. Le Général Urquhart aurait perdu 7000 hommes sur ses 9000 engagés à ses côtés. La réalisation nous fait plonger directement dans le massacre des Forces Alliées, à leur côté, au milieu d'eux même.
Je recommande ce film, par ailleurs du point de vue historique, il semble bien coller à la réalité des faits, même si on peut y noter quelques erreurs qui n'engagent que les historiens.
Quand le cinéma et la "culture" font bon ménage...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 4 septembre 2013
Ce film reste un classique du film de guerre avec de nombreuses stars au service de l'histoire et de la mémoire des hommes qui ont participé à ce fait d'arme
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
8 sur 12 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 2 mars 2002
Film de guerre spectaculaire, à la distribution éblouissante, on regrettera quelques longueurs. Un montage plus incisif aurait fait un chef d'oeuvre. Mais ce documentaire reste exemplaire, montrant comment des milliers d'hommes sont morts par le péché d'orgueil de Montgomery aveuglé par sa rivalité avec Patton, dont il n'avait pas le génie. Ceux qui ont vu aussi "il faut sauver le soldat Ryan" auront noté que la scène finale du film de Spielberg - la défense du pont- est une référence à "un pont trop loin". Les deux films ont en commun de montrer que la guerre est sale, mais dans "un pont trop loin" elle est aussi noble, comme dans "Patton".
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 11 décembre 2013
Je connaissais déjà le film que je voulais revoir.Comme je le disais plus haut je n'ai pas eu d'ennuis pour le faire démarrer sur mon magnéto contraire à la bataille des Ardennes.En plus dans la bataille des Ardennes les voix changeaient de tons.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Un Pont trop loin [Édition Collector]
Un Pont trop loin [Édition Collector] de Dirk Bogarde (DVD - 2003)
EUR 13,93

La Bataille des Ardennes
La Bataille des Ardennes de Henry Fonda (DVD - 2005)
EUR 9,61

La Bataille d'Angleterre [Édition Simple]
La Bataille d'Angleterre [Édition Simple] de Harry Andrews (DVD - 2005)
EUR 8,35