undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles21
4,6 sur 5 étoiles
Format: Cassette vidéo|Modifier
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

1000 PREMIERS RÉVISEURSle 25 novembre 2009
L'affaire Gabrielle Russier remonte à l'année 1969. Professeur de lettres, cette enseignante de 37 ans défraie la chronique par sa liaison amoureuse avec un de ses élèves, Christian, alors âgé de 17 ans. Les intellectuels, artistes (« Mourir d'aimer" est une chanson de Aznavour), mouvements féministes montent aux créneaux. Russier est dans un premier temps condamnée à un an de prison avec sursis, et après que le parquet ait fait appel, elle se suicide chez elle, laissant deux enfants.

Le réalisateur André Cayatte, habitué à traiter le thème de l'injustice dans ses films, s'empare du sujet, et tourne MOURIR D'AIMER en 1971, avec Annie Girardot, et scénarisé par Pierre Dumayet. Aujourd'hui, le film paraît daté, par ses tics de réalisation. Cayatte s'emploie moins à nous conter l'amour de ses deux personnages, qu'à décortiquer les rouages implacables d'une justice, de la psychiatrie, de la police, de la prison. Les parents de l'élève (Gérard dans le film) bien qu'activistes communistes convaincus, en plein mai 68, se révèlent des accusateurs intransigeants, utilisant tout le système de répression à leur disposition pour faire craquer Gabrielle.

Le mode de narration est original. En voix-off, Gérard répond à des questions d'un policier, et commente ainsi ce que l'on voit à l'écran, éclaircissant certains points. Mais le réalisateur ne traite pas franchement de la passion de ces deux êtres, ne les montrent pas vraiment amoureux, dans des scènes intimes (et passe sous silence l'aspect sexuel de la relation), ce qui rend l'épilogue de son film moins saisissante, et un brin démonstrative. La différence d'âge entre les deux comédiens (Bruno Pradal qui interprète Gérard a 22 ans) gêne aussi la bonne lecture du film. On se souvient du film NOCE BLANCHE de Brisseau, sur une histoire similaire, interprétée par la jeune Vanessa Paradis, et l'immense Bruno Cremer. Il y avait là, une réelle opposition de physique.

Le film est une charge féroce des institutions de l'époque, mais qui, en ne voulant traiter que d'un aspect des choses, passe sans doute à côté de son sujet. Grand succès à sa sortie, qui a servi la carrière de Annie Girardot.

En 2009, la réalisatrice Josée Dayan filme la même histoire avec Muriel Robin. L'intrigue a été déplacée dans les années 80, et cette fois, le jeune comédien (Sandor Funtek, appelé Lucas) semble réellement avoir 16 ans. Visuellement parlant, leur relation parait davantage contre-nature. Notons que les deux acteurs jouent avec tact et talent leur partition respective. Dayan insiste davantage sur la solitude de Gabrielle (divorcée), rejetée par sa propre fille, à peine comprise par son amie, traitée de folle par son ex mari. Dans le film de Cayatte, les amants sont sans cesse entourés de la bande copains de Gérard, par un réseau de complices, qui à aucun moment ne se posent de question sur la légitimité d'une telle liaison. Dayan filme des premiers regards, les premiers troubles, la rencontre, le rapprochement des deux amants. La liaison physique n'est pas évacuée. Le contexte politique n'est plus de mise, les parents de Lucas ne sont pas communistes, mais enseignants eux-mêmes (bonne idée), et les confrontations se font davantage de femmes à femmes, de proviseurs à prof, de mère à enseignante. Belles scènes entre le père (dans un bar), puis la mère (à la piscine) de Lucas, et Gabrielle.

J'aurais tendance à penser que Josée Dayan, s'est davantage approchée du sujet réelle de cette affaire (l'amour interdit, relation tabou, solitude), a fait preuve de plus de finesse, d'observation, quand Cayatte, fidèle a lui-même, sortait la grosse artillerie. Il est en tout cas intéressant de visionner ces deux métrages à deux jours d'intervalle (ce que j'ai pu faire), et d'étudier les différences d'approche et choix de mise en scène de deux réalisateurs.

Dans les deux cas, le scénario respecte très fidèlement le déroulement de l'affaire d'origine.

PS : 100 euros la VHS ! On s'étonne qu'il n'y ait pas d'édition DVD de ce classique.
1010 commentaires|18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 mars 2013
Je me souvenais de ce film et en le revoyant beaucoup de choses sont revenues à ma mémoire .
Je suis désolée pour Murielle Robin que j'aime dans ces spectacles, mais je trouvais que lorsqu'elle a repris ce rôle, je l'ai trouvé obcène dans le rôle de cette prof. Interprétée par Annie Girardot c'est réellement un chef d'œuvre.
DVD de très bonne visibilité et arrivé plus tôt que prévu.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 avril 2012
Un très beau film.
de beaux interprètes.
une histoire vrai qui illustre une époque, celle de mai 68.
un des plus beaux rôles d'Annie Girardot.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 juin 2013
un film touchant grâce à la sensibilité de Annie Girardot. Ce film est une référence. A ne pas comparer avec un autre téléfilm décevant......
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 mars 2013
J'attendais ce film depuis lontemps....ayant lu et adore le livre! A voir absolument......une histoire d'amour et d'injustice....la mechancete humaine et la souffrance qu'elle apporte! Les parents du jeune homme sont franchement affreux :-(
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 décembre 2015
En regardant ce film on se dit quelle injustice envers une femme amoureuse, qu'on appellerait aujourd'hui, une cougar.
Seulement là, c'était réellement une belle et vraie histoire d'amour entre un prof et un élève. Je me souviens de ce "scandale" et surtout que les gens étaient outrés voire révoltés face à cette injustice.
Et puis, comment détaché ce film de la magnifique chanson de Charles Aznavour du même titre ?
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 octobre 2013
l'Amour entre un professeur et un étudiant mineur qui bouleverse toute une famille, le rectorat ainsi que l'étudiant en lui même et le professeur, ce film est émouvant dur à accepter mais un film que n'importe lequel d'entre nous pourrait être l'acteur.

J'ai le seul reproche le film dans ce DVD me parait plus court que celui que j'avais auparavant en cassette vidéo
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 novembre 2010
Je donne ce titre à mon commentaire car Mme Girardot l'est vraiment dans ce rôle....(cette affaire a beaucoup défrayé la chronique en son temps..) et elle a réussi à nous émouvoir au plus profond de nous en l'interprétant d'une façon très juste et magistrale ... J'ai d'ailleurs apprécié qu'une chaîne de TV nous le rediffuse le 23 Novembre, nous permettant ainsi de le revoir puisqu'il n'existe toujours pas en dvd !!!!!!!!!..... C'est pourtant un film à posséder dans sa vidéothèque !!....
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 décembre 2011
il est très émouvant de revoir Annie Girardot dans ce film inspiré d'une histoire vraie ... J'attendais depuis longtemps qu'il sorte en DVD !
11 commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 octobre 2011
Je suis très contente d'avoir pu trouver cet ancien film relatant une histoire vraie jouée magnifiquement par Annie Girardot. Merci pour l'envoi rapide de cet article ; je suis très satisfaite.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus