Commentaires en ligne


11 évaluations
5 étoiles:
 (9)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


11 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Génial
L'incontournable du maître Billy Cobham ! Après sa période avec John Mc laughlin et Mahavishnu , le technicien de la batterie entame sa carrière solo et quel début avec cet album . A ses côtés Jan Hammer (l'apôtre du mini moog) et Tommy Bolin aux rythmiques nerveuses sans oublié tout les autres . Quadrant 4 , le premier morceau...
Publié le 5 août 2010 par Marcel Verplaetse

versus
3 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Une démonstration de batterie Jazz-Rock
En 1973, Billy COBHAM s'exprime librement sur ses percussions, accompagné de flûte et synthétiseur MOOG. Il en reste les pistes 5b et 6b qui peuvent servir de démonstration audio haute-fidelité: dynamique, absence de saturation, reproduction du grave.
Publié le 15 janvier 2003 par MR PATRICK VACHER


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

11 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Génial, 5 août 2010
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Spectrum (CD)
L'incontournable du maître Billy Cobham ! Après sa période avec John Mc laughlin et Mahavishnu , le technicien de la batterie entame sa carrière solo et quel début avec cet album . A ses côtés Jan Hammer (l'apôtre du mini moog) et Tommy Bolin aux rythmiques nerveuses sans oublié tout les autres . Quadrant 4 , le premier morceau tourne à un tempo démentiel avec une dexterité de double grosse caisse qui a fait croire en 1973 que 2 batteurs jouaient , tellement le défi technique est énorme . Spectrum et son 7/8 très enlevé , le "Tube" Stratus , Red Baron tout est super !
A adopter sans conditions .
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 CHRONIQUE DE DANIEL VERMEILLE MAGAZINE ROCK&FOLK, 11 octobre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Spectrum (CD)
CHRONIQUE DE DANIEL VERMEILLE MAGAZINE ROCK&FOLK JANVIER 1974 N°84 Page 91/93
1° Album 1973 33T Réf : Atlantic 40506
Retrouver toutes les sessions auxquelles Billy Cobham a participé depuis le début des années 60 nécessiterait plusieurs mois de sérieuses recherches : il ne s'en souvient plus lui-même ! En fait, il aura mis moins de temps à s'imposer au grand public que dans les milieux professionnels, et ce premier album solo est une sorte de pèlerinage, un retour vers la maison-mère, Atlantic, pour laquelle il travaillait beaucoup il y a six-huit ans, notamment pour les premiers tubes d'Aretha Franklin. L'influence du Son de cette compagnie se retrouve dans diverses plages de ce disque, mais l'ambiance de l'écurie CTI est aussi décelable. D'ailleurs, ne retrouve-t-on pas quelques habitués des nombreuses sessions de cette maison de disques, tels Ron Carter (contrebasse) ou Ray Barretto (conga) ? On se demande également comment Billy Cobham prend le temps de participer aux disques de Deodato par exemple, tout en tournant avec Mahavishnu et en enregistrant "Spectrum". Faut-il voir dans ce titre une allusion aux définitions de Tony Williams (cf. "Via The Spectrum Road") concernant la haute spiritualité "laïque" de certains batteurs ? S'il est difficile de comparer ces deux musiciens, il est plus facile d'affirmer que Cobham a beaucoup évolué ces trois dernières années, et que sa recherche constante de la pureté des sons de ses toms, accordés aux autres instruments avec une précision jamais égalée, a réellement engendré une technique complètement originale.
La première face s'ouvre sur "Quadrant 4" qui, comme son nom l'indique, est un rock très violent en 4/4, et dès cet instant, on réalise que toute la direction des soli est faite par Jan Hammer aux pianos et Moog synthésizer. On découvre aussi bien vite la virtuosité d'un guitariste au nom inconnu, Tommy Bolin, qui s'entend aussi bien avec nos deux compères du Mahavishnu que John Mc Laughlin lui-même. "Searching For The Right Door" met plus en valeur l'extraordinaire communion qui s'établit entre Cobham et Lee Sklar, le bassiste de The Section. Cobham joue plus lourdement qu'avec McLaughlin, mais les comparaisons s'arrêtent là, car les arrangements sont plus traditionnels. Les deux petits soli de batterie contenus dans cette face sont des merveilles de précision et de construction dont la minutie sonore étonne autant que la performance en elle-même. La suite "Spectrum"/"Anxiety"/"Taurian Matador" permet à un plus grand nombre d'instrumentistes de se confronter et élargit considérablement le champ de vision musicale, jusqu'ici assez restreint, grâce aux interventions de Joe Farrell (flûte et soprano), Jimmy Owens (actuellement à Paris) John Tropea (guitare - "Deodato"), Hammer, Carter et Barretto. La seconde face sera donc aussi présentée par ces deux groupes de musiciens, et l'unité de l'ensemble n'en sera que renforcée car l'esprit reste le même, et Jan Hammer joue un grand rôle dans ce maintien. La fin de "To The Women Of My Life" est donc un des meilleurs moments du disque, car c'est au tour de Cobham de prendre un solo sur une ligne rythmique dominée par Hammer et suivie par tous les autres musiciens : un des instants les plus fous de toute la production actuelle, à côté duquel "Le Lis"/"Snoopy's Search"/"Red Baron" sonnent beaucoup trop "sages" car ce n'est que du jazz made in CTI ...Mais ceci n'est pas suffisant pour accuser Cobham de "faiblesse", car cet album continue à poser les bases de la musique de demain, au même titre que ceux de Miles ou Hancock....
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 jazz-rock, 12 janvier 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Spectrum (CD)
Ce premier opus en solo de M Cobham est un indispensable pour tout fan de jazz-rock, malgré quelques soli de batterie dispensables.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Excellent CD, 23 novembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Spectrum (CD)
Un des meilleurs albums de Billy Cobham. Rythmique d'enfer, claviers déjantés, guitares mordantes... bref, vous aurez compris, ça "déménage" ! A écouter assez fort, après avoir prévenus ses voisins !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 alors, 1 octobre 2013
Par 
MOURGUES "le fou de Gong" (Antibes France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Spectrum (CD)
là, un bijou de cd
magie de la musique, mais magie de la vente par correspondance, on choisi ,on donne une date et hop voilà c'est là
c'est super
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 l'album par excellence, 30 juillet 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Spectrum (CD)
Prorbablement l'album le plus connu de Billy. l'essence du jazz-rock tel que je l'aime. La pêche incroyable du batteur donne tout son relief à ces compositions. élément central du tiercé formé avec Crosswindss et Total Eclipse.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Référence du jazz-rock., 17 février 2013
Par 
jean-claude "les années rock 60/70" (france) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 100 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Spectrum (CD)
Faut-il rappeler qui était Billy Cobham ? Oui ? Non ? En deux mots, l’histoire du rock l’a recensé parmi les plus grands batteurs de tous les temps. Dans son registre, la fusion du rock et du jazz, vous pouvez toujours tenter de lui opposer un rival, c’était le maître incontesté : technique, explosif, inventif, précis, adroit… n’en jetez plus la cour est pleine. Il était tellement doué qu’il pouvait se permettre d’en faire des tonnes, de partir dans des impros époustouflantes mais toujours maîtrisées. Il est toujours resté dans les clous, son jeu incroyable ne supplantant jamais sa musique, et c’est cette dernière qui a bénéficié de sa virtuosité, comme en atteste son chef d’œuvre Spectrum (1973) qui est aussi le nom de son groupe. Fusionnant jazz, rock et funk, cet ex collaborateur panaméen de Miles Davis et du Mahavishnu Orchestra de John McLaughlin a suscité bien des vocations dans le sillage de son disque, mais d’autres, dans le même temps, ont remballé les gaules et remisé leur projet de battre à plus tard, conscients de tout le chemin leur restant à parcourir pour être ne serait-ce qu’un batteur acceptable… Album bien équilibré, Spectrum retient surtout l’attention de par la vélocité, l’habileté et la subtilité technique de son génial auteur et batteur, mais se révèle par ailleurs très agréable dans l’interaction de ce jeu avec les claviers (Jan Hammer) et une guitare magique mise entre les mains expertes de Tommy Bolin. Par ailleurs, une belle basse (Leland Sklar) travaille discrètement dans l’ombre. Il en va ainsi de quasiment tous les titres (des instrumentaux) de cet album passionnant, à la qualité constante, plein de fraîcheur et de rythmes, parfois complexe, mais solide, devenu une référence incontournable du genre. Spectrum est son œuvre principale que les fans de prog notamment apprécieront (PLO54).
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Et Tommy Bolin dans tout ça ??????????, 25 novembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Spectrum (CD)
Dans le commentaire d'Amazon, le dénommé Eric Franck, oublie un détail important......
C'est sur que l'album est un chef d’œuvre et que Billy Cobham est un immense batteur, mais pourtant sur cet album, la star, c'est la guitare de TOMMY BOLIN !!!
TOMMY BOLIN, à peine âgé de 22 ans à l'époque, montre tout au long de l'album son immense capacité technique et sa virtuosité époustouflante. Bien qu'il joue aux côtés de grands noms tels que Billy Cobham, Jan Hammer, Ron Carter, Ray Baretto etc.... c'est lui qui nous impressionne le plus. Là, où un guitariste de jazz plus traditionnel aurait joué mathématiquement des tonnes de notes complexes, Tommy met le feu sur toutes les pistes avec une précision et une autorité impressionnante.
Après 2 albums avec James Gang, il remplacera Ritchie Blackmoore au sein de Deep Purple pour le sous estimé mais non moins superbe "Come Taste The Band".
Deux albums solos plus tard ("Teaser" et "Private Eyes"), il rejoindra le paradis des junkies, le 4 décembre 1976.

Retrouvez TOMMY BOLIN, DEEP PURPLE et bien d'autres sur le Déblocnot' : ledeblocnot.blogspot.com
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 du jus!, 26 février 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : Spectrum (CD)
spetrum est l'un des albums que je préfère de B Combham, nerveux et technique et ce son qui vous fait penser au séries américaines des années 70!. C'est vraiment du très bon jazz rock à découvrir.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 belle fusion, 26 octobre 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Spectrum (CD)
Même si le son est typique des années 70 et donc vieillot c'est toujours agréableà écouter; dommage pour T. Bolin, disparu trop tôt. La musique déroule parfaitement.
Que dire de plus: quand la musique est excellente ou tout simplement bonne, il n' y a rien à dire et écouter. Hush!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Spectrum
Spectrum de Billy Cobham (CD - 2001)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit