undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

15
4,8 sur 5 étoiles
Puritanical Euphoric Misanthropia
Format: CDModifier
Prix:13,13 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

6 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 24 février 2003
J'arpente habituellement les sentiers durs du Black, et mes gouts m'amenent plus souvent vers les Marduk, Dark Funeral, Antaeus et autres Arkhon Infaustus que vers les opus dits "symphoniques". Il n'y avait guere que Limbonic Art qui selon moi arrivait a peindre des atmosphere grandioses et noires, en melant les ambiances Wagneriennes et une brutalité significative. Mais sur ce coup, Dimmu Borgir m'a tres agreablement surpris. Autant je trouvais leur Enthrone Darkness Triumphant tres agreable parce que fortement teinté trash, autant leur Spiritual Black Dimensions m'avait fortement ennuyé...Je le trouvais trop fade, limite mielleux (comme nombre de productions de Cradle, par exemple). Mais cette fois, le Black est vraiment porté a un haut niveau, somptueux melange de riffs et de rythmes aggressifs, d'envolées grandiloquentes sans jamais etre mievres, de recherches harmoniques et structurelle. Ajouté a cela, une production en beton, des guitares presentes (moins noyées que sur le precedent album), des jeux de voix assez recherchés (je regrette cependant le son trop "triggé" et synthetique des futs de Barker). Mentions speciales a Vortex et a son organe vocal, toujours aussi impressionant, et bien sur a Nicholas Barker. J'ai toujours apprecié son jeu dans Cradle (meme si le groupe me plaisait moins, il faut reconnaitre que parfois il le portait a bout de futs...), mais jamais je n'aurais pensé qu'il puisse si bien s'adapter a Dimmu Borgir, et surtout porter son jeu a un niveau encore plus recherché (il ne fait pas que taper plus vite que son ombre, c'est un musicien qui aime a explorer et a inventer)...On se rapproche serieusement d'un Hellhammer.
Bref, un album a ecouter en urgence (pour ceux qui ne l'auraient pas deja fait), et a se repasser sans moderation. Un tres bon moment Metal.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 24 février 2003
J'arpente habituellement les sentiers durs du Black, et mes gouts m'amenent plus souvent vers les Marduk, Dark Funeral, Antaeus et autres Arkhon Infaustus que vers les opus dits "symphoniques". Il n'y avait guere que Limbonic Art qui selon moi arrivait a peindre des atmosphere grandioses et noires, en melant les ambiances Wagneriennes et une brutalité significative. Mais sur ce coup, Dimmu Borgir m'a tres agreablement surpris. Autant je trouvais leur Enthrone Darkness Triumphant tres agreable parce que fortement teinté trash, autant leur Spiritual Black Dimensions m'avait fortement ennuyé...Je le trouvais trop fade, limite mielleux (comme nombre de productions de Cradle, par exemple). Mais cette fois, le Black est vraiment porté a un haut niveau, somptueux melange de riffs et de rythmes aggressifs, d'envolées grandiloquentes sans jamais etre mievres, de recherches harmoniques et structurelle. Ajouté a cela, une production en beton, des guitares presentes (moins noyées que sur le precedent album), des jeux de voix assez recherchés (je regrette cependant le son trop "triggé" et synthetique des futs de Barker). Mentions speciales a Vortex et a son organe vocal, toujours aussi impressionant, et bien sur a Nicholas Barker. J'ai toujours apprecié son jeu dans Cradle (meme si le groupe me plaisait moins, il faut reconnaitre que parfois il le portait a bout de futs...), mais jamais je n'aurais pensé qu'il puisse si bien s'adapter a Dimmu Borgir, et surtout porter son jeu a un niveau encore plus recherché (il ne fait pas que taper plus vite que son ombre, c'est un musicien qui aime a explorer et a inventer)...On se rapproche serieusement d'un Hellhammer.
Bref, un album a ecouter en urgence (pour ceux qui ne l'auraient pas deja fait), et a se repasser sans moderation. Un tres bon moment Metal.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 29 mai 2002
Alors là c'est simple, ils ne font même plus du black metal pur et dur. Ca part dans tous les sens, c'est hyper travaillé et produit, pas deux chansons se ressemblent, c'est grandiose !!
Quelques changements de line-up à signaler pour cet album : Galder (ex Old Man's Child, guitariste) et le grand Nicholas Barker (ex Cradle Of Filth, batteur). La puissance du nouveau batteur participe grandement à l'ambiance de l'album et aide à dépasser les limites habituelles du black. Il y a que du bon sur cet album (même la reprise de Twisted Sister sur l'edition limitée).
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
10 sur 13 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 26 octobre 2001
Ils l'ont fait ! L'album ultime de black atmosphérique ! Leurs disques précédents étaient déjà des références en la matière, mais celui-ci écrase tout ce qui a pu être fait par le passé.
On y trouve des riffs très thrash, une cavalcade effrénée de rythmes de batterie tous plus fous les uns que les autres (Nick Baker est un dieu), une voix black parfaitement en place, une ambiance très « horror movie » voire science-fiction, renforcée par l'utilisation judicieuse d'un orchestre de musique classique dont les parties de violon sont terrifiantes de vice.
Ce groupe risque d'être confronté à un grave problème : comment pourront-ils faire mieux dans le futur ?
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 14 février 2014
A ce jour le meilleur album de dimmu d'après moi ! rythmique qui tue, morceaux à tiroirs, guitares incisives, synthé superbe et...............orchestre philharmonique !! Dimmu a frappé très fort avec l'intégration d'un orchestre à son black trash heavy sympho! C'est puissant, très puissant au niveau du son, la prod est énorme et les compos à la hauteur du challenge ! C'est beau et malsain à la fois et quand le disque est fini on en redemande ! Une claque !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 5 décembre 2001
Voici un album qui degage une force rare, atmospherique a souhait, grands moments de symphonie et classiques, ceratins morceaux vous prennent aux tripes, ils sont devenus une des grandes references du black metal atmospherique. A posseder absolument.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 5 février 2012
Niveau musique, c'est bien fait, même si le côté un peu trop bien travaillé peu en gêner certains. Niveau "cadeaux", un patch circulaire et un chouette poster, ça valait le coup de chercher un peu cette box presque introuvable.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 2 mars 2013
bonjour g recus le produit mais c pas la version presentee dommage sur la version qe g commadee il i a une chanson bonus c est ce qi été interessant
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 1 décembre 2009
Probablement l'un des meilleurs albums de Black Métal existant. Avec cet album, Dimmu Borgir procède à un changement radical d'ambiance par rapport aux albums précédents, et quelle réussite ! La piste d'introduction Fear and Wonder annonce d'emblée le ton, adieu le black métal atmosphérique, bonjour le black métal symphonique !
L'utilisation de l'orchestre symphonique de Göteborg est une vraie réussite, et cela donne une toute autre dimension à l'album ; l'enchaînement des pistes, toutes aussi rythmées et entraînantes, est particulièrement bien pensé. Les chansons emblématiques de l'album telles Puritania, Kings of The Carnival Creation et Hybrid Stigmata illustrent parfaitement le renouveau du groupe, et dégagent une puissance et une ambiance formidable.

Tout vrai amateur de black métal ne doit sous aucun prétexte ignorer ce superbe album, c'est une vraie offense que de passer à côté.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 18 août 2002
Dimmu conduit le black-métal a son apogé en tirant la quintessence d'un genre. Et lorsque la quintessence est tiré il faut la boire jusqu'a la lie. Aucune faute de gout ne parsème cet album. Les ambiances vous glace le sang, vous entrainant aidé de ces mélodies symphoniques, pour finalement vous jeter en un abyme violent et torturé. Mention spécial au batteur qui martelle sur sa double tantôt sauvagement, tantôt très subtilement avec une précision redoutable. Et pour couronner le tout, pour une fois dans un genre ou il a souvent tendance a être brouillon, le son est soigné et a la hauteur de l'entreprise.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Enthrone Darkness Triumphant
Enthrone Darkness Triumphant de Dimmu Borgir (CD - 2008)

Death Cult Armageddon
Death Cult Armageddon de Dimmu Borgir (CD - 2007)

In Sorte Diaboli
In Sorte Diaboli de Dimmu Borgir (CD - 2007)