undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

3,7 sur 5 étoiles3
3,7 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
1
Format: CD|Modifier
Prix:38,99 €+ 2,49 € expédition

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 19 février 2010
Paul McCreesh réuni ici deux oeuvres liturgiques du grand Bach dédiées à la période pascale. Dès la sinfonia introductive de l'Oster-Oratorium, on est tout de suite surpris : vivacité, énergie et fougue caractérisent cet enregistrement. De plus, il est réalisé dans les conditions historiques car McCreesh confie les parties de choeur à ses 5 solistes, ce qui permet d'éviter les interruptions solistes/choeur et confère une autre dimension aux oeuvres.

Du côté des Gabrieli Players, on ne peut que souligner la précision des instrumentistes, de la douceur des flûtes à bec (Sanfte soll mein Todeskummer) à la puissance des trompettes et timbales (Sinfonia introductive & Choeur final). L'orginalité du Paul McCreesh a été de confier le continuo simultanément à un clavecin et un orgue d'église, en plus des violoncelles, violones & bassons, ce qui donne une dimension plus profonde à la partie de basse.
Du côté du Gabrieli Consort, on ne peut que féliciter les 5 solistes qui assurent parfaitement leur partie comme celles des choeurs. La virtuosité exceptionnelle des parties vocales est toujours très soutenues, et d'une parfaite clarté, surtout chez les 2 sopranos.

Un grand merci à Paul McCreesh et à ses collaborateurs pour nous livrer une version imposante de ces 2 chefs d'oeuvre !
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 juillet 2007
Ici Paul Mc Creesh utilise un effectif minimaliste, cinq chanteurs dans ce beau Magnificat.
A noté que l'absence de rupture entre choeur et solistes donne une grande cohésion à cette oeuvre.

J'ai trouvé le Magnificat tellement bien que j'en avais oublié l'Oratorio ! c'est dire la réussite.

Musicalement vôtre
Patrick
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 octobre 2015
Je déteste la manière dont vous réclamez et répétez sans cesse des évaluations qui ont été faites et ne vous conviennent jamais. Votre CD tombe de 5 étoiles à 1 étole
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)