Commentaires en ligne


7 évaluations
5 étoiles:
 (6)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 PREMIERES SECOUSSES, 28 novembre 2002
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bert Jansch (CD)
1965,Le premier album de Bert Jansch, et déjà cette voix étrange et attachante, cette guitare au son claquant si caractéristique, enregistré "à la maison" sans superflu. Juste un voix, une guitare, et des chansons, quelles chansons! et nous qui écoutons comme derrière une porte. Ecoutons! et passons la porte où nous attendent les merveilles du folk anglais des années 60, Bert Jansch mais aussi Davey Graham, John Renbourn...Ecoutons...et passons la porte...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Bert Jansch plays a borrowed guitar in his flat, 29 avril 2005
Par Un client
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bert Jansch (CD)
Neil Young once said that Bert Jansch did for the acoustic guitar in the 1960s what Jimi Hendrix did for the electric guitar, and you can take that statement at face value or you can listen to "Smokey River," the second track on Jansch's debut album and make up your own mind (ironically, it is one of the few songs Jansch did not write). Chances are you will not have heard any of these songs before. The most recognizable would be "Angi," an instrumental piece written by Davey Graham, that Paul Simon later recorded on an early Simon & Garfunkel album. This album also has Jansch's biggest "hit," the haunting "Needle of Death," written about the death of a friend because of heroin. But you would need to have at least a passing familiarity with the British Folk scene in the Sixties to probably have heard it before.
The first song, "Strolling Down the Highway" is a good choice simple because Jansch gets to ask, "can you hear my guitar rockin'?" His singing is pleasant enough, but it is his finger-picking on that acoustic guitar that draws our attention from start to finish. On some songs, such as "Oh How Your Love Is Strong" I had to catch myself from being disappointed that he was going to start singing, because the introduction was compelling enough that lyrics seemed somewhat superfluous. But the same would be true for "I Have No Time" or most any non-instrumental song on the album. The lyrics consist of rather simple and standard folk images, such as birds and cherry trees. Besides "Smokey River," the other instrumental tracks are "Finches," "Alice's Wonderland," "Casbah," and "Angie," with my favorite being "Veronica." Of course, you can add the bonus "Instrumental Medley" track to this list as well. Of the ones with lyrics, besides "Needle of Death" it would have to be "Running From Home" that stands out for me, but "Dreams of Love" is good too.
What is even more impressive about this stunning debut album is that Jansch recorded it on a borrowed guitar on a tape machine in his flat. His guitar playing mixes classical and jazz guitar with American acoustic blues, and it is no wonder that when someone like Jimmy Page was learning to play the guitar that he would listen to Jansch's recordings ("Black Mountain Side" off of Led Zeppelin's debut album is Page's reworking of Jansch's "Blackwaterside"). If you like what you hear here there are plenty of other Bert Jansch albums to check out, including several in which he teams up with fellow guitarist John Renbourn, which eventually led to their work with the group Pentangle.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Austère mais essentiel, 19 juillet 2007
Par 
Lester Gangbangs - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bert Jansch (CD)
Un Anglais qui fait du folk. Une guitare acoustique, une voix pas exceptionnelle (et encore, pas toujours, il y a plusieurs instrumentaux). Même pas un harmonica comme Dylan au début des 60''s.
Le genre de truc dont on écoute en baillant deux morceaux avant d''appuyer sur la touche Eject du lecteur et de passer à autre chose.
Et bien, contrairement aux a priori, ce disque est superbe. Son auteur est la figure emblématique du folk anglais, d''abord en solo (ce Cd est son premier), ensuite avec son complice John Renbourn avant de fonder cette institution british qu'est Pentangle.
Une virtuosité impressionnante (Jansch fut hâtivement décrit a posteriori comme le Hendrix acoustique, alors que selon moi il se rapproche plutôt du bluesman « diabolique » Robert Johnson par sa dextérité) suffirait à rendre ce Cd captivant. Mais cette austérité dépouillée, sans la moindre velléité pop (pop que taquineront bientôt les plus célèbres Donovan et Cat Stevens, ou aux USA Simon & Garfunkel), si elle ne vaudra à Bert Jansch qu''une notoriété réservée à une poignée d''initiés, suffira à en faire une influence revendiquée pour des gens aussi cultes que Nick Drake, aussi universels que Neil Young.
« Bert Jansch » est un des quatre ou cinq meilleurs disques de folk des sixties. A posséder.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 "le Hendrix de la guitare sèche", 26 décembre 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bert Jansch (CD)
Bert Jansch est un auteur-compositeur-chanteur et guitariste écossais méconnu, contemporain de Dylan ou de Donovan, mais dont le nom semble, à la différence de ces derniers, être passé aux oubliettes de l'histoire. Il est temps de réparer cette injustice, tant la qualité des compositions de ce premier album éponyme laissera pantois tout amateur de folk-songs introspectives qui se respecte, voire tout amateur de musique en général. Un album minimaliste où, armé de sa seule guitare acoustique (instrument qu'il maîtrise à merveille, si bien que Jimmy Page et Neil Young - excusez du peu - n'hésiteront pas à le baptiser le "Hendrix de la guitare sèche" !), Jansch délivre des chansons contemplatives et éthérées, dans un style paradoxal, à la fois brut, primitif, savamment dépouillé et néanmoins raffiné, proposant en outre quelques instrumentaux de toute beauté, où l'originalité et la technicité de son jeu de guitare transparaissent pleinement. L'authenticité et la sobriété de ces morceaux sont époustouflantes, dans la plus pure lignée de folk-singers itinérants tels Woody Guthrie ou Hank Williams (pour la très légère influence country). Une chanson tout particulièrement retiendra l'attention, justifiant à elle seule l'achat du disque : la sublime "Neddle of Death", dédiée à un ami mort d'overdose, une des plus belles chansons jamais écrites sur la drogue, une des plus belles chansons jamais écrites tout court (une "chanson scandaleusement belle" dira Young, admirateur de la première heure). Notons, pour finir, que les amateurs de Nick Drake doivent impérativement découvrir ce compositeur, qui eut une influence considérable sur leur idole.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Terrain de chasse pour folkeux., 26 avril 2012
Par 
Amazon clientèle "les années rock 60/70" (france) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bert Jansch (CD)
Guitariste acoustique préféré de Neil Young, adulé de Jimmy Page qui n'osait pas le regarder dans les yeux tant il était impressionné, inspirateur des Donovan, John Martyn, Paul Simon, Nick Drake, l'écossais Bert Jansch s'en est allé le 5 octobre dernier, victime d'un cancer du poumon. Le même jour que Steve Jobs d'Apple. Le rock a perdu un de ses meilleurs ambassadeurs et le folk british sa figure la plus légendaire. Fondateur, avec John Renbourn, du groupe de folk rock Pentangle, un des joyaux anglais des sixties, ce virtuose de la gratte sèche et adepte du picking, au jeu immédiatement identifiable, vénérable vestige des années 60, fan de blues et de musique traditionnelle britannique, connu pour son côté excessif et ses penchants pour la bibine et les hallucinogènes, entre dans la profession par la grande porte en enregistrant pour l'étiquette Transatlantic, deux albums personnels déterminants et très influents : l'éponyme Bert Jansch et It Don't Bother Me, tous deux édités en 65. Son premier travail comporte notamment le classique Needle Of Death, l'aiguille de la mort. Cette chanson en hommage au pote Buck Polly, folkeux comme lui, véritable plaidoyer contre les drogues dures (il n'y touchait pas) et étonnamment puissante pour un gamin de 20 ans, a servi de filigrane à l'écriture de The Needle And The Damage Done du Loner canadien. Autre calibre de l'album, la protest song, Do You Hear Me Now, que Donovan reprendra. En une vingtaine d'albums en solo, au travers de ses multiples collaborations, par la trace qu'il laisse avec Pentangle et du fait de son ouverture artistique, cet artiste discret doublée d'une force tranquille, qui a réinventé la guitare pour en faire une nouvelle norme, restera pour toujours un de mes meilleurs amis d'adolescence. Son album initial, symbole du folk Revival, publié à un moment où, Outre-Atlantique, Dylan tourne le dos à l'acoustique et se branche sur secteur, révèle un créateur au jeu dynamique, un chanteur, ma foi, des plus respectueux, et un répertoire varié. Ecoulé à 150.000 pièces, après avoir été réalisé dans des conditions a minima (une guitare, un magnéto à bandes dans une cuisine) et cédé pour une poignée de figues à Transtlantic Records, ce qui rajoute au mythe qui colle à ce disque, l'éponyme Bert Jansch est une terre d'inspiration pour folkeux : Strolling Down The Highway, Smokey River, Oh How Your Love Is Strong, Rambling's Gonna Be The Death Of Me, Veronica, Do You Hear Me Now, Needle Of Death, Casbah, Dreams Of Love et Angie, composée par Davey Graham, l'autre figure emblématique du genre, sont les motifs suffisants pour lesquels vous ne manquerez pas ce rendez-vous avec celui qui a révolutionné le folk au Royaume-Uni. La guitare en bandoulière... Bert Jansch est de la race de ces bohémiens qui ont façonné la Beat Generation, libres comme l'air, sans jamais se cloisonner, en cherchant constamment à ouvrir son horizon musical. Ce style de vie nomade se reflète très agréablement dans cette aeuvre. Mythique, donc on met dans le caddy (PLO54).
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Premier opus du maître, 24 février 2012
Par 
B. Thierry "Ouam" (France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bert Jansch (CD)
Catalogué guitariste folk anglais, notre écossais partait avec un lourd handicap pour la notoriété. Pourtant, son talent exceptionnel, sa musique intemporelle et son jeu de guitare unique ne sont pas passé inaperçus auprès de ceux qui savent reconnaître les musiciens d'exception. Il a influencé tous les guitaristes (Jimmy Page, Neil Young pour les plus connus) et a même été surnommé "le Jimmy Hendrix de la guitare acoustique" ce qui n'est pas exagéré. Si vous ne connaissez pas Bert Jansch, il manque une pièce majeure à votre culture musicale.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Un pavé dans la marre., 17 août 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bert Jansch (CD)
Cet album est superbe , je pense que c'est un des meilleurs dans l'histoire de la musique par l'impact qu'il a pu crée et son authenticité et de par les idées et les inspirations qu'il soulève . Une chose est sure on ne voit plus la guitare acoustique de la même manière après avoir écouté cet album!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Bert Jansch
Bert Jansch de Bert Jansch (CD - 2013)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit