undrgrnd Cliquez ici ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles40
4,3 sur 5 étoiles
Format: CDModifier
Prix:7,03 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 12 juin 2001
Ceux qui, déroutés par le conceptuel "Kid A", attendaient avec "Amnesiac" un retour vers une pop-rock plus traditionnelle, risquent fort d'être déçus. "Amnesiac", dont on avait pu lire dans la presse qu'il serait plus proche de "OK computer" que de "Kid A", ressemble pourtant plus à son prédecesseur qu'à l'antépénultième album de la bande à Yorke. En effet, on retrouve sur "Amnesiac" des sonorités similaires à celles de "Kid A", et l'on comprend aisément que les deux albums soient issus des mêmes sessions d'enregistrement, et produits par le seul et unique Nigel Goldrich. Ainsi les fanatiques (dont je fais partie) des explorations et expérimentations de Radiohead en matière de sonorités diverses vont être comblés. Entre les ambiances Jazz/blues de morceaux comme "Life in a glass house" ou encore la somptueuse "You and whose army", la pop mélancolique aux accents technoïdes de "Packt like sardines...", ou bien la conceptuelle électronique de l'étrange "Pulk-pull revolving doors", Amnesiac fouarfouille à satiété les vastes horizons sonores de notre patrimoine musical. Le résultat est ennivrant, jouissif, transcendental, et Radiohead nous livre une fois de plus un chef-d'oeuvre que seuls des artistes aussi exceptionnels et accomplis qu'eux sont en mesure de réaliser. Mention spéciale pour le magnifique collector commercialisé à un prix très raisonnable par EMI, qui ne fera qu'intensifier le plaisir procuré par le disque.
Merci!
0Commentaire11 sur 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 juillet 2004
Radiohead est un groupe qui se démarque des autres : le seul qui apporte vraiment du nouveau à l'art musical, le seul qui prend des risques, quitte à déplaire à l'opinion publique. Certains ont consommé trop de réchauffé, et dès qu'ils écoutent des albums peu conformistes, ça ne passe plus. Pourtant, la musique c'est avant tout l'évolution, et Radiohead n'a pas son égal aujourd'hui à ce point de vue. Concernant l'album en lui-même, il est très proche de Kid A, les morceaux ayant été composé durant la même période. Amnesiac demande une analyse profonde des morceaux, on ne perçoit pas toute la splendeur de l'album en une seule écoute. Et, on tombe vite sous le charme lorsqu'on comprend le sens de l'album. Pyramid Song est d'une beauté inouïe, Knives Out est un tube par excellence, mais le chef-d'oeuvre d'Amnesiac est sans conteste Life In A Glasshouse, absolument incroyable, aux tons jazzy, la voix de Thom est sensationnelle, peut-être dans le top 5 des meilleurs morceaux de Radiohead, car celui-ci est ahurissant, et clôt l'album de manière magistrale. Quoiqu'il en soit, on aime ou on aime pas Radiohead, mais c'est un groupe intelligent qui fait de la musique comme personne. Authentique, vrai, étonnant, que demander de plus ?
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 mai 2002
Comme ça cet album serait un monument de froideur et de bidouillages électros ratés?
Je l'ai aussi pensé lorsque j'ai entendu cet album la première fois et que je ne connaissais rien de l'oeuvre du groupe de thom yorke, ce génie de thom...
Après avoir découvert les sensationnels et faciles d'accès the bends et ok computer, je suis revenu sur cet album et sur kid a.
Ne vous y trompez pas, cet opus est somptueux. C'est d'ailleurs souvent en entendant les versions lives très dépouillées et simplifiées que l'on comprend le génie de ce groupe. Like Spinning Plates, The Packt Like a Crush Tin Box prennent toute leur saveur après avoir entendu les superbes versions live. Mais que dire des autres pistes(si on excepte pulk revolving doors) qui sont toutes réussies.
Pyramid Song vous transporte sur les bords du Nil, You and Whose Army rappelle la construction d'Exit Music du génial OK Computer, I might be wrong et son riff crasseux est entrainante, tout comme les guitares pures de Knives Out, les sons étranges de Dollars and Cents et enfin l'émouvant Life in Glasshouse.
Ceux qui veulent fournir le minimum d'effort pour suivre radiohead seront largement récompensés, les autres regretteront dans quelques années d'avoir raté une partie de l'aventure....
0Commentaire8 sur 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 septembre 2004
Pour moi (exepté Pablo honey) tous les albums de radiohead valent 5 etoiles car chaque album est different, sonne nouveau... ceux qui n aiment pas "kid a" et "amnesiac" devraient ecouter plus souvent ces 2 magnifiques albums...pour ma part il y a 1 an je n aimais pas kid a, je ne m etais pas donné la peine de vraiment l' ecouter. Je n avais meme pas eu envie d ecouter amnesiac parce qu on m avait dit que c etait du meme genre.... J ai vraiment decouvert Amnesiac cet été..; radiohead etait deja mon groupe préferré(avec les doors et les beatles), maintenant je ne vois pas comment ca ne pourrait plus l etre....
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 30 juillet 2011
Il n'y a pas grand chose à dire sur Amnesiac. Vous connaissez déjà probablement l'album, considéré par certains comme de "simples chutes" des enregistrements de Kid A, on peut aussi voir l'album comme une continuité de Kid A, les deux formant le double Kid Amnesiac, meilleur album de la décennie passée. Amnesiac pris à part peut aussi être considéré comme un très grand album tant il contient de titres rigoureusement excellents, de l'ouverture avec ses cloches tibétaines à la clôture jazz somptueuse en passant par le piano déglingué de Pyramid Song, la brume de You and whose army? ou le délirant Dollars and cents, l'album est assez excellent. Mais la question concernant ce produit Collector's Edition est toute autre: étant déjà l'heureux propriétaire d'Amnesiac, qu'est-ce que cette version m'apporte de plus?
Les Collector's Editions regroupent la plupart des B-Sides sorties dans les singles et/ou maxis du groupe au moment de la sortie des albums, mais aussi des versions live. Ainsi, Kid A, qui ne s'accompagnait pas de single, a une version collector accompagné uniquement de live. Non pas que le groupe soit mauvais en live, mais l'intérêt est assez limité. En revanche, Amnesiac propose 7 lives enregistrés lors du live Canal+ et 8 B-sides. Le live de Canal+ est un grand moment du groupe, c'était l'occasion pour tous les fans qui passaient à l'électro en même temps que le groupe de savoir ce que le groupe pouvait donner sur scène: après un début considéré comme raté par Thom Yorke et sa bande, le groupe arrête le concert, revient et fait de l'excellente musique. Mais l'intérêt véritable de la version collector est surtout dans les B-Sides. The amazing sound of orgy est le résumé en une chanson de tout Massive Attack, Trans-Atlantic Drawl est un rock déglingué finissant en chant de messe, Fast-Track ressemble bougrement à du dubstep avec quelques années d'avance, Kinetic est peut-être un cran en-dessous mais tout à fait planante, Worrywort est une superbe ballade électro comme si Boards of Canada avait composé une chanson pour Radiohead, Cuttooth revient au côté rock du groupe et est un morceau imparable, Fog est une chanson bien connue des fans car elle a été souvent jouée en live, la version album est tout aussi belle, enfin la version longue de Living in a Glasshouse (avec une introduction d'une minute à la trompette) est un vrai bonheur, à mon avis encore meilleure que la version d'origine. Bref, le niveau des B-sides est incroyablement élevé, et nombreux sont les groupes qui seraient ravis d'avoir un jour enregistré un album du niveau de ces chansons. Donc oui, je recommande vivement l'achat de la version Collector, ou au moins le téléchargement des morceaux complémentaires.
En tout cas, pour ceux qui n'auraient pas encore l'album, acheter cette version collector est sans doute plus intéressante que la version "normale". N'hésitez pas...
22 commentaires1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 avril 2002
L'écoute de Kid-A m'avait un peu refroidi... Je me demandais à quoi aller ressembler le suivant. J'ai été un peu déçu.
Un an après, je pense que ce sont mes albums préférés.
Tout cela pour dire que même si certains aspects des chansons de RH peuvent paraître bizarre au premier abord, petit à petit elles libèrent ce charme, cette façon de "faire des chansons bizarres"...
Par exemple, "Like Spinning Plates" aurait très bien pu être une chanson simple avec solo piano. Mais au contraire, et c'est là qu'ils sont fort, ils remettent tout en question, mettent des sonorités mécaniques, électriques, qui en rajoutent en émotion, en poésie, en beauté. Cette chanson doit bien être la plus belle que j'ai jamais entendu...
Seul petit bémol: "Morning Bell" qui aurait mieux fait de sortir en face-b car cette version est bien moins jolie que la précédente.
Cet album sert à montrer le passage entre OkComputer et Kid-A. Attendons-nous donc à voir le groupe continuer cette recherche de complexité qui fait que chaque chanson est une sorte de voyage musical.
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 juin 2001
Radiohead revient, et nos oreilles n'en croient pas leurs yeux! "Pyramid Song" nous emporte, "I might be wrong" signe le retour fracassant des guitares de OK Computer, tandis que "Like Spinning Glasses", réunissant la beauté et l'originalité, nous promet de beaux jours à Venir. Radiohead, un cran au dessus des autres.
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 10 septembre 2015
Malgré l’absence totale de single en son sein, KID A (2000) a été un triomphe plus colossal encore que OK COMPUTER (1997) et a fait entrer Radiohead dans la très sélecte catégorie des groupes cultes et énormes à la fois, ceux qui peuvent se permettre de faire dorénavant ce qu’ils veulent en suscitant perpétuellement le même intérêt. Ayant emmagasiné une vingtaine de morceaux lors de l’enregistrement de KID A et après avoir renoncé au casse-tête que représentait l’agencement d’un double-album, le groupe va simplement publier le solde des sessions sous la forme d’un nouvel opus, fébrilement attendu lui aussi par la planète toute entière.
Issu donc des mêmes séances, AMNESIAC est plus surprenant encore que KID A : Déstructuration des codes (PYRAMID SONG), exploitation du spectre sonore poussé au-delà de ses limites (LIKE SPINNING PLATES) ou recyclage mantrique d’un rare riff de guitare (I MIGHT BE WRONG), Radiohead ne recule devant rien pour emporter sa musique au-delà de toute frontière stylistique ou temporelle (DOLLARS & CENTS) et ne perd pas pour autant sa grâce mélodique par la voix de Thom Yorke, ici surprenante dans ses accroches incantatoires au lyrisme déviant (YOU AND WHOSE ARMY?). Sans jamais tomber dans l’anachronisme passéiste ni le modernisme malséant, AMNESIAC renforce donc la position de Radiohead dans l’authentique psyché, sans délit d’isme…
Tops : PYRAMID SONG, I MIGHT BE WRONG, YOU AND WHOSE ARMY?, KNIVES OUT, LIKE SPINNING PLATES
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 juillet 2007
Un album épuré, certes, "minimaliste" mais dans le bon sens. Ce que beaucoup de groupes actuels de cette mouvance qu'on a appellé ridiculement "post-rock", qui remettent sur la table un côté psychédélique dans leur musique, ont tendance a croire que le lyrisme du psychédélique se doit d'être "grandiloquent", avec des orchestrations ultra complexes qui flirtent entre assonance et dissonance. D'abord, bien souvent sur scène, le résultat est moins bon (car forcément quand il y a un seul guitariste mais 3 pistes de guitare différentes on va pas lui faire pousser des bras au mec) et deuxio si ces morceaux suprennent dans un premier temps, ils lassent vite, comme s'ils avaient sans le vouloir tout donner en un coup sans vraiment tout donner. Le psychédélisme, comme l'avait très bien compris Pink Floyd par exemple, peut se réduire à quelques progressions d'accords qui par leur simplicité géniale et leur flexibilité, permettent au groupe tous les délires possibles, sans jamais avoir une impression de trop plein. Pour revenir au sujet, cet album nous montre avec brio que thom yorke et ses acolytes sont allés dans cette direction: c'est simple, sans être simpliste, beau, sans être écoeurant de "lyrisme", mais avant tout, l'émotion est là, on la ressent tout au long de cet album.
Maintenant il est vrai que certaines progressions d'accords donnent une impression de déjà vu (dollars & cents par exemple, même si l'interprétation reste géniale) mais tout tient globalement la route. Contrairement à des albums comme Ok computer (génialissime mais il "donne trop en un coup", comme je le disais plus haut), je ne suis pas près de m'en lasser :D !
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 juin 2011
Par où commencer! C'est un album dense, très dense. On y trouve de nombreuses inspirations (l'album le plus jazz de Radiohead). Les compositions sont là, les riffs sont là, les expérimentations sont là! "You and whose army" est définitivement une de mes chansons favorites! Radiohead est un groupe qui brille par sa virtuosité collective.
Cet album n'a rien à envier à Kid A (qui est aussi génial)! Foncez!
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

30,62 €
8,03 €
20,25 €