undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles11
4,4 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:10,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Depuis sa consécration à Woodstock, Ten Years After est devenu la chose d'Alvin Lee, le Lucky Luke de la Gibson, avec ses solo qui voient défiler les notes à une vitesse supersonique.
Quand paraît « Cricklewood Green » en 1971, le groupe a encore quelque chose à dire avant de n'avoir plus à proposer qu'un spectacle destiné à mettre en valeur son guitariste virtuose. Et après le « I'm Going home » de Woodstock, « Cricklewood Green » propose l'AUTRE morceau de Ten Years After, "Love like a man".
Et le reste est aussi excellent, à commencer par "50 000 miles ..." et ses faux airs de « Sympathy for the Devil ». Et d'une façon générale, tout le disque est plein de ce hard-blues qui a fait la fortune de tous les grands groupes anglais des 70's, Led Zeppelin en tête. Ten Years After s'essaye même de façon assez convaincante au blues roots (" Be my baby ") ou à la country ("Year 3000 Blues").
« Cricklewood Green » est un des disques majeurs de Ten Years After qui fut pendant quelques temps au début des années 70 LE groupe dont il fallait avoir les 33 T et aller voir en concert.
55 commentaires|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Quand j'étais môme, on disait d'Alvin Lee qu'il était le guitariste le plus rapide du monde. Aujourd'hui, la légende a bien vécu et je me demande comment peut-on encore totalement s'extasier devant la musique de Ten Years After ?

Crickelwood Green est le seul album du groupe que je possède et je n'y trouve vraiment aucune grande originalité: un blues-rock honnête, avec quelques rares accents jazz ( Me And My Baby ) voire country ( Year 3000 Blues ). Même le tube Love Like A Man dont on apprenait pratiquement systématiquement le riff en débutant à la guitare, ne m'a jamais vraiment emballé.

Le premier titre de l'album, Sugar The Road fait un peu Creedence Clearwater Revival du pauvre. Le troisième, 50 000 Miles Beneath My Brain est limite plagiat de Sympathy For The Devil.

La voix d'Alvin Lee n'est pas inoubliable, mais son jeu de guitare reste quand même bien au-dessus de celui d'une grande majorité des guitaristes de l'époque.

Un album et un groupe néanmoins très honnête qui a certainement profité pendant longtemps des bénéfices de son passage remarqué au festival de Woodstock.
99 commentaires|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Crickelwood Green (1970) constitue l'état de grâce de Ten Years After. Plus jamais, après cet album, le groupe ne flirtera avec la perfection comme il le fait ici. Emmené par l'illustrissime Love Like A Man, qui culmine au-delà des 7 minutes, par 50.000 Miles Beneath My Brain, l'autre grand classique du disque ainsi que par Me And My Baby, Crickelwood Green, mélange de blues, de rock et d'effets psychédéliques, mis en valeur par l'excellent travail de l'ingénieur Andy Johns, vaut aussi par le rock graveleux Working On The Road, le folk rock Circles, le country-rock Year 3000 Blues, Sugar the Road et ses grands riffs de guitare, le blues-rock To No One et As The Sun Still Burns Away. Crickelwood Green contribue à immortaliser la marque Ten Years After. Il est le reflet d'un groupe fantastique.
33 commentaires|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Mon vinyle 33 tours acheté à sa sortie était mort et seule la pochette typique du design de cette époque (mon adolescence)valant la peine d'être conservée, ce CD proposé à un prix raisonnable me permet d'écouter sans craquements le regretté Alvin Lee dans un registre très blues.
"Love like a man", tout le monde doit avoir cela chez soi!

Je voudrais cependant signaler que c'est la première fois qu'un colis met 8 jours à me parvenir avec un mail m'indiquant une fausse date de livraison, je ne sais pas quel type de contrat a été signé avec adexo/colis-privé, mais si c'est à chaque fois ainsi, bonjour l"angoisse.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 mars 2010
Bien que "Ssssh" (l'album précédent) soit immense, "Cricklewood Green", avec cette pochette que j'adore, est selon moi le sommet absolu de Ten Years After. 8 chansons (pour 39 minutes) remarquables (tout au plus "Year 3,000 Blues", assez courte, est moins aboutie que le reste), avec les immortels "Love Like A Man", "As The Sun Still Burns Away", "50,000 Miles Beneath My Brain" et "Working On The Road". Ambiance bluesy garantie, avec Alvin Lee en grande forme. Ce disque fait partie des sommets du rock, et croyez-moi, cette réputation est amplement justifiée !
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 novembre 2004
Quintessence de tous les albums précédents, alvin Lee et sa bande aborde ici tous les thèmes: Blues, Rock, Boogie. L'album commence par 2 blues-rock péchus. 50,000miles beneath my brain démarre mid tempo pour se terminer dans une explosion de riffs. Figure ici un morceau phare de TYA , Love Like A Man, au riff(gimmick?) si reconnaissable depuis.Bref tous l'album est au niveau(le bon), même si d'aucuns auraient virés Me & my Baby. A noter sur l'édition remastérisé(2bonus)que Rick Lee l'auteur du livret, ne cite jamais, ni ne fait allusion à son grand frère. Dommage!
0Commentaire|11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 juin 2015
Eh oui Ten Years After C'est Très Bien,j'avais négligé ce disque pendant des lustres et oh divine surprise,c'est un régal,des compositions bien
troussées,une révélation!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 juin 2014
Alvin Lee nous a montré q'il pouvait faire des miracle avec sa guitare a Woodstock ou a l'ile de Wight 1970
Avec Love like a man, Le meilleur Titre de se CD
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
de bons titres 50000 miles , love like a man, mais un son plus FM et des innovatoins spacio sidérales qui montrent que la foi de Lee est plus dans les charts que dans le blues.
Un album bien fait avec du talent mais malheureusement pour les admirateurs des premiers albums une dérive frappante vers les trucs des radios FM et un sentiment de trahison pour les blueseux.
Me and my baby est un bon morceau de jazz avec une belle intervention au piano de Churchill.
11 commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 décembre 2002
Cette réédition remastérisée de ce CD désormais classique de Ten Years After vaut principalement pour ses deux inédits, "Warm sun" et "To no one". On se demande d'ailleurs pourquoi ils étaient inédits jusqu'à ce jour !
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

10,69 €
9,99 €
15,98 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)