Commentaires en ligne 


6 évaluations
5 étoiles:
 (4)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


16 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Deep Soul Mama !
Un "must have" bien sur ! Composé de 22 petits bijoux de pure Deep Soul, mais pas seulement. Etta James (auto proclamée "Matriarch of Blues") insufle à chacune des notes une densité unique, résultant d'un cocktail d'influences blues, gospel et rock. Si bien que tous les morceaux de cet album dégagent une formidable...
Publié le 16 mars 2006 par Oni

versus
3.0 étoiles sur 5 ENTRE BLUES ET SOUL
Cet album présenté comme album de blues de "MISS DYNAMITE" est plus proche de la soul que du blues. Toutefois quelques bons morceaux dont la magnifique version de : I'D RATHER GO BLIND.
Publié il y a 10 mois par J-L J


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

16 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Deep Soul Mama !, 16 mars 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Tell Mama the Complete Muscle Shoals Sessions (CD)
Un "must have" bien sur ! Composé de 22 petits bijoux de pure Deep Soul, mais pas seulement. Etta James (auto proclamée "Matriarch of Blues") insufle à chacune des notes une densité unique, résultant d'un cocktail d'influences blues, gospel et rock. Si bien que tous les morceaux de cet album dégagent une formidable singularité. Y compris en ce qui concerne les nombreuses reprises comme "Do Right Woman, Do Right Man", "I've Got You Babe", "Misty" etc. Etta James est une chanteuse rough, elle chante avec rage, désespoir et le fait ici avec brio ! Et, comme cela se faisait à l'époque, elle chante en live avec ses musiciens lors de ces Muscles Shoals Sessions, nous offrant ainsi un son des plus authentiques. Il n'y a rien à oublier sur cet album alors n'hésitez plus et jetez vous sur cette réédition, ne serait ce que pour "Tell Mama", "Don't Lose Your Good Thing", "You Took It", "Security"...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Etta, l'autre Aretha !, 10 janvier 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Tell Mama the Complete Muscle Shoals Sessions (CD)
Ce disque est le "retour" d'un des disques de la collection Atlas "Les géants du rock". J'y ai découvert Etta James ! Et tout de suite conquis, je me suis écrié "c'est l'autre Aretha"... et peut-être même "supérieure", car plus complète encore. Par ses autres disques, j'ai découvert, au-delà du rythm and blues (je dis bien Rythm and Blues, pas cette affreuse chose aux initiales usurpées qu'on nomme le R&B !), la chanteuse de jazz, de blues, de country ! Une grande dame !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


13 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Rien que du grand !!, 13 juin 2006
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Tell Mama the Complete Muscle Shoals Sessions (CD)
Etta James avec les musicos de muscle shoals, c'est de la dynamite! Le premier cd est l'équivalent du 33 tours sorti à l'époque, "tell mama", "I'd rather go blind", "steal away" (de Jimmy hughes), "my mother in law", "don't lose your good thing" sont de véritables joyaux de soul. Et en plus petits veinards, les compilateurs ont eu la très bonne idée de rajouter des titres de la même époque, une version du succès d'Aretha FRANKLIN "do right woman, do right man" et d'autres perles "you took it", "I got you babe" (de Sonny & Cher), "you got it" et même une version du classique d'Erroll Garner "misty". Le toutim est naturellement enregistré en "live" comme on dit maintenant, c'est à dire avec les musiciens autour de la chanteuse dans le studio (on peut d'ailleurs voir comment cela se passait car il a été inclus de très belles photos dans le livret), écoutez les cuivres et les grattes de Jimmy Johnson et "Junior Lowe". Allez on se lève tous pour Etta James et on se trémousse !!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 L'école des FAME, 27 mars 2014
Par 
ecce.om - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Tell Mama the Complete Muscle Shoals Sessions (CD)
Nous sommes en 67 et l'étoile d'Etta a bien pâli depuis ses derniers succès qui remontent à plusieurs années.

Pour y remédier, Leonard Chess , inspiré sans doute par l'exemple Aretha Franklin de l'écurie Wexler, décide d'offrir à sa protégée un voyage vers la terre promise de Muscle Shoals.

Etta James, enceinte, arrive donc en août aux studios Fame de Rick Hall, où les murs résonnent encore du passage récent (janvier) et tumultueux d'Aretha.

Et une nouvelle fois, le miracle s'accomplit.

Ce disque sorti en 68 retrace la totalité des enregistrements réalisés en 67 et lors d'un 2ème séjour en 68.

A chaque fois, Etta bénéficie évidemment, de la fine fleur des musiciens du mythique studio : Jimmy Ray Johnson (g), Roger Hawkins (d) -curieusement appelé Dawkins sur le livret- David Hood (b), Bary Beckett (k) pas encore partis fonder le studio rival (MSSS) , mais aussi Albert Lowe, Carl Banks, Dewery Oldham et bien d'autres. (La liste des musiciens donne tellement le tournis que le détail précis des accompagnateurs n'est pas connu sur certains titres de 68 et que Billy Foster qui apparaît pourtant sur des photos du livret, n'est pas cité dans les crédits. Autres absentes des mentions du livret, les dames qui font les chœurs).

Quoi qu'il en soit, la voix d'Etta, elle, est bien présente.

Le disque offre donc :
- les 12 titres enregistrés en août et novembre/décembre 1967 ;
- en bonus, les 10 titres enregistrés en novembre et août 68, dont 6 inédits.

Ceux qui se sont arrêtés à l'Etta de ses derniers succès ("At Last" ! de 61) vont être surpris : ici, c'est du blues râpeux et de la soul rugueuse qui jaillit des sillons.

"Tell Mama" qui ouvre le bal met d'emblée la barre au plus haut : les cuivres de la section "Bowlegs" Miller/Chalmers/Varnell/Newman combinés à l'impeccable machine rythmique des Swampers allument un feu que des merveilles comme "I'd Rather Go Blind", "Watch Dog" ou The Love Of My man"… alimentent en continu.

Etta acceptera à peine de baisser le tirage sur "I'm Gonna Take What He's Got" ou "The same Rope", compositions tirant davantage vers la soul...mais c'est pour mieux relancer la machine.

Ainsi, à l'écoute de sa reprise du "Security" d'Otis Redding, on se dit que si M Pitful avait pu l'entendre (il est mort trop tôt) , il aurait cru à une malédiction. Etta James lui "vole" le titre comme Aretha l'avait fait avec "Respect".

"My Mother In Law" et sa guitare funky, le déchirant "It Hurts Me So Much"…En fait, il faudrait tout citer; tant le chant de James s'épanouit dans cette configuration où sa voix rappelle qu'elle est une des rares à pouvoir être appelée aussi "Queen of Soul", sans paraître ridicule (quand bien même elle apparait comme ici -cf. photos du livret- affublée d'une hideuse robe-blouse psychédélique et surmontée d'une invraisemblable choucroute blonde).

Et puis, il y a les bonus.

Parmi ces 10 titres, tous intéressants, certains sont vraiment formidables.
Commençons par les 2 versions de "Do Right Woman, Do Right Man" (il faut quand même noter qu'Etta James s'y frotte en 67, alors qu'Aretha vient à peine de la sortir).
Sur la 1ère version figure d'étonnants passages de flûte, mais l'ensemble reste décapant. La 2ème est plus classique, mais tout aussi rude (plus de flûte et plus de chœurs).

Il faut aussi mettre en lumière sa reprise inédite* et musclée de "I Got You Babe", la scie de Sonny et Cher (elle aussi fera son pèlerinage à Muscle Shoals un peu plus tard), sa reprise de "Misty" rappelant ses influences du côté de Billie Holiday ou encore, sa splendide interprétation du "Fire" de Willie Dixon.

Bref, on pourrait s'éterniser sur chaque morceau, mais on perdrait de vue l'essentiel.

Si vous êtes un tant soit peu sensible à ce style de musique, un seul geste s'impose : cliquer sur "Ajouter au panier".
Sinon, cliquez quand même, car ce disque est le meilleur plaidoyer possible en faveur de la musique. Pas celle qui est vouée à être Pro Toolée et laissée entre les mains de marchands de mauvaise soupe. Non, celle qui vous fait entendre le pouls et l'âme des artistes.

Ultimes informations pour les derniers hésitants.
La remasterisation est à l'image du reste : remarquable. Réalisée avec les masters stéréo ou mono originaux, elle confirme l'inanité du débat vinyle/CD).
Le livret de 4 feuilles avec présentation et photos est bien fait.

* On la trouve aussi sur la formidable compilation "The Fame Studios Story 1961-1973 "
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3.0 étoiles sur 5 ENTRE BLUES ET SOUL, 18 septembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Tell Mama the Complete Muscle Shoals Sessions (CD)
Cet album présenté comme album de blues de "MISS DYNAMITE" est plus proche de la soul que du blues. Toutefois quelques bons morceaux dont la magnifique version de : I'D RATHER GO BLIND.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 un monument de la musique noire américaine, 10 février 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Tell Mama the Complete Muscle Shoals Sessions (CD)
Rien de grand chose d'autre à ajouter aux commentaires précédents sinon que ce cd est à acheter les yeux fermés pour tout amateur-collectionneur ainsi que simple amoureux de la southern deep soul.La musique des dieux!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit