Commentaires en ligne


33 évaluations
5 étoiles:
 (13)
4 étoiles:
 (8)
3 étoiles:
 (6)
2 étoiles:
 (5)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 James Bond contre le Grand Smerch !
Décidément, rien ne va plus dans les services secrets de sa très gracieuse majesté !
James Bond, dépressif, part à la retraite. Les services secrets recherchent donc d'autant un nouveau 007 que l'impitoyable "Grand Smerch" passe à l'attaque, via son pire criminel, un fan de baccarat nommé "Le Chiffre."...
Publié le 1 septembre 2008 par Torchon-serviette

versus
7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Psychédélique
Parodie loufoque d'un "007" traditionnel, exclusivement réservé aux amateurs de "Benny Hill" et de "Monty Python". John Huston n'était que l'un des cinq réalisateurs de ce film. Ceci pourrait en partie expliquer l'aspect chaotique du scénario et le fait que le jeu d'acteurs tels que Peter Sellers, Woody Allen, George Raft, Jean-Paul...
Publié le 26 mars 2007 par NMK


‹ Précédent | 1 2 3 4 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 James Bond contre le Grand Smerch !, 1 septembre 2008
Par 
Torchon-serviette (Paris, France.) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Casino Royale [Import anglais] (DVD)
Décidément, rien ne va plus dans les services secrets de sa très gracieuse majesté !
James Bond, dépressif, part à la retraite. Les services secrets recherchent donc d'autant un nouveau 007 que l'impitoyable "Grand Smerch" passe à l'attaque, via son pire criminel, un fan de baccarat nommé "Le Chiffre."

La suite ne saurait se raconter sinon que le Grand Smerch est interprété par Woody Allen, Le Chiffre par Orson Wells et le nouveau 007 par Peter Sellers, notre inénarrable inspecteur Clouzot dans "La Panthère Rose".
Ajoutez Deborah Kerr en testeuse sensuelle de futurs 007, une otarie, des Sioux parachutistes (il faut vivre avec son temps), la cavalerie (en retard, bien sûr), des tas d'espions partout dans les pissotières, des cabines téléphoniques anti-mur et le paradis lui-même devient un enfer !

John Huston a toujours nié avoir pris conseil auprès de son ami Blake Edouards (la Panthère Rose, The Party) pour arriver à ficeler cet extravagant délire. Qu'importe, la mise en scène et le grand spectacle sont au rendez-vous pour nous inviter à la fine fleur de la comédie.

Un délice !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


16 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un chef d'oeuvre du non-sens, 4 mai 2001
Ce commentaire fait référence à cette édition : Casino Royale (DVD)
Personnellement, j'ai toujours adoré les histoires absurdes. Les Marx Brothers, Raymond Devos ou en bd, le concombre masqué ou le génie des alpages. Ici, je suis aux anges. Casino Royale est une monstrueuse parodie psychédélique de James Bond. Ne cherchez pas la logique, il n'y en a pas ! Grace au dvd, nous retrouvons ici le film dans sa durée initiale de plus de deux heures. Et là, si vous ne connaissiez que la version courte, vous allez y découvrir pas mal de scènes franchement charnelles ! Oh bien sûr ça reste très correct mais quand même. Seul bémol, l'adaptation en dvd comporte quelques points noirs : le son en français est mal masterisé, il n'y a que 16 chapitres pour un film qui dure plus de deux heures, la jaquette du film est à peine digne d'une vidéo à 10 francs vendue dans un petit bazar de coin de rue... Mais bon, une telle perle est assez rare en ce moment pour se priver d'un tel plaisir, non ?
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Psychédélique, 26 mars 2007
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Casino Royale (DVD)
Parodie loufoque d'un "007" traditionnel, exclusivement réservé aux amateurs de "Benny Hill" et de "Monty Python". John Huston n'était que l'un des cinq réalisateurs de ce film. Ceci pourrait en partie expliquer l'aspect chaotique du scénario et le fait que le jeu d'acteurs tels que Peter Sellers, Woody Allen, George Raft, Jean-Paul Belmondo, Orson Welles, Ursula Andress, Jacqueline Bisset n'est guère mis en valeur. David Niven "porte" le film du début jusqu'à la fin "sur ses épaules". Par contre, la musique du film est géniale: merci à Burt Bacharach!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Blu-ray lamentable, 28 mars 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Casino Royale [Blu-ray] (Blu-ray)
Je n'ai pas noté ici le film, qui est un chef-d’œuvre d'humour "british", mais seulement la qualité d'image.

Pour le plaisir des cinéphiles, les films anciens ressortent souvent en format en haute définition. Ils font quelquefois l'objet à cette occasion d'une restauration complète, et c'est un régal de les redécouvrir, frais comme à la première projection.

Lorsque c'est le cas, comme par exemple pour l'époustouflant "Ben-Hur", ça vaut vraiment le coup de recracher 10 ou 20 euros au bassinet si, comme moi, vous rachetez en blu-ray des films que vous possédez déjà en DVD. Il y a eu du travail, il faut le payer, c'est normal.

Dans le cas de Casino Royale, nous sommes loin du compte. Manifestement, non seulement le film n'a pas été restauré avant le scan, mais le support qui a fait l'objet de ce scan était de mauvaise qualité. On a l'impression de visionner ce film au travers d'un bas de soie, indice que la copie qui a fait l'objet de la numérisation n'a pas été bien conservée. A un moment même, il apparait un poil sur l'image, ce qui prouve que le film n'a même pas été dépoussiéré.

La haute définition a un défaut : toutes les imperfections apparaissent. C'est le cas du transfert blu-ray de "Casino Royale" pour lequel l'éditeur s'est moqué du monde.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 007 sous acide, 3 novembre 2007
Par 
S. Ricardo "Eldorado" (Paris) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Casino Royale (DVD)
Ce film est assez incroyable et annonce la venue d'autres délires comme "y a-t-il un pilote dans l'avion ?" Casino royale a un aspect complétement décousu, du grand n'importe quoi allant n'importe où pour un final sous acide des plus réjouissant. Les acteurs sont en roue libre, sauf David Niven impéccable. On se demande, franchement à quoi fonctionnaient les 5 réalisateurs. Néanmoins, ce film reste une oeuvre marquante et drôle et le seul James Bond déjanté (même si Roger Moore était un peu délirant par moment) de l'histoire longue de cette série.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3.0 étoiles sur 5 Vraiment déçu par l'édition dite en "Haute Définition" de ce grand classique hilarant et au combien touchant., 30 avril 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Casino Royale [Blu-ray] (Blu-ray)
Je ne vais pas revenir sur le contenu de l'histoire de ce "Casino Royale 1967" qui a déjà été commentée mainte et mainte fois. Je vais simplement rappeler que ce film est tiré du premier roman "James Bond" de Ian Fleming, dont les droits avaient vendus dès 1954 à la TV US, ce qui a fait que ce roman ne faisait pas partie (à l'origine) du contrat liant Fleming à EON Productions (fondateur de la franchise 007).
Ce film est un James Bond vraiment à part, qui nécessite une approche complètement différente que celle que l'on doit avoir pour commenter un "007" de la saga.
Il faut intégrer le fait que "Casino Royale 1967" s'inscrit merveilleusement bien dans l'air de son temps, c'est à dire la fin des années "60s", une époque un peu folle, où les créations artistiques de tout genre se sont libérées des carcans de la bienséance institutionnelle et morale, pour devenir plus créatives, plus innovantes, plus osées, plus excentriques voire parfois loufoques et délirantes. Il était bon ton de tout oser, et c'est un peu ce que l'on retrouve dans cette comédie satiriques et parodiques des films de James Bond qui, depuis le début des années 60 rencontraient d'énormes succès : 4 films avec Sean Connery étaient déjà sortis en salle et le 5ème "On ne vit que deux fois" sortait également cette année-là.
Ce film existe : il a ses "fans", il a ses "détracteurs". Bien entendu, les avis s'inscrivent dans la plus parfaite et logique subjectivité liée aux gouts de chacun. Etant un amateur depuis de nombreuses de "007", ce film a toujours fait partie de ma collection, même si sa place est spécifique. Le visionnage de ce film avec son humour britannique poussé aux extrêmes pour ne pas dire aux extravagances, m'offre toujours un moment de fraicheur et de détente et un peu de nostalgie pour cette époque que j'ai eu la joie d'apprécier enfant. Il faut dire qu'une pléiade d'acteurs offre un florilège de grandes interprétations comme : David Niven : Sir James Bond, Peter Sellers : Evelyn Tremble alias 007, Ursula Andress : Vesper Lynd aussi alias James Bond 007 ?, Orson Welles : Le Chiffre, Woody Allen : Jimmy Bond ou Docteur Noah, Deborah Kerr : l'agent Mirabelle alias Lady Fiona McTarry), William Holden : CIA, Charles Boyer : Deuxième Bureau), John Huston : M et même notre Jean-Paul Belmondo national en furtif légionnaire français.
Ce qui me touche également beaucoup, c'est la bande son très "Pop" du film (comme on disait à l'époque) portée par la magnifique musique de Burt Bacharach, qui soutient admirablement le déroulement de l'histoire et la scénographie baroque qui complète le tout. Elle est joyeuse, rythmée et positive comme on pouvait en entendre souvent dans les BO du moment.
Bien entendu, je regrette que la profusion de réalisateurs et de scénaristes impliqués dans ce film n'ait pas servi l'œuvre comme il se doit, avec des raccords parfois désordonnés donnant l'impression que le film est un kaléidoscope de séquences entremêlées les unes dans les autres. Il n'est pas sûr que les producteurs s'attendaient à ce que ce film, dont les coûts de production ont été bien au-delà du budget prévu (déjà très important) suite à un nombre incroyable de péripéties qui ont entravé sa réalisation, notamment les problèmes d'un Peter Sellers très difficile à "manager", ne devienne cette farce délirante, absurde (la scène finale dans le casino est incroyable !), psychédélique (c'était voulu) et qui, à un moment donné, leur a fait craindre à un échec commercial retentissant. Mais, malgré une critique assez sévère, le film rencontra son public et finalement leur rapporta pas mal d'argent.
Mais ma déception vient du support Blu-Ray dont la qualité HD est vraiment en dessous de ce qui se fait en matière de restauration numérique des images. Pour le son, je n'ose pas dire que pour réédition dite "un casino encore plus royal en haute définition", ce disque sensé être vendu en France doit se contenter d'un triste 2.0 mono. Et personnellement ce qui m'a le plus choqué, comme j'aime bien regarder les Bonus pour comprendre le genèse des films que je vois, le Making-off de 40 mn ne dispose pas de doublage en français; mais pire, même pas de sous-titrage en français. Dommage, j'ai vraiment regretté cela car les reportages semblaient très intéressants pour mieux appréhender les situations burlesques voire pathétiques qui ont entaché la réalisation du film, mais mon petit niveau d'anglais a vite limité mon niveau de compréhension. Dommage donc. Acheter la version Blu-Ray du film n'était pas vraiment une exigence, même pour le collectionneur que je suis.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 CASINO ROYALE [1967] [Blu-ray] [UK Release], 8 janvier 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Casino Royale [Blu-ray] (Blu-ray)
CASINO ROYALE [1967] [Blu-ray] [UK Release] With gadgets, gaming and girls galore, this camp classic is not only the coolest of the spy films, but it's also a brilliant parody of itself!

Will the real "James Bond" please stand up? When secret agency chief "M" [John Huston] is killed, James Bond [David Niven] is thrust out of spy retirement to help smash SMERSH, the band of hit men who are likely responsible. And to protect his real identity, Bond's name is given to numerous other agents, including Evelyn Tremble [Peter Sellers] and Bond's neurotic nephew, Jimmy [Woody Allen]. With five directors, a cast of Hollywood icons that also includes Ursula Andress, Charles Boyer, Peter O'Toole, Jacqueline Bisset and Orson Welles, a soundtrack by Burt Bacharach and a frisky, farcical script, Casino Royale is Bond. Psychedelic Bond.

FILM FACT: Burt Bacharach's musical score was praised, earning him an Academy Award® nomination for the song "The Look of Love" and was performed by Dusty Springfield.

Cast: David Niven, Peter Sellers, Ursula Andress, Orson Welles, Woody Allen, Deborah Kerr, Barbara Bouchet, Jacqueline Bisset, John Huston, William Holden, Ronnie Corbett, Charles Boyer, Kurt Kasznar, Jean-Paul Belmondo, Angela Scoular, Elaine Taylor, Alexandra Bastedo, Anna Quayle, Derek Nimmo, Colin Gordon, Bernard Cribbins, Tracy Reed, John Bluthal, Geoffrey Bayldon, John Wells, Duncan Macrae, Graham Stark, Richard Wattis, Vladek Sheybal, Percy Herbert, Jeanne Roland and Daliah Lavi

Directors: John Huston, Joseph McGrath, Ken Hughes, Robert Parrish, Richard Talmadge (uncredited) and Val Guest

Producers: Charles K. Feldman, Jerry Bresler and John Dark

Screenplay: Ben Hecht, Billy Wilder, Peter Sellers, Terry Southern, Val Guest, Wolf Mankowitz and Woody Allen

Composer: Burt Bacharach

Cinematography: Jack Hildyard, BSC, Nicolas Roeg, BSC and John Wilcox, BSC

Video Resolution: 1080p

Aspect Ratio: 2.35:1

Audio: English: 5.1 DTS-HD Master Audio, Spanish: Dolby Digital Mono, French: Dolby Digital Mono, German: Dolby Digital Mono and Italian: Dolby Digital Mono

Subtitles: English SDH, French, Spanish, German, Italian, Danish, Dutch, Finnish, Norwegian and Swedish

Running Time: 125 minutes

Region: Region Free

Number of discs: 1

Studio: 20th Century Fox Home Entertainment

Andrew's Blu-ray Review: In 1967, producer Charles Feldman had the urge to make a James Bond film. In the early days before Albert Broccoli and Harry Saltzman were in the picture, Ian Fleming's first Bond title had been sold to Feldman for a substantial sum. The bad news that it would take fifteen years to make it to the big screen. By that point, five James Bond films were already out and there seem to be no hope to make an alternate Bond picture. The filmmakers in their infinite wisdom decided to scrap the storyline, keep the title, and make a spy spoof which had been making lots of money at that time with the success of the Matt Helm and Flint movies. With Feldman's agent connections, he established an all-star cast not to mention five directors to make the ultimate wide spy spoof with the number of 007 attached to it. The result was `Casino Royale.'

It's a dark time for the spy world. Five agents go to a remote spot to one car to seek out bringing Sir James Bond [David Niven] out of retirement for his assistance. Unfortunately, Bond has been living a modest life and does not much care about the spy world as he used to. That is, until an attempt on his life at his residence claims the life of his former boss "M" [John Huston] who's only remains happen to be his toupee. After some careful thought at his former boss' residence, he takes over his superior's position to counteract on the mysterious deaths within the organization using his moniker for recruits to use in order to confuse the organization known as SMERSH and its chief enemy Dr. Noah. This includes a baccarat expert [Peter Sellers] and his long lost daughter with Mata Hari. Together they infiltrate their main hideout which is under the cover name "Casino Royale."

It was best that a familiarity with the Flint series and the Austin Powers movies are enough to satisfy with this all star vehicle. The wackiness plus the use of the kind of jokes that you don't know whether to laugh or not happen to be used to a great extent. A lot of the craziness going on in this movie makes a viewer wonder if the filmmakers were all on something during the production. Nonetheless, it's a psychedelic spy spoof with a nutty sense of some of the previous Bond films as well as brandishing its own brand of cool, thanks to a solid score by Burt Bacharach and Herb Alpert and the Tijuana Brass.

The look of the sets in this film is quite breath-taking full of colour and uses a wonderful stained glass palette that let all the colours explode out sixties style. As for the performances, they all range from being in the movie a little while to a glorified cameo to some uncredited that do surprise and make me grin at their use in this film.

All is different in this incarnation of 007, and this multi-directed film came with much criticism and was not looked on too highly at the time. It was also not a box office success. However in this day in age when spoofing the sixties is a happening, it does freak me out in a way that spreads it away from the traditional Bond series and into its own groovy mould.

Blu-ray Video Quality – Previously this title was limited to being a Best Buy exclusive release, but it's now been released to the masses. The 2.35:1 aspect ratio and the stunning 1080p image is about the most inconsistent that I've encountered on Blu-Ray, then again I've never seen a film with half a dozen directors, either. Image quality varies from scene to scene, but it's a reflection of the source material I'm sure. I will say that Ursula Andress looks as good as ever. Though the detail has been improved over the previous inferior DVD format release, there's still a bit of edge enhancement that I noticed. Still, it's what I believe to be a step up from the previous DVD and if this kind of movie floats your boat - should find a nice home next to the "real" Bond movies in your collection.

Blu-ray Audio Quality – The disc does contain a 5.1 DTS HD Master Audio track, but let's not get too excited? The Audio has been cleaned up a bit and though this title in no way competes with the newer soundtracks, does have a moment or two of greatness. Take "greatness" with a grain of salt, if you please. Dialogue sounds nice and natural with little to no distortion. It's about as close to a mono track as you can get without actually being mono. Still, it's not a horrible or unlistenable mix and for that and I'm very pleased.

Blu-ray Special Features and Extras:

Commentary with Bond Historians Steven Jay Rubin and John Cork: Rubin is author of The Complete James Bond Encyclopaedia, and Cork has co-authored several books about Bond, as well as biographies of Ian Fleming, Cubby Broccoli and Harry Saltzman. Cork has also co-produced many of the documentaries included on the "ultimate" Bond DVDs. Between them, Rubin and Cork provide a wealth of detail not only about Casino Royale and its troubled history, but also about film history in general and various personalities both in front of and behind the camera. The commentary often takes on a "six degrees of James Bond" quality, as the speakers riff on the subsequent careers and chance connections of people involved in the film. (Example: Woody Allen appeared in Casino Royale and did uncredited writing work. In 2006, Woody Allen was nominated for a screenwriting Oscar, as was Paul Haggis, making it the only year when two writers who had worked on the same Bond story were nominated for an Oscar).

The Making of Casino Royale [41:30] Made in 2007, this documentary presents a relatively straightforward, chronological account of the film's genesis and troubled production, using informative interview footage from many of the participants. They include directors Val Guest and Joseph McGrath; actresses Joanna Pettet, Daliah Lavi and Jacqueline Bisset; cameramen Nicholas Roeg and Alex Thomson; and assistant director Roy Baird. The documentary is divided into five parts: Bond . . . James Bond?, A Three Ring Circus, More Directors . . . More Stars!, The Big Climax and It's a Wrap!

Theatrical Trailer [2:22] Too big for just one Bond! At least so they claimed.

Finally, 1967's `Casino Royale' definitely inspires a 'cult' appreciation. Similar to its finale - this remains a jumbled mass of bubbles and fun. If you can allow the fun to sweep over you rather than scrutinize it - you will definitely be better-off for your viewing experience. Plots don't always have to make sense - and looking at `Casino Royale' as another disjointed 'runaway production' kind of adds to its kitsch. I like the performances - all tongue-in-cheek and the sexy 1960's gals - Ursula Andress, Joanna Pettet, Daliah Lavi, Jacqueline Bisset etc. plus Bacharach's peppy theme gives it some real joy. The Blu-ray, in my opinion, represents the best it's going to get for this psychedelic Bond. Have some fun... the price encourages it and a total honour to add this to my Blu-ray Collection as it is a fun ride throughout its 125 minutes. Highly Recommended!

Andrew C. Miller – Your Ultimate No.1 Film Fan
Le Cinema Paradiso
WARE, United Kingdom
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 génial, 9 décembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Casino Royale (DVD)
excellente parodie de James Bond peu connue. A découvrir absolument. A offrir à des fans de 007 qui aiment rire.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 savoureux, 21 avril 2004
Par Un client
Ce commentaire fait référence à cette édition : Casino Royale [Import belge] (DVD)
Un grand classique de la parodie de grande classe, entre Peter Sellers et Woody Allen (qui est génial en méchant), on est gâtés. Le scénario est assez accessoire, c'est plutot une suite de sketches à répliques absurdes et situations jubilatoires, se terminant en bagarre générale façon "le shériff est en prison" de Mel Brooks. C'est une bien meilleure parodie de James Bond qu'Austin Powers et ses gags lourdingues, mais ça n'étonnera personne.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 JAMES BOND .......pour rire......mais quel comique!, 5 mars 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Casino Royale (DVD)
Si vous cherchez un "JAMES BOND 007 ".....qui sortira de l' ordinaire , voyez ce film , qui tire parfois jusqu'au burlesque , mais qui vous fera passer un bon moment de détente !
Je ne dis pas que les "JAMES BOND" dits classiques n' apportent pas la détente .......(je les possède tous et mon épouse adorait) mais , celui-ci apporte une autre forme de détente .
Ne jamais oublier que le CINEMA est avant tout un SPECTACLE !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 3 4 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Casino Royale
Casino Royale de Richard Talmadge (DVD - 2001)
EUR 8,54
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit