Commentaires en ligne


67 évaluations
5 étoiles:
 (34)
4 étoiles:
 (11)
3 étoiles:
 (17)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:
 (4)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Jamais plus ?
Voici un James Bond un peu particulier, puisque pour des questions de droit, il ne s'agit pas d'un film produit par la société EON, qui est à l'origine de la fameuse saga.
Sean Connery reprend du service sur le scénario d'"Opération Tonnerre", avec quelques variantes tout de même. Un James Bond vieillissant se voit conseiller un...
Publié le 9 mars 2011 par D. Fleurier

versus
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Un Blu Ray correct sans plus, pour un Bond dispensable
Pour ce Bond non officiel, point de restauration Lowry de folie. En fait, ce qu'on récupère en France en 2013 n'est rien d'autre que ce qui était sorti en 2009 aux USA. En l'état, l'état global de la copie fait un peu mal : pas toujours très stable, et surtout constellée de points blancs, on ne peut que constater le travail...
Publié il y a 22 mois par Remy Pignatiello


‹ Précédent | 1 27 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Un Blu Ray correct sans plus, pour un Bond dispensable, 2 juin 2013
Par 
Remy Pignatiello (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Jamais plus jamais [Édition Limitée] (Blu-ray)
Pour ce Bond non officiel, point de restauration Lowry de folie. En fait, ce qu'on récupère en France en 2013 n'est rien d'autre que ce qui était sorti en 2009 aux USA. En l'état, l'état global de la copie fait un peu mal : pas toujours très stable, et surtout constellée de points blancs, on ne peut que constater le travail trop léger de MGM sur ce titre de catalogue (surtout pour une sortie avec 4 ans de retard). A ce titre, le générique fait vraiment peur si on n'est pas habitué à une netteté aussi faible pour tous les génériques faits en surimpression. Heureusement, le reste du film est bien au dessus de ce générique introductif, avec un encodage qui tient la route, et des plans qui, régulièrement, sont beaux et nets. Cependant, force est de constater que l'image fait régulièrement du yoyo côté définition et niveau de détails, ce qui reste surprenant pour un titre relativement récent (1983) et au potentiel de ventes assez élevé. Au final, l'apport par rapport au DVD est bien là, mais il parait évident que l'on est loin d'avoir ici la meilleure édition du film.

Côté son, la VO 5.1 est une belle piste... stéréo (en exagérant un peu). S'il y a bien un remixage 5.1, celui ci reste très léger, et on est le plus souvent face à une piste 2.1. Pour autant, le rendu est très agréable. La piste est généreuse, bien mixée, avec un détachement clair des dialogues et de la musique, et un rendu très efficace. Qui plus est, le caisson de basses est régulièrement mis à contribution, pour les effets sonores comme la musique, pour une jolie reprise dans les graves. Cependant, il subsiste malgré tout une sous-exploitation des enceintes arrières qui, sans être gênant, aurait probablement pu être évitée.

Image : 7.5/10
Son (VO 5.1) : 8/10
Film : 6.5/10
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


11 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Ou est passé la VF Stéréo Dolby Surround ?, 30 mars 2013
Par 
Ludomazone - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Jamais plus jamais [Édition Limitée] (Blu-ray)
Le film a été exploité en salle en Dolby Surround, piste que l'on a logiquement retrouvé sur le Laserdisc... Et là, stupeur, une bête piste mono, comme sur le DVD. HD, certes, mais mono. Pour la VO 5.1, elle est un peu trop centrale, surtout pour la musique.
Quand au reste, pas d'effort, comme d'hab. Pas de sous-titres sur certains bonus, on croirait presque une édition Warner... Pour dire ! Pour l'image, des défauts de pellicule que l'on ne croyait ne plus voir en Blu-Ray, un grain parfois envahissant, mais une définition et des couleurs jamais vu en vidéo.

Sinon, un très bon James Bond non officiel, où l'on regrettera seulement une Kim Basinger pas très à l'aise....
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Jamais plus ?, 9 mars 2011
Par 
D. Fleurier (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : James Bond, Jamais plus jamais (DVD)
Voici un James Bond un peu particulier, puisque pour des questions de droit, il ne s'agit pas d'un film produit par la société EON, qui est à l'origine de la fameuse saga.
Sean Connery reprend du service sur le scénario d'"Opération Tonnerre", avec quelques variantes tout de même. Un James Bond vieillissant se voit conseiller un séjour de remise en forme dans un centre de soins, où il tombera sur des membres du Spectre préparant un vol d'ogives nucléaires. Il n'en faut pas plus pour que Bond soit de retour au sommet de sa forme.
Ce film est un réel plaisir car Sean Connery semble des plus à l'aise. Il donne l'impression de fermer la boucle du personnage (il avait même envisagé de tourner une séquence finale avec son ami Roger Moore, alors le James Bond officiel !). Malgré son statut particulier, "Jamais plus Jamais" n'est pas un sous-produit bondien et il ne pouvait pas en être autrement avec Irvin Kershner aux commandes. Les personnages secondaires sont également pleins de saveur, particulièrement Fatima Blush et ses costumes extravagants.
La réplique du film (lorsque Fatima Blush éclabousse de ses skis nautiques Bond) : "Mon martini est resté sec".
Cette édition dvd manque de bonus, mais est très correcte dans son ensemble.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Un bon film mais un blu-ray à peine correct, 2 novembre 2014
Par 
Fiesta5 - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Jamais plus jamais [Édition Limitée] (Blu-ray)
"Jamais plus jamais" est un épisode de James Bond à part entière car il ne fait pas partie de la saga officielle à cause d'une question de droits d'auteur. Ce film réalisé par Irvin Kershner (Le réalisateur de "Star Wars, l'Empire contre-attaque" et de "Robocop 2" entre autres...) est sorti en 1983 (en même temps que "Octopussy", l'épisode officielle avec Roger Moore) et a permis à Sean Connery de jouer une ultime fois le rôle de l'agent secret britannique 007. Il s'agit-là d'une sorte de Remake de "Opération tonnerre", sorti en 1965. Le scénario est donc quasiment identique. Dans ce film, James Bond doit affronter l'organisation terroriste SPECTRE qui a détourné deux missiles atomiques et menace la paix dans le monde. Dans l'ensemble, le film est plutôt réussi même si il n'arrive pas à la cheville de son ancêtre. L'histoire est plutôt intéressante à suivre et se permet quelques libertés par rapport au film originel. L'ensemble ne manque pas de suspense ni d'humour. Par contre le rythme est un peu de dents de scie mais malgré tout, on ne s'ennuie jamais. Les scènes d'action sont nerveuses et efficaces et les cascades sont spectaculaires même si certaines n'ont pas supporté le temps passé (La scène de la chute de la falaise à cheval par exemple). Le casting est parfait, en Sean Connery, toujours aussi impeccable dans le rôle de l'agent 007, malgré le poids des ans qui se fait sentir. C'est clairement lui l'atout majeur du film! Le reste du casting n'est pas mal non plus, on notera également la présence de Klaus Maria Brandauer, qui campe un très bon méchant, des charmantes Kim Basinger et Barbara Carrera et de Rowan "Mr Bean" Atkinson. On constatera aussi que les acteurs qui jouent les rôles de Q et M ne sont pas les mêmes que ceux de la saga officielle. Bien entendu, les gadgets de Q et les jolies filles ne manquent pas. Bref, "Jamais plus jamais" est un très bon film à part des aventures de James Bond. Un film d'action haletant et spectaculaire qui va vous en mettre plein la vue! Un divertissement efficace et prenant, à voir absolument!

Le blu-ray offre une qualité d'image assez correcte dans l'ensemble. Si certains plans sont granuleux et flous, certains autres sont en revanche superbes avec une image propre et nette. Globalement, c'est un peu meilleur que le DVD et convenable pour un film de 30 ans, mais c'est quand même moins bon que les autres films de la saga James Bond. Au niveau du son, la VF est proposée au format DTS-HD MA. Génial non? Oui mais sauf que c'est en 1.0... Pourquoi nous faire ça alors que la VO est proposée en 5.1 DTS-HD MA? Décidément, la France n'est pas très gâtée par certains éditeurs...

En bref, "Jamais plus jamais" est un film de James Bond correct, plutôt fidèle à l'esprit de la saga, mais loin d'être le meilleur à cause d'un rythme trop aléatoire. Mais rien que pour revoir Sean Connery dans la peau du plus célèbre des agents secrets, le film vaut le coup d'être vu. Il contient tout ce qu'il faut pour passer un agréable moment devant la télévision : Une histoire intéressante à suivre et riche en suspense, des décors superbes, des scènes d'action nerveuses et bien menées, un casting impeccable, des gadgets et de jolies filles omniprésents et bien sûr une bonne dose d'humour dû aux répliques cultes de notre espion préféré. Un très bon divertissement qui comblera les amateurs du genre. Le blu-ray est de qualité correcte dans l'ensemble malgré une VF décevante et une image parfois granuleuse. Si vous avez déjà le film en DVD, l'achat en blu-ray n'est pas indispensable. Sinon foncez, ce film est génial! Un achat sûr.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


12 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Sean Connery est le James Bond par excellence, 13 juin 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : James Bond, Jamais plus jamais [Import belge] (DVD)
Un James Bond Non Officiel qui surpasse nombre d'épisodes de la série.
Dix huit ans après la version "originale", à savoir "Thunderball" (Opération Tonnerre), Sean Connery reprend le chemin des studios en offrant une nouvelle fois son charisme au héros qui fit de lui la star mondiale qu'il est devenu : James Bond, agent 007. Mais cette fois-ci, Saltzman et Broccoli ne sont plus les producteurs attitrés et MGM se retrouve ainsi lésé quant à ses droits sur l'intégrale de Ian Fleming.
Le cocktail 1/3 humour, 1/3 action et 1/3 charme fusionne à merveille et cerise sur le gâteau, ou plutôt olive dans le martini, le casting entourant Sean Connery (Kim Basinger, Klaus Maria Braundauer...) est tout simplement brillant.
Une nouvelle preuve que Sean Connery est le James Bond par excellence.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Jamais plus? Jamais!, 12 mai 2010
Par 
Michel Gonon (France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : James Bond, Jamais plus jamais (DVD)
Ce film mit longtemps à être produit car il fût le centre d'une longue bataille judiciaire. Mais le retour de Sean Connery dans la peau de 007 avait de quoi ravir ses fans. En tout cas ce film n'étant pas produit par la compagnie habituelle est donc un hors-série.

Le générique ne commence pas par la célèbre musique, mais qu'importe, la B.O de Michel Legrand est très agréable et la chanson phare "Never say never again" a été écrite par Micheline Connery, Mme James Bond her-self.

"Jamais plus jamais" et le remake d'"Opération Tonnerre", avec Sean Connery sorti en 1967.
A l'époque Sean en avait déjà assez de jouer ce personnage et à un journaliste qui lui avait demandé s'il envisageait un "bond" de plus, il avait répondu "Plus jamais", d'où le titre de ce dernier opus.

Sans être un super-fan de James Bond, j'apprécie ces films de pure détente, truffés d'action, de charme et d'humour. Mais mon "007" préféré reste Sir Sean.

J'aime particulièrement ce film car Sean Connery y joue la carte de l'auto-dérision. Si Bond est encore en forme il ne masque pas sa cinquantaine. Dans la première scène on le voit à l'entraînement où il n'est plus tout à fait au top. Plus tard il se fait rosser par un colosse et finit par le vaincre en lui jetant un bocal d'urine dans les yeux.

Le charme opère toujours, on frémit, on rit, et ses petites faiblesses donnent à Bond un aspect plus humain que d'habitude.

Côté distribution, Max Von Sydow, Klaus Maria Brandauer et Barbara Carrera sont les méchants, Kim Basinger est la "James Bond-girl" de service, Edward Fox est "M", et enfin l'on découvre un débutant du nom de Rowan Atkinson dans la peau d'un personnage ressemblant déjà bien à Mr Bean.

"Jamais plus jamais" est un "James Bond" atypique qui mérite d'être vu et où l'on passe un bon moment de détente.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 le dernier des James BOND avec Sean (1983), 25 mars 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : James Bond, Jamais plus jamais (DVD)
version remasterisée de très bonne qualité, en doublage anglais et français
Sous titrage disponible dans les 2 langues
l'excellent dernier "James Bond" avec Sean CONNERY qui sort en 1983
en concurrence avec le "James Bond " de Roger MOORE "OCTOPUSSY"
Excellent James Bond avec Kim BASINGER et Fatima CARRERA, mais qui curieusement ne fait pas partie de la liste officielle des James BOND

Réalisé par Irvin KERSHNER : Stars Wars , Robocop , les Yeux de Laura Mars
un très très bon film
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 NEVER SAY NEVER AGAIN [1983] [Blu-ray] [UK Release], 9 janvier 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Never Say Never Again [Blu-ray] [Import anglais] (Blu-ray)
NEVER SAY NEVER AGAIN [1983] [Blu-ray] [UK Release] Sean Connery is back for his final performance as agent James Bond in this high-velocity action thriller. Agent 007 is hurled into a pulse-pounding race to save the world from Armageddon when two atomic warheads are hijacked by the evil SPECTRE organisation.

FILM FACT: Due to Britain's strict policy with regards to animal violence, one scene showing a horse falling into the ocean was cut, brought on by the Royal Society for the Prevention of Cruelty to Animals [RSPCA], which is the largest animal rights group worldwide. This is only available to be viewed on an uncut German DVD (excluding credits) [2:04:33].

Cast: Sean Connery, Kim Basinger, Klaus Maria Brandauer, Barbara Carrera, Bernie Casey, Max von Sydow, Edward Fox, Rowan Atkinson, Gavan O'Herlihy, Alec McCowen, Pamela Salem, Saskia Cohen, Prunella Gee, Valerie Leon, John Stephen Hill, Milow Kirek, Pat Roach, Anthony Sharp, Roy Bowe, Andy Bradford and Amy Irving (voice) (uncredited)

Director: Irvin Kershner

Producer: Jack Schwartzman

Screenplay: Lorenzo Semple, Jr., Dick Clement (uncredited) and Ian La Frenais (uncredidted)

Composer: Michel Legrand

Cinematography: Douglas Slocombe

Video Resolution: 1080p

Aspect Ratio: 2.35:1

Audio: English: 5.1 DTS-HD Master Audio and English: 2.0 Dolby Digital

Subtitles: English SDH

Aspect Ratio: 2.35:1

Running Time: 134 minutes

Region: All Regions

Number of discs: 1

Studio: 20th Century Fox Home Entertainment

Andrew's Blu-ray Review: ‘Never Say Never Again’ begins with James Bond unsuccessfully taking part in a series of simulated missions for MI6. There's a new "M" [Edward Fox] in town who isn't fond of the "00" branch; he's relegated Bond to assignments as an instructor and has all but disbanded the "00" forces. Bond isn't getting any younger at this point, so he's ordered to clean up his act and to get into better shape by checking into a health spa. There, Bond accidentally uncovers a plot put in motion by SPECTRE, and the organization's ruthless leader Ernst Stavro Blofeld [Max Von Sydow], to steal several nuclear warheads, threaten the world and collect a giant ransom. When the warheads go missing, MI6 panics, reactivates Bond and sends him on a mission to the Caribbean to work his double-0 magic on the situation. Once in the Bahamas, Bond encounters Maximilian Largo [Klaus Maria Brandauer], an agent of SPECTRE who lives on a giant high-tech yacht. Bond will re-team with his old pal, CIA Agent Felix Leiter [Bernie Casey], and Largo's girlfriend Domino [Kim Basinger] to put a stop to their nefarious plans.

‘Never Say Never Again’ features a number of great action sequences, from underwater fights, to motorcycle chases; as well as an unfortunate reliance on some primitive blue screen work. Fortunately, the film is so effortless in its direction and story, that none of this is particularly bothersome. ‘Never Say Never Again’ also benefits from one of the strongest villains in James Bond history; Klaus Maria Brandauer turns in a bravura performance as Largo, while managing to stay within the realm of reality and avoiding the megalomaniacal histrionics that often accompany Bond villain performances. He's simply fantastic in the role. Kim Basinger is an acceptable Domino, but comes across as something of a hard sell when compared to Thunderball's Domino, Claudine Auger. Finally, Max Von Sydow is an effectively creepy Blofeld that seems to have a bit more personality than those of the Eon Productions films. His addition to the cast, along with that of Mr. Brandauer's, gives ‘Never Say Never Again’ one of the strongest rosters of villains in the history of the franchise, bar none.

Invariably, the question always arises: Is ‘Never Say Never Again’ as good as Thunderball? Not really. The story is virtually identical, of course, but ‘Never Say Never Again’ doesn't have the style of the original. ‘Thunderball’ was one of the pivotal James Bond films and helped to cement many of Bond's signature trademarks. His sense of style, along with his decidedly sexist behaviour, was an aspect of James Bond's character that has followed him through the decades. It's fresh and almost charming in ‘Thunderball,’ while already looking dated in ‘Never Say Never Again.’ Regardless, ‘Never Say Never Again’ is very entertaining and faithful to the James Bond character. It might not achieve the heights of the other James Bond films from the sixties, but is just as good.

Blu-ray Video Quality – ‘Never Say Never Again’ Blu-ray release represents the first serious attempt at presenting the film in a manner befitting a Sean Connery Bond film. Presented in a nice 1080p encoded image and the film's original theatrical aspect ratio of 2.35:1, ‘Never Say Never Again’ looks pretty darn good. The primary problem with the release is print damage; there are a number of scenes where print scratches and dirt become obvious, marring this otherwise excellent presentation. I noticed more issues cropping up during the film's special effects shots, particularly during obvious optical composites. Clearly, Never Say Never Again hasn't been run through the restoration process at Lowry, like EON Productions' films have.

Regardless, the good elements outweigh the bad in ‘Never Say Never Again.’ Contrast is generally impressive, with rich black levels. Colours are slightly washed-out, but that's probably the nature of the film's early-eighties photography. Detail is moderate, but appropriate given the source material. Grain is slightly inconsistent, with heavier grain appearing in special effects shots where optical printing was used. It's nothing out of the ordinary for a film of the early eighties. Lastly, there aren't any noticeable compression-related issues with ‘Never Say Never Again’ and the film has been given a high quality encode. While the film doesn't rise to the same video heights as most of the other James Bond films, this is still a worthy upgrade from any previous version of the film. ‘Never Say Never Again’ looks better than ever on this Blu-ray disc.

Blu-ray Audio Quality – I was fully expecting ‘Never Say Never Again’ to be a disappointment in the audio department. Surprisingly, the film has been given a substantial update in its sound mix, thanks to a potent helping of 5.1 DTS-HD Master Audio encoding combined with some serious audio remixing. There's a nice atmosphere throughout the film that mixes in a number of rear directional effects in action sequences. Dialogue is, for the most part, isolated to the centre channel, while the film's somewhat awkward musical score takes root entirely in the front soundstage. For a movie from the early 1980s, ‘Never Say Never Again’ will never sound as up-to- date as, say, ‘Quantum of Solace.’ Not that it necessarily should, for that matter. I was duly impressed with this updated soundtrack's restraint. It would have been easy to remix the track to the point of being ridiculous. ‘Never Say Never Again’ is again highly recommended.

Blu-ray Special Features and Extras:

Audio Commentary with Director Irvin Kershner and James Bond Historian Steven Jay Rubin: Director Irvin Kershner is joined by 007 Historian Steven Jay Rubin, who claims that this is one of his favourite movies. Something tells me that any movie with James Bond in it would qualify as one of his favourites. For a Bond historian, Rubin makes some surprising factual errors, such as stating that the Blofeld character hadn't been seen in a 007 movie since 'On Her Majesty's Secret Service', when in fact he made appearances in both 'Diamonds Are Forever' and 'For Your Eyes Only.' The track also has a little too much play-by-play recapping of the action on screen. Regardless, this is a pretty engaging conversation, especially when Irvin Kershner describes his problems with how much of the novel he had to include versus how much of the previous 'Thunderball' film he wasn't allowed to use.

Documentary: The Big Gamble [16:00] An overview of the history of the project, development of the script, and the legal problems that the producers faced. Director Irvin Kershner admits to being bored by the script and the final action scene.

Documentary: Sean is Back [8:00] The cast and crew reminisce about working with Sean Connery and offer him their highest compliments.

The Girls of ‘Never Say Never Again’ [10:00] A discussion about the casting of Kim Basinger, who was intimidated by the cast and her husband, and had a bad experience making the film. The still-lovely Barbara Carrera [Fatima Blush] says that she enjoyed improvising much of her role.

Theatrical Trailer [1:00] The Blu-ray disc menus calls it a theatrical trailer, but this is clearly a 4:3 pan and scan TV spot. Probably because MGM/Fox couldn't get the trailer material out of Warner Bros.

Finally, the inspiration of 1980s fads dates this film, besides the title song sung by Lani Hall with Herb Alpert trumpet solo (it's the exception and not the rule, after all, when a James Bond title song isn't dated) and a terrible score by Michel Legrand, the plot nods to a pop culture dominated by Jane Fonda workouts and video-game arcades (one suspense sequence pits Bond against Largo in a wired-to-kill game of "Domination"). Instead of Desmond Llewelyn as "Q" and ‘Never Say Never Again’ offers Alec McCowen as Algernon. In one of the film's most dry funny scenes, is when Algernon tells Bond, "Good to see you, Mr. Bond. Things have been awfully dull around here. Bureaucrats running the old place, everything done by the book...Now you're on this, I hope we're going to have some gratuitous sex and violence." While it certainly isn't the best of the James Bond films, ‘Never Say Never Again’ is far from being the worst. In fact, it's a remarkably entertaining diversion in the James Bond universe that manages to entertain while showcasing Sean Connery's final take on the legendary spy he helped create. James Bond fans will love the film's tongue-in-cheek manner and will get a kick out of seeing a slightly older Sean Connery in an unexpected return to the role that made him famous. This Blu-ray release of ‘Never Say Never Again’ is clearly the finest presentation of the film that has ever graced home screens, though an unfortunate amount of print damage does detract slightly from the experience. The film's audio presentation is generally impressive, if restrained; supplements are, however, lacking in depth. Ultimately, ‘Never Say Never Again’ is a strange footnote in cinema history that manages to be genuinely enjoyable, while showcasing a number of exceptional performances and it was a brilliant film for Sean Connery who finally bowed out of the James Bond franchise and now I have the final Sean Connery James Bond film added to my Blu-ray Collection. Highly Recommended!

Andrew C. Miller – Your Ultimate No.1 Film Fan
Le Cinema Paradiso
WARE, United Kingdom
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Pour les vrais fans de JB007, 17 mars 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : James Bond, Jamais plus jamais (DVD)
Si vous aimez James Bond, vous ne pourrez pas vous passer d'acheter ce DVD, afin d'avoir la complète, en plus de ceux de la franchise EON / Broccoli, ou le 1er Casino Royale.
Sean est un poil "vieux" dans celui ci, mais l'intrigue est bien ficelée.
A posséder absolument selon moi.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


9 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 commentaire audio non sous titré, 28 mars 2013
Par 
B. ADRIEN (FRANCE) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Jamais plus jamais [Édition Limitée] (Blu-ray)
je passe sur la critique du film, il est ce qu'il est , qu'on adore ou que l'on déteste, non, je parlerais juste du coté technique, bien que l'image soit plus qu'honorable et les featurette bien sympa, le gros hic de cette édition , c'est dans un premier temps la vf mono et surtout le commentaire audio non sous titré qui est d'autant plus rageant, car le peu que j'ai compris,"vu mon anglais lamentable" était intéressant !
Donc bon pas carton rouge vu la qualité de l'image mais carton orange pour le son en vf mono et pas de sous titres sur le commentaire !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 27 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

James Bond, Jamais plus jamais
James Bond, Jamais plus jamais de Irvin Kershner (DVD - 2001)
EUR 8,19
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit