undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

12
4,8 sur 5 étoiles
Screaming For Vengeance
Format: CDModifier
Prix:9,98 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 29 septembre 2014
1 bon petit classique du Priest avec des tueries comme "Electric eye", "Screaming for vengeance", "You've got another thing comin'", etc. En plus, cette réédition comporte la jolie ballade "Prisoner of your eyes".
Malgré un ou deux temps morts en milieu d’album, l'ensemble vaut largement le détour même si mon préféré du groupe restera "Defenders of the faith".
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
9 sur 12 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 20 février 2006
Excellent, le meilleurs de Priest est là, imaginez que vous montez sur The Hellion (le monstre de la pochette) et qu'il vous emmene sur le nuage a voler a plus de 300km/h, tentant n'est ce pas? Ce n'est pas une chose impossible puisque ce Screaming For Vengeance et l'équivalent musicales, ces chansons vont vous faire voltiger parfois et d'autres fois elles vous propulseront, notemment Riding on the Wind la toute belle. L'un des 3 meilleurs Albums du meilleurs groupe de metal de tous les temps : Judas Priest!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
L'année 1982 a vu naître, à mon sens, trois des plus grands albums de Heavy Metal : The Number Of The Beast d'Iron Maiden, Restless And Wild d'Accept et ce "Screaming for Vengeance".
Après deux albums où Rob "Metal God" Halford a plutôt ménagé ses cordes vocales (British Steel et Point of Entry), le voilà reparti sur ce "Screaming for Vengeance" dans de bonnes montées dans les aigus.
Ne vous laissez pas impressionner par l'aigle de la pochette au design assez particulier (première d'une série de trois pochettes dans le même goût), l'album est un vrai condensé du meilleur du Heavy Metal des années 80. Et puis certains l'ont apprécié, cette pochette. N'est ce pas messieurs de Primal Fear ?
De plus, elle fait sens avec le contenu de l'album car, tel l'oiseau de proie, la musique du Priest va vous tomber dessus et vous clouer au sol. Et ce, dès les premières notes car l'album démarre par un must : le doublé "The Hellion / Electric Eye". "The Hellion", l'intro la plus célèbre du Heavy Metal (avec celle de "The Number of the Beast" de Maiden), l'intro parfaite pour démarrer les hostilités (et accessoirement, les concerts) et "Electric Eye", un des grands classiques du groupe. La paire Glenn Tipton / K.K. Downing est au meilleur de sa forme. Tipton décoche d'ailleurs un superbe solo dès ce premier morceau. Rob Halford alterne un chant presque robotique et son chant habituel, pour le moment pas encore très haut perché.
Ca commence donc très très bien et le titre suivant, "Riding on the Wind", vient enfoncer le clou dans le cuir. Intro de Dave Holland (batterie) pour ce titre où le Metal God se déchaine proprement et envoie des notes dans les hauteurs stratosphériques. Prestation incroyable. Et encore un solo à tomber par terre mais cette fois-ci, c'est un duel Tipton / Downing auquel nous sommes confrontés. Second titre, second classique.
S'ensuit un "Bloodstone", plus lourd mais encore avec de belles envolées du Metal God. Le solo est encore une fois à inscrire au panthéon du Heavy Metal.
L'intensité retombe avec "(Take These) Chains" qui est un morceau un peu moins connu que les trois précédents. Je sais que pas mal de fans du groupe ne l'aiment pas, celui-là, mais moi, je lui trouve un certain charme. Ce titre renvoie vers les compos de "Point of Entry" (album que j'aime bien, ceci explique cela), avec refrain bien fichu, chant médium et encore un bon solo (ce qui devient une habitude sur cet album !)
"Pain and Pleasure", très lourd aussi est un peu moins bon à mon goût et termine la face de manière moins intense.
La seconde face démarre elle aussi sur les chapeaux de roues. Sur "Screaming for Vengeance", en plus des notes particulièrement hautes, Rob Halford montre aussi sa capacité à chanter très vite. Le débit de mots est impressionnant (il le sera encore plus sur "Freewheel Burning" de l'album suivant). Les guitares sont aussi particulièrement à l'honneur sur ce titre. Encore un classique.
"You've got another thing comin'" calme un peu le jeu. On revient à des titres dans l'esprit de "Point of Entry" / "British Steel", en mid-tempo et voix plus posée, la basse de Ian Hill marquant le rythme avec une efficacité redoutable. De nouveau, un grand classique du groupe, joué très souvent en fin de show ou en rappel lors des concerts du Priest.
L'album se termine sur "Devil's Child". Ce titre, au rythme acédécien survitaminé est encore doté d'un solo fabuleux avec encore une grosse prestation de Rob Halford (notamment à la reprise du chant après le solo).

Pas mal d'albums parmi les grands classiques ont une faille. Sur "Screaming for Vengeance", c'est "Fever" (et dans une moindre mesure "Pain and Pleasure") qui est un en dessous du reste. Cela fait que cet album est souvent supplanté chez les fans du groupe par "Defenders of the Faith", "British Steel" ou "Painkiller" quand on doit désigner le meilleur album du Priest. Il n'en reste pas moins une pièce essentielle de la discographie du Priest et du Heavy Metal en général et contient son lot de (très gros) classiques.

Screeeeeeeaaaaaaaaamiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiing !
55 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 23 septembre 2014
Cet albm met la pêche ! Je le recommande vivement .
Je ne saurai pas comment définir les riffs de guitare ...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 6 juin 2011
Voilà je voulais cet album pour avoir le son cd et remasterise. Et pour vous dire quelle satisfaction, toutes les chansons sont Toujours aussi superbes, tres bien composées et éclectiques avec la dernière un peu Ozzy ou l inverse plutôt, quelques reminessence ac/dc dans quelques rythmiques!! Celles ci étant fabuleuses du début a la fin portées par des solos fabuleux de tipton dowing deux guitaristes hors normes assez rare pour le souligner(actuellement seul en 2011, whitesnake possède deux guitars héros dans son groupe), la batterie basse est lourde et puissante, et que dire du sieur halford qu il chante divinement bien, portant des tubes qu ils écrient a la pelle!!! Voilà cet opus ne prend pas de ride on l insère dans sa platine et il n en bouge plus, malgré ses 29 ans, et de plus on s aperçoit que Judas priest est vraiment l ambassadeur d' un style de metal(heavy)!!! Chapeau bas a ce monstre de notre si grande musique!! Le suivant defenders of the faith, enfoncera le clou!!! Great!!!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Et si ce disque était l'album ultime de Heavy Metal.
Vous allez me dire oui mais et Led Zeppelin alors ?
Jimmy Page a pétri Led Zeppelin a partir du blues et s'apparente donc plus au Hard Rock, question fumeuse de sémantique oui mais si l'on se réfère aux spécialistes (et je n'en suis pas un) le Heavy Metal se serait détaché au début des seventies du blues originel (Cream) pour devenir une musique à part entière qui ne doit plus rien (ou presque) à ses origines noires.
Si Deep Purple ne pouvait prétendre à cette transformation (le jeu bluesy de Blackmore tout de même et "Lazy") ce fut le groupe de Tommy Iommi et sa SG de souffre qui emportat la mise.
Au States, Cactus fut fortement teinté blues, et si Aerosmith ne peut renier une certaine négritude de ses origines, plus rythm'blues ou même funk que blues, ce furent ses grands rivaux du BOC qui donnèrent sa forme définitive au Heavy Metal américain.
Plus près de nous, Judas Priest comme Iron Maiden ou Metallica sont 100% heavy metal alors qu'AC/DC et Van Halen encore trop blues pour les rejoindre.
Attention les deux musiques nous ont donné d'absolus Chefs d'Oeuvre, simplement elles gravitent maintenant côte à côte et rares sont les groupes qui participent des deux.
"Screaming for Vengeance" est introduit par "The Hellion" et accélère ensuite avec les trois brulôts incendiaires que sont "Electric Eye" "Riding On The Wind" et "Bloodstone", une progression magistrale que l'on avait pas entendu depuis la première face du 4ème album de Led Zep (encore eux décidemment).
Et quand dans ce disque on retrouve également des petites merveilles du genre "Theses Chains" "Another Thing Comming" et surtout l'incroyable "Fever" on peut se dire que l'on tient entre les mains LE classique du heavy metal.
Car sur cet album il n'y a pas un titre faible, tout est parfait, de la production (merveilleux Tom Allon) aux duels de guitares en harmonie sur "Screaming" notamment, de la voix d'Halford au soubressauts de la rythmique (l'intro de Dave Holland sur "Riding on the Wind".
Mais si vous lisez cette critique vous savez cela aussi bien que moi...
Rien que d'en parler me donne envie de le réécouter.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 28 juin 2009
Même si tout le monde porte aux nues "British Steel", sorti quelques années plus tôt, c'est vraiment avec ce "Screaming for Vengeance" que la bande à Halford est au sommet de son art: tour à tour heavy ("Electric Eye", "Screaming for Vengeance"), hard rock ("Devil's Child", "Bloodstone"), bourrés de hits ("Riding on the Wind", "You've Got Another Thing Comin'"), l'album est hétérogène mais très inspiré. La musique gagne en technique et en efficacité, et le metal-god Rob Halford module sa voix selon les titres, comme jamais. Un classique de Priest, et un classique heavy-metal tout court.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 19 juin 2006
Pas grand chose à dire, c'est un des 5 ou 10 grands classiques de Heavy metal qu'il faut avoir.

Un seul pint faible dans cet album : Pain eand Pleasure sinon c'est 100% plaisir et en plus plaisirs variés !

Ne pas hésiter.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
0 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 25 avril 2013
j'ai découvert cet album il y a 30 ans il n'a pas vieillit d'un poil , en ce temps là au casque c'était sublime
la version remasterisé nous fait faire un "retour vers le futur" je conseil à tous ceux qui veulent découvrir JUDAS PRIEST,ils ne seront pas deçu.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
7 sur 13 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Le plus grand succès commercial de Judas Priest est l'un de leurs meilleurs opus .

Le son n'est pas encore trop massacré contrairement aux albums suivants, ce jusqu'à Painkiller, trop typés "80s" ( en particulier defenders of the faith ).

Quelques chansons fabuleuses( the Hellion/Electric Eye ; Riding on the Wind ; Bloodstone ; You've got another thing Comin et off course Devil's Child ), mais malheureusement d'autres bien moins réussies , ainsi que la voix d'halford pas toujours supportable ( cf la chanson-titre, au break époustouflant mais aux lignes de chants atroces ) descendent la note en flèche .

Si vous être un amateur averti de Heavy, cet album vaut 4 étoiles, à la fois pour son côté anthologique et pour ses qualités intrinsèques. Cependant, je lui ai toujours préféré Defenders of the Faith, qui est très similaire tout en étant supérieur sur beaucoup de points ( plus rapide, plus heavy, plus burné ).

Sinon, essayez-le tout de même : c'est l'un de leurs plus accessibles ( avec British Steel et Turbo, pour citer d'autres relatives réussites du groupe ).

Ayant donc hésité entre 2 et 3 étoiles, je lui accorde la 3ème pour l'intérêt historique qu'il revêt .
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé

Painkiller
Painkiller de Judas Priest (CD - 2002)