Commentaires en ligne 


7 évaluations
5 étoiles:
 (5)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Précurseur, 24 novembre 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : Leftoverture (CD)
Album de 1976, Leftoverture est essentiel à plusieurs niveaux. D'abord il contient le premier hit du groupe : "Carry on Wayward Son", mais surtout il marque un virage progressif dans la discographie du groupe : "Magnum Opus" est une longue pièce sublime. Fourmillant de jams instrumentaux et d'harmonies vocales, ce Kansas-là propose des morceaux très fouillés et s'impose comme le précurseur du hard-fm mais aussi du metal progressif actuel. Un must.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 PIECE MAITRESSE, 21 mars 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Leftoverture (CD)
Leftoverture est considéré comme la pièce maitresse de Kansas, leur disque le plus abouti. En 1976 sort donc cet album encore très écoutable de nos jours et cité fréquemment en référence par de grandes pointures actuelles comme les membres de Dream Theater pour ne citer qu'eux.
C'est sur cet album qu'on trouve leur premier hit "Carry On Wayward Son".
Le reste de l'album est exceptionnel avec des morceaux comme "The Wall", "Cheyenne Anthem" ou " Magnum Opus" qui alternent les passages basiquement rock mais très efficaces avec des passages plus lents très travaillés, tant dans leur construction musicale que dans la recherche de sons.
Et puis, quand je les ai vu sur scène à Paris il ya quelques années, ils ont fait plus de la moitié des titres de "Leftoverture" ça prouve bien la qualité de cet album, non ??
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Religionnaire - Destination Rock, 21 septembre 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Leftoverture (CD)
Après trois albums, le succès de Kansas est toujours jugé insuffisant. La pression croissante exercée sur la paire de compositeurs Livgren/Walsh les déstabilise au point que Livgren comparera l'expérience de l'écriture de Leftoverture à celle d'avoir une arme braquée sur sa tempe. Il compose tout de même cet album presque intégralement avec un souci particulier pour rendre ses créations mélodiques accessibles, dirigeant ainsi son groupe tout droit vers la spirale de l'arena rock. Le désappointement des hautes instances du label quant à l'absence de tube après trois albums prend officiellement fin avec "Carry On Wayward Son". Ce titre aux allures parodiques, qui n'est même pas répété une seule fois avant l'entrée du groupe au studio, bénéficiera encore de passage radio trente ans plus tard. Il offre cette alternance de passages musclés et de phases plus sirupeuses, typique de la tradition fédératrice de l'arena rock, tout en conservant un niveau de sophistication bien supérieur à la moyenne du genre.

Résigné à laisser tomber une grande partie de ses aspirations progressives, le groupe parvient tout de même à inclure une suite de plus de huit minutes à la fin de l'album. Ce "Magnum Opus" est malheureusement la plus piètre performance de ce type réalisée par le groupe, cachant derrière son imposante ouverture une suite de remplissages ramollis et barbants. Kerry Livgren s'en tire en revanche plutôt bien avec "Miracles Out of Nowhere", qui combine une utilisation cocasse du canon instrumental, un refrain gentil mais efficace et surtout l'irruption d'un riff fabuleux dans sa seconde partie. Le plus discret "Cheyenne Anthem", est certes plus dégoulinant, mais non exempt de richesse et d'émotions, au point de prendre une dimension quasi-hymnique. Quant au sympathique et entrainant "What's on My Mind", il reste difficile de ne pas le considérer comme le "Carry On That Wayward Son" du pauvre. Les titres que Livgren compose en collaboration avec Steve Walsh sont à l'évidence les plus mous, à commencer par "The Wall" qui évoque sensiblement une sorte de mixture soft-rock entre Elton John et Stevie Wonder. Toutefois, la recette fonctionne et la chanson séduit, le Religionnaire étant naïvement transporté par cette agréable et émouvante prestation. "Opus Insert" préserve la signature progressiste Kansas avec quelques originalités rythmiques et des harmonies vocales énergiques. Ce titre oscille entre passages plutôt coquins et attachants façon troubadour et des phases authentiquement planantes, toujours dans une certaine surenchère quasi-humoristique. Enfin, "Questions of My Childhood" est porté à bouts de bras par la superbe prestation du violoniste Steinhardt qui ferait presque oublier à quel point ce titre est mielleux.

Leftoverture est donc l'album déterminant grâce auquel Kansas remplira les stades. Considéré par beaucoup comme le chef d'œuvre du groupe ou le sommet artistique, il caractérise selon le Religionnaire davantage une certaine résignation, ou du moins de nombreuses concessions. Et oui, c'est aussi de là que naissent les chefs d'œuvres, et Leftoverture en est un, qui devrait figurer dans toute discothèque digne de ce nom.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 La grande classe, 27 mai 2011
Par 
DUNCANIDAHO "DUNCANIDAHO" (FRANCE) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Leftoverture (CD)
Quatrième album de Kansas, c'est ce disque qui lui permettra d'atteindre la notoriété qu'il mérite amplement.
Le début de l'album démontre à la perfection toute l'ambivalence de ce groupe hors du commun qui n'a pas choisi la solution la plus simple pour se faire connaître ; entre le hard rock puissant de "Carry on my Wayward Child "(remarquez comment les chorus Kerry Livgren se fondent dans l'architecture du deuxième guitariste Rich Williams) et le très mélodieux "The Wall" transcendé par la voix splendide de Steve Walsh.
Toute la musique du groupe repose sur une base rock, qui possède la puissance de feu des meilleurs groupes de hard rock, le tout enrobé de chamarrures progressistes, héritées des grands groupes de la progressive britannique.
Mais jamais sa musique ne sera pompeuse et surchargée, car Kansas se sont tous d'excellents musiciens et la paire Livgren/Walsh de bien avisés musiciens et compositeurs.
Vous pourrez donc vous esbaudir sur les superbes "Questions of my Childhood" enluminé par le violon de Robby Steinhard, "Miracles of Nowhere" porté à bout de bras par la bondissante rythmique Dave Hope/Phil Ehardt ou le mélancolique "Cheyenne Anthem".
Reste "Magnus Opus" qui clôt ce disque (du moins dans la version d'origine, sans les bonus), une pièce ambitieuse qui a cependant pris un « petit coup de vieux ».
Un album, servi par la production lumineuse de Jeff Glixman, qui réserve toujours des surprises, que l'on écoute toujours avec bonheur et qui EST le classique du groupe avec le prochain "Point of Know Return".
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 tube et rock prog, 6 juillet 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Leftoverture (CD)
tube et rock prog , cela démarre par un tube tu t'attends a d'autres tubes et bien non du rock prog a la Kansas on aime ou pas
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Magnum Opus, 6 février 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Leftoverture (CD)
Pour le morceau Magnum Opus je suis un peu en accore avec le fait qu'il soit un peu lourd sur l'album, même s'il reste une belle création...alors que, dans le fabuleux live "Two For The show"...wouaou...il prends toute sa dimention !!!

Sinon, comment choisir entre Point of Know Return et Leftroverture ?...on choisi pas, on prend les 2 ;)
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 PROGR USA, 14 décembre 2004
Par 
S. Jacques "topprogr" (frqnce) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Leftoverture (CD)
Un disque que j'ai beaucoup écouté, pour moi le meilleur de Kansas, surtout pour son Magnum Opus. Un groupe plein d'énergie, de bons musiciens, un chanteur exellent (découvert avec le second disque de Steve Hackett): Steve Walsh. S'écoute encore bien en 2004 "on vynil".Rare dans la production américaine formatée de l'époque .
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Leftoverture
Leftoverture de Kansas (CD - 2001)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit