undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

5
4,8 sur 5 étoiles
5 étoiles
4
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Squeezing Out Sparks
Format: CDModifier
Prix:5,08 €+2,49 €expédition

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

18 sur 19 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Réédition sans faute de goût (agrémentée de versions live, et d'un beau livret), d'un des plus beaux albums (des plus méconnus aussi) de la période post-punk. Les critiques élogieuses d'une certaine presse n'avaient pas suffit à propulser ce chef d'oeuvre en haut des charts ! Cet Irlandais a sorti en moins de 3 ans, 4 albums indispensables, indémodables, mêlant avec une jouissance et une efficacité absolues tous les styles de musiques, alliés à la hargne punk. La période 1977-1980 a permis l'éclosion de multiples groupes aux talents variables, mais sur le plan de la longévité, de la créativité, et de la densité musicale, seuls Elvis Costello, et Joe Jackson avaient pu suivre Graham Parker (G.P.). Leurs 3 points communs ? Un groupe : The Rumour pour G.P., The Attractions pour E.Costello, et le J.J.'s band pour Joe Jacskon. Une voix caractéristique, pas forcément exceptionnelle : celle de G.P. lui avait été donnée par un éclair un soir d'orage alors qu'il faisait le "roadie" en backstage dans son Irlande natale (voir la pochette). Elle rappelait un peu celle de Bruce Springsteen au début (ce dernier chante d'ailleurs sur un de ses albums "The up escalator"). Et enfin tous les 3 composaient de vraies chansons,grâce à une connaissance musicale multi-culturelle (rock, jazz, soul, reggae etc).Comme les autres groupes, The Rumour a d'ailleurs enregistré sous son nom, des albums, ou accompagné d'autres artistes (Thin Lizzy). La musique de G.P est un melting pot de soul-reggae-rock-reggae-rythm'n'blues mélangeant avec bonheur la pop anglaise aux racines musicales noires américaines. L'adjonction de cuivres, et de claviers donnait à ce rock multi-face une touche personnelle identifiable d'emblée. Tous les disques de G.P. sont maintenant disponibles sur ce site, et même si les réeditions ont tardé, cela valait la peine d'attendre quand elles sont du niveau de celle-ci ! Tous ses disques (première période jusqu'à "The Real Macaow") sont excellents, et l'on est en admiration devant la force créatrice de ce bonhomme, capable de sortir des albums géniaux à un rythme aussi infernal. Ce disque est plus rock que les autres, les claviers et autres ne faisant que quelques timides apparitions à la fin du disque. place aux guitares et aux amplis ! Et quelle extase !!Tout y passe : le rock nerveux, racé ("Saturday nite is dead"), la ballade sublime ("Can't be too strong"), le reggae syncopé, survitaminé ("Protection"), la soul électrisée ("Love gets you twisted"), voir le punk rageur mais audible ("Nobody hurts you"). Pas un morceau meilleur que l'autre, tous sublimes. Et le cadeau, ce sont ces versions live (Tournée U.S.A. à Chicago), contemporaines de la sortie de l'album !! Ecoutez B. Schwartz fabuleux, et discret guitariste, leader de The Rumour, et les autres. Ce disque est un chef d'oeuvre INTEMPOREL.
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Superbe, évidement, puisque c'est Graham Parker et que c'est sa première période. Un ton en-dessous des précédents, toutefois, car il manque la délicatesse de certains titres lents comme il les faisait si bien. "The rumour" est toujours aussi bonne. Peu de musiciens auront sorti autant de magnifiques œuvres à la suite, en aussi peu de temps. Ce cd n'est pas trop cher et il y a 2 bonus tracks par rapport au vinyl original, dont le formidable et grinçant "mercury poisoning" qu'on ne pouvait avoir, à ma connaissance, que sur "Live in San Francisco" (encore un autre bon disque !)
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Dans la catégorie des rockers britanniques qui eurent si peu froid aux oreilles qu'ils relevèrent sans coup férir le gant d'une punk rock finissante et d'un Two-Tone ska à l'éclat ô combien éphémère - je parle évidemment de cette caste de classe dont les noms les plus évidemment cités sont Elvis Costello, Joe Jackson ou Paul Weller et son Jam - je demande Graham Parker et son chef d'aeuvre de la période, Squeezing Out Sparks.

Rien de bien compliqué en fait, du rock classique, franc, mélodiquement réussi, doté de paroles intelligentes et sarcastiques... Pour réussir l'affaire, cependant, c'est une autre paires de mitaines... Alors il y a les chansons, 10 excellents exemples d'icelles (dont Protection en must absolu de votre serviteur) présentement supplémentées de deux très savoureux bonus bourrés de soul, un style qui hérite du punk sa sécheresse de ton, son dépouillement sonique, et du rock originel un esprit mélodique fun et primesautier qui fait un bien fou après les exactions excitées des crêtés précités, le tout évidemment délicatement remis au goût du jour d'une Angleterre en crise (ça ne fait que commencer avec Maggie "De Fer" arrivée au pouvoir)...
Ce rock, qui se permet même d'aller dans la ballade acoustique sans "clicheter" le moins du monde (You Can't Be Too Strong), c'est celui de Graham Parker & the Rumour (qu'on n'oublie pas tant ils forment une fine équipe secondant parfaitement son leader naturel), un secret encore trop bien gardé qui n'a jamais vraiment franchi les côtes de son Royaume Uni natal, que c'en est un mystère parce que, quelle fête quoi ! Et mis en son, bien, forcément !, par le regretté Jack Nitzsche (qui fut le bras droit de Phil Spector, excusez du peu), cerise sur le gâteau, etc.

Squeezing Out Sparks est un triomphe de rock nerveux, énergique, profondément honnête et admirablement troussé. Pas le seul album de Graham à réussir le tour de force, le plus réussi cependant. Ecoutez !

1. Discovering Japan 3:32
2. Local Girls 3:44
3. Nobody Hurts You 3:42
4. You Can't Be Too Strong 3:21
5. Passion Is No Ordinary Word 4:26
6. Saturday Nite Is Dead 3:18
7. Love Gets You Twisted 3:02
8. Protection 3:54
9. Waiting for the UFO's 3:08
10. Don't Get Excited 3:04
Bonus
11. Mercury Poisoning 3:09
12. I Want You Back 3:26

Graham Parker - lead vocals, rhythm guitar
Brinsley Schwarz - guitar, backing vocals
Martin Belmont - rhythm guitar, backing vocals
Bob Andrews - keyboards, backing vocals
Steve Goulding - drums, backing vocals
Andrew Bodnar - bass
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 4 janvier 2010
C'est grâce à un récent numéro de Rock & Folk que j'ai redécouvert ce disque d'un chanteur qui est le pendant de Bruce Springsteen mais en moins lourd.
Mélange de pub rock et de soul blanche, voici un beau disque qui à près de 30 ans n'a pas pris une ride grâce à une excellente remastérisation.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 7 janvier 2015
super album..un de ses meilleurs..un peu plus new wave et rock mais toujours très agréable à écouter ! 10 titres variés qui s'enchaine comme à la parade et 2 bonus d'on le fameux"mercury poisonning"..excellent de bout en bout..et donc conseillé aux fans mais aux autres qui ne connaisse pas encore aussi !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Very Best of
Very Best of de Graham Parker & The Rumour (CD - 2014)

Stick To Me
Stick To Me de Graham Parker (CD - 2001)

The Parkerilla
The Parkerilla de Graham Parker (CD - 2008)