Commentaires en ligne 


24 évaluations
5 étoiles:
 (12)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:
 (3)
1 étoiles:
 (6)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


28 internautes sur 29 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 anti western magistral
magistral anti-western à la photo et bande son magnifiques. une vision de l'amérique repliée sur elle -même qui fait froid dans le dos , chaque classe sociale est enfermée dans un cercle (cloture des cours, bal,chariot cavalerie,..) .Il est dommage que la version intégrale voulu par Cimino ne soit pas visible.On n'en aperçoit que la...
Publié le 14 octobre 2004 par huluberloup

versus
66 internautes sur 67 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 gravement coupé
Aprés avoir revu ce film sur Arte pour la énième fois, j'ai décidé d'acheter le DVD pour le revoir à volonté. C'est un chez-d'oeuvre. Des images sublimes et une histoire dramatique d'une intensité incroyable.

Le gros problème du DVD est qu'il comporte d'énormes coupures qui cassent le rhythme...
Publié le 1 août 2006 par Jako


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

66 internautes sur 67 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 gravement coupé, 1 août 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Heaven's Gate [Import USA Zone 1] (DVD)
Aprés avoir revu ce film sur Arte pour la énième fois, j'ai décidé d'acheter le DVD pour le revoir à volonté. C'est un chez-d'oeuvre. Des images sublimes et une histoire dramatique d'une intensité incroyable.

Le gros problème du DVD est qu'il comporte d'énormes coupures qui cassent le rhythme et changent complètement l'ambiance du film dont certaines longueurs étaient à mon avis indispensables.

Je déconseille fortement ce DVD, attendez l'edition d'une vraie version réalisateur où une rediffusion à la TV ...

Ce n'est carrément pas le même film...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


70 internautes sur 72 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Attention : ce n'est pas la version intégrale ..., 3 octobre 2001
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Porte du paradis [Edition courte] (DVD)
Il s'agit de la version tronquée (de + d'une heure !!!) par la production lors de la sortie du film et pas la version telle qu'elle a été voulue par Cimino. Attendons la sortie de la version intégrale (qui existe en Zone 1) ...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


62 internautes sur 64 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Dommage..., 1 octobre 2006
Par 
M. Dumay Gilles "gillou71" (Gouvieux, France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Porte du paradis [Edition courte] (DVD)
La description du produit n'indique pas si c'est la version tronquée de 2h25 ou la (magnifique) version intégrale de 3h40. Dommage, j'attends toujours une version intégrale de ce chef d'oeuvre. Un des plus grands films de l'histoire du cinéma.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


28 internautes sur 29 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 anti western magistral, 14 octobre 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Porte du paradis [Edition courte] (DVD)
magistral anti-western à la photo et bande son magnifiques. une vision de l'amérique repliée sur elle -même qui fait froid dans le dos , chaque classe sociale est enfermée dans un cercle (cloture des cours, bal,chariot cavalerie,..) .Il est dommage que la version intégrale voulu par Cimino ne soit pas visible.On n'en aperçoit que la structure , basée sur un fond historique , les intentions de chaque personnage restent ambigues et parfois troublantes.
On plonge dans le film comme dans un classique de la littérature , on se laisse transporter et puis l'on regrette toutes ces pages arrachées à l'auteur.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


23 internautes sur 25 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 LE CHEF D'OEUVRE OUBLIE!!!, 24 janvier 2002
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Porte du paradis [Edition courte] (DVD)
Le film incontournable de Cimino à voir absolument!!! Cette fresque d'une beautée hallucinate du début à la fin relate un fait réel sur le massacre de 125 immigrants tués parce qu'ils volaient du bétail pour survivre. Du début à la fin Cimino vous offre de sublimes images basés sur une composition circulaire tout au long du film. Les paysages sont d'une beautée indescriptibles défilants les uns après les autres comme des tableaux, les travellings sont travaillés minutieusement tous comme les éclairages. Cimino utilisa des tonnes de fumée afin d'enrichir l'atmosphère du film.
Malgré les critiques les acteurs sont très bons et inoubliables (Kris Kristofferson, Christopher Walken, Jeff Bridges, John Hurt, Isabelle Huppert, Brad Dourif, Mickey Rourke...). ce chef-d'oeuvre qui ruina les United Artists creusa sa tombe en même temps. Critiqué par les journaux tous comme le public peut-être parce qu'il ne montra pas les Westerns façon John Ford en mettant au tapis toute la belle idéologie d'un pays en montrant comment c'était vraiment constitué les Etats-Unis. ce film marqua par la même occasion la fin de l'âge d'or du cinema!!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un film unique (vous en êtes avertis), 3 février 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Heaven's Gate [Import USA Zone 1] (DVD)
Certaines personnes aimeront peut-être ce film pour sa représentation anti-western et réaliste du Far West. D'autres haïront, ou ne supporteront pas, les longues séquences de ce film, ses 220 minutes alors que « Once Upon a Time in America » de Sergio Leone durait 229 minutes et le « Seigneur des Anneaux » 683 minutes, ou la représentation véridique des conflits internes entre les colons immigrants et américains. Toutefois, si vous prenez le temps d'ignorer les reproches qu'ont fait certains critiques et si vous écoutez le film de façon non biaisée, vous vivrez alors une aventure cinématographique spectaculaire; et cela peu importe si vous aurez détesté, ou aimé « Heaven's Gate » comme je l'ai été.

Vous voilà avertis! Et si jamais vous n'arrivez pas à écouter le film dans une seule séance, écoutez-le comme un roman; prenez une pause de temps à autre.

Parallèlement, une version faite par la maison Criterion est sortie dernièrement, avec le montage complet du réalisateur. Je l'ai achetée aussi et je vous la conseille puisqu'elle offre une excellente image en haute définition, des bandes-annonces, des entrevues et un livret ayant notamment une entrevue de Cimino. Pour la version Blu-Ray que j'ai achetée, il n'y a pas de doublage en français. C'est le film dans sa version originale, en anglais.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Naissance d’une nation !, 13 novembre 2012
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Porte du paradis [Edition courte] (DVD)
Michael Cimino (né en 1943) a débuté dans le métier en réalisant des spots publicitaires et des films industriels avant de se lancer dans l’écriture de scénarios. Coauteur du formidable ‘Silent running’ (1972), le tout premier film de science-fiction écolo -réalisé par Douglas Trumbull, l’homme qui signa les effets spéciaux de ‘2001, l’odyssée de l’espace’-, il fit ensuite, à l’occasion de l’écriture de ‘Magnum Force’ (1973) -le 2° ‘Inspecteur Harry’-, plus ample connaissance avec Clint Eastwood, qui, satisfait de leur première collaboration, lui demanda d’écrire et de réaliser son film suivant, ‘Le canardeur’ (1974), avec déjà Jeff Bridges. Fort de ce premier succès d’estime, Cimino se lança alors dans une folle entreprise, en l’occurrence le premier grand film, critique de surcroît, sur la guerre du Vietnam -qui s’était terminée en 1975 par la chute de Saigon, suivie en 1976 par la réunification du pays-, ‘The deer hunter - Voyage au bout de l’Enfer’ (1978), qui raconte l’histoire d’immigrés russes (déjà) envoyés se faire tuer chez les Annamites ; une extraordinaire fresque de trois heures qui remporta 5 Oscars et des dizaines d’autres récompenses prestigieuses de par le monde et fit de Cimino le nouveau chouchou de Hollywood, pour qui tout devint alors possible. Deux ans après, il sortit sur les écrans ‘Heaven’s Gate - La porte du Paradis’, qui devint lui, malheureusement, et pour Cimino et pour nous, le plus gros four de l’histoire du cinéma à ce jour-là et mit plus ou moins fin à sa carrière, puisqu’il ne réalisa plus ensuite -en plus de 30 ans- que 4 longs-métrages (le très réussi ‘L’année du dragon’ avec Mickey Rourke -également présent au générique de ‘Heaven’s Gate’-, le nullissime ‘Le Sicilien’ avec Christophe Lambert, le poussif ‘La maison des otages’ -un remake, avec à nouveau Mickey Rourke- en 1985, 87 et 90, puis l’intéressante et aboutie fable écolo ‘The sunchaser’ avec Woody Harrelson, passée malencontreusement totalement inaperçue, en 1996, et depuis plus rien...).

Pour ‘Heaven’s Gate’, Michael Cimino chercha des sites naturels exceptionnels et, une fois qu’il les eut trouvés, fit construire sur place la ville de Sweetwater telle qu’elle apparait dans le film (sur une plateforme située à 1m du sol, afin de ne pas abimer le site !). Fâcheusement, ce décor fut détruit à deux reprises par des ouragans. Le tournage, qui avait débuté en Avril 1979, après 3 mois de préparation, dura jusqu’à la fin de l’année : Cimino, qui tenait absolument à ce que chaque détail soit historiquement fidèle à la réalité d’antan, alla, par exemple, jusqu’à vouloir que la centaine de patins à roulettes utilisées pour la scène du bal soient vraiment des patins d’époque. Les acteurs durent s’entraîner pendant plusieurs semaines à pratiquer l’équitation, s’exprimer avec l’accent russe, tirer et patiner notamment. Cimino alla jusqu’à faire plus de 50 prises pour une seule scène, attendait pendant des heures la bonne lumière, etc. Le film enfin terminé, il y eut à Hollywood une grève des acteurs et des musiciens qui retarda le travail de postproduction. D’une durée, au départ, de 5h25mn, ‘Heaven’s Gate’ fut amputé d’une grande partie de son métrage et la première eut finalement lieu en Novembre 1980, mais, boudé par le public et la critique (les Américains ont toujours eu beaucoup de mal avec les films remettant en cause leur histoire officielle), cette énorme production d’une durée finale de 3h39mn, qui avait coûté la modique somme de $35mio de l’époque (alors que le studio avait budgété $8mio au départ), fut ensuite amputée d’une bonne heure (d’où la version officielle de 150mn distribuée depuis), fit un bide historique en salles et ne rapporta finalement que $3.5mio, ruinant ainsi ‘United Artists’, sa maison de production (qui avait été fondée par Chaplin/Fairbanks/Griffith/Pickford en 1919).

A noter : il existe un livre et un documentaire homonyme, ‘Final cut : the making and unmaking of Heaven’s Gate’, de Michael Epstein -disponible sur youtube.com- qui raconte cette histoire dans tous les détails

En 1870, à Harvard, sur la Côte-Est, Kris Kristofferson (l’un des plus éminents chanteurs de country-music américains doublé d’un acteur de talent) et son ami John Hurt (qui venait d’accéder à la célébrité avec ‘Elephant Man’) font partie de la promotion qui fête de manière spectaculaire sa remise de diplômes. La guerre de sécession étant terminée depuis 1865, ces jeunes gens, qui font partie de l’élite de la nation, rêvent qu’ils peuvent désormais tout faire, que le monde est à leurs pieds, et donc ils partent pour l’Ouest encore assez sauvage, la fameuse ‘dernière frontière’, pour ne pas dire ‘la porte du Paradis’, où ils pensent pouvoir se rendre utiles. 20 ans après (tout se passe toujours 20 ans après !), Kris Kristofferson est Marshall dans le Comté de Johnson (dans l’Etat montagneux du Wyoming, qui venait d’entrer dans l’Union -en 1890-) et se dispute avec le desperado Christopher Walken (que Cimino avait déjà dirigé dans ‘Voyage au bout de l’Enfer’) les faveurs d’Isabelle Huppert (27 ans alors et que Cimino avait vu dans ‘La dentellière’ ; très mignonne et toute en rondeurs, elle traverse l’essentiel du film toute nue), la tenancière du bordel de la ville de Sweetwater, où vivent surtout des américains originaires d’Europe de l’Est, et notamment des juifs de Russie et d’Ukraine qui avaient fui les pogroms à partir de 1880, parmi lesquels Jeff Bridges, le propriétaire du saloon. Seulement voilà, ces nombreux émigrants qui envahissent l’Etat énervent considérablement les grands éleveurs de bétail qui veulent les terres pour eux et n’ont que faire de ces crève-la-faim qui sont en train de s’installer sur ces mêmes terres pour y devenir fermiers. Aussi James Waterston du Syndicat des éleveurs décide-t-il, avec l’agrément des plus hautes autorités (y compris celui du Président des Etats-Unis), de lever une troupe de mercenaires chargés de tuer les 125 personnes (dont Isabelle Huppert) qui figurent sur une liste noire établie par ses soins, officiellement des voleurs et des anarchistes, afin de nettoyer la vermine et de civiliser la ‘jungle’...

Michael Cimino a vu grand pour son western d’auteur et il a bien fait : le spectacle est total et permanent : de gigantesques et magnifiques décors, des images à couper le souffle (dues au célèbre hongrois Vilmos Zsigmond, né en 1930, qui a travaillé avec les plus grands, avait déjà signé celles du ‘Voyage au bout de l’Enfer’, est toujours encore actif et fut récemment le ‘chef op’ de Woody Allen sur ‘Le rêve de Cassandre’ et ‘Vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu’), une superbe musique particulièrement agréable à écouter de l’américain d’origine polonaise et grand spécialiste des instruments à corde David Mansfield (dont ce fut le tout premier travail pour le grand écran) et des interprètes hors-pair (ceux déjà cités ci-dessus plus le vétéran Joseph Cotten, Brad Dourif -qui venait d’être ‘Le malin’ sous la direction de John Huston-, Geoffrey Lewis et Mickey Rourcke -qui débutait- notamment) font de cette Tour de Babel qu’est ‘Heaven’s Gate’ (on y parle toutes les langues, et même le français, à condition bien sûr de regarder le film en VO) l’une des fresques les plus lyriques, exemplaires, impressionnantes et fascinantes de toute l’histoire du cinéma, un équivalent de chefs d’œuvres comme ‘Autant en emporte le vent’, ‘Quo vadis ‘, ‘Lawrence d’Arabie’, ‘Le Dr. Jivago’, ‘Le Parrain’, ‘1900’ ou ‘Il était une fois en Amérique’, bref un long-métrage à ne manquer à aucun prix (même dans sa version de seulement 150mn) : les cinéastes de ce talent sont extrêmement rares. Si vous voulez voir comment est né le ‘grand rêve américain’, ce mélange de scènes grandioses et intimistes, tourné dans les pires conditions par l’un des réalisateurs les plus intransigeants de l’usine à rêves américaine, un autre ‘Guerre et paix’, vous ravira !

A noter : Michael Cimino a présenté à Venise en 2012, à l’occasion de la tenue du Festival, un nouveau montage, définitif, restauré et remasterisé, d’une durée de 216mn, de son film ; il ne reste donc plus qu’à attendre que cette version ‘ultimate’ sorte enfin sur DVD et en Blu-ray...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


10 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La porte de l'enfer, 19 novembre 2009
Par 
Zarak (Saintry-sur-Seine, Essonne, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Porte du paradis [Edition courte] (DVD)
On connaît l'histoire - mémorable : en 1978, après le colossal succès public et critique de "Voyage au bout de l'enfer", Cimino bénéficie d'un chèque en blanc qui s'élèvera à 40 millions de dollars pour réaliser son film suivant, immense fresque démythificatrice de l'Amérique, d'une durée de presque 4h dans son montage original (le premier montage rendu aux studios faisait même 5h30 !) avant d'être amputé jusqu'à devenir un film de 2h30, spectre mutilé de la première version. C'est cette version qui est, hélas, présente sur le DVD. Ce sera le plus grand flop de l'histoire du cinéma : sur les 40 millions mis en jeu, il n'en rapportera que 3, ce qui suffira presque à couler la United Artists et à ôter définitivement l'indépendance à son auteur. Guinness book !

En revoyant aujourd'hui cette œuvre maudite, on ne cesse d'être étonné, le chef-d'œuvre est évident. Quoique pour les attentes de l'époque, ça devait être un brin déroutant : ni vraiment social, ni vraiment politique, "La porte du paradis" est avant tout un film contemplatif d'une beauté esthétique à couper le souffle, une grande fable entre paradis (Amérique, terre promise jamais réalisée) et enfer (intolérance, violence, épuration) qui évoque parfois l'art de Terrence Malick. On ne sait plus très bien si le film parle de la naissance d'une nation ou de la fin d'une vie, s'il est question d'histoire collective ou de mélancolie personnelle. Et c'est peut-être tout le génie de ce film que de ne pas faire de séparation, de fondre la petite histoire dans la grande dans un tableau impressionniste total et vertigineux.

On revoit également avec grand plaisir de futurs grandes stars encore toutes jeunes, de Mickey Rourke à Jeff Bridges en passant par - cocorico ! - Isabelle Huppert. On attend maintenant la version longue "Z Channel" en DVD en France, mais mieux vaut ne pas être trop pressé, on va risquer la syncope...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


28 internautes sur 32 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 la version longue existe, 9 août 2003
Par Un client
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Porte du paradis [Edition courte] (DVD)
Ce film est un chef-d'oeuvre.
"Heaven's gate" édition zône 1 de 2000 est la version réalisateur. 3h39 de bonheur. ;-)
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Version mutilée, 18 septembre 2010
Par 
Mignot Didier (France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Porte du paradis [Edition courte] (DVD)
Je souhaitai acquérir la version longue (complète) du film et j'ai reçu la version courte (mutilée) du film. Je suis très déçu !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

La Porte du paradis [Edition courte]
La Porte du paradis [Edition courte] de Michael Cimino (DVD - 2001)
EUR 10,20
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit