Cliquez ici undrgrnd Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles4
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
4
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:21,03 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

En 1962, à Paris, Oistrach et Oborin enregistraient cette intégrale stéréo des sonates pour violon de Beethoven. Depuis un demi siècle, ces captations sont considérées à juste titre comme un sommet absolu de ce répertoire. Et même si on pourra reprocher à Oborin de n'être pas un pianiste d'une stature comparable à celle de l'archet qu'il accompagne, sa complicité avec le roi David demeure palpable de bout en bout. Souvent moins dramatisantes que d'autres, ces interprétations des musiciens russes atteignent une perfection stylistique peu commune. Une musique pure et naturelle, presque découverte mesure par mesure dès les sublimes sonates op.12, et qui culmine avec une Kreutzer puissante et parfaitement maîtrisée.
Une interprétation sophistiquée, majestueuse et poétique, un jeu pur et profondément humain; rien d'autre qu'un Beethoven idéal.
Petit reproche à la prise de son, dont la balance isole trop les solistes entre eux. Mais il en faudrait bien plus pour justifier de se passer de ce magnifique enregistrement, incontestablement un des plus beaux de toute la discographie.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 avril 2011
Un violon de rêve (le roi David), un piano étonnant de beauté sonore. Deux parfaits musiciens jouent ensemble Beethoven et rien que Beethoven -pas une once d'histrionisme- avec une intelligence des textes, une complicité, un plaisir qui font que cette version célèbre n'a pas pris une ride. La prise de son reste un modèle.
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
TEMPLE DE LA RENOMMEEle 12 janvier 2013
Les deux interprètes font de cet intégrale un hymne au bonheur musical. C'est là un Beethoven drôle, penseur, méditatif, inspiré, sereinement inspiré....Un dialogue, vif, enjoué, drôle, allègre, réflechi, pensif...Un pur bijou...
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 12 janvier 2013
Aigle des Tempêtes...Hephaïstos promethéen enchainé au rocher de sa Surdité...Musicien de la Joie Héroïque...et aussi un magnifique styliste capable d'allégresse apaisée, d'humour ductile et de compositions heureuses...Cette interprétation est tellement splendide qu'on sifflote cetaines parties comme on chanterait une chanson remplie de bonheurs...
22 commentaires|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)