undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

10
4,4 sur 5 étoiles
Meet the Beatles: Live in Pari
Format: CDModifier
Prix:130,91 €+2,49 €expédition
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

4 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
CD absolument excellent , mais avec un tel prix ... hallucinant, ....ébouriffant... Mais comment est-ce possible ? Qui va se le payer ? 160 €. Oui, ... vous avez bien lu !!!!!!
Personne ne va l'acheter. C'est évident.
C'est très dommage, car vraiment c'est du super rock' n' roll !
mais ici, franchement, on ne peut plus suivre.

Je suis quand même sûr que l'on peut le trouver NETTEMENT MOINS CHER, ailleurs, mais je ne sais pas où.
55 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
VINE VOICEle 1 décembre 2009
1987, Paris !

Ou comment commémorer les 20 ans du Sgt Pepper et réconcilier les "gentils" Beatles et les "méchants" Rolling Stones ?
Finalement les Inmates furent sollicités et le répertoire de l'album original mis de côté au profit de titres qui convenaient mieux aux "pensionnaires".
Cet album "live trahison" est en fait une totale réussite et son prix est très abordable dans cette configuration.
Bill Hurley (ou bien est-ce Mick jagger ?) interprètant, avec son groupe, les compositions de Lennon - McCartney : un must.

Pour les fans des Beatles qui collectionnent les bonnes reprises de leurs chansons et ceux des Inmates : acquisition obligatoire !

Les 40 ans du Sgt. Pepper en 2007 ? Vous savez bien, c'est une autre histoire, avec Cheap Trick.
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 7 novembre 2001
Pour un bon album c'est un bon album !!! c'est évident !! De la à dire que les Beatles sont mièvres il y a une marge, c'est quand même bien eux qui ont écrit les chansons ! Respect quand même !!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Grand fan des Beatles, je me faisais d'avance un plaisir de découvrir ce live de reprises des Fab Four par les Inmates. Désolé Darko, mais j'ai pas aimé! (enfin un peu quand même, mais ma femme qui a meilleur goût que moi, pas du tout!).

Premier constat: Bill Hurley ne sait pas chanter (et pourtant j'aime beaucoup Lee Brilleaux ou Barrie Masters, entre autres chanteurs de pub-rock), son exécution de "Hey Jude" mérite juste la corde (d'autant plus que ce titre un peu mièvre est assez déplacé ici, un "A Day In The Life" par exemple aurait mieux convenu). Deuxième constat peu amiable: Il n'y a pas vraiment de bassiste (quelques borborygmes graves en fond sonore, instrument pas accordé dans You Can't Do That, son cartonneux en général), c'est vraiment trop basique pour la musique des beatles qui nécessite une basse très engagée . Le batteur, lui, plante généreusement les clous et ferait presque passer Ringo Starr pour un disciple d'Art Blakey.

Les guitares font preuve d'une belle énergie ( language cuculturel ) mais sont surtout très prévisibles, aucune note ne m'a donné le frisson: saignant, puissant, mais ennuyeux.

Le choix de commencer le concert par trois morceaux très peu connus des Beatles est un bottage en touche d'un snobisme digne des Inrockuptibles. Ca commence sérieusement avec "Day Tripper", mais le chant gâche tout. Même constat pour Back In The USSR ou Bill Hurley chante toutes les fins de refrain un demi-ton trop bas, affreux et éprouvant.

We Can't Work It Out est une chanson que je n'aime guère et ici le chant, encore, n'arrange rien. Dans "I Wanna Be Your Man" on se prend à regretter Jagger et même Bill Wyman qui lui sait accorder une basse. Les guitares sont néanmoins très sympas. "Sergeant Pepper" est un peu mou de la patte, "Birthday" est assez réussi avec un joli passage de batterie assez pachydermique.

"I Saw Her Standing There" est honnête mais n'arrive pas à la cheville de la version des Beatles. La pulsation originelle de "Get Back" est totalement passée à la trappe et le rythme de caisse claire style défilé de majorettes enlève toute l'âme du morceau.

"I'm Down" est le morceau qui convient le mieux à la voix hurlée de Bill et c'est à mon goût le titre le plus réussi du concert. Dommage que tout n'ait pas eu cette tenue.

On pourra trouver ce jugement un peu à l'emporte pièce j'en conviens, mais chez moi la déception est souvent vive et à la hauteur de la déconvenue . Néant moins, l'oeuvre des Beatles, même pour son penchant rock'n roll, mérite mieux que ce travail de fonctionnaires besogneux.

Bien que Cheap Trick soit moins tendance voire snob que les Inmates, je préfère de loin son Sgt.Pepper Live , beaucoup plus respectueux du fond et de la forme.

Les trois derniers morceaux bonus qui ne sont pas d'origine liverpuldienne sont beaucoup plus convaincants et la voix du chanteur y est plus à sa place, j'aimerais presque !
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
100 PREMIERS RÉVISEURSle 30 novembre 2014
Je ne me souvenais pas que ce disque fut aussi bien....

Petit rappel historique : Au printemps 1987, le quotidien Libération décidait, pour fêter les 20 ans du Sergeant Pepper des Beatles, d'inviter les Inmates à jouer en live à la Vilette lors d'une soirée anniversaire. Le concert aura lieu le 20/06/1987 et sera judicieusement enregistré dans des conditions professionnelles.

Il fut dit à l"époque que ce concert était un peu comme si les Rolling Stones avaient rencontré les Beatles, ce qui n'était pas tout à fait faux, à la condition toutefois de considérer que les Inmates étaient loin d'être des seconds couteaux des Stones. Je pense même que le résultat obtenu avec les Inmates est supérieur à ce qu'auraient pu produire ces derniers (Mick Jagger possède trop de tics Stoniens...). On notera d'ailleurs que le seul titre écrit par les Beatles et interprété par les Stones figure comme un clin d'oeil au menu du concert : "I wanna be your man".

Ce concert est doublement intéressant car les Inmates évitent les deux écueils qui guettent tout cover band. Tout d'abord un choix de morceaux convenus et ensuite une interprétation servile. Rien de tout ceci ici. Là où un cover band aurait mis "Help", "a Hard day's night" et "let it Be", les Inmates préférent jouer "Little Child", "I'll get You" ou "you can't do that" et parmi les titres plus connus des Fab Four, ces derniers retiennent tout ce qu'ils ont fait de plus rock : "Day Tripper", "Back in the USSR", "we can't work it out", "Get back" ou " I'm down". Ne subsistent des Beatles pop que "Sergeant Pepper", anniversaire oblige, et "hey Jude" dans une version qui sent fort la dynamite .

L'interpretation, quant à elle, reste très personnelle en prenant soin d'éviter tous les tics beatlelesques, pas de "hou hou hou", ni de "laa laa laa", (quelques cris de bête furieuse toutefois....). L' instrumentation et le chant demeurent straight dans le plus pur esprit pub rock. Bill Hurley se montre comme à son habitude un performer de grande classe et Peter Gunn un guitariste sobre et rudement efficace. Le résultat est là, la réaction du public en témoigne et p----- ! Ça déménage !

Le son est tout simplement parfait ! Super concert ! Ceux qui ont pu y assister ont vraiment eu de la chance !

La version CD remasterisée de 2002 propose en bonus trois titres live, trois reprises non signées des Beatles, mais figurant au répertoire habituelle des Inmates : le Dirty Water" des Standells, le "Jeannie, Jeannie, Jeannies" d'Eddie Cochran et le "Tell me what's wrong" d' Earl Gaines.
66 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Qu'ils en eurent de la chance, ces français qui vécurent l'unique concert des Inmates reprenant les Beatles à la Villette! Un concert à l'instigation du quotidien "Libération" organisé pour fêter les 20 ans du mythique " Sergent pepper and the lonely heart"
Tout le groupe est concerné, Bill Hurley est remonté comme jamais et tout amoureux de Rythm'n Blues et de Rock n' Roll se doit de découvrir cette pépite. Malheureusement, malgré une réédition en 2002, le CD est quasiment introuvable. Qu'une maison de disques rachète les droits et presse quelques milliers de CD (et de vinyles, on peut rêver!) serait une bonne action et je suis sûr qu'aucun ne partira au pilon!
Pour vous faire une idée de la valeur de ce quintette survolté, commencez par "Dirty water, the very best of"...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 25 février 2013
Surprenant à la première écoute, mais des versions survitaminées de titres des BEATLES par ce groupe qui n'a jamais obtenu le succès qu'il méritait, bien que groupe de scène plus que de studio, ce qui fait de ce "live" un document de ce que les INMATES proposaient
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 16 octobre 2011
Un disque nullement indispensable mais un bon shoot de rock'n'roll. Le répertoire des Beatles est ici dynamité par ce grand groupe de façon jubilatoire. C'est très bon, énergique en diable et addictif. Et puis ce Bill Hurley, tout de même, quelle chanteur!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 25 septembre 2001
Enfin réedité en CD, le disque qui pourrait nous faire aimer les mièvres BEATLES, du rock comme on l'aime, la voix de Bill Hurley est excellente, pas d'hésitation, achetez!!!!!!!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Pour l'historique et les commentaires élogieux, le making-off etc etc... se reporter aux deux critiques faites pour ce disque sans les bonus, et au commentaire "madineamazon" de J.Ruiz. Evidemment c'est fantastique, c'est du rock anglais comme seuls les GRANDS savent en faire (DR FeelGood, first Stones, Stranglers...), on est loin de toute la brit pop à usage unique. Mais cette version "bonusée" n'apporte absolument rien à l'originale ! 4 titres dont un "Hey Jude" déjà abominable de mièvrerie de base, et qui ici se retrouve un peu plus musclée mais sans plus ("take a sad song" comme celui-là, et "make it better "... ouais !! mais çà va être dur... ! Quand aux autres ce sont trois (excellents) classiques des Taulards qui n'avaient absolument pas leur place sur ce monument, hommage aux Beatles. Bien sûr " Back in the USSR", "Get back" "I'm down", "I wanna be your man" étaient déjà bien balancées, rythmées, emballées par les Fab Four, mais pour le reste "y'a pas photo" ! Les versions de Bill H., Peter G., et leurs potes sont d'une autre tenue ! Rock, bien jouées, avec une vraie rythmique que jamais les Fab Four n'ont eu quoiqu'en pensent tous leurs fans. Quant à la voix...., on peut préférer celle de Ringo, mais seulement pour Obladi Obdalaltaladiraladada, autres grand moment des Fab..... De toutes façons c'est génial, mais les quatres derniers morceaux sont totalement inutiles. Vivement qu'ils s'attaquent au répertoire de Dylan, ou de L.Cohen !!!!
1313 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Fast Forward
Fast Forward de The Inmates (CD - 2002)

Free At Last
Free At Last de Inmate (CD - 2012)

The Heat of the Night
The Heat of the Night de The Inmates (CD - 1998)