Commentaires en ligne


10 évaluations
5 étoiles:
 (5)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:
 (2)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Un son très "new wave" !
Cet album est très bon. Je ne connais pas l'ensemble de leur discographie (je possédais juste le best-of) mais j'ai été bluffé par la qualité. Le son est très « new-wave », mais les mélodies et les paroles tranchent avec le grand mouvement des années '80. C'est plutôt sombre de ce côté là ! Je...
Publié le 29 juillet 2001 par Santardo

versus
6 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 LES STRANGLERS DEVIENNENT PRECIEUX !
Un bon disque,certes,mais pas le meilleur...Après LA FOLIE,grand disque s'il en est,les Stranglers tiennent,parce que ce sont des artistes dignes,à continuer sur la route du renouvellement perpétuel ,en matière de son et de production ,initié avec BLACK & WHITE.Leur travail les amène alors vers ce qu'il faut bien appeler une...
Publié le 14 juin 2004


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Un son très "new wave" !, 29 juillet 2001
Ce commentaire fait référence à cette édition : Feline (CD)
Cet album est très bon. Je ne connais pas l'ensemble de leur discographie (je possédais juste le best-of) mais j'ai été bluffé par la qualité. Le son est très « new-wave », mais les mélodies et les paroles tranchent avec le grand mouvement des années '80. C'est plutôt sombre de ce côté là ! Je dirai que le style lorgne du côté de la « cold-wave ». Mais l'alchimie fonctionne bien. Les meilleurs titres sont à mon point de vue « Midnight summer dream » et sa ligne de basse entêtante, « European female », « Let's tango in Paris » et « All roads lead to Rome ».
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Les Men in Black, 4 janvier 2011
Par 
Johan Rivalland (LEVALLOIS-PERRET France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Feline (CD)
L'Angleterre. Les bonbons Mackintosh's (Quality steet), les bus rouges, les taxis londoniens, et... les Stranglers.
Je me rappelle encore avoir vu en concert, à la fin des années 1980, ceux que l'on prénommait alors les Men in Black. Moi qui déteste les concerts (eh oui, c'est possible !), j'ai été (plutôt agréablement) surpris à l'époque de découvrir un groupe de tendance punk. Je ne les connaissais, à ce moment-là, essentiellement qu'à travers le présent album, Feline, certainement aussi le plus connu et le plus durable dans les mémoires, l'un des joyaux des albums des années 1980.

Au regret, certainement, des fans du groupe, qui ont regretté l'évolution du groupe vers autre chose, cet album est celui de l'apaisement, de la maturité, du calme (trop, pour les purs amateurs ?).
Un titre très connu, avec "Midnight summer dream", qui rappellera des choses à ceux qui ont vécu ces années-là, au moins un autre bien connu également, avec "European female", puis des titres fabuleux, comme "It's a small world", "Never say goodbye", ou encore "Blue sister". Des consonances diverses, avec le sympathique "Ships that pass in the night" (guitare, synthétiseur, maracas), "Let's Tango in Paris", ou "Paradise", qui nous entraînent vers des rythmes un peu latino, même s'il est question de Paris et de Londres.

A noter que, par rapport au vinyl, qui ne contenait que les neuf premiers titres, il me semble bien, six titres ont été ajoutés ("Bonus"), titres joués en concert, que je ne connaissais pas tous.

Un album mémorable, agréable à l'écoute (probablement "plat" pour certains, question d'appréciation). Une pochette elle aussi marquante. Un très bon disque. Un bon souvenir.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 LES STRANGLERS DEVIENNENT PRECIEUX !, 14 juin 2004
Par Un client
Ce commentaire fait référence à cette édition : Feline (CD)
Un bon disque,certes,mais pas le meilleur...Après LA FOLIE,grand disque s'il en est,les Stranglers tiennent,parce que ce sont des artistes dignes,à continuer sur la route du renouvellement perpétuel ,en matière de son et de production ,initié avec BLACK & WHITE.Leur travail les amène alors vers ce qu'il faut bien appeler une certaine "préciosité"et on est maintenant aux antipodes des productions plutôt "brutes" de leurs débuts.Certains pensent qu'ils y ont perdu leur âme,ou tout au moins leur identité.Pas moi.C'est encore un disque de qualité que FELINE.Mais ,pour ne prendre qu'un exemple,THE MENINBLACK,titre injustement méconnu de leur discographie (c'est celui qui précède LA FOLIE)mérite au moins autant d'être écouté et redécouvert.Cela dit,c'est vrai que MIDNIGHT... est un titre magique.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Diamant Noir, 6 juin 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Feline (CD)
Assimilés à l'origine à la mouvance punk, affectant une violence non retenue tant sur scène que dans la vie, les Stranglers se sont toujours plus à brouiller des pistes que certains tentaient de baliser. Quelques années d'écume dans les clubs, une première partie de Patti Smith pour alimenter la biographie et le groupe est lancé. Musicalement, difficile de cataloguer le rock des étrangleurs car les albums se suivent, mais ne se ressemblent pas. Punk, New Wave, Reggae, l'inventaire est vaste et il serait plus qu'hasardeux de les assimiler une fois pour toutes à un style particulier. Alors, inclassables ? Pas exactement, car en fait, la réelle particularité de ce groupe se situe au niveau de l'alchimie complexe de deux identités musicales fortes, une basse agressive aux intonations hypnotiques et un jeu de claviers à la Ray Manzarek. Soutenus par une kyrielle d'influences electro latino jazzy dans les années 80, certains iront jusqu'à s'accommoder du terme « pop mélodieuse » pour tenter d'en définir la singularité.

Janvier 83, faisant fi d'une presse qui jusqu'alors n'a cessé de les malmener, les Stranglers surprennent une nouvelle fois en sortant Féline. Là encore, le changement est radical, voir majeur. Finis claviers sixties et rythmique agressive. A l'image du titre et de la pochette, ce ne sont que lignes de basse souples, synthétiseurs limpides et guitares hispanisantes qui assurent la relève. Sauvagement apprivoisé, le rock délivré ici, balade son vague à l'âme d'une Europe à l'autre avec en point de mire l'inéluctable opposition des cultures. Bien moins cynique que La Folie, sorti en 1981, Féline tranche dans le vif d'une joie de vivre toute virtuelle et même si les chemins mélodiques empruntés semblent se confondent, l'album est beaucoup plus fouillé qu'il n'y paraît. En rupture complète avec les attendus des fans de la première époque, c'est pourtant avec ce disque que les étrangleurs de Guilford s'imposeront au monde et aux médias si longtemps distants.

Animal à la sombre pochette, Féline est un parcours à fort indice nostalgique qui n'hésite pas à flatter l'oreille de celui qui veut bien le suivre. Pour autant, rarement groupe n'aura diversifié sa discographie comme The Stranglers. Tour à tour volcanique, brute, énergique ou posée, leur musique aux attributs multiples laisse derrière elle un arrière goût passionné. Pas de réel fil conducteur, mais une volonté affirmée de ne pas brader une certaine vision du rock. Alors, si vous n'avez pas d'autre chat à fouetter...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Noir c'est noir!, 12 septembre 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Feline (CD)
Qu'on se le dise, "le plus français des groupe anglais" des 80's a eu une (longue) carrière des plus énigmatiques. Flirtants avec le succès de masse sans s'y inviter (sciemment ou non!), les STRANGLERS mettront du temps à se sortir de leurs réputations souvent exagérées de trublions (pour rester poli)!
Chez nous, ils ont réussis à se faire connaitre du grand public en 1986 avec le titre "Always the sun" qui se trouvera être un tube seulement à l'intérieur de nos frontières. Sûr qu'avec autant de réorientations musicales, ils ont dû dérouter plus d'un fan!
Facilement reconnaissable à cette imagerie simpliste mais gracieuse et efficace, ce "Feline" paru début 1983, y va de son changement stylistique! Poursuivant le virage entammé un peu plus tôt, le quatuor briton appuiera sur cette pop désormais synthétique (la batterie en sera de même). Si l'album recèle quelques titres de bonnes factures: le 45 T "European female" (#9 GB Début 83), "Let's tango in paris", "All roads lead to rome" le reste semble assez convenu histoire de ne pas dire ennuyeux "Ships that pass in the night", "Blue sister", "Never say goodbye", "Paradise"...
Malgré tout l'ensemble reste homogène, seulement il aurait fallu que ce "Feline" rugisse un peu plus pour me convaincre davantage!
5,5/10*
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La métamorphose, 13 août 2009
Par 
Poignant (Poitiers France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Feline (CD)
Feline, sorti en 1982, est déjà le 7ème album des Stranglers.
Formé au milieu des années 70, ce groupe anglais, dont le bassiste, Jean-Jacques Burnel, est français, développe d'abord un rock sulfureux assez dur, ce qui le fait classer comme punk.
Mais au delà des compositions habituelles guitare-batterie-basse, les Stranglers possèdent aussi un clavier exceptionnel en la personne de Dave Greenfield inspiré par Ray Manzarek des Doors. C'est pourquoi au fil des albums de nouvelles voies sont expérimentées.
L'album précédent Feline, la Folie, avec son tube « Golden Brown », initie déjà une approche plus douce et plus mélodique.
Pourquoi raconter tout cela ?
Parce que Feline est un des 10 albums des années 80 à posséder, qu'il est d'une douce et froide beauté et qu'on a du mal à y reconnaître le groupe d'origine.
Seulement 9 titres, mais rien n'est à jeter. D'une tonalité calme et éthérée, l'association des claviers avec une guitare aux sonorités hispanisantes et une basse douce, sur des rythmes inattendus comme la valse font de cet album un chef d'aeuvre intemporel à écouter absolument. Midnight Summer Dream, European Female et Let's Tango in Paris sont des titres à ne pas manquer
Un seul bémol : les bonus tracks inclus dans la réédition n'ont à mon sens aucun intérêt et dénaturent l'album originel.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Super, 22 juin 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Feline (CD)
Fidele au vinyle de bon souvenir Groupe extra ordinaire toute l Angleterre dans un cd de bonne soirée en perspective
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le meilleur?, 1 avril 2004
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Feline (CD)
Bonne idée que la réédition en CD de ce très bel album des Stranglers, certainement le plus beau de leur discographie (hors CD lives!!). Un album où se mêle douceur, mélodies entêtantes, attachantes.......Le titre d'ouverture (A midnight summer dream), est à lui seul un moment de pure magie......avec cet album, you "never say goodbye" aux Stranglers!!!!!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 mou et ennuyeux, 29 décembre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Feline (CD)
Si l'excellent LA FOLIE était autant un album de fin de cycle que de transition pour les Stranglers, FELINE ouvre un nouveau chapitre à leur discographie déjà bien fournie jusque là.
le renouveau passe par la signature avec un nouveau label fin 82, et aussi vers une musique beaucoup plus soft que par le passé (on est ici assez loin du pop et énergique LA FOLIE).
en fait, cet album reprend les choses là où le 45t "Strange Little Girl" (et sa face B "Cruel Garden") les avaient laissé quelques mois plus tôt.
tout comme sur le single de l'été 82, les compositions se font plus douces et la guitare acoustique est prédominante sur ce 33t, mais ce qui choque avant tout sur "FELINE", c'est le son très synthétique (et pas vraiment flatteur!) de la batterie de Jet black qui utilise des pads électroniques et les sonorités soporifiques et aujourd'hui bien désuètes des synthés de Dave Greenfield qui malheureusement sont légions ici!
on ne retrouve plus de son d'orgue ni de clavinets comme par le passé et on cherche en vain, la guitare électrique de Hugh Cornwell.
hélas, l'urgence et la folie (c'est le cas de le dire!) ont hélas, bien disparue de ce cru 1983 des Stranglers!
à ce train là, tous les titres se ressemblent et je dois dire que c'est certainement l'album des Stranglers de la période 77-90 qui me plaît le moins.
"AURAL SCULPTURE" l'album suivant, sera heureusement plus original et revigorant que celui-çi!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 que du bon!, 30 novembre 2005
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Feline (CD)
que du bon dans cet album y compris les reprises en live de certains morceaux de l'album original ( il était en vinyl eh oui...).
Ce rock pur et limpide, les voies chaudes du groupe sont complètement actuels et le "Midnight summer dream" , premiere plage de l'album inclassable et splendid.
A avoir absolument
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Feline
Feline de The Stranglers (CD - 2001)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit