undrgrnd Cliquez ici Toys Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_GWeek16Q2 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles2
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:4,50 €+ 2,49 € expédition

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Le public passera très probablement à côté du titre exacte de cette chanson, qui est : "Misogynie à part". Elle demeurera pour lui quelque chose comme " "Elle m' em******" . Il faut avouer que Brassens emploie ici trente (30) fois le mot ou ses dérivés, ce qui doit constituer un record dans le genre. Mais "le mot n'est rien du tout" ainsi que l'affirmait le pornographe du phonographe et comme pour appuyer ses dires, ce "sage qui avait raison" de classer les femmes en ces catégories fameuses n'était autre que le poète raffiné de "La jeune Parque" : Paul Valéry.

René Fallet.

1) Misogynie à part

"Au lieu de s'écrier encore , hardi, hardi
Ell' déclam' du Claudel, du Claudel j'ai bien dit
Alors ça, ça me fige"
"J’admets que ce Claudel
Soit un homm' de génie, un poète immortel
Je r'connais son prestige
Mais qu'on aille chercher dedans son oeuvre pie
Un aphrodisiaque, non, ça c'est d'l'utopie;"
Et ma foi vous en dire plus, m'aurait bien soulagé et fait plaisir. Mais que voulez-vous il y a en cette chanson les 33 mots seraient censurés et avec, tout le reste.... sauf le respect que je vous doit, mais ça c'est dans une autre chanson.

2) Bécassine

"Un champ de blé prenait racine
Sous la coiffe de Bécassine
Ceux qui cherchaient la toison d'or
Ailleurs avaient bigrement tort
Et les seigneurs du voisinage
Des gros bonnets, grands personnages
Rêvaient de joindre à leur blason
Une boucle de sa toison"

Cette chanson beaucoup plus sage, en vocabulaire que la précédente ne manque pas de piquant et ne fait pas la sourde oreille en ce qui concerne les jeux de l'amour.
Là, nous retrouvons toute la saveur du poète Brassens.

3) L'ancêtre
Brassens ne semble pas affecter les hospices un peu trop religieux dans lesquels quand on l'écoute, bien tristes seraient nos derniers jours, cette révolte toutefois, ne manquera pas de vous faire rire un peu. (ou sangloter sur les pas de l'ancêtre).

"Notre voisin l'ancêtre était un fier galant
Qui em.... personne avec sa barbe blanche
Et quand le bruit couru qu'ses jours étaient comptés
On s'en fût à l'hospice afin de l'assister
On avait apporté les guitares avec nous
Car devant la musique il tombait à genoux
Excéptées toutefois les marches militaires
Qu'il écoutait en se tapant le c** par terre
Émules de Django, disciples de Crolla
........................................................

Mais voilà
Le dernier concert de l'ancêtre déçu
Ce fut un pot-pourri de cantiques ;

et Brassens nous chante un peu las
"Remplacez-nous les nonnes
Par de belles mignonnes
Et qui fumente cré nom de nom"

4) Rien à jeter

"Sans ses cheveux qui volent
J'aurais dorénavant
Des difficultés folles
Avoir d'où vient le vent
Tout est bon chez elle il n'y a rien à jeter
Sur l'île déserte il faut tout emporter
Je vois assez mal comme
Subsister sans ses joues
M'offrant de belles pommes
Nouvelles chaque jour

Tout est bon chez elle il n'y a rien à jeter
Sur l'île déserte il faut tout emporter"

Et bien sûr toute l'anatomie de la belle va passer au peigne fin, pour le plus grand amusement de tous.
Chapeau bas Monsieur Brassens !

5) Les oiseaux de passage

Sur un poème de Jean Richepin

Une chanson bien sage que voici, si nous nous en tenons aux mots utilisés

" Regardez les vieux coqs, jeune oie édifiante
Rien de vous ne pourra monter aussi haut qu'eux
Et le peu qui viendra, d'eux à vous c'est leur fiente
Les bourgeois sont troublés de voir passer les gueux"

Cette chanson est en fait délicieuse, sans parler cru (dire trop avec Brassens ce n'est q'un jeu.) Jean Richepin savait écrire de façon savante, somme toute de la même façon que le ferait notre chanteur affamé de mots bons et Richepin se passait de mots gros !

6) La religieuse

Surtout n'allez pas vous attendre à une quelconque pâtisserie, lors vous seriez déçus ou gaillards ... selon.

"Il parait que sous sa cornette fatale
Qu'elle arbore à la messe avec tant de rigueur
Cette petite soeur cache, c'est un scandale
Une queue de cheval et des accroches-coeurs
Et les enfants de chœurs s’agitent dans les stalles

Il parait que levant au ciel un coup d'oeil complice
Elle dit : "Bravo Seigneur c'est du joli travail"
Puis elle ajoute avec encore plus de malice
"La cambrure des reins, ça c'est une trouvaille"
Et les enfants de choeur souffrent un vrai supplice"

Mais, méfiez vous donc de Geo, parfois il nous réserve de drôles ou moins drôles surprises, à nous laisser tomber sur un endroit que rigoureusement le site m'a défendu de nommer ici.

7) Pensées des morts

Là c'est à Alphonse de Lamartine que Georges empreinte ces vers, sans que personne grimpant La Roche de Solutré ne se penche un peu pour admirer le petit village, juste en dessous, Milly où naquit notre Alphonse en ces lieux qui devinrent "Milly-Lamartine" juste sous la grotte qu’il affectionnait ! Messieurs des ministères penchez-vous donc un peu...

Brassens lisait beaucoup. Mais tant qu'à faire, pas n'importe quoi, de François Villon à Paul Fort et de Alphonse de Lamartine encore, j'en passe et des meilleures et meilleurs...

Là pas de polisson de la chanson, Brassens nous offre tiré de ces anthologies un poème bien sage du presque beaujolois, auteur né à quelques lieues de Chénas bon pied, bon cru !

"Voilà des feuilles sans sève
Qui tombent sur le gazon
Voilà le vent qui s'élève
Et gémit dans le vallon
Voilà l'errante hirondelle
Qui rase du bout de l'aile
L'eau dormante des marais
Voilà l'enfant des chaumières
Qui glane sur les bruyères
Le bois tombé des forêts."

Cela nous change du registre habituel ? Mais non et que non, quand Brassens chante les poètes ancêtres, c'est plus avec son coeur qu'avec sa voix qu'il déclame en chantant !

8) La rose, la bouteille et la poignée de mains

Bon sang, mais il a raison Brassens, ma foi à chaque fois que j'écoute cette chanson ....
Je me dis cela pourrait être pire demain !

"Cette bouteille avait glissé de
La gerbe qu'un héros gâteux
Portait au Monument aux Morts
Comme tous les gens levaient leurs
Yeux pour voir hisser les couleurs
Je la recueillis sans remords

Et je repris maroute et m'en allai quérir
Au p'tit bonheur la chance, un corsage à fleurir
Car c'est une des pires perversions qui soient
Que de garder une rose par devers soi

La première à qui je l'offris
Tournas la tête avec mépris
La deuxième s'enfuit et court
Encore en criant au secours
Si la troisième m'a donné
Un coup d'ombrelle sur le nez
La quatrième c'est plus méchant
Se mit en quête d'un agent
Car aujourd'hui c'est saugrenu
Sans être louche on ne peut pas
Fleurir de belles inconnues
On est tombé bien bas.

Ah, si Brassens voyait notre monde d'aujourd'hui, mais que chanterait-il ? Et bien je crois que je peux vous le dire sans façon : Ia gorge serrée de Georges ne chanterait plus ! Et ma foi, je pense que donner du lard à des cochons il ne le ferait pas !
Sauf sans doute, à nous chroniqueurs, voire commentateurs pouah, vilain mot !

9) Sale petit bonhomme

"Sale petit bonhomme, il ne portait plus d'ailes
Plus de bandeau sur l'oeil et d'un huissier modèle"

Là je ne mets pas davantage de vers car vous connaissez sans doute l'aversion qu'avait Brassens pour les huissiers de Justice. Alors que nenni, découvrez donc cette chanson qui clôturait un temps, le vinyle

10) Heureux qui comme Ulysse
Ici en "bonus" cette chanson de la bande originale du film éponyme d'Henri Colpi en 1969.

11) Le drapeau noir flotte sur la marmite

Thème du film de Michel Audiard en 1971.

Là chose rare, nous retrouvons Brassens jouant pendant 4'29" sur sa guitare et ce sans une parole : un, bien que je n'aime pas le mot "un collector" !

Christian à suivre...
22 commentaires|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 septembre 2012
Les titres de ce cd sont moins connus ou entendus. pour les amateurs de georges Brassens c'est un régal. Je le recommande sans modération..! Jeanpi G.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

11,99 €
10,44 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)