Commentaires en ligne


5 évaluations
5 étoiles:
 (3)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 The long goodbye..., 13 octobre 2014
Par 
anton14 (Lower Normandy) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Genesis: The Way We Walk - Live in Concert (DVD)
Fallait-il attendre de voir Genesis sur scène en 92/93 pour voir ce que vallait vraiment le plus que bancal We Can't Dance ? Oui, définitivement. Pour les amateurs de la première heure, Driving the last Spike et surtout Fading Lights se trouvent magnifiées en live. On notera la puissance sonore délivrée par les claviers de Banks et la batterie de Collins, adepte du " y'en a un peu plus je laisse ? " qui n'est pas sans rappeler, par moment, un Keith Moon qui aurait viré Jazz. La partie instrumentale de Fading Lights est juste jouissive soutenue par un Rutherford tranchant et tout en retenue. Bien trop déconnantes pour être prises au sérieux en studio, Jesus he knows me et I can't dance passe très bien l'épreuve de la scène grâce à Collins, jouant théâtralement plus qu'interprétant les titres et c'est tant mieux. On regrettera le soporifique et bien trop Collins solo Hold on my heart et Dreaming while your sleep, inadapté à la scène qui remplaça vers la fin de la tournée, pour notre plus grand malheur, The Brazilian. No son of mine, sorte de " Part 3 b-side " de In the air tonight et Mama sans l'intensité dramatique, s'en sort bien mais sans éclat cependant. Vous allez me demander " et le reste alors ? ". Malgré un Land of confusion puissant mais un peu convenu le temps que le groupe se chauffe, The Old Medley sur près de 25 min va fouiller dans vos souvenirs les plus lointains, du temps ou Genesis ne passait pas en radio et composait des chansons poétiques à grand renfort d'instrumentaux complexes selon les fans ou élitistes, selon les anti ! Du prog' on passe au rock-pop doucement vers la fin de ce medley avec That's all, Illegal alien ou le magnifique Follow you, Follow me. Nostalgie quand tu nous tiens... Hormis Fading Lights et le Old Medley, les deux grands moments de ce concert restent, pour moi, Home by the sea / Second home by the sea et Domino : deux upercuts qui font taire à jamais les journaleux qui ont toujours adoré détester ce groupe. Très " fin de monde ", Domino est interprétée de façon magistrale par un Collins aux abois le tout dans un maelström sonore affolé délivré par le reste du groupe. Le fantomatique Home by the sea reste toujours un grand moment dans les shows de Genesis et cette version ne déroge pas à la règle. La double batterie Thompson / Collins est une machine de précision calée sur les riffs de Rutherford lui-même en phase avec les nappes de Banks, la tension montant au fur et à mesure du morceau jusqu'aux cris ectoplasmiques de la fin. Bien sur on retrouve les cultes Tonight, Tonight, Tonight ( version courte snif ) accouplé à Invisible Touch ( ce qui n'ont pas vécu en 86 ont décidément beaucoup de mal avec ce titre... ) annonçant la fin de concert donné par un Turn it on again ( sans le medley soul rock des 80's snif ) acéré à souhait et rageur. Cette édition dvd de 2001 a bien vieillit et le meilleur de l'upscalling via un lecteur blu-ray ne pourra malheureusement pas retirer l'énorme grain existant et les multi-angles sont devenus obsolètes par contre le 5.1 a toujours la patate même si le mixage fort des claviers fait souvent disparaître les parties de basse. Vendu un peu cher par sa rareté, je conseille cependant ce dvd à tout fan de Genesis, chacun y trouvera sa période préférée et surtout, comparé à When in Rome de 2007, le groupe ne joue pas encore le pied sur le frein.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 "Notre façon de marcher"... Et ça marche !!!, 24 novembre 2010
Par 
Frédéric MARCEL - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Genesis: The Way We Walk - Live in Concert (DVD)
Après le rythme effréné de sortie des albums des années 70, les années 80, en plus du virage musical plus "pop", verront accoucher seulement 4 albums de la part du groupe de la Génèse: Duke (1980), Abacab (2007 Remaster) (1981), Genesis (1983) et Invisible Touch (1986).
WE CAN'T DANCE, dont ce concert en DVD fait la "promotion", ne sortira que 5 ans plus tard, en 1991, pour permettre aux 3 membres du groupe, de mener à bien leur carrières personnelles: Phil Collins en solo, Mike Rutherford avec MIKE & THE MECHANICS, et Tony Banks pour composer (entre autre) des musiques de films.

Sur scène, en plus des 3 membres permanents de GENESIS, on retrouve bien sur les fidèles Daryl Stuermer (guitare, basse, choeurs) et Chester Thomson (batterie, percussions). Daryl se révèle très bon à la basse, même s'il joue au médiator, et carrément excellent à la guitare: en digne successeur de Steve Hackett, il porte à bout de bras (de doigts !) le solo de "Firth Of Fifth". Aucune faute de goût, Daryl joue juste et bien: c'en est à pleurer, tellement ce morceau est un chef-d'oeuvre...
Chester, en parfait clone de Phil Collins, repique les parties de son Maître. Dommage tout de même qu'il lui faille laisser de côté sa technique et son originalité.

Côté répertoire, comme le dit si bien Phil Collins, on trouve des "new songs, old songs, and maybe very-very-very-very-old songs as well"! WE CAN'T DANCE est représenté par "No Son Of Mine", les dispensables "Driving The Last Spike" et "Hold On My Heart", "Jesus He Knows Me" où Mister Phil fait un speech d'introduction lapidaire envers les télé-évengélistes des USA, l'excellent "Dreaming While You Sleep", et "I Can't Dance", avec son pas de danse qui fera bouger les 3 musiciens du devant de la scène... Mais le meilleur morceau de l'album joué ici est sans contestation possible "Fading Lights", interprété seulement par les 3 GENESIS-MEN: Phil, Mike et Tony. L'intro et le final reposent sur une partie de boite à rythmes, avec nappes de synthés et chant émouvant, et la partie maîtresse (celle du milieu donc) est du "prog" à l'état pur: solo de claviers portée par une rythmique batterie/guitare, où l'ami Collins martèle ses fûts et ses cymbales comme un beau diable... On retrouve ici l'esprit "progressif" de SELLING ENGLAND..., même si le son a bien évolué.
Les 2 albums précédents sont représentés par "Land Of Confusion", "Tonight Tonight Tonight" 1ere partie seulement, enchainée avec "Invisible Touch", et surtout les 2 longues et superbes pièces maîtresses que sont "Home By The Sea" et "Domino".
L'indispensable duo de batterie atteint ici son apogée: grooves sur les toms, questions/réponses, enchaînement binaire/ternaire, jeu sur les cercles... tout y est, pour 10 minutes de bonheur !
Le DVD se termine par "Turn it on Again", devenu l'hymne du groupe, depuis l'album DUKE.
Par ailleurs, ne cherchez pas "Mama", il n'y figure pas, puisqu'il n'a pas été joué sur cette tournée de GENESIS. Une copine qui les a vu en juin 1992 à Gerland (sous une pluie battante !) peut en témoigner !!!

Mais le meilleur moment de ce concert reste le "Old Medley", où pendant près de 20 minutes se succèdent, dans l'ordre: "Dance On A Volcano", "The Lamb Lies Down on Broadway", "The Musical Box", "Firth Of Fifth", "I Know What I Like", "That"s all", "Illegal Alien", Follow You Follow Me", le thème de "Stagnation", "I Know What I Like" (reprise). Outre le choix des meilleurs passages des morceaux cités, on retrouve notre Philou qui fait son solo de tambourin (devenu un classique des spectacles du groupe depuis les années 70), qui s'amuse avec le public et le fait participer. Amis nostalgiques des Seventies, ce morceau est pour vous !!!

En revanche, l'image n'est pas fameuse, le son ne vaut guère mieux, et le procédé qui consiste à couper le concert en 2 DVD n'est pas des plus habile : il faut donc se lever et changer de disque... Ce concert de 2h30 rentrait sur le premier DVD, il fallait simplement mettre tous les bonus sur le 2e. Les bougres récidiveront d'ailleurs sur le When in Rome de 2007... Dommage.
Ceci dit, tout cela n'est que peccadilles comparé à cet immense spectacle...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Concert réussi des premiers adieux, 8 septembre 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Genesis: The Way We Walk - Live in Concert (DVD)
Excellent concert pour ces 1ers adieux du groupe avec Phil Collins, à la fois au niveau des morceaux choisis qui puisent dans toutes les périodes et pas seulement les tubes (notamment Domino, Dreaming while you sleep et Home by the sea version longue); techniquement aussi, on a le droit à un son très bon, des lumières appropriées, et une partie multi-angle qui permet de voir le concert de 4 façons différentes (mode d'emploi fourni, ils sont prévoyants...).
Au niveau des bonus, seuls les interviews des membres du groupe (non sous-titrées) sont de la partie, interviews qui permettent de voir un Tony Banks moins coincé que sur scène.
Au niveau des regrets, il est dommage que quelques titres incontournables aient été oubliés (Abacab, Mama, Misunderstood), mais c'était difficle certainement de tous les caser, d'autant que des choix courageux ont été fait (le Old Medley notamment).
Un DVD indispensable pour tous les fans du groupe, y compris ceux qui avaient abandonné ce groupe après 1987, date de l'évolution du groupe vers un style plus pop et plus influencé par la carrière solo de Phil Collins.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 genesis live en dvd!, 29 août 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : Genesis - The Way We Walk (Live in Concert) [Import USA Zone 1] (DVD)
Alors j'irai pas par 4 chemin ! Ce dvd est pour tout fan de genesis et sa musique si bonne....a posseder absolument. La derniere grande tournée de genesis avec phil collins pour encore une nouvelle fois une tournée record! Alors comment pourrai t'on sen privé de ce genesis dvd' qui nous joue tous ses plus grands hits et meme un "medley" de 25 min!...Inoubliable!
Depechez vous de vous le procurrer ce serait une erreur pour tout fan de grand concert de passer a coté...viv gen
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un incontournable, 30 octobre 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : Genesis - The Way We Walk (Live in Concert) [Import USA Zone 1] (DVD)
La dernière tournée avec Phil Collins, un son de qualité, des scènes multi-angles, que demander de plus ?
A posséder absolument
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Genesis: The Way We Walk - Live in Concert
Genesis: The Way We Walk - Live in Concert de James Yukich (DVD - 2001)
D'occasion et Neuf à partir de : EUR 29,98
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit