undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles84
4,2 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:3,00 €+ 2,79 € expédition
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 30 juin 2011
AI est un film qui divise
Il reste pour ma part très intéressant.
L'image de se blu-ray est très typé. une images volontairement très granuleuses.
Par contre je soupçonne la version européenne d'être encodé avec un débit trop bas
Le grain est disgracieux et n'est pas aussi bien maitrisé que sur la guerre des mondes ou minority report
A moins que cela soit du au master lui-même.
Bref déçu par l'image, le grain mangeant énormément de détail.
Le son est correct mais mixé très bas.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 novembre 2001
Ce film est une merveille de poésie, de fraîcheur et d'émotion. Servie par des images d'une grande beauté, l'histoire est un feu d'artifice de plaisirs tant intellectuels que sensuels. De nombreuses trouvailles émaillent ce film qui ne laisse à aucun moment indifférent. Inutile de redire à quel point le jeune acteur qui incarne cet enfant robot joue bien. Du grand, du très grand Spielberg !
0Commentaire|22 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 février 2014
Ce film est un chef d'oeuvre. Du grand Spielberg ! Mais il fait peur. Que nous réserve la science dans le futur ? Et ce futur est-il si lointain que ça ? Un film à voir et à revoir !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 janvier 2014
La qualité du produit Blu-Ray en lui-même est parfaite pour le produit attendu : simple, rapide, qualité.

Le film en lui-même : moyennement apprécié, à chacun ses goûts :)
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 août 2002
Ce film qui est dédié à STANLEY KUBRICK par Steven Spielberg regorge de clin d’œil à la science fiction d’antan ainsi qu’à la bande dessiné fantastique à ceci près que l’action se déroule dans un futur proche.
Il s’agit en fait de la vision où plutôt du projet qu’avais Stanley Kubrick de revisiter « Pinocchio » à sa façon.
Le résultat est ce fantastique film de 2 heures, pendant lequel s’entrecroise des personnages réels, des « robots » et des clins d’œil aux histoires d’antan ( Mais qui est donc cette fée bleue ? ... ) .
Toutes les personnes qui ont aimées le film Final Fantasy seront époustouflés par les effets spéciaux il est en effet difficile au premier coup d’œil de trouver ce qui est réel et ce qui ne l’est pas ! L’équipe de Dreamwork à travailler avec Steven Spielberg de façon magistrale !
Les images en trois Dimensions sont simplement ... réalistes.
On se laisse prendre par ce conte de fée et on est pris par le désir que David devienne un pinocchio des temps modernes même si c’est grâce à Teddy qu’il y parviens.
Sur le second DVD on trouvera des Bonus nous permettant de comprendre comment ils ont fait pour nous mettre en haleine pendant deux heures ( C’est vraiment un film magique ! ).
Il vous sera possible de faire la comparaison entre story board et film.
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 avril 2013
ce film est surprenant, parfois un peu longuet mais malgré tout on n'arrive pas à decrocher tant on veut connaitre la fin. Jude Law est impressionnant dans ce film
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 juillet 2013
Des aspects mélodramatiques mais qui posent des questions perturbantes sur l'intelligence artificielle : les machines aiment-elles, aime-t-on les machines ?...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 décembre 2002
Toute la famille a apprécié et pourtant nous avons une fan de stephen king, un fou de films d'action ou d'aventure, une accro aux thrillers et une petite fille aux gouts eccléctiques, mais nous avons tous aimé pour des raisons diverses, c'est dire quèil y a des raisons d'aimer ce film! Je précise qu'en plus je n'aime pas particulièrement les Spielberg d'habitude et encore moins les histoires de science fiction... A voir donc, car cela ne s'explique pas.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 avril 2009
La première partie du film est passionnante ; des parents, dont le fils est dans le coma, servent de cobayes pour tester un robot-enfant capable d'aimer. Le "hic", c'est qu'il faut enclencher cette capacité d'aimer, et y réfléchir sérieusement, car le robot ne peut aimer qu'une seule personne et c'est irréversible. Si on n'en veut plus, il faut le ramener à l'usine pour qu'il soit détruit.

Le robot est parfaitement dérangeant de gentillesse (la face à claques de l'acteur y est pour beaucoup). Il sourit tout le temps d'une manière artificielle, il apprend à faire semblant de manger, ce qui crée une sensation de malaise palpable. De nombreuses situations sont bien trouvées et illustrent parfaitement le dilemme affectif que rencontrent les parents.

Sans en raconter davantage quant à l'intrigue, par la suite le film devient dramatiquement mauvais avec l'entrée en scène de Jude Law, un robot-amant, thématique qui aurait pu être intéressante mais que Spielberg évite comme une petite prude (j'y reviendrai).
Là, le film commence à partir en vrille, et dans tous les sens, autant scénaristiquement qu'esthétiquement.

Après la question "Peut-on éprouver de l'affection pour un robot ?", Spielberg évite la question de l'amour et du sexe alors que ces thèmes sont dans la droite lignée du début.

Rouge City résume à elle seule la pruderie excessive de Spielberg. Rouge City, dans le film, et une sorte de Las Vegas dédié à la débauche et la luxure. Pourtant, on ne voit aucune fille de près, ni les formes des néons obscènes... Cela crée une drôle d'impression, comme si on regardait Casino sans voir les tables de jeu et les machines à sous. C'est limite une ville de la luxure version Walt Disney.
Pourtant la course aux plaisirs, la détresse affective, la quête de l'amour... tous ces thèmes avaient leur place dans le film, quitte à faire plusieurs tableaux.

À la place, Spielberg (et la BD à l'origine du film) nous conduit vers un conte qui n'en est pas vraiment un, dont le final est aussi alambiqué que dégoûlinant de bons sentiments, baignant dans une espèce de philosophie obscure et stérile chère à la Science-Fiction.

Pour la petite histoire, c'était à l'origine Kubrick qui devait adapter la BD, avant de refiler le projet à Spielberg.
Il avait des idées éparses qui devaient le titiller, et j'imagine qu'il ne savait pas comment tout ça pouvait coller ensemble. Mais une chose certaine, c'est qu'il n'aurait pas hésité à trahir le sujet d'origine. Comme pour Shining, il aurait gardé ce qui lui convenait, et le reste serait allé à la poubelle.

Spielberg est trop respectueux du matériau d'origine. Le début était à garder, le reste à changer complètement.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 mars 2003
Voilà un film que j'ai vu avec appréhension, les critiques ont été sévères... et pourtant je pense que le temps fera son oeuvre et ce film sera reconnu pour ce qu'il est... Un film magnifique avec un acteur boulversant de vérité (il est doué ce petit Haley Joel Osment) non vraiment un film à voir parce qu'il est beau fait de sentiments simples, une étincelle dans le cinéma qui est à ranger au rayon des classiques à posséder...
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus