undrgrnd Cliquez ici Baby RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

2
4,5 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

7 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
`La Porte de l'Enfer' est une histoire de loyautés. Tous ceux qui transgressent des loyautés (et sont battus ou démasqués), sont envoyés à `l'Enfer' à travers sa `Porte'.
Dans ce film, la loyauté joue aussi bien sur le plan social (le clan) que sur le plan personnel. Des vassaux rivaux de l'empereur cassent cette loyauté en se battant entre eux pour accaparer une place privilégiée à la cour. D'autre part, une passion incontrôlée et/ou le harcèlement sexuel d'épouses de membres d'autres clans sont également considérés comme des conduites inacceptables. Un des participants à la `cérémonie de conciliation' annuelle entre les clans est simplement jeté dehors pour son comportement agressif. Enfin, il y a aussi la loyauté d'une femme envers son mari.

Le film de Teinosuke Kinugasa brille par son mélange magique des couleurs et des lumières avec ses couleurs foncées pour des passions incontrôlées et ses couleurs légères pour la beauté et le sacrifice de soi-même. Chaque image de chaque prise de vue est tout simplement une magistrale estampe japonaise. Le film brille aussi par la direction des acteurs et par le jeu admirablement retenu de son personnage féminin principal. Enfin, il brille par son traitement de thèmes aussi importants que le combat entre `le bien et le mal' / `la guerre et la paix' et le résultat final : la vie ou la mort des protagonistes.

Alors que dans 'La Passion de Jeanne d'Arc' Carl Theodor Dreyer a fait un travail de pionnier avec ses mouvements de caméra et ses cadrages, alors que dans `L'Homme à la caméra' Dziga Vertov a fait un travail de pionnier avec les angles de ses prises de vue, ses écrans divisés en deux et son montage rythmique `image par image', dans `La Porte de l'Enfer' Teinosuke Kinugasa a fait un travail de pionnier dans l'utilisation sublime de la couleur et de la lumière tournant son film en un spectacle grandiose. Cet éternel chef-d'oeuvre est à voir absolument.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
0 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 23 décembre 2012
nostalgique des superbes films japonais, ancêtres des films d'action coréens ou asiatiques
je recherche un autre "ancêtre le premier film sonore Hlleluia deE.Dmitrick avec des Spirituals authentiques tourné en 1931 !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Rashomon
Rashomon de Toshiro Mifune (DVD - 2006)
EUR 15,00

Harakiri
Harakiri de Tatsuya Nakadai (DVD - 2012)
EUR 13,79

Les contes de la lune vague après la pluie
Les contes de la lune vague après la pluie de Machiko Kyo (DVD - 2008)
EUR 17,44