undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles16
4,1 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

La parution de "Savage Amusement" (le dixième album des Scorpions publié en Avril '88), fut longue et laborieuse. Même si la tournée du précédant opus fut phénoménale, et vit paraître un "World Wide live" célébrant leur ascension.
Quatre ans séparent donc cet album de son prédécesseur, (le cinquième réalisé par cette formation), mais qui sera aussi le dernier produit par Dieter Dierks. Le producteur apparaissant de plus en plus autoritaire (il aurait rejeté un premier jet de ce projet), renvoyant le groupe et leurs compositions jugées pas assez convaincantes. Si Dierks est forcément à associer à la réussite des Scorpions, il est indéniable qu'il imposait trop son point de vue depuis quelques temps. Influencé par le succès du "Hysteria" de Def Leppard en '87, il va aseptiser le son du groupe, creusant le sillon entamé sur un "Love At First Sting" déjà sous le joug du producteur. Sur les trois morceaux mixés par ses soins, la batterie sonne de manière bien clinique (même si deux d'entre eux serviront de single). Les autres morceaux seront mixés par Nigel Green et le groupe, à Londres. Au premier abord l'album peut donner l'image d'un groupe assagit, avec un pourtant bon (mais radiophonique) "Rhythm Of Love" (premier single avec sa production dans l'ère du temps), mais aussi avec des "Passion Rules The Game" et "Walking On The Edge", sans doute placés trop tôt en début l'album. Les autres morceaux plus franchement hard sont plutôt bons, comme l'entraînant titre d'ouverture, "Don't Stop At The Top" (qui est encore une super introduction d'album), avec un Klaus Meine rageur et très bon, résumant la situation du groupe en '88 (avoir atteint un sommet et ne pas s'y arrêter), et qui avec les "We let It Rock... You Let It Roll", "Every Minute, Every Day" ou "Media Overkill" (avec Matthias à la voice box), se défendront lors des shows où ils seront intégrés. Le speed "Love On The Run" montrant des Scorpions bien féroces, alors que la ballade "Believe In Love" apparaît (comme le premier single), calibrée pour la puissante MTV.
L'attente de "Savage Amusement" valu tout de même le coup, mais l'album est toutefois encore plus calibré que son prédécesseur. Des huit Deluxe Editions rééditées, c'est l'album qui aurait gagné en intensité si certaines démos y avaient été ajoutées. Les très bons "Edge Of Time" et "Living For Tomorrow", ou l'énergique "Taste Of Love" et l'instrumental "Fast And Furious", auraient apporté plus de mordant à la version définitive de l'album.
22 commentaires|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 février 2016
Souvent, cet album est décrit comme le début de la fin pour le gang d'Hanovre et j'avoue avoir du mal à comprendre tant les compositions sont à la hauteur. Bien sûr, il n'y a pas de ballade du niveau de "still loving you" mais celles proposées ne sont pas minables pour autant. "we let it rock..." n'est pas si loin de "blackout", idem de "love on the run" par rapport à "dynamite", "don't stop at the top" ouvre plutôt bien l'album et "the rhythm of love" fut un bon single. Le son bien que puissant n'a par contre pas le côté sauvage de leur chef d'oeuvre de 1982 mais cette version "50th anniversary" propose un remaster de qualité et des bonus très intéressants (surtout "taste of love").
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 19 février 2008
En 1988, SCORPIONS est encore N°1 dans l'esprit et dans le cœur de nombreux "Hardos". Certes ! Certains d'entre eux ont déjà mis les voiles, peu enclin à tolérer l'inacceptable: La diffusion de leur musique fétiche sur les ondes radiophoniques par exemple. Les SCORPIONS allaient-ils enfoncer le clou ? Et de qu'elle manière ?

"Savage amusement" est de toute évidence un album de transition. En d'autres termes, le groupe a décidé de Ménager la chèvre et le chou. A défaut de pouvoir prétendre rivaliser avec des œuvres de la trempe de "Lovedrive" ou "Blackout", l'album tient tout de même la route. Préservant ses élans Hard rock, le temps d'une triplette qui pousse au cul, le groupe n'oublie jamais de caresser non plus dans le sens du poil une autre partie de son nouveau public.
Grosse production, refrains immédiats et ballade de rigueur, vous l'aurez compris, les Teutons ont fait les choses très bien. Trop bien ! Le groupe, si il ne déçoit pas tant que ça, perd tout de même beaucoup de son identité, en formatant son Son et ses compos vers quelque chose que je qualifierais d'américanisée. Voie dans laquelle le combo s'enfoncera encore d'avantage avec l'album suivant.
Une nouvelle ère ? Sans aucun doute ! Que voulez vous ma bonne dame...

14/20
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 janvier 2016
Cet album a été mega produit avec le son d'époque qu'on aime tant ! supers compos , et que dire des bonus .......rien à jeter !!
Le dvd est également bourré jusqu'à la gueule !!! merci les Scorpions !
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 avril 2013
Après le succès planétaire d'une ballade et par conséquent de l'album précédent "Love at first sting", il est effectivement difficile de siéger au sommet de son art.
"Savage amusement" nous le prouve sans être pourtant, loin de là, un échec artistique absolu.
Il lui manque simplement ce petit supplément d'âme et contient aussi surtout quelques titres dispensables auxquels le groupe allemand ne nous avaient pas habitués.
En effet, même si "Don't stop at the top" et "Rhythm of love" entame l'album de fort belle manière, on redescend d'un cran avec le moyennement inspiré "Passion rules the game", le facile "Media overkill" et le plat (pour ne pas dire raté) "Walking on the edge".
La deuxième partie sera heureusement meilleure avec des morceaux purement dans l'esprit de Scorpions.
"Believe in love", le slow attendu au tournant restera lui dans l'ombre de son emblématique prédécesseur (malgré le fait qu'il soit assez bon, il ne réussit pas à surpasser "Still loving you").
"Savage amusement" annoncera pour moi le début du déclin pour Scorpions, ne retrouvant jamais la magie et le haut niveau par la suite, des albums parus jusqu'en 1984.
Néanmoins, l'ensemble de leur carrière reste fort honorable si l'on tient compte des oeuvres majeures déjà fournies par le passé.
Scorpions figurant dejà de ce fait incontestablement parmi les noms indispensables du hard rock.

Mes titres préférés : "Don't stop a the top", "Rhythm of love".

Note : 15/20
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 novembre 2010
Pas moins de trois titres contenant "love" , beaucoup de textes sur le même thème et quand la passion règle le jeu de Scorpions , moi j' aime ! .A noter une pochette qui vaut bien la blondinette et sa guitare car la brunette est bien piquante !! C' est sûr , difficile de succéder aux monstres précédents mais l 'on peut reprocher aux Scorps ce que l'on veut , écouter du " bon commercial " ne me dérange pas ( mais pas de " la merde pas commerciale" ah ah ! ). Donc , cet album est très agréable à écouter et vous fait le coeur léger et de bonne humeur , ce qui est déjà pas mal ! Toutes les mélodies sont sympas et s' imprègnent vitesse grand v dans " votre carte mémoire"( vous aurez du mal à ne pas les fredonner !) même si l'on peut reprocher à certains titres d' avoir des textes trop répétitifs.Il contient le beau titre rock/ballad " à la Scorps" en Walking on the edge et la ballade Believe in love mais pas de vrai slow rock . Ma préference va au galopant LOVE ON THE RUN qui remplace aisément le tube de vitamine c avec un Klaus dans les hauteurs , yeah !!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 mars 2009
Après le raz de marée Still Loving you, créer un successeur au monstre Love at First Sting n'a pas du être aisé, alors le groupe expérimente un peu et tente une approche différente.
Le hard FM n'a jamais été mon truc.
Et il faut reconnaitre que cet album est le plus FM de la discographie des teutons, avec son son synthétique notamment.
Et pourtant les compos sont là.
Je m'étonne que personne ne semble se rappeler de We Let It Rock... ou Love On The Run, qui sont largement aussi furieuses qu'un Blackout par exemple. Les deux premiers morceaux également bien que plus commerciaux sont vraiment bien écrits.
Au final, une petite baisse de régime (annonciatrice de la suite diront les mauvaises langues et ils n'auront pas tout à fait tort) très honnète tout de même.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 septembre 2004
dur de succéder à "Love At First Sting"! pourtant, le pari est presque relevé. quelques hymnes pour les stades ("Don't Stop At The Top", "Rythm Of Love"), des titres plutôt hard ("Walking On The Edge", "Love On The Run", "We Let It Rock..."), l'inévitable slow ("Believe In Love"), mais il manque un petit quelque chose en inspiration. tout de même un bon album des Scorps
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 décembre 2015
tres cher amazon que j adore! je pense que si vous mettez a 10 euros les 8 albums deluxe 2015 du groupe , je les achete les 8 cd en une seule commande , vous etes un tres excellent site et moi un tres fidele client , je vous aime!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 janvier 2016
Cet album est trés agréable, mais donne un aspect prononcer sur les balades FM, toutefois il est à découvrir ou redécouvrir avec l'édition remasterisé pour les 50 ans du groupe.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

16,99 €
18,33 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)