Commentaires en ligne


43 évaluations
5 étoiles:
 (35)
4 étoiles:
 (6)
3 étoiles:
 (2)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


15 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 un documentaire de superbe facture ET l'album mis en images
Voici une réalisation de plus à mettre à l'actif de ces passionnés de chez Eagle Rock, déjà responsables des splendides making of de classiques comme "Dark Side of the Moon", "Electric Ladyland", "Nevermind" et j'en passe... Si vous êtes fan de Queen, ou plus simplement amateur de musique, ce double dvd devrait vous captiver. Le...
Publié le 22 août 2006 par Nico

versus
1 internaute sur 9 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Pompier mais drôle aussi, alors...
Queen, c'est grandiloquent, pompier, prétentieux, de mauvais goût et assez atroce à l'arrivée. Ca n'a rien de très rock, de surcroit, musique boursouflée et vilaine. Mais c'est paradoxalement aussi pour cela qu'on peut les aimer. Il y a sur cet album (leur classique) des morceaux quelconques mais il s'y trouve également quelques...
Publié il y a 24 mois par Stefy


‹ Précédent | 1 25 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

15 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 un documentaire de superbe facture ET l'album mis en images, 22 août 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Queen - The Making of "A Night At The Opera" [Édition Collector] (DVD)
Voici une réalisation de plus à mettre à l'actif de ces passionnés de chez Eagle Rock, déjà responsables des splendides making of de classiques comme "Dark Side of the Moon", "Electric Ladyland", "Nevermind" et j'en passe... Si vous êtes fan de Queen, ou plus simplement amateur de musique, ce double dvd devrait vous captiver. Le 1er est le making of de l'album "A Night At The Opera", opus majeur du groupe sorti en 1975, un peu leur "Sgt Pepper" si on veut... Il est composé principalement d'interviews récentes des 2 membres encore actifs (May et Taylor), de critiques réputés, du producteur Roy Thomas Baker, et de nombreux extraits de l'album mis en images. On a droit aussi à quelques interventions pleines de respect et d'émotion de pointures comme Joe Perry (Aerosmith) ou Nuno Bettencourt (Extreme). Il permet véritablement d'entrer dans le secret de la réalisation de ce splendide album, qui propulsa Queen au rang de superstar. Le second dvd est l'album lui-même, magnifiquement remixé, remastérisé en 5.1 et mis en images, avec un son hallucinant de puissance et de clarté. Seul un morceau (Prophet's Song), quoique présent, n'a pu être remixé à partir des bandes d'origine (perdues), mais les ingénieurs impliqués dans ce travail ont fait un boulot d'enfer. En outre, il ne faut pas louper les commentaires audio (des 4 membres du groupe), truffés d'anecdotes et d'humour. L'ensemble est d'une cohérence et d'un intérêt incontestables pour tout amateur de musique quelque peu éclairé. Superbe.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Gallileo figaro -Magnifico-, 14 septembre 2004
Par 
Jidé (Bordeaux France) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : A Night At The Opera (CD)
Le génie de Queen c'est d'avoir su mélanger sans complexe le grotesque et le sublime. Avec cet album, cette science alchimique de la pièce montée, cette cuisine au beurre et à l'huile prend toute sa saveur : les critiques seront écoeurés, mais le public en redemande !
Les chiffres sont éloquents : plus de quatre mois d'enregistrement, six studios différents, un budget hollywoodien, un disque certifié platine un peu partout et "Bohemian Rhapsody" qui truste la tête des charts britanniques pendant neuf semaines à la fin de l'année 75 (quel plus beau cadeau pouvaient rêver les britanniques pour les fêtes de fin d'année ?) !
Musicalement, "A Night At The Opera" représente une sorte de sommet indépassable : en dépit du métal en fusion de "Death On Two Legs" ou de "Sweet Lady",les gimmicks hard-rock flamboyants sont mis sous l'éteignoir, au profit de morceaux de music-hall à la satire réjouissante (pas très éloignés après tout d'un Ray Davies) comme "Lazing On A Sunday Afternoon" ou l'impressionnant « Seaside Rendez-Vous ».Ailleurs, c'est le versant progressif grandiloquent qui reprend le dessus sur "39"ou sur les huit minutes de "The Prophet's Song".Le bassiste John Deacon, fin connaisseur du son de la Tamla-Motown y va même d'un "You're My Best Friend" épatant.
Enfin, il y'a bien sûr "Bohemian Rhapsody", long de six minutes anthologiques, divisé en trois parties égales, pastichant l'opéra, piétinant le hard-rock à la Led Zep, convoquant le progressif à l'asile : finalement, le rock -genre prolétarien par excellence- s'empare de l'opéra, genre bourgeois ultra codifié, pour en faire ce morceau copulatoire à la fois kitsch et romantique. Le tout se termine par le petit instrumental "God Save The Queen", sur lequel les Pistols iront cracher dans quelques mois, et que Queen se contente d'asperger de chantilly rose ... grotesque ? oui, mais sublime aussi ... et quelle maestria, s'il vous plait !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


17 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Gallileo figaro -Magnifico-, 13 septembre 2004
Par 
Jidé (Bordeaux France) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : A Night At The Opera (CD)
Le génie de Queen c'est d'avoir su mélanger sans complexe le grotesque et le sublime. Avec cet album, cette science alchimique de la pièce montée, cette cuisine au beurre et à l'huile prend toute sa saveur : les critiques seront écoeurés, mais le public en redemande !
Les chiffres sont éloquents : plus de quatre mois d'enregistrement, six studios différents, un budget hollywoodien, un disque certifié platine un peu partout et "Bohemian Rhapsody" qui truste la tête des charts britanniques pendant neuf semaines !
Musicalement, "A Night At The Opera" représente une sorte de sommet indépassable : en dépit du métal en fusion de "Death On Two Legs" ou de "Sweet Lady",les gimmicks hard-rock flamboyants sont mis sous l'éteignoir, au profit de morceaux de music-hall à la satire réjouissante (pas très éloignés après tout d'un Ray Davies) comme "Lazing On A Sunday Afternoon".Ailleurs, c'est le versant progressif grandiloquent qui reprend le dessus sur "39"ou sur les huit minutes de "The Prophet's Song".Le bassiste John Deacon, fin connaisseur du son de la Tamla-Motown y va même d'un "You're My Best Friend" épatant. "Seaside Rendez-Vous" est une perle trop méconnue : superbe ballade introduite au piano romantique, et qui évoque autant Elton John, McCartney ou Phil Spector, c'est alors complètement inédit ... et parfaitement gonflé !
Enfin, il y'a bien sûr "Bohemian Rhapsody", long de six minutes anthologiques, divisé en trois parties égales, pastichant l'opéra, piétinant le hard-rock à la Led Zep, convoquant le progressif à l'asile : finalement, le rock -genre prolétarien par excellence- s'empare de l'opéra, genre bourgeois ultra-codifié, pour en faire ce morceau absolument jouissif, à la fois summum parodique et romantisme exacerbé. Le tout se termine par le petit instrumental "God Save The Queen", sur lequel les Pistols iront cracher dans quelques mois, et que Queen se contente d'asperger de chantilly rose ... grotesque ? oui, mais sublime aussi ... et quelle virtuosité, s'il vous plait !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Essentiel... Mais vous deviez déjà le savoir, 8 juillet 2011
Par 
STEFAN (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)    (COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : A Night At The Opera - Remasterisé 2011 (2 CD - Titres bonus inédits) (CD)
Universellement reconnu comme le Magnum Opus de la Reine, A Night at the Opera n'avait pas eu la pire édition cd. Le remaster - puissant et clair - est tout de même le bienvenue et nous permet de replonger dans ce dantesque album avec un plaisir accru.

Bon, j'enfonce un peu une porte ouverte mais, quel album tout de même ! Pas qu'il soit exempt de tout défaut mais tellement mineurs qu'on les chassera d'un revers de main. Pour ses Grandes Chansons, qu'elle soient dans un registre léger (Lazing on a Sunday Afternoon, You're My Best Friend, '39, Love of My Life, Good company) ou plus rock'n'roll (Death on Two Legs, I'm in Love with My Car) ou presque progressif (The Prophet's Song et, évidemment, Bohemian Rhapsody); pour son étincelante production aussi, A Night at the Opera est une oeuvre que tout amateur de rock se doit de posséder.

C'est aussi, historiquement, l'album qui a relancé le quatuor Queen qui songeait à se séparer cet album n'eût-il pas été le succès qu'il escomptait. Leurs espérances - comme vous le savez certainement - auront été largement dépassées et ce n'est que justice.

Le cd de bonus de la présente édition deluxe apporte relativement peu au package, tout juste retiendra-t-on un outtake de 1975 de Keep Yourself Alive de belle qualité et le '39 de May enregistré live à l'Earl's Court en 1977). C'est peu mais l'essentiel est sur le CD1 à savoir un grandissime album dans une version enfin digne de sa splendeur.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Géniale Rhapsodie!, 20 septembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : A Night At The Opera - Remasterisé 2011 (CD)
1975: Chirac, Premier ministre de Giscard, prétend "voir le bout du tunnel"... La "crîîîîîse", comme disait Coluche, a deux ans! Deux bougies, et déjà un beau bébé qui a de belles années devant lui! Au Lycée, c'est la routine: des profs sclérosés avant l'âge débitent leurs âneries...

C'est alors que "Bohemian Rhapsody" nous tomba dessus et nous submergea d'un bonheur indicible... Morceau unique, déroutant, magnifique! L'opéra-rock qui nous manquait tant depuis le fabuleux "Quadrophenia" des Who sorti en 73, renaissait par la magie de Freddie Mercury! L'année 1975, commencée dans un tunnel et achevée dans un tunnel, malgré les prévisions optimistes de Chirac, avait été illuminé l'espace d'un éclair par le génie créateur de Queen!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 le 5.1 le magnifie!!, 21 mars 2007
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Queen - The Making of "A Night At The Opera" (DVD)
Cet album, qui passe de la chanson folk, au jazz de big band, au hard Rock en un rien de temps, est excellent, iconoclaste, surprenant, fut composé par des musiciens de génie. Tous ont écrit pour cet album, mais un en particulier tire son épingle du jeu : Brian May. Guitaristes en manque d'inspiration ou cherchant de nouvelles orientations, sautez sur cet album!!! Le multipiste fut utilisé avec brio, et ce qui rendait déjà extraordianire en stéréo il y a trente ans, devient magique en 5.1... Aussi, le DVD documentaire avec quelques bonus est tout à fait intéressant sur la confection de ce bijou...

Un pur Chef d'Oeuvre, à mettre entre toutes les oreilles!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 LA CONSECRATION, 20 décembre 2002
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : A Night At The Opera (CD)
'A Night At The Opera' est le chef d'oeuvre de Queen, et aussi l'un des disques des plus importants de l'histoire de la musique moderne. C'est aussi bien sûr le disque de 'Bohemian Rhapsody', la création mythique de Freddie Mercury. la structure du morceau ainsi que sa partie opéra tout à fait surprenante, chantée par Freddie, Brian et Roger, dont les voix sont multipliées par 180, a provoqué un grand boulversement dans le monde du rock et reste encore l'un des thèmes les plus représentatifs de Queen. D'autre part, 'Love Of My Life', '39', 'God Save the Queen', 'I'm In Love With My Car', 'You're My Best Friend' sont devenus des classiques de Queen.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Toujours aussi magistral., 29 mars 2011
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : A Night At The Opera - Remasterisé 2011 (2 CD - Titres bonus inédits) (CD)
Ici la remasterisation n'est pas très sensible en fonction de la version que l'on possède de l'album. C'est tout de même du très bon travail, de sublimes compositions.
Indispensable si vous ne l'avez pas déjà, pour les autres il faut vraiment être fan pour sentir une différence ou de l'intérêt pour les bonus...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 IN-DIS-PEN-SABLE!!!, 6 novembre 2002
Ce commentaire fait référence à cette édition : A Night At The Opera (CD)
Attention, chef d'oeuvre! "A night at the Opera" fait partie de ces rarissimes disques sur lesquels il n'y a strictement rien à jeter. La voix de Freddie Mercury est à l'apogée de sa beauté ("Love of my life", "Seaside rendez-vous") et de sa force ("The prophet's song"). Brian May manie sa guitare en virtuose, allant même jusqu'à lui donner des sons de violoncelle ou de clarinette ("Good company")! Ce disque réalise le même exploit que son titre phare, "Bohemian rhapsody": être d'une incroyable variété tout en restant d'une cohérence sans faille. Un must absolu, LE joyau sur la couronne de Queen!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Il était si Rococo Freddy, 6 février 2012
Par 
ecce.om - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : A Night At The Opera - Remasterisé 2011 (CD)
Cette remasterisation laisse perplexe, tant l'amélioration du son ne parait pas évidente. Les bonus sont tout aussi insignifiants et au fond, tant mieux. Concentrons nous sur les chansons et elles seules.

ANAO est le disque quitte ou double pour Queen qui n'a pas encore rencontré le véritable succès à l'exception d'un hit mineur : "Killer Queen" sur leur disque précédent.

Les problèmes contractuels avec leur ancien manager Norman Sheffield sont une source de pression supplémentaire et il faut peut être attribuer à cet environnement difficile le fait que tout le groupe accepte de suivre totalement la voie préconisée par Freddy Mercury en acceptant d'assumer la démesure et la grandiloquence et d'abandonner les oripeaux les plus hard-rock afichés jusqu'alors.

ANAO fait évidemment référence au film des Marx Brothers et "A Day At the Races" lui répondra en partie artistiquement, en tous cas, formellement en déclinant en noir, la pochette blanche et en modifiant quelque peu le logo du groupe (2 lions, 1 crabe, des anges autour et un phoenix en haut d'une couronne qui rappellent que Farrouk Bulsara a suivi des cours artistiques).

Fruit d'un patient et coûteux travail de studio (en fait, plusieurs studios !), avec le producteur Roy Thomas Baker spécialisé dans ce genre de musique sophistiquée et surproduite, ce disque est avec le recul, dans la suite logique des efforts précédents du groupe, chaque chanson se trouvant de manière moins aboutie, déjà en gestation dans les premiers albums.

L'album commence donc par le fameux "Death On Two Legs (Dedicated To...)" calmement introduit par un martèlement au piano, suivi des coups de griffes de la guitare de Brian May qui déchirent l'air de plus en plus fort, juste avant l'irruption du chant de Freddy, tout mépris dehors pour l'ancien producteur précité. Malgré la légère inquiétude des membres du groupe, Freddie se lâche : « now you can kiss my a.s.s goodbye...Do you feel like suicide?/ (I think you should)". Il faut noter que Freddy a la rancune tenace et c'est avec un humour très froid qu'il annoncera cette chanson, bien des années plus tard. Cette introduction fera d'ailleurs l'objet d'une censure par "Bip" sur l'album "Live Killers" où Mercury présente la chanson en disant : « this is about a dirty nasty man, we call him (et là, le Bip remplace "mother...r, do you know what Bip means? »)... we call him death on two legs".

Allez calme toi Freddy, c'est fini maintenant.
D'ailleurs, sur "Lazing On A Sunday Afternoon", on retrouve le Mercury tendance cabaret des années 30 avec, à la fin, la traditionnelle démonstration de polymorphie de la guitare de Brian May qui nous imite là, la trompette bouchée du jazz. La chanson enchaîne avec "I'm In Love With My Car" écrit et chanté de sa voix au papier de verre, par Roger Taylor. C'est un hymne assez ironique, bourré d'énergie, dédié à la voiture, la graisse et tout ce à quoi peut s'identifier un passionné de sports automobiles à qui elle est dédiée (ici, il s'agit d'un roadie du groupe).

"You're My Best Friend" est la chanson d'album du bassiste John Deacon qui compose (au piano ici) peu, mais jamais pour rien ("Spread your wings", "Another one bites the dust", "I want to break free"...). Cette chanson sera toujours un moment d'émotion pour Mercury sur scène et le 1er succès du bassiste.

Alors que le rythme folk joué en acoustique laisserait envisager tout autre chose, "'39" est au contraire une histoire de science fiction qui évoque les tristes conséquences d'un décalage temporel suite au retour sur terre après un voyage dans l'espace. C'est une chanson assez émouvante, écrite et chantée par Brian May.

Autre composition de May, "Sweet Lady" est, non pas un moment de faiblesse, mais juste une bonne chanson, énergique, le tempo s'accélérant encore frénétiquement, à la fin.

"Seaside Rendez-vous" signe le retour du Mercury rococo, évoquant une vieille vignette de couple folâtrant au bord de la Méditerranée. Le texte nous gratifie même de quelques mots en français et la musique permet encore un fois à May de faire trompetter sa guitare d'acajou bricolée.

Il est temps de basculer (dans l'esprit du vinyle hein, n'essayez pas de faire ça avec le CD) sur la seconde face.

On entre de suite dans l'atmosphère tout à fait particulière de "The Prophet's Song" (B. May encore) évoquant une froide nuit d'apocalypse et prétexte à un travail fantastique au niveau des voix en canon et des effets tourbillonnants d'une enceinte à l'autre. Magistral et pour ma part, ce titre de plus de 8' reste un des plus intéressants de la Reine.

Le jeu se calme avec "Love Of My Life" qui sera un autre moment fort des parties acoustiques en concert. Le texte s'adresse à Mary Austin, l'amie/femme de Mercury avec qui il vivra une relation tourmentée, déchiré par ses attirances sexuelles, euh...variées. Ici, en plus de la guitare, May y joue de la harpe.

Après la harpe, voici venir le banjo/ukulele (et si Brian May était bien l'un des plus grands guitaristes du monde comme le clamait Franck Zappa, un peu connaisseur quand même ?) sur "Good Company" et sa leçon ironique transmise de père en fils sur ce qu'est réellement une bonne compagnie (en jouant sur les 2 sens du mot : entourage et entreprise).

Bon, voilà, on ferme. Nous tenons là un disque admirable, varié et fort. Ca nous suffit, non ?

Eh bien, non ! Queen veut assommer la concurrence et Freddy assumer entièrement ses délires et ses visions de diva.

Ultime chanson (avant l'hymne de fin "God Save The Queen" joué à la guitare), peaufinée durant 3 semaines en studio : "Bohemian Raphsody" !

Quelle claque la 1ère fois où j'ai entendu ça à la radio ! Et ça n'en finissait plus, il y avait tant d'invention, tant de chansons en une ! Début timide au piano, drame, explosion d'un opéra maléfique, reprise hard rock et fin résignée : tout y passe.

Tout ce qui distinguera à jamais Queen pour le meilleur ou le pire est là, le mélange ultime des genres, la préciosité en blouson de cuir, le ridicule qu'épargne in extremis le second degré que certains critiques n'accepteront de percevoir que contraints et forcés, à la mort de Mercury (Pas vrai P. Manoeuvre ?).

Evidemment, compte tenu de la complexité des parties vocales, le groupe ne jouera jamais sur scène la bataille entre Bismillah, Scaramouche et Belzebuth. A ce moment de la chanson, il se retire sagement pour laisser le disque jouer et il revient pour la reprise. Le clip qui accompagne ce titre est à la hauteur avec sa démultiplication de visages lors des choeurs et ses éclairages en demi-teintes.

Ceux qui seraient intéressés peuvent (doivent ?) se ruer sur le remarquable making of de l'album paru en DVD chez Eagle Vision : tout y est !

Disque intemporel, ANAO appartient en plus, au cercle assez restreint finalement ("Dark side of the moon", "Abbey road", "In the court of the Crimson King", "Led Zepp II", "Something Else by The Kinks", "Blonde on blonde", "Who's next", "Sticky fingers" ...?), des oeuvres sans scorie ou appendice disgracieux.

Toutes les chansons composent un ensemble sans faille et formidablement cohérent. Après cette nuit à l'opéra, le monde serait prêt et Queen allait le sillonner pour y laisser ses relents de patchouli, ses traces de rouges à lèvres, mais aussi et surtout, son âme peinte aux couleurs des papillons et ses histoires éternelles d'enfance ("Show must go on").
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 25 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

A Night at the Opera
A Night at the Opera de Queen (DVD audio - 2002)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit