undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici B01CP0MXG6 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,8 sur 5 étoiles4
4,8 sur 5 étoiles
5 étoiles
3
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:9,68 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

"C'est du bruit".
"Ils ne savent pas jouer".
"Qu'est-ce que c'est que ce truc ?"
Voilà ce qu'on pouvait lire ou entendre à propos de Venom à l'époque de la sortie de ce premier album du groupe.
Il faut dire que les anglais de Venom frappent fort d'entrée. En pleine vague NWOBHM (New Wave Of British Heavy Metal pour ceux qui ne se réveilleraient que maintenant), Venom arrive tel un bulldozer pour casser la baraque et imposer leur image : des méchants garçons pas beaux et satanistes de surcroît ! Pentacle et bouc sur la pochette. L'imagerie satanique du Metal était née ! Elle a été on ne peut plus exploitée par la suite...

Pour ce qui est du contenu, effectivement, c'est pour le moins étonnant : production brouillonne (et pas professionnelle pour un sou), batterie anarchique, basse pas vraiment en place, solos de guitares approximatifs, chant plus proche du grognement que d'autre chose. Comment est-il possible d'avoir du succès malgré cela ? A l'époque, on connaissait déjà Motörhead qui ne faisait pas dans la dentelle. Mais eux, ils vont plus loin. Si Motörhead est un bombardier, Venom c'est plutôt les orgues de Staline : c'est bruyant, ça part dans tous les sens, c'est pas précis mais ça fait autant de dégâts !
Cronos, Abaddon et Mantas, les responsables de ce cirque, viennent d'inventer un nouveau Metal et surtout une nouvelle approche : il n'est pas nécessaire de soigner la production, de passer des heures en studio ou de faire des années de conservatoire pour faire un disque. Les bases de toute la philosophie Black Metal viennent d'être posées : productions de garage, pseudos des musiciens, logos illisibles (encore que celui de Venom, ça va encore) et imagerie démoniaque. Hellhammer (Celtic Frost) puis Bathory vont leur emboîter le pas et pleins d'autres vont suivre...
Ceci pour le côté culte de cet album. Mais à part ça, qu'en est-il ?
Ce premier album de Venom est peut-être le meilleur du groupe, même si ces musiciens ont appris à mieux jouer par la suite. Pourquoi ? Pour ce côté dingo justement. Et aussi pour les titres, assez fabuleux : "Witching hour" (et son intro inquiétante), "Welcome to hell", "Angel dust", "1000 days in Sodom", "In league with satan". Si ça ne vous parle pas...
Le son est brouillon, c'est clair. M'enfin, on a vu pire depuis (les premiers albums de Black Metal (Darkthrone, Mayhem, Immortal) et même le St. Anger de Metallica ;-))
Les compos tiennent la route. Les titres sont variés (on va du speed "Sons of satan" au lourd "1000 days in sodom"). On retrouve la rage du Punk ("Angel dust"). Les riffs sont simples ("Welcome to hell", "Live like an angel") mais efficaces. Certains d'entre eux ont dû inspirer pas mal de groupes de Thrash ("Witching hour", "Poison").
En terme de violence musicale, c'est sûr, on a connu bien plus extrême par la suite (l'appel à la surenchère venait juste d'être lancé, du coup) mais il faut reconnaître qu'en 1981, difficile de trouver plus "evil" !
L'imagerie satanique et les textes provocateurs vont, quant à eux, bien remplir leur rôle : faire parler du groupe et lui faire une belle publicité gratuite. Bien vu, les gars !

Cet album est culte car il a posé les bases du Black Metal. Et 30 ans après, il s'écoute encore car il est tout simplement bon. De toute façon, si l'album n'avait été qu'une sombre nullité (comme il était souvent décrit à l'époque), aurait-il eu autant de succès à sa sortie et autant d'impact sur la suite ?
Alors 5 étoiles, oui, ça ne me semble pas usurpé.
11 commentaire|11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Affreux, sales et méchants, c'est tout Venom, ça ! Diable, ils ont même eu les honneurs de la "Naughty 15 list" du PMRC (mené par Mme Gore qui s'inquiétait du contenu de certaines musiques et de leur néfaste influence sur ces chères têtes blondes) !

En 1981, le trio commet son premier méfait, Welcome to Hell, rien que ça !
Forcément, hors contexte, ça perd un peu de son sel, de cette odeur de souffre quand, adolescent, on se prend ça pour la première fois en pleine face. Le machin le plus radical, le plus bestial, pas loin d'être le plus laid aussi, primaire !, speedé ! Dans ta face !
Avec les outils de l'expérience, le recul des ans, évidemment... c'est autre chose. Une sorte de Motörhead sous amphétamines joués pas des (dé)soudeurs pas finauds mais diablement convaincu de leur fait et y mettant tout leur caeur. Comme de bien entendu, tout ceci est dédié au culte du Grand Cornu, mais c'est pour de rire, le gimmick du groupe comme Blind Guardian a Middle Earth ou Stryper son petit jésus...
Venom, en 1981, c'est bête, c'est laid, c'est méchant et c'est ça qui est vachement réjouissant, parce que ça défouraille encore sévère en 2014, que Welcome to Hell, Live Like an Angel (Die Like a Devil), Angel Dust, In League with Satan sont autant de disgracieuses pépites, et que la version bien remasterisée et généreusement bonussée en rajoute encore avec des singles (Bloodlust, In Nomine Satanas en bombinettes !), des démos, des outtakes. Gros plat bien "livreté" avec une présentation biographique de l'album, des articles d'époque (lisibles à la loupe) mais... pas les textes des chansons !, qu'on peut trouver sur la toile, je sais, mais quand même...

Bref, Welcome to Hell est un classique, prenez-le.

Conrad "Cronos" Lant - bass guitar, vocals
Jeffrey "Mantas" Dunn - guitar
Tony "Abaddon" Bray - drums
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Le tous premier opus du légendaire groupe anglais venom,est,n'y allons pas par 666chemins...éxcéllent!!!De sa pochette,trés inspiré du satanisme(qui est ici utilisé,à des fins de provocations et d'anti-conformisme),jusqu'au contenu intégral du disque,tout est bon,trés bon!!!Musicalement,vous avez affaire à du trés gros metal,à l'influence punk trés prononcé(surtous dans les riffs),et à un rendu trés sombre et trés entrainant,pour un résultat plus que geant.Rien à redire,à l'écoute de ce"welcome to hell",on comprend mieux pourquoi ce groupe à tant influencé la vague thrash à venir.Je ne parlerais pas de la scéne norvégienne,qui décidemment n'à a voir,avec venom,que le titre de leurs deuxiéme album,le monumental "black metal".Alors si vous voulez du gros metal,bien furieux et old-school à souhait,vous savez ce que vous avez à faire.Indispensable à tous fans de nwobhm et de thrash metal.Une bombe!!!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 janvier 2009
Oui, c'est vrai, VENOM comparé a des groupes tel que Darkthrone, Burzum, Emperor etc ect ect ... ... n'est pas du black metal "actuel", certes!!!

Mais ils ont inventé pour l'époque (1980) un style qui n'existait pas auparavant (dans les années 70), le metal crade, satanique (maintenant, ils font rire quasi-tout le monde, bref) et extreme (pour l'époque)!

le simple fait de savoir si VENOM était un groupe de black metal ou non aura créer une polémique gigantesque pendant des anneés (conflits de générations, héhé, ca fait plus de 20 ans que cette histoire perdure quand même)

black metal veut dire (tout simplement, sans aucune prise de tête) metal noir!

et bien oui, les inventeurs de ce style (c'est même eux qui ont inventé le therme "black metal" avec leur 2ème opus), c'est bel et bien VENOM!

VENOM représenté le black metal du début des années 80, oui c'était le "son" black metal de leur époque! la vague scandinave qui a suivi (et plus précisément Norvégienne) quelques années plus tard, a rendu ce style encore plus violent (dans tous les sens du therme)!

il est fort à parier et fort probable que sans leur 2ème album "BLACK METAL" (qui a donné le nom au style), le black metal tel qu'on le connait aujourd'hui, n'aurait peut être jamais vu le jour sous cette appelation "contrôlé" lol

ps: j'ai toujous préféré le groupe BATHORY (qui n'est le projet à la base que d'un seul homme, le dénommé Quorthon) mais ceci est un autre chapitre de la grande épopée du Black Metal!
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)