undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,8 sur 5 étoiles4
4,8 sur 5 étoiles
5 étoiles
3
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Prix:9,29 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

On entre ici dans un genre de films trés intéressant de par l'analyse qu'il y a à en faire. Tout d'abord la confrontation de deux policiers qui évoluent dans un monde totalement différent. Eddie est policier dans la grande police, Jordy appartient à la brigade du feu. La rencontre va être difficile car Eddie empiète sur l'enquête de Jordy. Devant faire équipe, les deux hommes apprennent à se connaître et à s'apprécier.
Mais l'histoire n'est pas tant l'évolution de l'enquête que l'importance que prennent les médias aux US, ainsi que cette loi qui dit qu'on ne peut pas juger deux fois une personne pour le même crime. Sujet à débat, mais que l'un des tueurs, Emil, a vite compris.
Des médias, qui pour faire de l'audience n'hésitent pas à projeter le meurtre en différé d'un homme aimé par beaucoup de gens. Mais c'est aussi la rançon de la gloire, être toujours médiatisé pour des enquêtes fait d'Eddie une proie facile.
Ce film montre l'importance des médias aux US et la façon qu'ont les journalistes de procéder, sans remord, ni conscience. Mais si ce genre de choses existe, c'est parce qu'il y a une demande. A voir tous les talk-show, qui remplissent les programmes TV, les américains sont des voyeuristes qui sont à l'affût du sensationnel. Ce que les journaux sans scrupules leurs fournissent. Tout est minutieusement retranscrit dans "15 minutes", rien n'échappe à la patte aiguisée de John Herzfeld , tout est disséqué sous le regard d'Emil, qui nous apprend à connaître, comme lui le découvre, la façon de procéder aux US.
C'est assez effrayant !
Acteurs géniaux !
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 avril 2003
Après certaines critiques lues sur ce film, je commençais à me demander s'il valait la peine d'être vu.
Et bien je pense que ce film vaut vraiment le coup.
"15 minutes", servi par un excellent casting, ne nous laisse pas le temps de s'endormir car son scénario nous tient en haleine du début à la fin et présente donc une réussite sur le fond comme sur la forme.
Certains ont critiqué une "trop grande violence", mais elle n'est pas plus présente que dans la plupart des films récents que tout le monde a pu voir et ne justifie pas le film, qui se révèle bien plus profond.
On a en effet le plaisir de voir dans ce film une critique du système américain, ses failles et ses dérives. Sans tomber dans un excès anti-américain bien sûr, le sujet est très bien abordé.
A voir, vraiment !
0Commentaire|13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 décembre 2008
Bel exemple de l'esclavagisme engendré par la course effrénée aux médias vu de l'un ou l'autre côté de la caméra: la mort pour une seconde de "gloire" télévisuelle!! et des gens rêvent de celà!! quelle débilité!
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 9 novembre 2011
Ce film très interessant aborde un phénomène caractéristique de notre temps.
En aucune autre époque il ne serait venu à l'idée d'un individu ou d'un peuple de se poser socialement en victime ; il n'y avait tout simplement aucun profit à en espérer et cet état de victime était précisément ce dont il fallait sortir au plus vite si l'on voulait retrouver la réalité commune et une vie digne de ce nom.
Par quel étrange phénomène le statut de victime est-il devenu quelque chose qui puisse sembler profitable ?
Si être une victime reste en soit un sort peu enviable, la mise en représentation du rôle de victime peut s'avérer dans certaines conditions fort avantageux dans un monde où tout tend à devenir marchandise et donc négociable. La condition indispensable à la profitabilité de ce négoce est sa mise en lumière dans la sphère médiatique, sa publicité.
Plus l'espace médiatique occupé sera important et plus profitable sera cette mise en spectacle, cette marchandisation d'une souffrance particulière.Il y a donc désormais les souffrances dont l'on parle, celles qui peuvent se médiatiser et qui donc occupent l'espace visible et puis toutes celles dont l'on ne parle pas et qui donc n'existent pas. Mais qui donc en décide ?
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

5,94 €
7,23 €
6,57 €
6,84 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)