undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

  • Sssh
  • Commentaires client

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles6
4,3 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:14,91 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

SSSSh a bénéficié de l'effet Woodstock, on se souvinet tous de I'm going home et son effet dévastateur sur le sommeil des bienheureux de Woodstock. Grâce à cela le disque est monté dans les hit parades US faisant de cet album le premier chartbuster du groupe.
Toujours un peu bluesy ( good morning shoolgirl époustouflant ) , d'autres blues two time mama, I woke up this morning ) et un ensemble cohérent.
Au passif de cet album un son moins bluesy, un choix de chansons un chouiaa plus commercial et enfin une vélocité de la guitare de Lee qui lui fait perdre un peu de son feeling.
Un très bon album néanmoins, mais le virage vers le marché US, plus lucratif.
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 mars 2013
En vieux fan des Ten Years After je trouve que cet album, que je possède aussi en vynil, n'a pas pris un pli plus de 40 ans après sa sortie. Au contraire, il me semble qu'avec l'âge il est encore meilleur, comme le bon vin.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 avril 2011
Après ce disque Ten Years After allait tourner le dos au blues de ses début,malheureusement.Un disque très fort,un des meilleurs album de TYA et du Blues Boom.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Du très bon Ten Years After, particulièrement plaisant à écouter, voilà, en résumé, ce à quoi il faut s'attendre dans leur troisième album studio de 1969, le dénommé Ssssh, au titre très énigmatique, et qui sort dans le sillage de la performance anthologique de Woodstock. Autoproduit par Alvin Lee, il compte parmi ce que Ten Years After, en pleine forme ici, a fait de mieux. Ce disque traduit bien l'énergie du TYA live, le son y étant excellent et les effets mieux restitués. Durant les 32 minutes que dure cet album, la bande à Alvin Lee propose, au travers de ses huit titres, une succulente fusion de blues, rock, jazz et boogie, dont quelques magnifiques petites perles (le fou furieux Good Morning Little Schoolgirl emprunté à Sonny Boy Williamson, Bad Scene, plus rock, Stoned Woman, le pop If You Should Love Me, le classique I Woke Up This Morning, The Stomp, Two Time Mama). Ten Years After sort tout l'arsenal pour accaparer votre attention jusqu'au terme : matière, énergie et technique (rythmique extraordinaire, solos dévastateurs et riffs carnassiers). Incontestablement, ce Ssssh, dont j'ignore tout du sens, est un sommet de la carrière de Ten years After et un point de repère du genre dans une année 1969 très prolifique.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 février 2011
Ah les années 60 et 70 sont garnies de pépites d'or musicales en tout genre !
Une époque hélas bien révolu...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 20 juillet 2014
Si j'avais eu 15 ans en 1970, peut-être aurais-je trouvé cet album génial, hélas ! j'en aurai sans doute 50 en 2015 et aujourd'hui, on ne peut que constater que le power blues de Ten Years After sonne ici terriblement daté. Alvin Lee, l'ancêtre de tous les shredders confondant vitesse et précipitation, aligne encore et toujours, comme à son habitude, des soli en penta mineure sans génie et surtout sans rythme. On est loin de la modernité d'un Jimi Hendrix à la même époque et puis ce son aigrelet !

Ten Years After joue également de malchance. Son album sort en 1970, un année riche en réalisations incroyables avec lesquels "Ssssh" souffre, avec le recul, cruellement de la comparaison. Excusez du peu !

- Black Sabbath ; "paranoïd"
- Deep Purple "In Rock"
- Derek & the Doninoes : "layla & assorted love songs"
- Fleetwood mac : "Then Play on"
- Free " : Fire & water"
- Jimi hendrix : "band of gypsys
- Led Zep :"Led Zep III"
- Spirit : "Twelve dreams of Dr Sardonicus"
- Steppenwolf : "Steppenwolf live"
- Stooges : "Funhouse"
- Who : "Live at Leeds" (et oui !)

Un album moyen donc, même pour l'époque, à mettre plutôt en relation avec les réalisations de groupes comme Grand Funk, Blue Cheer ou Iron Butterfly.

Désolé.....mais 3 ***, c'est tout ce que je peux faire !
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

16,00 €
16,00 €
10,00 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)