Commentaires en ligne 


7 évaluations
5 étoiles:
 (4)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 100% Boogie-Rock incandescent.
Aïe ! Ouch ! Whaa ... Ca chauffe dur ! Tout simplement un des douze meilleurs live du XX° siècle. Blackfoot, sur scène, ce sont quatre sudistes (Jacksonville) déchaînés qui semblent jouer comme si c'était leur seul et unique concert, et qu'il attendaient cela depuis dix ans.
Pour preuve, quelqu'un présente Blackfoot en...
Publié le 16 mars 2007 par Brutor

versus
3.0 étoiles sur 5 Un grand live dont le rendu sonore est moyen
Je suis toujours surpris de la cote exceptionnelle de cet enregistrement. Loin de moi l'idée de mettre à mal la réputation d'un groupe aussi formidable que BLACKFOOT, mais ce live me paraît plutôt brouillon et confus. La prise de son et/ou le mixage font problème et je m'étonne que peu de commentateurs songent à faire état...
Publié le 3 octobre 2011 par Jean-pierre Mondeil


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 100% Boogie-Rock incandescent., 16 mars 2007
Par 
Brutor "brutor" - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Highway Song:Live (CD)
Aïe ! Ouch ! Whaa ... Ca chauffe dur ! Tout simplement un des douze meilleurs live du XX° siècle. Blackfoot, sur scène, ce sont quatre sudistes (Jacksonville) déchaînés qui semblent jouer comme si c'était leur seul et unique concert, et qu'il attendaient cela depuis dix ans.
Pour preuve, quelqu'un présente Blackfoot en s'époumonnant, roulement de tambours, grosse rythmique, LesPaul bien épaisses, Rick Medlocke (maintenant guitariste de Lynyrd Skynyrd) annonce "Boogie Time !", coup de slide, et c'est parti pour une heure d'un heavy boogie rock à obédience rock-sudiste où chaque "baisse de régime" sera comme l'oeil du cyclone : le calme avant la tempête. D'ailleurs, Blackfoot n'a pas fait dans le détail au niveau du choix des titres : uniquement les plus rentre-dedans, les plus entraînants (on ressortirait presque les guitares en carton) et surtout les plus réussis. La crème. Ricky semble même possédé lorsqu'il prend la peine de présenter un titre : il éructe, alors imaginez sur des morceaux endiablés comme "Train-Train" qui ne dépareillerait pas le répertoire d'un Michael Katon. Sur la reprise "Trouble in Mind", le groupe s'offre même une intro digne des meilleurs Status Quo (des 70's) mais chauffée à blanc.
La cohésion des musiciens, tous d'un très bon niveau, est telle qu'elle impressionne dans le rendu d'une musique aussi énergique & dense.
Un disque à rapprocher du "Foghat Live" (surtout), des 2 premiers Point-Blank, un peu des ZZ de Rio Grande, le tout à la sauce sudiste avec Gros Son.
Une mention spéciale pour Jackson "Thunderfoot" Spires dont le jeu de batterie n'a rien à envier à Frank Beard (ZZ-Top). Un vrai batteur, un des rares que l'on peut écouter en occultant le reste ; toujours en mouvement, tout en gardant son assise rythmique et surtout en transportant la chanson.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


19 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 un live emblématique des qualités du rock sudiste, 23 août 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : Highway Song:Live (CD)
Année de l'explosion internationale pour Blackfoot, 1982 voit leur arrivée en Europe pour une tournée d'envergure. Ce live extraordinaire a mis du temps à sortir en cd, mais le résultat est là : l'énergie est contagieuse, jusqu'à l'apothéose de "highway song", leur "freebird" à eux.
On navigue entre le hard, le blues, le rock qui groove, et toujours un plaisir jouissif de jouer, qui 20 ans après, donne encore des frissons.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le top du rock sudiste en live, 14 février 2008
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Highway Song:Live (CD)
Quel grand groupe, quelle peche, quel jeu de guitare (et voix) pour le sieur Ricky, quelles belles compos bien boogie rock (à la zz top), un "highway song" long slow avec un interminable solo, une reprise des stones péchue, un "gimme..." qui lance sublimement le cd et le tour est joué. L'unique testament (au bon son) du groupe. Ensuite Ricky partira chez lynyrd, mais ce ne sera jamais plus blackfoot, et les autres ont repris mais sans le leader: ou est l'interet?
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une référence en live, 1 septembre 2011
Par 
Dany VH (Metz, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Highway Song:Live (CD)
N'ayons pas peur des mots: cet album est une référence inmanquable.
Cette bombe date de 1982 et a été enregistrée lors de la tournée européenne en Angleterrre.
Le groupe y est au grand complet et en pleine forme.
Tous les titres sont chauds brûlant, et dégagent une énergie qui alimenterait une ville comme Londres tout un hiver.
La voix et le charisme de Ricky (Medlocke)sont à leur apogée, la ligne rythmique tenue par Jackson Spire (batterie) et Greg Walker (basse) assure grave tandis que Charlie Hargrett ne démérite pas à la six cordes.
Encore une fois tous les titres sont interprétés avec une fougue communicative incroyable.
Ecoutez Ricky clamer "Gimme,gimme,gimme" ou bien "Good morning".
L'album se termine en apothéose avec le magistral "Highway song" qui démarre de façon intimiste pour partir en crescendo vers un déluge de guitare et d'énergie pure. c'est incontestablement un moment de bravoure (le "Stairway to heaven" de Blackfoot).
L'album se termine par un sympathique échange improvisé avec le public sur le thème des supporters de foot, qui illustre l'ambiance extraordinaire de la soirée.
Deux regrets toutefois: l'album est court (trop court) et il n'existe pas à ma connaissance d'enregistrement video de ce concert d'anthologie.
5 étoiles (parce qu'il n'y en a pas plus de disponible).
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3.0 étoiles sur 5 Un grand live dont le rendu sonore est moyen, 3 octobre 2011
Par 
Jean-pierre Mondeil "JPM" (france) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Highway Song Live (CD)
Je suis toujours surpris de la cote exceptionnelle de cet enregistrement. Loin de moi l'idée de mettre à mal la réputation d'un groupe aussi formidable que BLACKFOOT, mais ce live me paraît plutôt brouillon et confus. La prise de son et/ou le mixage font problème et je m'étonne que peu de commentateurs songent à faire état de cette insuffisance (niveau de sortie et spatialisation). Le lead guitar semble noyé dans un rideau sonore et les réactions enthousiastes du public sont reléguées loin dans une image qui manque de relief compte tenu de la technologie de 1982. Assurément, cela chauffe dur sur scène mais le rendu sonore nous éloigne des incunables du "southern rock live" : ceux de ZZ.TOP, LYNYRD SKYNYRD, MARSHALL TUCKER BAND voire ALLMAN BROTHERS et autres OUTLAWS ou MOLLY HATCHET. On me dira : "mais, Coco, BLACKFOOT c'est du "hard !"... Eh bien, voyez les live de MOUNTAIN, de FOGHAT !...

Tout bien considéré, les titres de BLACKFOOT n'ont sans doute pas la qualité intrinsèque de ceux de LYNYRD SKYNYRD : sauf le fameux "Highway Song" (qui doit tout au "Freebird" dudit LYNYRD SKYNYRD). Avec BLACKFOOT, c'est l'énergie qui prime. Il faut donc écouter très fort pour que l'on puisse détacher les parties de slide de ce magma en fusion. Je connais un live de 1983 dont le rendu sonore me semble à peine meilleur que celui-ci ("Live-One Hour-King Biscuit"). Se pose alors le problème de la remastérisation : existe-t-il sur le marché une édition CD correctement remastérisé des disques de BLACKFOOT ?... Aujourd'hui encore, les trois premiers albums Atlantic (la trilogie "animalière") ne sont disponibles que dans un transfert qui date du début des années quatre-vingt-dix.

Les réserves que je fais sur le son de ce live concernent une édition "Manufactured by Rhino Entertainment" (rien de moins) publiée en 2002 chez Wounded Bird records... Reste qu'il s'agit d'un formidable document qui permet de mesurer le charisme guitaristique de Rick MEDLOCKE.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Trop court mais tellement trop bien !, 14 avril 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Highway Song:Live (CD)
Tout ou presque a été dit sur cet album des sudistes-indiens de Blackfoot. L'album live dans le pur sens du terme : les morceaux sont transcendés, furieux, comme jamais sur leurs albums studios, un peu produits trop cleanement à mon goût. Mais ici, un son brut, incandescent, qui déménage et explose de mille feux. Les 4 musiciens sont au top . . . mais quel dommage que l'album soit si court ! Je ne sais si c'est le concert -enregistré en 1ère partie ?- ou si ce sont juste des considérations commerciales ou business . . . quoi qu'il en soit, on ressort un peu frustré, tellement tout ça était magnifique.
Juste une remarque pour la personne qui trouve que le line-up de Blackfoot sans Ricky Medlocke n'a pas d'intérêt : Faux ! Ils viennent de passer à Paris avec 2 des 4 membres originaux, et le "remplaçant" de Medlocke est juste terrible ; il assure autant à la guitare qu'aux vocals pour une prestation tout à fait acceptable dans un New Morning bondé qui pleurait presque de joie.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 CHRONIQUE DE JEAN SYLVAIN CABOT MAGAZINE ROCK&FOLK, 7 novembre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Highway Song:Live (CD)
CHRONIQUE DE JEAN SYLVAIN CABOT MAGAZINE ROCK&FOLK NOVEMBRE 1982 N°190 Page 125
6° Album 1982 33T Réf : ATCO 50910
Ce qui s'est passé entre Blackfoot et les Anglais ressemble d'assez près à une histoire d'amour. En effet, rarement adoption aura été aussi rapide , coup de foudre aussi instantané, passion aussi violente. C'est sans doute que les Anglais attendaient un groupe comme Blackfoot, et que Blackfoot, de son côté, attendait (espérait) une terre d'asile comme l'Angleterre.
En l'espace d'un an, ils ont ouvert pour Scorpions, assiégé Castle Donnington, vu grimper leur E.P. "Dry County" dans les charts, rempli l'Hammersmith Odéon et semé l'euphorie partout où ils sont passés. Résultat : après chaque concert , ils se retrouvaient avec cinq fois plus d'autographes à signer, dix fois plus de mains à serrer. Les Anglais en avaient fait des héros. Alors, pour les remercier, Blackfoot a enregistré son disque live chez eux.
Très bien. Maintenant, disons les choses clairement. Voici le disque qu'attendent tous ceux qui se sont barrés après le passage de Blackfoot à Baltard, qui ont usé leur "One More From The Road" jusqu'à la corde, prêté "Live Bullet" à un copain qui ne leur a pas rendu, placé un jour ou l'autre des espoirs sérieux en Foghat, qui pensent que Gallagher n'est pas venu depuis longtemps et se posent des questions au sujet de Johnny Winter. Plus ceux qui n'ont jamais pu réellement oublier Paul Kossof, avalent leur steak dare-dare au rythme de "Tejas", déplorent l'absence de westerns à la télé, estiment que le nouvel Aerosmith ridiculise sans efforts quatre années de "nouveau
Heavy Metal", et que, l'hiver approchant, il va falloir se trouver quelques disques pour se tenir chaud. Si vous répondez à un de ces critères (c'est bien) ou à tous (c'est mieux), je peux vous affirmer que vous n'aurez pas attendu en vain. Que Blackfoot est votre groupe préféré et "Highway Song" votre nouveau disque de chevet.
C'est simple, ça déboule à un train d'enfer. Ricky Medlocke et ses gars ne sont pas du genre à rester les mains dans les poches. Ils auraient plutôt le sang chaud, étant donné qu'il n'y a que trois choses qui les intéressent ici-bas : le rock'n'roll, les femmes et l'alcool (comme vous et moi, quoi). Dans l'ordre et surtout dans le désordre, mais gagnant, soyez-en sûrs. De "Gimme, Gimme, Gimme" à "Highway Song", ils n'ont pas lésiné sur le boogie et tout ce qui va avec, et nous prodiguent sans discontinuer de généreuses rasades du southern-rock le plus effrontément venimeux, pugnace, chaleureux, tonique et jouissif qu'on ait entendu depuis longtemps. Un cocktail incendiaire servi par une bande de flambeurs. Une panacée aux matins brumeux et soirées moroses, une féroce empoignade de combat des chefs où tous les coups sont permis : les coups de slide affûtée, les chorus au rasoir, les duels au couteau, les rythmes tornades, les blues speedés ("Rollin' & Tumblin'"), la ballade héroïque
("Highway Song") etc....
De plus, c'est un live qui peut aussi compter pour un best of. Double emploi, tout bénéfice. Deux disques en un seul, Blackfoot fait bien les choses. Chacun appréciera. C'est donc un live réussit. Tellement réussi qu'à la fin on se prend à chanter en choeur "Howay Lads", à allumer une clope et se diriger vers la porte de sa chambre. Bref, c'est pas tellement qu'on s'y croit, c'est qu'on y est.
Et puis, pour finir, dites-vous bien que ce disque nous donne notre chance, à nous Frenchies. Faut montrer aux Anglais que, nous aussi, on sait reconnaitre les bons groupes. Notre honneur est en jeu, les petits gars. Blackfoot vous tend une perche brûlante. Saisissez-la.
.
.
CHRONIQUE DE MICHEL EMBARECK MAGAZINE BEST NOVEMBRE 1982 N°172 Page 89 (extrait)
.....Mais si , aujourd'hui, sonne l'heure d'un album "live", c'est que le groupe et sa maison pensent que le public est mûr pour le gros coup. Ils ont une image (celle d'indiens contaminés par la musique de feu et surtout la grande carcasse de Rick Medlocke) et un répertoire maintenant éprouvé (écoutez la réponse de la foule sur "Good Morning")
qui permettent des espoirs raisonnables. Sans plus. Car cet album, qui devrait obligatoirement être décisif, ne parvient pas vraiment à faire cracher au bassinet. Et là, je comprends pas trop, car "Highway Song Live" n'a pas le son qu'on est en droit d'attendre. C'est tellement surprenant, que je me demande si le disque que j'ai n'est pas légèrement défectueux ! Mais non, le son est net, clair, mais sans puissance. C'est que les nouveaux Huns du hard nous ont habitués à des performances sonores impressionnantes (même Speed Queen et Warning). Une fois encore, il manquera à Blackfoot le petit coup de pouce qui pourrait lui donner une dimension supérieure. A part ça,
"Highway Song" est un superbe blues et Medlocke un guitariste assez pur.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Highway Song:Live
Highway Song:Live de Blackfoot (CD - 2002)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit