undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles7
4,3 sur 5 étoiles
5 étoiles
5
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
1
Format: CD|Modifier
Prix:11,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 26 octobre 2003
Cet album est très complet de par les differents styles abordés:-rock avec"i want to know"et"Losing the dogs"(guitare très Chuck Berry)-jazz avec"Adventure of a young organ"(solos guitare-orgue)-blues acoustique"Don't want you woman"(style Big Bill Bronzy)-le splendide"I can't keep crying sometimes"(quel solo de guitare!)-le classique de Willie Dixon"Help me".Alvin Lee excelle au chant et à la guitare, sans oublier les autres très bons musiciens(basse,orgue-piano,batterie).Cette édition bénéficie de titres bonus:entre autres le jazzy"Woodchoppers'Ball"(de Woody Herman),un blues"Spider in my web".Un disque très bien remplis à acheter absolument!
0Commentaire|24 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ten years aafter a été créé en 1967. Composé de Alvin Lee le futur guitar héros, Chick Churchill organiste, Ric Lee a la batterie et de Leo Lyons à la basse, le roupe montrait une volonté de jouer du blues. Le fait de compter un organiste était une innovation pour ce type de musique. Au milieu du British Blues et ses guitar bands, seul Mayall, rarement de surcroît, proposait cet instrument, reservé à soul et au rock progressif.
Ce premier album est un mélange de classiques ( Help me, spoonful) et de rock bluesy écrits par Lee ( love until you die, feel it for me....). et puis un vrai chef d'oeuvre: I can keep from crying sometimes de Al kooper, interprété de façon magistrale et dans lequel la combinaison orgue guitare prend tout son sens.
Deux constats : un guitariste hors pair vient de se réveler et le groupe a un son épais touffu et hautement appréciable. Alvin Lee joue vite avec du feeling et ne chante pas mal.
Un très bon disque de blues qu'il faut avoir malgré un succès commercial assez moyen.
0Commentaire|12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Tout d'abord, le contenant : 15 titres. 1h 04. Environ 25 mn de titres supplémentaires. Son remasterisé, très bien fait. Qualité du son impeccable même si je regrette un certain manque de graves, mais c'était sans doute le son de l'époque. Livret écrit par Ric Lee (membre du groupe) très agréable. Enfin ce cd n'est pas cher.
Et dedans kess ki ya ?
De la très bonne musique, du blues rock à la Mayall, Fleetwood Mac le 1er, Chicken Shack, Animals. On remarque surtout 2 sommets 'Spoonful' et 'Help me' : 6 et 10 mn de bonheur, mais aussi un superbe classique du groupe "I can't keep from crying'.
Cd très représentatif de ce que produira T.Y.A. pendant 5 ou 6 ans : des blues, des solos, de l'orgue (un peu comme chez les Animals), des boogies superbes, des rock'n'roll excellents, à la manière Little Richard en général, des titres blues/jazzy très originaux (ici le très rapide 'Woodchoppers ball').

On écoutera avec grand plaisir 1/3 de reprises (Willy Dixon,...) et 2/3 de compo originales.
Bref il ne faut pas se priver. À noter qu'il existe une ré-édition de 5 vinyls originaux (plus des bonus) sur 3 Cd à un prix attrayant. Et celui-ci n'est pas dedans, donc pas de doublons.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Nottingham, ville natale du légendaire Alvin Lee, est le lieu par lequel Ten Years After est né, par lequel tout est arrivé. Une rencontre avec Leo Lyons (bassiste) lance l'idée d'un projet de première collaboration sous le nom de Jaybirds, pour lequel le batteur Ric Lee (absolument rien à voir avec l'autre) les rejoint, puis Chick Churchill (claviers). Après un changement d'appellation, Ten Years After (ainsi nommé, en guise de référence à la naissance du rock en 1956), formation marquante de la deuxième phase du british blues, se met progressivement alors en place en 1967, avant que Woodstock (août 1969) ne les élève au rang de mythe (Alvin Lee notamment), eu égard à sa mémorable prestation blues-rock. Boxant dans la même catégorie que Chicken Shack ou Fleetwood Mac, quoi qu'un peu plus rock que ces derniers, Ten Years After s'appuie sur une assise blues, soutenue par la six cordes délirante d'Alvin Lee. Leur premier album, éponyme publié en 1967, se fait chez Decca Records. La première chose qui attire l'attention, c'est la touche jazzy qui en émerge, qui fait toute la vérité sur les bases musicales de Lyons et de Lee. Il s'en dégage une agréable chaleur et une expression très personnelle. Le deuxième point que le disque met en avant, concerne le jeu de guitare d'Alvin Lee, capable de riffs destructeurs comme d'improvisations mémorables, pas manchot non plus dès lors qu'il passe de l'électrique à l'acoustique ou qu'il manie l'harmonica. La rythmique, très affûtée, s'affaire ici avec beaucoup de facilité et aborde « à l'aide Blaise », tous les registres proposés, sans trop se poser de questions, tandis que le claviériste, Chick Churchill, s'avère un complément unique. Ten Years After a déjà toutes les apparences d'une formation mâture. Il ne fait rien qui soit novateur, fait le métier, et ce qu'il réalise ici, est déjà très professionnel. Absolument rien n'est à écarter. Pour un premier album, il est grandiose. Ce n'est qu'un début. Seul bémol, il faut aimer le blues.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 août 2011
le meilleur de TYA ,surtout avec ces 15 morceaux ,une synthése blues jazzy parfaite ,ensuite ça se gatera entre psychadélisme ,guitar hero et hard .Alvin poursuivit sa route sans grand succès les 3 autres conservent le nom et le groupe existe toujours avec un jeunot à la guitare ,il parait que c'est bien ,en tout cas en 1967 c'etait excellent et sousestimé ,il est vrai qu'on est loin du swingin' london
11 commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 janvier 2016
A l'époque, j'ai vu ce groupe à son début et acheté cet album, que je pense être le premier. Le style et le jeu d'Alvin LEE a été un choc..Il était le guitariste le plus rapide de son temps...Les morceaux dont la reprise "Sponful" m'ont emballés. Je n'ai pas hésité à le reprendre pour écouter un son sans craquement...Merci Amazon
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 avril 2013
j'ai reçu un des deux ccd avec le boîtier cassé. L'emballlage étant intact, je ne peux qu'en déduire qu'il a été expédié dans cet état, ce qui n'est pas acceptable. J'attends un retour du vendeur avant de le rayer de ma liste.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

9,19 €
11,99 €
10,43 €
13,79 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)