undrgrnd Cliquez ici Bests nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles58
4,4 sur 5 étoiles
Format: CDModifier
Prix:14,00 €+ 2,49 € expédition
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 22 décembre 2002
Ce disque est tout simplement bouleversant ! il s'insinue en vous, vous vous reconnaissez dans plein de situations, vous identifiez aux personnages, vous souriez, puis inévitablement fredonnez les morceaux les uns après les autres. Bien sûr vous avez vos préférés mais vous les aimez tous.Vous faîtes partagez cet album à vos proches ...qui plongent dès la première écoute dans l'univers de vincent delerm. Lorsque vous l'aurez vu et écouté en concert ,chanter de nombreux inédits jubilatoires, vous aurez envie de rester avec lui, de faire partie de son univers, de devenir son pote...Il est magique !!!!!!!!!!!
0Commentaire6 sur 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 avril 2002
Une "bête de scène" : tout seul avec son piano (dont il joue avec virtuosité et humour), il traîne ses chansons (2/3 de désopilant et 1/3 de sordide, comme il le dit lui-même) qui sont autant de scénettes d'amour et spleen : les grands classiques des tranches de vie éternelles, version jeune désabusé, début de siècle.
0Commentaire5 sur 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 juin 2003
J'ai acheté cet album quand personne ne parlait encore de Vincent D., sans meme connaitre une seule chanson...Mon intuition ne m'a pas trompée, cet album est empreint d'une grâce que des mots pourraient ternir. C'est leger et grave à la fois...C'est aussi un véritable exercice de style comme dans "la vipere du gabon" où deux discours se melent etroitement pour donner un texte follement original...
Delerm est un artiste à découvrir et en une star en devenir.
0Commentaire4 sur 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 février 2003
Avec sa voix grave et son piano, Vincent Delerm nous décrit la société avec humour, gravité et tendresse . Il nous parle d'amour avec Vérité (qui ne se reconnait pas dans la rupture décrite dans son titre Cosmopolitan), avec délicatesse, des textes soignés et toujours son complice si chantant et enivrant: le piano
Quelques grammes de tendresse et d'humour dans ce monde de guerre! Un délice...
0Commentaire3 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
VINE VOICEle 3 mars 2003
Ce CD de Vicnent Delerm est original, tant dans la forme que dans le fond. Les textes des ses chansons mettent en scène des tranches de vie, toujours de façon drôle et chaleureuse, offrant ainsi de savoureuses images. Si le fond est globalement bien adapté aux textes et donne une ambiance très particulière et très chaude à cet album, il est vrai que certaines chansons plus langoureuses manquent parfois de rythme. La voix non chalante de Vincent Delerm confère à cet album des sonorités peu courantes et vraiment agréables vous donnant l'impression de le connaître avant même de l'avoir rencontré.
0Commentaire8 sur 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 mars 2003
Vincent Delerm est un poete qui a l'art des chansons courtes mais aussi des textes sur la vie, notre vie et c'est cela qui nous touche dans son univers, un univers ou nous pouvons à tout moment nous reconnaître
Un coup de coeur pour "Tes Parents" et "Slalom Géant" et de surcroit un album et un personnage à découvrir sur scène
0Commentaire3 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 décembre 2002
Un trésor insoupçonné. Vincent Delerm m'a séduite par ses mots, ses mélodies, sa lucidité, sa poésie. Il porte sur le quotidien un regard singulier qui rend ce quotidien plus joyeux quand il est morose et plus beau encore quand tout va bien. Pas une grande voix, pas d'orchestrations philarmoniques, juste sa voix, son piano et parfois plus mais des mots justes, qui touchent, on se reconnaît dans ces chansons parce qu'elle sont vraies. Tout simplement.
0Commentaire8 sur 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 janvier 2004
Je ne connaissais pas Vincent Delerm, je suis tombé sur son nom sur Amazon. J'ai écouté les extraits, ait été intrigué, et après avoir acquis le disque je suis ravi. J'aime bien le ton qui ne se prend pas aux sérieux. Fanny Ardant, la vipère et le monologue sont mes préférées mais j'aime aussi la nostalgie de Chatenay Malabry. Les textes sont écrits avec poésie et peuvent se lire sans musique (vipère, l'heure du thé...). La musique est marqué par les cordes et le piano discret. L'association on aime Fersen, on aimera probablement Delerm s'est révélé vraie.
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 17 juillet 2011
Au printemps 2002, deux albums allaient marquer l'opinion, dans des registres bien différents. Tout d'abord le retour très médiatique de Renaud après huit ans d'absence avec l'album "Boucan d'enfer". Et puis le premier essai d'un dénommé Vincent Delerm, inconnu au bataillon. Pourtant, ce jeune premier, poulain de "Tôt ou Tard" (label branché des années 90), nous entraîne en terrain connu, dans un univers plutôt familier. La voix monocorde et mal assurée nous rappelle celle de Miossec, l'ambiance musicale (piano et cordes) fait songer à Thomas Fersen et William Sheller. Et puis le patronyme, évidemment... Le jeune chanteur n'est autre que le fiston de l'écrivain Philippe Delerm, poursuivant ainsi la longue tradition des "fils de" (Souchon, Chedid, Higelin), liste qui ne cessera de s'allonger au fil des années, jusqu'à la nausée. L'écriture, enfin, empreinte d'une sensibilité post-adolescente, allie la technique du name dropping à une certaine culture littéraire (comme Alain Souchon et Yves Simon avant lui). Rien de très original, me direz-vous. Pourtant, la conjoncture fera de ce disque un vrai phénomène générationnel, et les trentenaires bobos cultivés qui vivent encore chez leurs parents se reconnaîtront sans problème dans les chroniques douces-amères du fils Delerm. Le premier titre, "Fanny Ardant et moi", ragtime assez irrésistible, plante le décor parisien, étudiant et cinéphile du jeune garçon, très marqué par la Nouvelle vague. Un univers cohérent, décliné tout au long du disque, à travers des histoires de garçons et de filles oisifs qui se séduisent dans des chambres d'étudiants ("L'heure du thé"), pendant une pièce de théâtre ("Le monologue Shakespearien"), ou devisent dans des cafés chics ("Slalom géant"). Mais ce qui fait la différence, c'est cette acuité dont fait preuve Vincent Delerm quand il croque la société d'aujourd'hui, celle des parents anciens soixante-huitards qui se mettent au diapason de leurs grands enfants ("Tes parents"), ou ces portraits de vieux ados un peu paumés qui n'arrivent pas à grandir ("Catégorie Bukowski"). Enfin, et surtout, il faut avouer que la narration de ces petites chroniques fait souvent preuve d'une grande originalité: le dialogue de "La vipère du Gabon", le duo de "Cosmopolitan", ou la lettre de "Chatenay-Malabry" donnent un relief supplémentaire à des textes déjà très aboutis.
Difficile d'évoluer quand on a d'emblée trouvé son style. Vincent Delerm en fera l'amer constat avec ses albums suivants, où il ne fera que décliner une recette très vite éculée. Mais son premier disque n'en demeure pas moins un petit bijou qui a marqué son époque. Et comme dirait maître Souchon, c'est déjà ça...
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 février 2003
J'ai eu le coup de foudre en entendant pour la première fois à la radio ce jeune et talentueux artiste interpreté une chanson que j'ai trouvé poétique et émotionnelle à fois,de plus, il s'accompagne lui-même au piano, ce qui est une prouesse qui n'est pas donné à tous les auteurs compositeurs intreprètes de sa génération,quand j'ai vu qu'il avait été élu artiste révélation de l'année à la télé, je n'ai pas du tout été étonné de cette distinction qu'il mérite bien.
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

10,00 €